Femmes enceintes: s'allonger sur le dos est déconseillé

ÉCRIT PAR: Cover Media, 2016-11-23 16:14:00


Photo Cover Media

Les femmes enceintes s'allongeant sur le dos à la fin de leur grossesse s'exposent à de plus grands risques de mortinatalité, selon une nouvelle étude.

Environ 1 naissance sur 227 au Royaume-Uni finit en mortinatalité et les spécialistes estiment que la cause pourrait venir des femmes qui dorment dans une position particulière, car cela cause plus de stress et mène à une réduction de la consommation d'oxygène.

L'équipe scientifique, dirigée par le professeur Peter Stone de l'université d'Auckland, a surveillé 29 femmes en bonne santé avec leur enfant et leur futurs bébés pendant le troisième trimestre de leur grossesse. Toutes les femmes avaient de faibles risques de complication et en étaient entre 35 et 38 semaines de grossesse. On leur a donné quatre positions pour s'allonger, à plat, sur le dos calé à 30 degrés, et sur leur côté droit ou gauche, chacune des positions étaient réparties au hasard et comprenaient un oreiller sous la tête. Après que les femmes enceintes se soient allongées pendant 30 minutes, les spécialistes de la santé ont surveillé les battements de coeur et le niveau d'activité du foetus.

Les bébés dont les mères étaient allongées sur le dos subissaient plus de stress, ce qui menait à un état décrit par les chercheurs comme similaire au sommeil, impliquant une plus faible activité et moins de consommation d'oxygène.

De plus, les futurs bébés avaient cinq fois plus de risques d'être atteints par cet état lorsque leurs mères étaient allongées sur le dos plutôt que sur le côté gauche. « Notre étude contrôlée a découvert que s'allonger sur le dos peut augmenter le stress du bébé, contribuant au risque de mortinatalité. Il est probable que le risque soit plus élevé chez les femmes avec les conditions soulignées », a déclaré le professeur Peter Stone.

« La position maternelle a un lien considérable avec l'état de comportement foetal déterminé par les caractéristiques du battement de coeur du foetus et sa variabilité, a précisé l'auteur. La position sur le dos peut être désavantageuse pour le bien-être foetal et dans certains cas peut se révéler être un facteur de stress suffisant pour contribuer au décès du foetus dans les grossesses avec complications. »

Toutefois, le professeur Stone a fait observer que plus de recherches étaient requises pour comprendre ce qu'il se passe lorsque les femmes dorment dans certaines positions la nuit, étant donné qu'ils ont seulement surveillé les résultats sur une courte période.

Les résultats de l'étude ont été publiés dans le Journal of Physiology.

Plus de renseignements dans Canoë Santé
RECOMMANDÉ POUR VOUS
AILLEURS SUR LE WEB
BackToTop