Améliorez vos connaissances

La meilleure santé possible, durant vos 40 ans et au-delà

C'est un fait indéniable : le temps passe et notre corps change. Notre santé au jour le jour se comparerait au beau temps et au mauvais temps. Tout comme les journées ensoleillées sont suivies d'orages éphémères, les jours de santé sont entrecoupés de rhumes, de reniflements, de douleurs et d'endolorissements, de boutons et d'ampoules. Notre santé générale, toutefois, se comparerait davantage au climat. Tributaire d'un grand nombre de facteurs, dont la génétique, la chance, et nos habitudes de vie, elle a des répercussions plus importantes et durables sur notre vie.

Certains des facteurs qui agissent sur notre santé échappent à notre contrôle, tels que les antécédents médicaux de notre famille. Si votre mère ou votre sœur a eu un cancer du sein, par exemple, il se peut que votre risque soit plus grand d'avoir ce cancer. Par ailleurs, des accidents, des blessures et des troubles génétiquement inattendus peuvent nous prendre au dépourvu et fragiliser notre santé.

Nos habitudes de vie relèvent cependant de notre volonté et, avec le temps, elles finissent par renforcer ou mettre en danger la santé dont nous jouissons. Les décisions, telles que fumer ou ne pas fumer, quels aliments consommer et combien d'activité physique pratiquer, peuvent contribuer à notre santé ou lui nuire sérieusement.

Chaque femme est unique, et le processus de vieillissement touchera chacune d'elles de manières différentes. En général, pour profiter de la meilleure santé possible à n'importe quel âge, vous devez comprendre les changements qui peuvent s'opérer dans votre corps. Il vous faudra aussi passer quelques examens périodiques préventifs et incorporer de saines habitudes à votre vie. Le temps n'attend pas, alors tirez le maximum du temps dont vous disposez quel que soit votre âge.

Tous les contenus sont la propriété de MediResource Inc. 1996 – 2017. Conditions d’utilisation. Les contenus présents ne sont destinés qu’à des fins d’information. Demandez toujours l’avis de votre médecin ou d’un autre professionnel de la santé qualifié sur des questions relatives à une affection médicale. Source : santecheznous.com/healthfeature/gethealthfeature/Vos-40-ans-un-guide-de-sante-a-lintention-des-femmes

Vos 40 ans : les principales transformations du corps

Chaque fois que nous passons à une autre décennie, que ce soit 10, 20, 30 ou 40 ans, dans notre tête, c'est comme si nous venions de franchir une autre étape importante de la vie. Mais pourquoi le seuil des 40 ans semble-t-il si différent? Pourquoi avons-nous l'impression qu'à la quarantaine, nous venons d'atteindre le sommet de la colline et que nous ne pouvons que redescendre dans la vallée du vieil âge? Pour résumer la réponse en un mot et un seul : l'œstrogène.

Chez les femmes, le choc de la quarantaine vient essentiellement du fait que cette décennie correspond à la baisse de leur fertilité. C'est à cet âge que beaucoup de femmes entrent dans la phase de la périménopause, les années qui les mèneront à la vraie ménopause. Certaines femmes passent très rapidement à la ménopause en à peu près 2 ans, tandis que d'autres ressentent des changements discrets et plus évidents au fil des années, voire de 10 ans.

Durant la périménopause, le taux d'œstrogènes fluctue, ce qui déclenche une modification des menstruations - parfois elles sont plus légères, ou plus courtes, d'autres fois plus intenses ou plus longues. Les intervalles entre les règles peuvent aussi changer, et auront tendance à être différents de ceux d'avant. Quand l'ovulation devient irrégulière, il est plus difficile de devenir enceinte. Si deux tiers des femmes de plus de 40 ans ont des problèmes de fertilité, celles qui sont enceintes font aussi face à un risque plus élevé de complications (hausse de la tension artérielle ou diabète durant la grossesse) fausse couche, déficiences de naissance, et faible poids à la naissance.

Ces fluctuations hormonales peuvent entraîner des symptômes liés à la ménopause, notamment des bouffées de chaleur et des troubles du sommeil, avec ou sans sueurs nocturnes. Des sautes d'humeur, une irritabilité et de la dépression peuvent aussi se manifester, mais elles sont plutôt liées au stress ou au manque de sommeil qu'aux fluctuations hormonales.

La chute des œstrogènes peut causer une perte de la lubrification vaginale, ce qui risque de rendre les relations sexuelles difficiles, parfois même douloureuses, tout en exposant davantage la femme aux infections du vagin et du tractus urinaire.

