Comment ce médicament agit-il ? Quels sont ses effets ?

On utilise la théophylline pour traiter ou prévenir les symptômes de l'asthme bronchique, de la bronchite chronique, de l'emphysème et d'autres maladies qui se manifestent par la constriction des voies respiratoires. La théophylline aide à atténuer la toux, les sifflements respiratoires, l'essoufflement et les autres difficultés respiratoires associés à ces affections en facilitant la relaxation des tubes (bronchi) des voies respiratoires, permettant ainsi le passage d'un plus grand volume d'air dans celles-ci.

Ce médicament est disponible sous divers noms de marque ou sous différentes présentations, ou les deux. Une marque spécifique de ce médicament n'est peut-être pas offerte sous toutes les formes ni avoir été approuvée contre toutes les affections dont il est question ici. En outre, certaines formes de ce médicament pourraient ne pas être utilisées contre toutes les affections mentionnées dans cet article.

Il se pourrait que votre médecin ait suggéré ce médicament contre une affection qui ne figure pas dans cet article d'information sur les médicaments. Si vous n'en avez pas encore discuté avec votre médecin, ou si vous avez des doutes sur les raisons pour lesquelles vous prenez ce médicament, consultez-le. Ne cessez pas de prendre ce médicament sans avoir consulté votre médecin au préalable.

Ne donnez pas ce médicament à quiconque, même à quelqu'un qui souffre des mêmes symptômes que les vôtres. Ce médicament pourrait nuire aux personnes pour lesquelles il n'a pas été prescrit.

Sous quelles formes ce médicament se présente-t-il ?

Ce médicament est disponible sous forme d'un élixir oral contenant 80 mg de théophylline/15 mL.

Comment doit-on employer ce médicament ?

La dose de théophylline est établie minutieusement par votre médecin d'après votre âge et votre réponse au médicament. Il est parfois nécessaire de vous faire subir des analyses sanguines pour s'assurer que les taux de théophylline sont compris dans l'intervalle qui sera efficace tout en n'étant pas trop élevés pour provoquer des réactions indésirables.

Il est préférable de prendre la théophylline avec un plein verre (225 mL ou 8 onces) d'eau alors que l'estomac est vide (une heure avant ou 2 heures après les repas) à moins que votre médecin vous donne d'autres directives. Si le médicament vous dérange l'estomac, il se peut que votre médecin vous recommande de le prendre avec de la nourriture.

Utilisez une seringue orale pour mesurer chaque dose, car vous obtiendrez une mesure plus juste qu'avec des cuillerées à thé de ménage.

La théophylline doit être prise régulièrement selon les directives du médecin pour que les taux sanguins du médicament se trouvent toujours dans les limites assurant son efficacité. Il importe que vous n'en preniez pas plus que la quantité prescrite, même si votre respiration n'est pas améliorée, car les taux auxquels les signes de surdosage se produisent ne sont pas aussi élevés que lors de la prise de la plupart des médicaments. Si votre respiration ne s'améliore pas ou si elle se détériore, appelez immédiatement votre médecin.

Plusieurs facteurs peuvent entrer en ligne de compte pour déterminer la dose dont une personne a besoin : son poids, son état de santé et la prise d'autres médicaments. Si votre médecin a recommandé une dose autre que celles indiquées ici, ne modifiez pas la manière de prendre le médicament sans le consulter au préalable.

Il est important d'utiliser ce médicament conformément aux indications de votre médecin. Si vous oubliez une dose, prenez le médicament dès que vous constatez l'omission et reprenez la suite du traitement aussitôt que possible. S'il est presque temps de votre prochaine dose, ne vous souciez pas de la dose omise et reprenez le schéma posologique usuel. N'utilisez pas une double dose pour compenser l'omission d'une dose. Si vous hésitez sur la conduite à tenir après avoir omis une dose, demandez conseil à votre médecin ou à un pharmacien.

Conservez ce médicament à la température ambiante, à l'abri de la lumière et de l'humidité et hors de la portée des enfants.

Ne jetez pas de médicaments dans les eaux usées (par ex. pas dans l'évier ni dans la cuvette des cabinets) ni avec les ordures ménagères. Demandez à votre pharmacien comment vous débarrasser des médicaments inutilisés ou périmés.

Dans quels cas ce médicament est-il déconseillé ?

Abstenez-vous d'employer ce médicament dans les circonstances ci-après :

  • une allergie à la théophylline ou à l'un des ingrédients du médicament;
  • une allergie à l'éthylène diamine;
  • une allergie aux médicaments de la même famille (par ex. les xanthines);
  • une maladie coronarienne active ou symptomatique;
  • un ulcère gastroduodénal;

Ne pas donner ce médicament aux enfants âgés de moins de 5 ans.

Quels sont les effets secondaires possibles de ce médicament ?

Beaucoup de médicaments peuvent provoquer des effets secondaires. Un effet secondaire est une réponse indésirable à un médicament lorsqu'il est pris à des doses normales. Il peut être léger ou grave, temporaire ou permanent.

