Améliorez vos connaissances

Peut-on vivre sans douleur et se passer de médicaments ?

Les médicaments ne répondent pas toujours au besoin de soulagement. Bien d'autres remèdes ont été utilisés depuis des générations avec plus au moins de succès. Comme pour tout autre traitement, c'est quelque chose que vous devriez aborder avec votre médecin. En vue de procurer à leurs patients les meilleures solutions, beaucoup de médecins incorporent des thérapies parallèles à la médecine conventionnelle.

Si la douleur est liée au stress, comme dans de nombreux cas de maux de tête et de quelques types de maux de dos, certaines personnes soulagent leur stress en employant :

  • l'aromathérapie,
  • des massages,
  • des techniques de relaxation.

D'autres thérapies parallèles peuvent aussi procurer du soulagement. Elles comprennent :

  • l'acuponcture,
  • le traitement chiropratique,
  • un traitement par rétroaction biologique.

Il n'y a rien d'anormal à avoir besoin de soulager une douleur – cela démontre que vous prenez soin de vous et de votre santé. Dans les faits, si on ne traite pas une douleur à court terme, elle pourrait s'aggraver ou évoluer en une douleur à long terme. Assurez-vous de demander à votre professionnel de la santé le traitement qui vous conviendra le mieux.

Tous les contenus sont la propriété de MediResource Inc. 1996 – 2018. Conditions d’utilisation. Les contenus présents ne sont destinés qu’à des fins d’information. Demandez toujours l’avis de votre médecin ou d’un autre professionnel de la santé qualifié sur des questions relatives à une affection médicale. Source : santecheznous.com/healthfeature/gethealthfeature/La-douleur

Poussez-vous un cri de douleur à la moindre torsion ?

Les maux de dos sont un fléau très répandu. Ils surviennent inopinément à la suite d'un accident, d'un mouvement brusque ou d'un stress prolongé sur la colonne vertébrale. En dépit d'un problème de dos, il y a moyen de réduire les risques de lésions répétées et de vous permettre de bouger librement de nouveau.

Étant donné que la colonne vertébrale joue un rôle central dans notre vie, les maux de dos sont particulièrement importuns et invalidants. Nous ressentons tous, à l'occasion, des maux de dos, par exemple lorsque nous restons assis pendant trop longtemps, mais des maux de dos qui engendrent une douleur aiguë ou persistante pourraient signaler un problème. Dans ce cas, une visite chez le médecin s'impose afin d'exclure la possibilité de problèmes redoutables.

La colonne vertébrale est une structure très complexe, donc les sources de douleurs sont nombreuses et variées. La détérioration structurale des disques intervertébraux en est une des causes principales. Tout au cours de la vie, ils sont soumis à l'usure et à la détérioration alors qu'ils jouent le rôle d'amortisseurs. Après un certain temps, ils peuvent se tasser, ce qui provoque la douleur. Vous pouvez avoir l'impression que le problème a commencé tout d'un coup, mais il y a de fortes chances pour que ces disques aient été en mauvais état depuis longtemps et qu'il ait suffi d'un geste brusque pour que vous vous en rendiez compte.

Il y a quelque temps, un grand nombre de médecins préconisaient l'alitement pour les maux de dos, mais ils ne voient plus la situation de la même façon. Ils peuvent encore recommander un séjour au lit, mais ce ne sera que pendant les premières 24 à 48 heures après l'apparition de la douleur - ensuite il sera temps de bouger de nouveau. Dans le cas d'une lésion grave, un séjour au lit dans l'immédiat, des analgésiques en vente libre (par ex. de l'acétaminophène, de l'ibuprofène ou de l'AAS) et des enveloppements chauds vous suffiront pour surmonter le moment critique. Bouger peut être pénible, mais si c'est ce que votre médecin vous a recommandé, c'est vraiment la meilleure façon de guérir votre dos. Il se pourrait aussi que votre médecin vous conseille un relaxant musculaire.

Les chiropraticiens et les physiothérapeutes peuvent aussi jouer un rôle dans la santé du dos. Les chiropraticiens utilisent des manœuvres douces (aussi appelées « ajustements ») pour manipuler les articulations de la colonne vertébrale en vue de soulager les maux de dos. Les physiothérapeutes peuvent vous apprendre à bouger sans provoquer la douleur. Ces professionnels sont en mesure de vous montrer comment vous pouvez éviter des lésions au dos à l'avenir.