On a aussi établi un lien entre la perte d'œstrogènes et la perte osseuse, d'où la grande importance de soutenir vos os par l'entraînement en force musculaire et la prise d'un supplément de calcium adéquat (1 000 mg par jour). Par ailleurs, plus le taux d'œstrogènes tombe, plus le risque de maladie cardiovasculaire peut augmenter, en raison de la consommation exagérée de mauvais cholestérol, de la diminution d'élasticité des artères et de l'accumulation de graisses abdominales.

La graisse abdominale - appelée familièrement « bedaine » - peut faire augmenter chez la femme le risque de maladie du cœur, de diabète et de cancer. Il s'agit en plus d'une graisse tenace, car, même en faisant régulièrement de l'exercice, il peut être difficile de contrôler cette partie de votre corps et votre poids global. Cela peut s'expliquer par le fait que le besoin en calories de la femme change en vieillissant, même si son niveau d'activité physique ne change pas. Le métabolisme de base ralentit peu à peu tous les 10 ans, de sorte qu'il faut de plus grands efforts pour brûler la graisse.

Perdre de la graisse n'est pas un simple souci d'esthétique, pas plus que certains autres changements d'apparence chez la femme qui prend de l'âge. Les signes de vieillissement risquent de devenir plus visibles, comme les rides, la sécheresse de la peau, le relâchement de la peau autour du cou, les plis autour des yeux et de la bouche. Les poils et les cheveux peuvent blanchir ou grisonner et devenir plus fins.

Dans la quarantaine, la femme peut aussi observer un changement d'aspect de ses seins. Les seins sont constitués de tissus gras et ne contiennent pas de muscles. C'est un réseau sous-jacent de tissus conjonctifs, appelés ligaments périphériques supérieurs, et le port d'un soutien-gorge bien adapté, qui soutiennent les seins. En prenant de l'âge, les ligaments se détendent, ce qui rend les seins flasques.

Lorsque nous entrons dans la quarantaine, nous sommes aussi préoccupées par toute une série d'autres facteurs de risque pour notre santé. L'arthrose, une affection des articulations qui touche habituellement les hanches, les genoux, les pieds et la colonne vertébrale a tendance à se manifester dans la quarantaine et la cinquantaine, même si elle peut survenir à tout âge. Le risque de cancer du sein, de l'ovaire et de l'utérus augmente aussi à 40 ans, et devient encore plus élevé, dans le cas du cancer du sein et de l'utérus, à la cinquantaine.

L'affaiblissement des muscles pelviens pourrait contribuer aux troubles urinaires comme l'incontinence. Chez certaines femmes, ces troubles découleraient d'une affection appelée prolapsus pelvien. Les femmes obèses ou qui ont eu des enfants sont plus susceptibles de faire un prolapsus pelvien. Par ailleurs, l'excès de poids peut augmenter le risque de fibromes utérins; il s'agit de tumeurs non cancéreuses qui se développent dans les années précédant la ménopause.

Étant donné toutes nos connaissances sur la façon de vivre une vie saine et de prévenir la maladie, les femmes n'ont pas à s'inquiéter d'avoir soi-disant atteint le sommet de leur vie. Découvrez les moyens de vivre votre quarantaine de façon éblouissante, en prenant le temps de lire Vos 40 ans : les habitudes santé.

Tous les contenus sont la propriété de MediResource Inc. 1996 – 2017. Conditions d’utilisation. Les contenus présents ne sont destinés qu’à des fins d’information. Demandez toujours l’avis de votre médecin ou d’un autre professionnel de la santé qualifié sur des questions relatives à une affection médicale. Source : santecheznous.com/healthfeature/gethealthfeature/Vos-40-ans-un-guide-de-sante-a-lintention-des-femmes

Vos 40 ans : les habitudes santé

Croquez votre âge. À ce moment de votre vie, vous connaissez bien les aliments que vous aimez et ceux que vous détestez, mais, heureusement, votre esprit est encore assez ouvert pour découvrir de nouveaux aliments dans votre assiette. Cela peut vouloir dire d'essayer des aliments santé et fonctionnels que vous n'avez encore jamais mangés. Il est aussi fort probable que cela signifie de manger moins qu'avant. En effet, en vieillissant, le nombre de calories quotidiennes dont nous avons besoin est moins élevé; il faut donc en consommer moins. Comme le métabolisme de notre corps ralentit en prenant de l'âge, le fait de couper nos calories peut nous aider à couper le gras et à empêcher l'accumulation de poids.