Les effets secondaires énumérés ci-après ne sont pas ressentis par toutes les personnes qui prennent ce médicament. Si les effets secondaires vous inquiètent, discutez des risques et des bienfaits de ce médicament avec votre médecin.

Au moins 1 % des personnes prenant ce médicament ont signalé les effets secondaires ci-après. Un grand nombre de ces effets secondaires peuvent être pris en charge et quelques-uns peuvent disparaître d'eux-mêmes avec le temps.

Consultez votre médecin si vous ressentez ces effets secondaires et s'ils sont graves ou gênants. Votre pharmacien pourrait être en mesure de vous donner des conseils sur la conduite à tenir si ces effets secondaires apparaissaient :

  • de l'agitation;
  • des bouffées de chaleur;
  • des battements de cœur rapides;
  • des brûlures d'estomac ou des douleurs à l'estomac;
  • une diarrhée;
  • une émission de l'urine accrue;
  • des frissonnements;
  • des maux de tête;
  • de la nausée;
  • une nervosité;
  • une perte d'appétit;
  • une pression artérielle faible (des étourdissements ou une sensation de tête légère lors du passage d'une position assise à debout);
  • des troubles du sommeil;
  • des vomissements.

La plupart des effets secondaires figurant ci-après ne surviennent pas très souvent, mais ils pourraient cependant engendrer de graves problèmes si vous ne recevez pas des soins médicaux.

Renseignez-vous auprès de votre médecin au plus tôt si l'un des effets secondaires ci-après se manifeste :

  • des brûlures d'estomac ou des vomissements;
  • une éruption cutanée;
  • des symptômes de battements de cœur irréguliers (par ex. une douleur thoracique, des étourdissements, des battements de cœur très forts, un essoufflement)
  • des symptômes de toxicité :
    • une douleur abdominale (persistante ou intense),
    • de la confusion ou une modification du comportement,
    • du vomi noirâtre ou sanglant,
    • une diarrhée,
    • des étourdissements ou une sensation de tête légère,
    • des bouffées de chaleur d'une intensité extrême ou de la fièvre,
    • une soif extrême,
    • l'accélération ou l'irrégularité des battements cardiaques,
    • de la nausée,
    • un état de nervosité ou d'agitation (persistant),
    • tintements ou bourdonnements dans les oreilles,
    • des crises convulsives,
    • des frissonnements (persistant),
    • une augmentation ou une réduction inusitée de la quantité d'urine produite,
    • des changements visuels (par ex. le passage d'éclairs dans la vision),
    • des vomissements.
  • de l'urticaire.

Cessez de prendre le médicament et sollicitez immédiatement des soins médicaux s'il se produit une réponse comme :

  • des convulsions (des crises épileptiques);
  • des signes de saignements de l'estomac ou de l'intestin (par ex. des selles sanglantes, noirâtres ou goudronneuses, des expectorations sanglantes, des vomissements de sang ou d'une matière qui ressemble à du marc de café).

Certaines personnes peuvent ressentir des effets secondaires autres que ceux énumérés. Consultez votre médecin si vous remarquez un symptôme qui vous inquiète pendant que vous employez ce médicament.

Existe-t-il d'autres précautions d'emploi ou mises en garde ?

Avant d'employer un médicament, ne manquez pas d'informer votre médecin des troubles médicaux ou des allergies que vous pourriez avoir, des médicaments que vous utilisez et de tout autre fait important au sujet de votre santé. Les femmes devraient mentionner si elles sont enceintes ou si elles allaitent. Ces facteurs pourraient avoir une influence sur la façon dont vous devriez employer ce médicament.

Changements du mode de vie : Des changements dans la vie du patient peuvent parfois modifier les effets de la théophylline sur le patient. En cas de l'une des situations suivantes, informer le médecin :

  • changement de régime alimentaire;
  • commencement ou arrêt de la prise d'un médicament;
  • commencement ou arrêt du tabagisme;
  • fièvre de 39°C (102°F) pendant au moins 24 heures ou supérieure à 38°C (100°F) pendant plus de 24 heures.

Affections cardiaques : les affections cardiaques peuvent affecter la manière dont la théophylline fonction dans le corps, causant ainsi des effets secondaires. Si vous avez une pression artérielle élevée, des battements cardiaques irréguliers ou une affection cardiaque, discutez avec votre médecin de la façon dont ce médicament pourrait influer sur votre affection, de l'influence de votre affection sur l'administration et l'efficacité de ce médicament, et de la pertinence d'une surveillance médicale spécifique.

Fonction hépatique : une affection hépatique ou une fonction hépatique réduite peut provoquer une accumulation de ce médicament dans l'organisme, causant ainsi des effets secondaires. Si vous avez des troubles hépatiques, discutez avec votre médecin de la façon dont ce médicament pourrait influer sur votre affection, de l'influence de votre affection sur l'administration et l'efficacité de ce médicament, et de la pertinence d'une surveillance médicale spécifique.

