Améliorez vos connaissances

Pourquoi le yoga pour personnes atteintes de SP ?

Vous avez probablement entendu des experts de la santé, de même que des célébrités, prôner les vertus du yoga, mais saviez-vous que c'est aussi un bon type d'exercice pour les personnes atteintes de SP?

Vivre avec la SP signifie souvent vivre avec une grande fatigue, une faiblesse musculaire et un manque de coordination. Mais l'exercice peut lutter contre tout ça, de même que diminuer le stress et la dépression.

Le yoga est un type d'exercice qui associe le mouvement à des « postures », des positions spécifiques et une respiration abdominale profonde. Il existe de nombreux types de yoga pouvant exiger que l'on reste dans la même position pendant un certain temps ou que l'on utilise le mouvement des fluides comme transition pour passer d'une position à une autre. Le niveau de difficulté varie en fonction du type de yoga que vous essayez, mais un instructeur de yoga qualifié peut vous aider à trouver celui qui est le plus adapté à vos capacités. Cela dit, mieux vaut laisser tomber le hot yoga ou yoga Bikram, que l'on pratique dans un studio très chaud, car une chaleur intense peut affaiblir les muscles et aggraver certains symptômes de la SP.

Bien que toutes les personnes qui pratiquent le yoga assurent tirer profit de la capacité qu'il a à augmenter leur souplesse et à favoriser la force et la relaxation, ces bénéfices sont particulièrement importants si vous êtes atteint de SP. De même, la respiration profonde et cadencée, qui fait partie intégrante du yoga, vous est bénéfique si vous êtes atteint de SP car elle aide la circulation et la fonction respiratoire, ce à quoi vous n'êtes peut-être pas en mesure de parvenir au moyen d'un exercice physique plus énergique si vos mouvements ou votre mobilité sont limités.

À part tous ces bienfaits, le yoga est un bon choix car c'est un sport qui détend et qui n'implique pas de compétition, tout en restant assez difficile. Si votre capacité à garder une pose ou à gérer des postures plus difficiles devrait s'améliorer en pratiquant, on peut constater les bienfaits qu'il y a à garder une position au bout de cinq secondes seulement. Même si vos mouvements ou votre mobilité sont limités, vous pouvez faire du yoga en utilisant des accessoires tels qu'une serviette pliée, un coussin ou une chaise. Et si vous ne pouvez pas faire partie d'une classe, vous pouvez faire du yoga à la maison.

Tous les contenus sont la propriété de MediResource Inc. 1996 – 2017. Conditions d’utilisation. Les contenus présents ne sont destinés qu’à des fins d’information. Demandez toujours l’avis de votre médecin ou d’un autre professionnel de la santé qualifié sur des questions relatives à une affection médicale. Source : santecheznous.com/healthfeature/gethealthfeature/Yoga-la-victoire-de-lesprit-sur-la-SP

Stress et SP - et yoga

Dans la vie, le stress est nécessaire et normal. Mais vivre au quotidien avec la réalité d'une maladie chronique peut augmenter vos niveaux de stress alors que vous supportez les défis que représente le fait de vivre quotidiennement avec votre SP et de devoir prendre des décisions en ce qui concerne la façon de la gérer.

On peut ressentir le stress à la fois sur le plan mental et sur le plan physique. Côté mental, il se peut que vous vous sentiez anxieux, irritable ou accablé, tandis que sur le plan physique, le stress peut prendre la forme de mains moites ou de transpiration, de constipation ou de diarrhée, de douleurs d'estomac, de maux de tête, de palpitations cardiaques, de changements dans vos habitudes de sommeil et d'autres effets.

Lorsque vous vous sentez stressé, votre corps libère une rafale d'hormones du stress, qui, à court terme, accélèrent votre fréquence cardiaque et augmentent votre pression artérielle tout en provoquant d'autres changements corporels. À long terme, le stress chronique peut également augmenter vos chances de souffrir d'une maladie du cœur, d'obésité, de troubles du système immunitaire et d'autres maladies.