Choisissez des aliments fonctionnels. Voulez-vous vivre pour manger ou manger pour vivre? Pourquoi devriez-vous choisir? Vous pouvez très bien profiter des deux en choisissant les aliments qui plaisent à votre palais et en privilégiant les meilleurs nutriments pour la quarantaine. De cette façon, vous n'aurez pas à vous préoccuper du nombre de milligrammes ou du nombre de microgrammes de telle vitamine ou de tel minéral. Une alimentation équilibrée et déjà variée, riche en fruits, en légumes, en grains entiers et en sources de protéines faibles en gras, vous permettra probablement de respecter les besoins en calcium et en vitamine D pour renforcer les os, et la quantité de fibres nécessaire pour préserver votre santé cardiaque et digestive.

Retenez vos chiffres magiques. Même s'il est moins stressant de ne pas devoir penser à chaque vrai nombre précis de l'apport quotidien recommandé pour chaque nutriment, cela ne nuit pas de garder ces valeurs en tête - ou de les tenir sur un autocollant sur le réfrigérateur. Voici certains chiffres bons à savoir sur les vitamines et les valeurs nutritives :

  • Calcium et vitamine D - Ces deux éléments jouent un très grand rôle pour réduire la perte osseuse qui se produit durant la quarantaine et la cinquantaine en raison de la fluctuation de votre taux d'œstrogènes et de sa chute finale. Vous devez consommer 1 000 mg de calcium par jour et 400 UI à 1 000 UI par jour de vitamine D.
  • Lipides - Les lipides ne devraient pas dépasser plus de 30 % de vos calories quotidiennes. Assurez-vous aussi que la majeure partie de ces 30 % provient de bons gras, c'est-à-dire, de gras mono et polyinsaturés et d'acides gras d'oméga 3 présents dans les poissons, les noix et l'huile d'olive.
  • Protéines - Vos protéines devraient représenter 10 % à 35 % de votre apport quotidien en calories.
  • Fibres - Le chiffre magique est : de 25 g, soit l'équivalent d'à peu près 5 pommes et demie, mais il plus agréable de respecter son taux de fibres en variant ses aliments et en mangeant des fèves, du maïs soufflé, des raisins secs, une variété de légumes et du pain de grains entiers. En général, un adulte en bonne santé a besoin de 21 g à 38 g de fibres par jour.

Veillez à être active physiquement. Il se peut que vous deviez vous battre pour trouver le temps de faire de l'exercice régulier. Mais chaque fois que vous parvenez à faire une séance d'entraînement de plus, aussi courte soit-elle, votre corps vous en sera mille fois plus reconnaissant. Pensez à tout le bien que peut vous apporter un nouvel élan d'activité physique - mieux dormir, mieux gérer votre stress en gardant votre sang-froid, et profiter d'un plein d'énergie aussi bien pour travailler que pour vous divertir (de toutes les manières). Bien sûr, si vous alternez les exercices aérobiques et les exercices de renforcement des muscles, cela vous aidera à maintenir un poids-santé, à réduire le risque de plusieurs maladies chroniques et à préserver et renforcer votre masse osseuse. Rajeunissez vos vieilles habitudes usées en adoptant une nouvelle approche. Remplacez votre séance de jogging par une soirée de yoga - ou vice versa!

Mettez vos soucis de côté. Si vous vous retrouvez tout à coup prise entre l'arbre et l'écorce à devoir vous occuper à la fois de vos enfants et de vos parents âgés, c'est que vous faites partie de la « génération sandwich ». Quand on est confrontée à cette situation, on risque très vite de ne plus pouvoir gérer son stress et ses obligations. Trouver du temps pour soi peut être un véritable souci. Arrangez-vous pour mettre vos soucis de côté. Chaque semaine, réservez quelques moments strictement pour vous. Vous pouvez utiliser votre temps personnel pour vous offrir une petite gâterie, ou encore pour retrouver votre bien-être, votre relaxation ou votre vitalité. Vous pouvez aussi dresser une liste des choses à faire dans le seul but de barrer les tâches que vous avez déjà accomplies.

