Le régime cétogène, entre efficacité et effets secondaires

ÉCRIT PAR: Relaxnews, 2016-11-25 11:00:00

Le régime cétogène consiste à priver le corps de glucides.
Photo Relaxnews

Les spécialistes, tout en reconnaissant l'efficacité du régime cétogène - qui consiste à priver le corps de glucides, notamment de glucose - pour certaines pathologies, mettent en garde contre ses effets secondaires comme les nausées, une fatigue ou des maux de tête.

Le régime cétogène est par définition déséquilibré: 75% des apports en calories sont représentés par les lipides, en évitant les oméga 6 pro-inflammatoires, comme dans les huiles de tournesol, pépins de raisins et germes de blé.

Seuls sont autorisés les viandes, volailles, poissons, fruits de mer, œufs, le beurre, les huiles, les oléagineux, avocat, certains rares légumes peu riches en glucides - comme les légumes verts feuillus, épinards, kale ou laitue - ainsi que les fromages à pâte dure.

Les autres produits laitiers, du lait aux yaourts entiers, sont autorisés avec modération. Les légumes comportant plus de glucides disparaissent des assiettes comme la carotte, la betterave, le maïs ou la patate douce.

Face à cette diète, les cellules, n'ayant plus de glucides à disposition, vont devoir trouver une nouvelle source d'énergie. L'organisme adopte finalement le même processus que lors d'un jeune. Il fait appel à des «corps cétoniques», trois types de molécules résultats de la transformation des acides gras en l'absence de glucose. Deux de ces corps cétoniques sont utilisés par le cœur et le cerveau comme source d'énergie, le troisième est éliminé.

Bénéfique en cas d'épilepsie

Outre son intérêt, reconnu scientifiquement, dans le cadre particulier de l'épilepsie grave de l'enfant, le bénéfice le plus évident du régime cétogène est la perte de poids, légèrement plus importante que dans le cadre de régimes hyperprotéinés, selon certaines études.

Cette diète connaît aujourd'hui un regain d'intérêt de la part des médecins-chercheurs en raison de son potentiel thérapeutique dans d'autres maladies neurologiques comme la maladie d'Alzheimer, la maladie de Parkinson, les lésions cérébrales lors des accidents vasculaires cérébraux (AVC) et le cancer.

Pour les diabétiques, le taux de glycémie est amélioré. Sur le plan cardiovasculaire, une étude de 2013 montre que le niveau de «mauvais cholestérol» (LDL) augmente, contrairement à la pression artérielle et aux taux sanguins des triglycérides et du «bon» cholestérol HDL qui, eux, s'améliorent.

Par conséquent, les médecins mettent en garde contre les effets secondaires de ce régime comme les nausées, une fatigue ou des maux de tête qui entraînent généralement une diminution de l'appétit, donc des apports alimentaires. Attention également aux carences en fibres et vitamines.

Plus de renseignements dans Canoë Santé
RECOMMANDÉ POUR VOUS
AILLEURS SUR LE WEB
BackToTop