Il se pourrait que de graves lésions au dos exigent une intervention chirurgicale, mais de nos jours les médecins essaient de limiter non seulement la durée de l'alitement, mais aussi le nombre d'opérations chirurgicales. Il semble que le temps soit le meilleur remède dans la plupart des cas de lésions au dos, et, actuellement, les médecins attendent pendant plusieurs mois avant de décider si une opération est vraiment la solution de choix.

La meilleure façon de vaincre les maux de dos c'est par la prévention. Les quelques suggestions ci-après pourraient vous aider à prévenir une lésion au dos :

  • Maintenez votre poids santé idéal - le surpoids augmente le stress sur la colonne vertébrale.
  • Faites des exercices pour raffermir les muscles de l'abdomen et du bas du dos, car ils aident à supporter la colonne vertébrale.
  • Apprenez à soulever des objets en toute sécurité - soulevez en poussant avec les jambes, ne courbez pas le dos.
  • Maintenez une bonne posture, que vous soyez debout ou assis.
  • Portez des chaussures offrant un bon soutien.
  • Considérez de porter une ceinture de soutien lombaire si vous soulevez de lourdes charges.

Tous les contenus sont la propriété de MediResource Inc. 1996 – 2018. Conditions d’utilisation. Les contenus présents ne sont destinés qu’à des fins d’information. Demandez toujours l’avis de votre médecin ou d’un autre professionnel de la santé qualifié sur des questions relatives à une affection médicale. Source : santecheznous.com/healthfeature/gethealthfeature/La-douleur

Non... pas ce soir, j'ai mal à la tête

Les maux de tête sont terriblement fréquents : jusqu'à 90 % des gens en souffrent au moins une fois par an. Certains sont atteints régulièrement de maux de tête (comme des migraines ou des crises d'algie vasculaire de la face) tandis que d'autres en souffrent seulement quand ils sont trop stressés. Vous allez peut-être devoir vous transformer en enquêteur pour trouver ce qui vous convient, mais – grâce aux conseils d'un pharmacien ou de votre médecin – vous avez des chances d'obtenir du soulagement.

Les médicaments en vente libre

La plupart des gens se tournent vers les médicaments en vente libre (MVL) lorsque des maux de tête les frappent. C'est une bonne solution pour un grand nombre d'entre eux, cependant, les MVL ne sont pas sans problèmes. Lisez attentivement les directives sur l'emballage et n'hésitez pas à poser des questions à un pharmacien ou à votre médecin sur les ingrédients et sur les dosages.

Si vous prenez des médicaments sur ordonnance, assurez-vous qu'ils sont compatibles avec les MVL. Vous ne devriez pas utiliser simultanément certains médicaments. Si vous avez des problèmes du foie, si vous souffrez d'atteintes rénales ou d'asthme, si vous êtes sensible à l'AAS, veuillez consulter votre médecin avant d'utiliser un médicament en vente libre contre la douleur. Les enfants de moins de 15 ans ne devraient pas prendre des produits contenant de l'AAS étant donné qu'un lien entre l'AAS et un risque accru du syndrome de Reye a été établi.

N'oubliez pas non plus que les MVL, surtout ceux qui contiennent de la codéine, peuvent causer des maux de tête de rebond ou des maux de tête quotidiens s'ils sont pris trop souvent ou pendant trop longtemps. Si vos maux de tête ne sont pas soulagés dans un délai convenable ou si vous semblez prendre un MVL contre les maux de tête plus de 2 fois par semaine, consultez votre médecin en vue de déterminer s'il n'y aurait pas une autre façon de traiter la douleur.

Le grand nombre d'analgésiques en vente libre offerts dans votre pharmacie peut vous faire hésiter. Toutefois, pour prendre une décision éclairée, il vous suffit de connaître quelques-uns des ingrédients de base. La liste ci-après vous guidera dans vos choix :

  • l'acétaminophène est présent dans des préparations comme Tylenol®. Beaucoup de personnes choisissent ce médicament parce qu'il est beaucoup moins susceptible d'irriter l'estomac. La dose journalière maximale d'acétaminophène pour les adultes est de 4 g. Ce qui équivaut à 8 comprimés d'acétaminophène extra-fort (500 mg) ou à 12 comprimés d'acétaminophène régulier (325 mg). Si vous avez une maladie du foie ou prenez un autre médicament qui peut imposer un stress au foie, la dose maximale par jour est plus faible. Demandez conseil à votre médecin ou à un pharmacien. N'oubliez pas qu'un grand nombre de produits en vente libre peuvent renfermer de l'acétaminophène;
     
