Les femmes autistes s'en sortent mieux que les hommes

ÉCRIT PAR: , 2017-04-07 12:39:00


Photo Cover Media

Une nouvelle étude vient de montrer que les femmes qui souffraient d'autisme faisaient preuve de plus d'empathie que les hommes et s'en sortaient mieux dans un contexte social donné. 

L'autisme est un trouble du développement qui affecte le système nerveux de ceux qui en sont atteints, handicapant leurs facultés émotionnelles. Alors que le trouble donne lieu à de nombreuses recherches, les scientifiques de l'université de Leyde, en Hollande, ont fait un pas dans une direction qui permettrait de comprendre un peu mieux les différences qui régiraient les femmes et les hommes autistes, puisque les premières feraient, semble-t-il, preuve de plus d'empathie.

L'étude s'est penchée sur 68 adolescents, autistes ou non. Elle les mettait face à une situation où une chercheuse prétendait s'être coincée le doigt dans une pince de classeur en exprimant sa douleur. Les autres chercheurs analysaient alors la réaction des sujets. Et autistes, ou non, les filles montraient bien plus d'empathie que les garçons présents, ce qui a poussé la professeur Carolien Rieffe à tirer quelques conclusions comportementales.

«Qu'ils soient autistes ou non, nous n'avons pas noté de différence entre les différents participants. En revanche, nous en avons noté entre les garçons et les filles, a-t-elle expliqué. Les filles réagissaient plus souvent en demandant "Vous allez bien?", alors que les garçons avaient plutôt tendance à trouver une solution au problème en donnant des conseils de précaution.» 

Carolien Rieffe a précisé que ni les garçons ni les filles ne s'interdisaient de montrer de l'empathie, mais que les adolescents autistes avaient un peu plus de problème à comprendre les émotions. Elle a cependant noté que les filles autistes se montraient plus à l'écoute des règles sociales, mais que ça ne favorisait pas nécessairement l'empathie. Ça a néanmoins fait dire à la scientifique que les jeunes femmes autistes nécessitaient peut-être des traitements différents de ceux des garçons.   

Plus de renseignements dans Canoë Santé
RECOMMANDÉ POUR VOUS
AILLEURS SUR LE WEB
BackToTop