Recommencer à fumer après un infarctus

ÉCRIT PAR: , 2013-01-28 14:00:00


Photo Fotolia
Les deux tiers des fumeurs qui sont hospitalisés à la suite d'un infarctus aigu du myocarde recommenceraient à fumer durant l'année qui suit, selon une étude réalisée par une équipe de cardiologie de l'Hôpital général juif, à Montréal.

Les médecins ont fait ce constat alors qu'ils avaient prescrit à leurs patients un médicament qui permet de réduire les envies de nicotine et les symptômes liés au sevrage de la cigarette, et donc qui est censé aider à arrêter de fumer.

«La sagesse populaire nous incitait à croire que le fait de subir un infarctus constituait un important signal d'alarme qui inspirait les fumeurs à cesser de fumer, mais personne n'a jamais étudié cette population un an après l'événement, a indiqué dans un communiqué le Dr Mark Eisenberg, qui a dirigé l'étude. En fait, il se peut même que plus des deux tiers recommencent à fumer puisque ceux qui ont accepté de participer à notre étude étaient plus motivés que ceux qui ne veulent pas être impliqués dans un essai visant à cesser de fumer.»

L'étude publiée dans le Journal of the American College of Cardiology a été effectuée auprès de 392 patients âgés de 54 ans en moyenne, et qui fumaient environ 23 cigarettes par jour. Elle a par ailleurs permis d'observer que les fumeurs invétérés qui ont repris leurs habitudes ont toutefois diminué leur consommation, passant à huit cigarettes quotidiennes en moyenne.

Plus de renseignements dans Canoë Santé
RECOMMANDÉ POUR VOUS
AILLEURS SUR LE WEB
BackToTop