  • l'ibuprofène est un anti-inflammatoire non stéroïdien (AINS) contenu dans des produits comme Motrin® et Advil®. Comme les AINS sont susceptibles de causer des maux d'estomac, il est contre-indiqué de les utiliser pendant plus de 2 jours à moins d'avis contraire de votre médecin. Pour éviter d'irriter l'estomac, prenez l'ibuprofène avec des aliments ou du lait et avec au moins 250 mL (8 oz) d'eau. Les personnes qui prennent des anticoagulants, qui ont des ulcères ou qui ont des antécédents de saignements d'estomac ne devraient pas prendre d'ibuprofène. Demandez des conseils à votre médecin ou à votre pharmacien;
     
  • l'acide acétylsalicylique (AAS) plus communément connu sous le nom Aspirin®. Il se vend sous d'autres marques et il est l'un des ingrédients d'un grand nombre de produits en vente libre. Sauf sur l'avis contraire d'un médecin, il est contre-indiqué pour les personnes qui ont des troubles de la coagulation ou qui prennent des médicaments pour fluidifier le sang, étant donné que l'AAS a la capacité de fluidifier le sang. Le système gastro-intestinal (l'estomac et les intestins) tolère mal l'AAS, par conséquent il faut le prendre avec des aliments ou du lait, et avec au moins 250 mL (8 oz) d'eau. Ne donnez aucun produit contenant de l'AAS à des enfants de moins de 15 ans.

Les médicaments sur ordonnance

Les médicaments en vente libre soulagent les symptômes des personnes qui souffrent de maux de tête banaux, il n'en est pas de même pour les personnes atteintes de migraines. Ce ne sont pas des maux de tête ordinaires, car elles résultent de modifications complexes aux substances chimiques dans le cerveau. Parfois, les médicaments en vente libre aident à procurer du soulagement, surtout s'ils sont pris dès que les signes précurseurs se manifestent. Cependant, la plupart du temps ce type de maux de tête invalidant exige des médicaments sur ordonnance.

Plusieurs médicaments sont disponibles précisément pour procurer un soulagement des symptômes des migraines. Toutefois, en raison des effets secondaires possibles, ils ne conviennent pas à tout le monde. Ils doivent être utilisés avec prudence et seulement sur l'avis de votre médecin. Ces médicaments sont :

  • les ergotamines – Ce groupe de médicaments comprend la dihydroergotamine(Migranal®) et l'ergotamine (en combinaision avec d'autres ingrédients dans des produits variés). Ces médicaments s'administrent par voie orale, en injection, en suppositoires ou en vaporisations nasales;
     
  • les triptans – Ces médicaments constituent un nouveau type de traitement et regroupent l'almotriptan, l'élétriptan, le naratriptan, le rizatriptan, le sumatriptan, et le zolmitriptan;
     
  • les médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) comme l'ibuprofène et le naproxène – Le dosage qui est obtenu sur ordonnance s'avère souvent efficace pour un grand nombre de personnes. Ils sont toutefois utilisés moins fréquemment parce qu'ils peuvent entraîner des maux d'estomac.

Bien souvent, des approches autres que les médicaments avec l'aide de ceux-ci peuvent vous aider à soulager les migraines. Un exemple est de vous retirer d'une pièce éclairée et bruyante, et de vous étendre dans une pièce calme et sombre. Un linge humide ou une compresse froide sur votre front peut aussi aider à soulager.

Les personnes qui ont de fréquentes crises de migraine peuvent avoir recours à ces médicaments à titre préventif. Ces médicaments doivent être pris tous les jours. Leur effet n'est pas immédiat; il faut parfois les prendre durant 2 mois avant de pouvoir en évaluer les bienfaits..

Ne vous découragez pas si le premier médicament que vous essayez n'agit pas. Il existe un nombre d'options thérapeutiques, discutez auprès de votre fournisseur de soins de santé afin de déterminer quelle option vous convient le mieux.

Tous les contenus sont la propriété de MediResource Inc. 1996 – 2018. Conditions d’utilisation. Les contenus présents ne sont destinés qu’à des fins d’information. Demandez toujours l’avis de votre médecin ou d’un autre professionnel de la santé qualifié sur des questions relatives à une affection médicale. Source : santecheznous.com/healthfeature/gethealthfeature/La-douleur

Quand les articulations vont mal

Il n'est pas exact que le vieillissement déclenche l'arthrite. Elle peut tout aussi bien toucher les enfants et les adolescents dont elle limite sérieusement les activités. Lorsque c'est le cas, l'atténuation de la douleur est un des facteurs qui leur permet de profiter au maximum de la vie.