Grossesse : la théophylline traverse le placenta et elle peut provoquer des lésions chez le bébé en développement si une femme en prend pendant sa grossesse. Ce médicament ne devrait pas s'utiliser durant la grossesse à moins que les bienfaits priment les risques. Si une grossesse advient pendant que vous utilisez ce médicament, prenez contact avec votre médecin immédiatement.

Allaitement : ce médicament passe dans le lait maternel. Si vous employez la théophylline pendant que vous allaitez, votre bébé pourrait en ressentir les effets. Consultez votre médecin pour savoir si vous devriez continuer l'allaitement.

Aînés : les aînés pourraient être plus susceptibles aux effets secondaires associés à ce médicament.

D'autres agents peuvent-ils interagir avec ce médicament ?

Les effets stimulants du café et des boissons gazeuses à base de cola peuvent être amplifiés par l'utilisation de ce médicament.

  • Il pourrait se produire une interaction entre la théophylline et l'un des médicaments ci-après :
  • acétate d'abiratérone;
  • adalimumab;
  • alcool;
  • allopurinol;
  • amiodarone;
  • amphétamines (par ex. la dextroamphétamine, la lisdexamfétamine);
  • antagonistes du calcium (le vérapamil et le diltiazem);
  • antibiotiques apparentés aux quinolones (par ex. la ciprofloxacine, l'ofloxacine)
  • antibiotiques macrolides (par ex. la clarithromycine, l'érythromycine)
  • atomoxétine;
  • autres théophyllines (par ex. l'aminophylline, l'oxtriphylline);
  • barbituriques (par ex. le butalbital, le pentobarbital, le phénobarbital);
  • benzodiazépines (par ex. l'alprazolam, le diazépam, le lorazépam);
  • bêta bloquants (par ex. l'aténolol, le propranolol, le sotalol);
  • bronchodilatateurs à action prolongée (par ex. le formotérol, le salmétérol);
  • bronchodilatateurs à action rapide (par ex. le salbutamol, la terbutaline);
  • caféine;
  • cannabis;
  • carbamazépine;
  • cimétidine;
  • clobazam;
  • clozapine;
  • contraceptifs oraux;
  • cyprotérone;
  • déférasirox.
  • dipivéfrine;
  • dobutamine;
  • dopamine;
  • dronabinol;
  • épinéphrine;
  • fébuxostat;
  • fluoxétine;
  • fluvoxamine;  
  • gemfibrozil;
  • gouttes ophtalmiques et vaporisateurs nasaux  décongestionnants (par ex. la naphazoline, l'oxymétazoline, la xylométazoline);
  • indacatérol;
  • inhibiteurs de la protéase du VIH (par ex. l'atazanavir, l'indinavir, le ritonavir, le saquinavir);
  • interférons;
  • isoniazide;
  • kétoconazole;
  • linézolide;
  • lithium;
  • marijuana;
  • médicaments décongestionnants (par ex. la phényléphrine, la pseudoéphédrine);
  • médicaments servant au traitement des affections thyroïdiennes (hyperthyroïdie ou hypothyroïdie);
  • méthotrexate;
  • méthoxsalen;
  • méthylphénidate;
  • mexilétine;
  • nabilone;
  • nifédipine;
  • œstrogènes (par ex. œstrogènes conjugués, l'œstradiol, l'éthinylœstradiol);
  • pentoxifylline;
  • phénytoïne;
  • primaquine;
  • primidone;
  • propafénone;
  • quinine;
  • rifampine;
  • riociguat;
  • stiripentol;
  • tabac;
  • ticlopidine;
  • tizanidine;
  • tranylcypromine;
  • vémurafénib;
  • zafirlukast.

Si vous prenez l'un de ces médicaments, consultez votre médecin ou un pharmacien. Dans votre cas, votre médecin peut vous demander de :

  • cesser la prise de l'un des médicaments ;
  • remplacer l'un des médicaments par un autre ;
  • modifier la manière dont vous prenez l'un des médicaments, ou les deux ;
  • ne rien changer du tout.

L'interférence d'un médicament avec un autre n'entraîne pas toujours l'interruption de la prise de l'un d'eux. Demandez à votre médecin quelle est la conduite à tenir en cas d'interactions médicamenteuses.

D'autres médicaments que ceux énumérés précédemment peuvent interagir avec ce médicament. Signalez à votre médecin tout ce que vous prenez, qu'il s'agisse de médicaments sur ordonnance ou en vente libre et de remèdes à base de plantes médicinales. N'oubliez pas de mentionner tout supplément que vous absorbez. Si vous consommez de la caféine, de l'alcool, de la nicotine ou des drogues illicites, vous devriez en avertir votre médecin prescripteur puisque ces substances peuvent modifier l'action de nombreux médicaments.

Tous les contenus sont la propriété de MediResource Inc. 1996 – 2018. Conditions d’utilisation. Les contenus présents ne sont destinés qu’à des fins d’information. Demandez toujours l’avis de votre médecin ou d’un autre professionnel de la santé qualifié sur des questions relatives à une affection médicale. Source : santecheznous.com/drug/getdrug/Elixir-De-Theophylline