Les personnes atteintes de la maladie de Crohn peuvent avoir recours à la chirurgie pour se débarrasser des segments de l'intestin pathologiques ou lésés par l'affection.

Quel que soit le traitement que vous suiviez, vous devez rencontrer régulièrement votre médecin pour faire le suivi de vos progrès.

Le rôle de la chirurgie dans le cadre de la maladie de Crohn

La chirurgie ne permet pas de guérir la maladie de Crohn. Elle peut néanmoins aider les personnes aux prises avec cette maladie à plus d'un titre, notamment en soulageant les symptômes et en améliorant la qualité de vie, car elle peut :

  • réparer les dégâts causés par la maladie ;
  • éliminer les segments malades de l'intestin ;
  • enlever les obstructions de l'intestin.

Environ 3 personnes atteintes de la maladie de Crohn sur 4 subiront une intervention chirurgicale à un moment donné.

La prise de décision en faveur de l'opération

La chirurgie peut être une solution thérapeutique pratique pour les personnes atteintes de la maladie de Crohn. Il importe toutefois de comprendre les risques et les bienfaits associés à l'intervention avant de prendre une décision.

Voici ce que vous devez demander à votre médecin lorsque vous envisagez une intervention chirurgicale :

  • Quel type d'intervention me recommanderiez-vous ?
  • Quels segments de l'intestin seront enlevés par l'intervention ?
  • Combien de temps devrais-je séjourner à l'hôpital ?
  • Quels sont les risques (par ex. d'infection, de saignement) et les complications possibles de la chirurgie ?
  • Combien de temps la convalescence dure-t-elle habituellement ? Quand pourrais-je reprendre mes activités habituelles ?
  • Comment vais-je éliminer les déchets solides de mon organisme après la chirurgie ? Est ce que je vais devoir porter une poche ou un sac ?
  • Est-ce que je vais devoir faire ajuster mon régime alimentaire après la chirurgie ?
  • Y-a-t-il d'autres solutions que la chirurgie qui me conviendraient ?

Si vous avez des questions au sujet d'une intervention chirurgicale, posez-les à votre médecin.