Si vous êtes atteint de SP, le stress peut faire encore davantage de dégâts. Si les données scientifiques sont peu probantes, de nombreuses personnes souffrant de la SP rapportent qu'elles ont ressenti davantage de symptômes et des symptômes plus graves pendant les périodes de stress. Bien que l'on ne sache pas clairement si c'est le fait de ressentir les symptômes de la SP qui stresse ou si c'est le stress qui déclenche davantage de symptômes, nombreuses sont les personnes qui disent que gérer le stress peut contribuer à diminuer les symptômes.

La bonne nouvelle, c'est que si le stress est normal, il n'est pas inévitable. Il existe un certain nombre de pratiques pouvant réduire le niveau de stress que vous ressentez au quotidien, de l'exercice physique au yoga en passant par la respiration et les techniques de relaxation. Rechercher un soutien - que ce soit auprès de vos proches, d'autres personnes atteintes de SP ou d'un professionnel de la santé qualifié - peut également aider à diminuer le stress que vous ressentez comme un effet de votre maladie.

Tous les contenus sont la propriété de MediResource Inc. 1996 – 2017. Conditions d’utilisation. Les contenus présents ne sont destinés qu’à des fins d’information. Demandez toujours l’avis de votre médecin ou d’un autre professionnel de la santé qualifié sur des questions relatives à une affection médicale. Source : santecheznous.com/healthfeature/gethealthfeature/Yoga-la-victoire-de-lesprit-sur-la-SP

Yoga et SP : pour bien commencer !

Ce n'est pas parce que le yoga a l'air difficile qu'il faut pour autant que vous ayez peur d'essayer. Mais avant d'enfiler votre collant et de vous préparer à vous plier en deux et à vous contorsionner, il est important de faire des recherches. Il existe une grande variété de types de yoga, certains plus énergiques et difficiles que d'autres. Alors avant d'en essayer un, il est important de demander l'avis de votre médecin et de discuter avec un instructeur de yoga expérimenté du type de yoga qui sera le plus adapté à vos besoins et vos capacités.

Une fois que vous avez choisi un type de yoga en particulier, c'est le moment de trouver une classe adaptée à vos besoins. Si vous avez peu de restrictions en matière de mobilité, une classe classique peut être appropriée. Un bon instructeur devrait prendre en compte votre maladie et pouvoir conseiller des ajustements de posture dans le cas où l'une d'entre elles est trop difficile. Si vous utilisez une cane ou un déambulateur, un cours de yoga avec des chaises ou une classe réservée aux personnes âgées peut vous convenir.

En classe, habillez-vous avec des vêtements légers et amples qui ne limiteront pas vos mouvements. Du fait que certaines personnes ressentent une aggravation de leurs symptômes dans la chaleur, il est important de porter des vêtements qui vous permettent de ne pas avoir chaud et de vérifier que la température du studio dans lequel vous faites du yoga est maintenue à un niveau agréable. Certains types de yoga se pratiquent à des conditions de température très élevées, ce qui peut ne pas convenir aux personnes atteintes de SP.

Au début, veillez à faire les exercices à votre propre rythme. Si vous n'avez jamais fait de yoga auparavant, essayez une classe pour débutants, faites des mouvements lents et ne forcez pas les mouvements si votre corps s'y oppose. S'il est important de vous mettre au défi, il est aussi important que vous n'y alliez pas trop fort. Le yoga n'a rien à voir avec l'idée que « si l'on ne souffre pas, cela ne sert à rien », donc, si une position vous fait mal, relâchez. En pratiquant, vous deviendrez plus fort et plus souple.

Tous les contenus sont la propriété de MediResource Inc. 1996 – 2017. Conditions d’utilisation. Les contenus présents ne sont destinés qu’à des fins d’information. Demandez toujours l’avis de votre médecin ou d’un autre professionnel de la santé qualifié sur des questions relatives à une affection médicale. Source : santecheznous.com/healthfeature/gethealthfeature/Yoga-la-victoire-de-lesprit-sur-la-SP

Détendez-vous déjà !