Laissez briller votre beauté. Certains signes de l'âge reflètent la joie de vivre : les fameuses pattes d'oie autour des yeux souriants, ou les petites rides d'expression du rire. D'autres révèlent le stress et le vécu de moments plus difficiles de la vie, comme les plis profonds entre les yeux ou les sourcils froncés par l'inquiétude. Plutôt que de céder aux tentations de cacher ces révélations de l'âge - avec un fond de teint épais, une injection paralysante dans les tempes ou encore en se faisant remodeler ou remonter le visage - trouvez des moyens de faire briller votre réelle beauté. Gardez votre peau souple en buvant beaucoup d'eau et en mangeant des aliments riches en antioxydants. Ajoutez des produits de soin pour la peau riches en antioxydants qui aident à restaurer la peau marquée par le soleil ou le stress. Cherchez des produits dont l'étiquette indique des mots comme CoQ10 et vitamines A, C et  E. Appliquez un produit hydratant et utilisez un exfoliant régulièrement pour vous débarrasser de la peau sèche et terne. Protégez votre peau de toute autre exposition solaire en appliquant un produit antisolaire hydratant. Si vous sentez que votre peau a besoin encore plus d'aide, demandez à votre médecin de vous renseigner sur les médicaments d'ordonnance qui peuvent réduire l'apparence de taches brunes, de peau rugueuse ou de petites rides causées par des lésions de la peau.

Tous les contenus sont la propriété de MediResource Inc. 1996 – 2017. Conditions d’utilisation. Les contenus présents ne sont destinés qu’à des fins d’information. Demandez toujours l’avis de votre médecin ou d’un autre professionnel de la santé qualifié sur des questions relatives à une affection médicale. Source : santecheznous.com/healthfeature/gethealthfeature/Vos-40-ans-un-guide-de-sante-a-lintention-des-femmes

Vos 40 ans : la liste de vérification

Passez en revue la liste de vérification ci-dessous et adhérez au calendrier des tests et des examens qui vous sont recommandés durant votre quarantaine.

  • Mesure de la densité osseuse (ostéodensitométrie) : quand vous franchissez le cap de vos 40 ans, il ne faut pas trop vous inquiéter au sujet de l'ostéoporose, à moins, bien sûr, que vous n'entriez dans certaines catégories de risque particulières. La prise de certains médicaments pourrait accélérer la perte de la densité osseuse, tout comme la présence de certains troubles médicaux. Consultez votre médecin si vous vous inquiétez au sujet de l'ostéoporose, notamment si votre famille y est prédisposée.
     
  • Dépistage du diabète : si vous êtes dans la quarantaine, il se peut que vous soyez exposée au diabète de type 2. Votre médecin peut vérifier ce risque en mesurant votre taux d'hémoglobine A1C (une analyse sanguine qui renseigne sur votre taux de glucose sanguin au cours des 3 derniers mois) ou votre taux de glucose sanguin. La fréquence des analyses de dépistage dépend du risque de diabète que vous présentez. Si vous êtes en surpoids, votre risque de diabète sera probablement plus élevé et vous devriez passer cette analyse plus tôt ou plus souvent. Demandez à votre médecin à quelle fréquence vous devez vous soumettre au dépistage du diabète.
     
  • Pression artérielle et cholestérol : vous n'êtes pas très exposée à une pression artérielle ou à un taux de cholestérol élevés, surtout si vous respectez les habitudes santé pour votre cœur comme faire de l'exercice régulièrement, avoir une saine alimentation nutritive et ne pas fumer. Quelle que soit la raison de votre consultation médicale, on vous demandera de retrousser votre manche pour une mesure de la pression artérielle. Quant à votre taux de cholestérol, il doit être vérifié à quelques années d'intervalle. Cependant, si vous entrez dans certains groupes à risque, il est probable que votre médecin demande cette analyse plus souvent ou à un plus jeune âge. Si vous souffrez de diabète, si votre tour de taille est élevé ou si vous fumez, votre risque est plus élevé.
     
  • Test Pap et examen pelvien : depuis vos 20 ans, vous êtes supposée passer un test Pap et un examen pelvien régulièrement, tous les 2 ou 3 ans. Le test Pap permet de détecter le cancer du col de l'utérus alors que l'examen pelvien permet au professionnel de la santé d'examiner le col de l'utérus ainsi que le vagin, et de déterminer l'état de santé de l'utérus. Des signes d'infection pourraient aussi être décelés lors de cet examen.
     
  • Examen des seins : le cancer du sein est un cancer très courant chez les femmes. Aussi, en même temps que votre test Pap et l'examen pelvien, votre médecin pourrait effectuer un examen des seins. Demandez-lui si vous avez besoin d'un examen clinique des seins et, dans l'affirmative, à quelle fréquence. Pour votre part, il y aurait lieu de vous familiariser avec l'apparence et la sensation de vos seins lorsqu'ils sont normaux. Si vous entrez dans la catégorie de risque élevé de cancer du sein, il est probable que votre médecin vous recommande de passer des mammographies durant votre quarantaine. Autrement, la mammographie est recommandée tous les 2 ou 3 ans entre 50 et 74 ans (votre médecin vous avisera si vous devez continuer à passer une mammographie après 74 ans).
     