Le terme arthrite désigne actuellement un groupe d'affections regroupant, entre autres, la polyarthrite rhumatoïde, l'arthrose et la polyarthrite rhumatoïde juvénile. Dans toutes ces affections, la douleur s'installe dans les articulations. Bien que la douleur des différents types d'arthrite résulte de causes très diverses, elle répond souvent aux mêmes remèdes.

Pour certaines personnes, les approches non médicamenteuses pour combattre la douleur articulaire peuvent également offrir un meilleur confort. Par exemple, une attelle fixée à l'articulation touchée peut la protéger contre les mouvements répétés. La physiothérapie au moyen d'exercices actifs peut également aider à soulager la douleur articulaire tandis que certaines modifications dans le mode de vie peuvent éliminer la douleur articulaire pour les personnes qui sont affectées par le temps frais et humide (par ex. le changement de domicile vers des climats plus chauds). Un régime alimentaire sain accompagné de certains types d’exercice – en alternance avec beaucoup de repos – peuvent donner d'excellents résultats lorsqu'il s'agit d'atténuer l'inconfort et de maintenir la mobilité.

Polyarthrite rhumatoïde

Pour les cas de polyarthrite rhumatoïde, les médecins recommandent souvent des médicaments comme :

  • les médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens ou AINS (par ex. le AAS, l'ibuprofène, le naproxène);
  • des médicaments anti-rhumatismaux modificateurs de la maladie ou ARMM (par ex.  l'hydroxychloroquine, les sels d'or oraux et injectables, la sulfasalazine, la D-pénicillamine, le méthotrexate);
  • des agents biologiques ou modificateurs de la réponse biologique (par ex. l'adalimumab, l'anarinka, l'étanercept, l'infliximab);
  • les corticostéroïdes (par ex. prednisone).

Ces médicaments peuvent s'avérer utiles dans le soulagement des symptômes de la polyarthrite rhumatoïde, y compris la douleur et l'inflammation. L'action des AINS et des corticostéroïdes maîtrise les symptômes et soulage l'inflammation, tandis que celle des ARMM et des modificateurs de la réponse biologique diminue le nombre de signes et de symptômes et freine l'évolution de l'affection.

Comme avec tous les médicaments, des effets secondaires sont  associés aux traitements contre la polyarthrite rhumatoïde. Il importe de consulter votre médecin ou un pharmacien au sujet des effets secondaires qui pourraient survenir et afin de savoir ce que vous pouvez faire pour les prendre en charge. Comme pour tout autre médicament, posez des questions à votre médecin ou à un pharmacien sur les effets secondaires possibles et sur ce que vous pouvez faire pour les prévenir ou les réduire au minimum.

Arthrose

Lorsqu'il s'agit de soigner l'arthrose, les médecins adoptent des méthodes légèrement différentes, car la douleur n'a pas la même origine que celle de la polyarthrite rhumatoïde.

Ils emploient des médicaments aux effets anti-inflammatoires, comme les AINS et les corticostéroïdes, mais dans beaucoup de cas ils ont recours à l'acétaminophène, qui n'est pas un anti-inflammatoire, pour prendre en charge la douleur. De plus, les injections de stéroïdes directement dans les articulations douloureuses ou des injections qui remplacent le liquide synovial (liquide qui lubrifie et amortit les chocs dans les articulations) pourraient être utiles.

Une perte de poids pourrait également concourir au soulagement de la pression excercée par le port de poids sur des articulations comme les hanches et les genoux. Les personnes atteintes d'une forme plus grave d'arthrite pourraient avoir recours à une intervention chirurgicale.

Tous les contenus sont la propriété de MediResource Inc. 1996 – 2018. Conditions d’utilisation. Les contenus présents ne sont destinés qu’à des fins d’information. Demandez toujours l’avis de votre médecin ou d’un autre professionnel de la santé qualifié sur des questions relatives à une affection médicale. Source : santecheznous.com/healthfeature/gethealthfeature/La-douleur

Plus de renseignements dans Canoë Santé
RECOMMANDÉ POUR VOUS
AILLEURS SUR LE WEB
BackToTop