Les probiotiques bénéfiques en cas de mauvaise alimentation?

ÉCRIT PAR: , 2017-03-17 13:33:00

Les probiotiques doivent être utilisés avec précaution.
Photo Fotolia

Alors que les probiotiques promettent un effet positif sur le corps, une nouvelle recherche a découvert que ça pourrait être le cas uniquement quand le régime alimentaire est particulièrement mauvais.

Les spécialistes affirment que les personnes avec un régime alimentaire sain pourraient en réalité se mettre en danger avec une dose supplémentaire de «bonne bactérie».

Les chercheurs de l'University of New South Wales, en Australie, ont donné des probiotiques à deux groupes de rats. Le premier groupe avait une mauvaise alimentation (à base de cookies, de gâteaux et de tourte à la viande) tandis que l'autre groupe était alimenté sainement.

Les rongeurs qui se nourrissaient de façon occidentale, avec des viandes transformées et des gras saturés marquaient une amélioration dans les fonctions cognitives du cerveau et du métabolisme. Les rats suivant une alimentation saine ou normale ne subissaient presque aucun changement. En revanche, certains souffraient d'effets indésirables comme une mauvaise mémoire de reconnaissance.

«Nous avons été surpris de découvrir cela, chez les rats que nous nourrissions à l'aide d'un régime sain, les probiotiques causaient des troubles de la mémoire en rapport à la reconnaissance des objets», a déclaré l'auteure principale, la professeure Margaret Morris, de l'University of New South Wales.

Elle a également souligné que malgré le fait que l'expérience soit menée sur des rats, cela démontre clairement que les probiotiques doivent être utilisés avec plus de précaution et avec un second avis de la part d'un professionnel, avant d'être consommés.

Elle a également reconnu qu'il fallait plus de recherches dans ce domaine car il est difficile de déterminer si l'ajout supplémentaire de bonnes bactéries est une bonne ou une mauvaise chose. «Le défi est de déterminer précisément quels microbes bénéfiques sont absents», a-t-elle expliqué.

La professeure Margaret Morris et l'étudiant Jess Beilharz recherchent actuellement quel impact les habitudes alimentaires occidentales ont sur les bactéries intestinales et sur les fonctions du cerveau.

Ils suggèrent que les probiotiques pourraient en réalité être bénéfiques pour améliorer la mémoire et les changements comportementaux avec un régime fort en sucres et gras saturés. Toutefois, Margaret Morris a ensuite affirmé: «Si vous mangez déjà sainement, il se peut qu'ils (les probiotiques) ne soient pas si bénéfiques.»

Plus de renseignements dans Canoë Santé
RECOMMANDÉ POUR VOUS
AILLEURS SUR LE WEB
BackToTop