Ménopause précoce ou tardive: un lien avec le diabète de type 2

ÉCRIT PAR: , 2016-08-01 18:02:00


Photo Cover Media

Comme l'arrivée des règles à l'adolescence, la ménopause constitue un véritable rite de passage dans la vie des femmes. C'est une étape pas toujours agréable qui en plus peut mener à certaines complications comme vient de le montrer une étude de Kaiser Permanente.

Celles qui sont ménopausées avant 46 ans et après 55 ans ont un risque plus élevé de développer un diabète de type 2. Pour les premières, le risque est de 25 %, alors que pour les secondes il est de 12 %.

Pour parvenir à ces résultats, les chercheurs ont étudié les données de la Women's Health Initiative aux États-Unis, une large étude portant sur les femmes ménopausées et âgées de 50 à 79 ans, qui a débuté dans les années 90 et a ensuite duré sur 10 ans.

Dans le cadre de cette recherche, les participantes ont rempli des questionnaires sur leur santé, leur condition médicale et leur historique en matière d'enfant. Aucune n'avait de diabète au début de l'étude, mais 12 ans plus tard, le diabète de type 2 était plus commun chez celles qui avaient développé une ménopause précoce ou tardive.

Les résultats ont été publiés dans le journal North American Menopause Society. L'auteure de l'étude, le docteur Erin LeBlanc encourage les femmes à rester vigilantes notamment vis-à-vis de leur alimentation et de leur routine sportive.

Plus de renseignements dans Canoë Santé
BackToTop