  • Examen de la peau : le cancer de la peau peut survenir chez n'importe qui, à n'importe quel âge. Outre les mesures de protection contre le soleil afin de réduire vos risques, un examen annuel complet par votre médecin permettra de repérer les nouveaux grains de beauté ou taches, ou ceux qui présentent des changements dans leur apparence. Vous pouvez effectuer un auto-examen de la peau (ou demander l'aide d'un partenaire). Lorsque vous examinez les taches ou marques sur votre peau, voici ce qu'il faut rechercher (résumé en 5 lettres ABCDE) :
    • Asymétrie (forme non arrondie)
    • Bordure (contour présentant des irrégularités)
    • Couleur (variation de la couleur; différence par rapport aux autres grains de beauté)
    • Diamètre (plus grand qu'un bout de crayon à effacer)
    • Évolution (changement de taille, de forme ou de couleur)
    Si quelque chose vous semble anormal ou inquiétant, parlez-en à votre médecin.
     
  • Examen dentaire : prenez rendez-vous périodiquement chez votre dentiste pour des examens et des nettoyages préventifs. La fréquence des visites est fonction des besoins de chaque personne, mais en général, les autorités dans ce domaine recommandent au moins une ou deux visites par année.
     
  • Examen des yeux : même avec une vision de 20/20, vous devriez avoir un examen des yeux tous les 1 à 2 ans. Après tout, l'examen ne porte pas uniquement sur la qualité de votre vision et l'optométriste recherche, par exemple, des signes de glaucome. Si vous faites du diabète ou de l'hypertension artérielle (haute pression), ou les problèmes de vision sont courants dans votre famille, l'optométriste vous informera de la nécessité d'avoir un examen des yeux plus fréquemment.
     
  • Vaccinations : pensez-vous que les vaccins sont réservés uniquement aux enfants? Vous avez peut-être besoin d'une dose de rappel de certains vaccins reçus dans l'enfance; de plus, vous pourrez bénéficier de la protection offerte par de nouveaux vaccins contre certains problèmes de santé qui pourraient poser un risque pour vous. Demandez à votre médecin si l'un des vaccins ci-dessous serait indiqué pour vous :
     
    • Faites-vous vacciner contre la rougeole, les oreillons et la rubéole (ROR) si vous n'avez jamais reçu ce vaccin. Le vaccin ROR vous serait recommandé aussi, si l'une des situations à risque suivantes s'appliquait à vous : travailler dans le domaine des soins de la santé, fréquenter un collège ou une université, et voyager dans certains pays.
       
    • Le vaccin contre la diphtérie, le tétanos, et la coqueluche (DTCa) est recommandé pour toute personne dont le dernier vaccin remonte à plus de 10 ans. Parmi les autres groupes qui devraient recevoir le vaccin DTCa, mentionnons les personnes qui travaillent avec des bébés, celles qui prévoient une grossesse et celles qui ont subi une plaie contaminée (causée par un clou rouillé, par exemple).
       
    • Chaque année, faites-vous vacciner contre la grippe . Cette vaccination est particulièrement importante en présence de problèmes de santé qui augmentent vos risques de complications lors d'une grippe.
       
    • Vous envisagez un voyage? Songez à vous faire vacciner contre la méningite et l'hépatite A et B; n'oubliez pas de consulter votre médecin ou un spécialiste de la santé des voyageurs concernant les autres risques que présentent les destinations visées.
       
    • Si vous n'avez jamais contracté la varicelle dans votre enfance, vous devriez vous faire vacciner contre cette maladie maintenant. Si vous avez des doutes sur votre immunité, ne prenez pas de risque et faites-vous vacciner. C'est une très bonne idée de le faire aussi si vous souhaitez devenir enceinte un jour et ne savez pas si vous êtes immunisée contre la varicelle. Par contre, si vous êtes déjà enceinte (ou espérez l'être dans les quelques semaines à venir), reportez votre vaccination.
       

Tous les contenus sont la propriété de MediResource Inc. 1996 – 2017. Conditions d’utilisation. Les contenus présents ne sont destinés qu’à des fins d’information. Demandez toujours l’avis de votre médecin ou d’un autre professionnel de la santé qualifié sur des questions relatives à une affection médicale. Source : santecheznous.com/healthfeature/gethealthfeature/Vos-40-ans-un-guide-de-sante-a-lintention-des-femmes

Plus de renseignements dans Canoë Santé
RECOMMANDÉ POUR VOUS
AILLEURS SUR LE WEB
BackToTop