Si le yoga ne vous dit rien, détendez-vous ! De la respiration en profondeur à la méditation, il existe plusieurs autres techniques qui peuvent vous aider à combattre le stress. En voici quelques exemples :

  • Libérez votre esprit : Vous débarrasser de toutes les pensées qui encombrent votre esprit n'est pas aussi facile que ça en a l'air, mais c'est un excellent moyen de « faire une pause mentale », loin du stress. Octroyez-vous 10 minutes sans distraction et trouvez un siège confortable dans une chambre, au calme. Fermez les yeux et essayez de visualiser une scène apaisante ou concentrez-vous sur une phrase qui vous calme. Si votre esprit commence à vagabonder, recentrez vos pensées sur cette scène ou cette phrase.
  • Respirez profondément : Respirer profondément peut libérer vos tensions et vous aider à vous détendre, et - c'est là ce qu'il y a de mieux - on peut le faire n'importe où et à n'importe quel moment. Commencez par mettre la main sur votre ventre, ce qui vous permettra de sentir chaque respiration. Inspirez lentement par le nez, en dirigeant l'air vers l'estomac pour dilater complètement votre ventre, puis expirez lentement par la bouche, en laissant tout l'air sortir et les muscles de votre estomac se relâcher. Recommencez quatre ou cinq fois.
  • Méditez : Méditer profondément exige une combinaison de libération de l'esprit et de respiration profonde. Consacrez-y 15 minutes une ou deux fois par jour, aux alentours de la même heure si possible. Dans une chambre, au calme, faites une série de respirations profondes, puis concentrez-vous sur un mot ou une phrase qui vous calme. Répétez ce mot ou cette phrase encore et encore dans votre tête, en vous concentrant sur le son qu'il ou elle produit. S'il vous est difficile de vous concentrer, recommencez une nouvelle série de respirations profondes et essayez de vous concentrer à nouveau sur le mot. La méditation peut être extrêmement utile, mais elle exige de pratiquer, alors si ça n'a pas l'air de marcher la première fois, essayez encore.
  • Relâchez progressivement vos muscles : Afin d'apprécier la sensation procurée par le relâchement de vos muscles, il faut que vous sentiez la différence avec les moments où vous êtes tendu. Concentrez-vous sur un groupe de muscles à la fois, sollicitez doucement chaque groupe de muscle en comptant jusqu'à cinq, puis relâchez doucement jusqu'à ce vos muscles soient totalement mous, en vous concentrant sur la façon dont vous sentez vos muscles une fois relâchés. Procédez ainsi avec toutes les parties de votre corps, en partant de votre visage jusqu'à vos pieds. Mais faites attention en contractant - si vous y allez trop fort, vous risquez de déclencher un spasme musculaire, donc augmentez la tension petit à petit pour déterminer quel en est le degré suffisant pour vous.
  • Visualisez : Offrez-vous des vacances mentales ! Comme dans l'exercice de libération de l'esprit, détendez-vous dans une pièce, au calme puis représentez-vous une scène qui vous détende - une fois que ça y est, rentrez dans la scène. Imaginez-vous dans cette scène et prenez le temps de sentir chaque sensation, chaque son, chaque odeur associés à cette scène.

Tous les contenus sont la propriété de MediResource Inc. 1996 – 2017. Conditions d’utilisation. Les contenus présents ne sont destinés qu’à des fins d’information. Demandez toujours l’avis de votre médecin ou d’un autre professionnel de la santé qualifié sur des questions relatives à une affection médicale. Source : santecheznous.com/healthfeature/gethealthfeature/Yoga-la-victoire-de-lesprit-sur-la-SP

Plus de renseignements dans Canoë Santé
RECOMMANDÉ POUR VOUS
AILLEURS SUR LE WEB
BackToTop