Qu'est-ce que la planification financière et quelle serait son utilité pour moi ?

La planification financière est un processus qui permet de gérer le revenu, les placements et les dépenses afin d'atteindre des objectifs de vie. C'est un ensemble de services qui facilitent la prise de décisions financières, la préparation au fondement d'une famille ou au départ à la retraite et aussi la prévision des besoins en cas de maladie ou de déficience.

La planification financière présente des avantages pour tout le monde, mais elle s'avère particulièrement utile aux personnes atteintes de SP. La SP est une affection imprévisible qui peut générer des frais médicaux inopinés et influer sur la capacité d'agir d'une personne. La planification financière peut aider les personnes atteintes de SP à trouver la tranquillité d'esprit et à prendre en main leur avenir financier. Elle peut les aider à élaborer des solutions qui leur permettront de faire face à des dépenses imprévues ou à un changement de situation relative à l'emploi en raison de leur état de santé (par ex. la nécessité d'un transfert à un emploi à temps partiel ou d'une démission temporaire ou définitive). Le début d'une nouvelle année est une excellente occasion d'amorcer une planification financière qui vous permettra de mettre en place un plan pour faire front à ce que l'avenir vous réserve.

La planification financière comporte 4 étapes principales :

  1. l'examen de votre situation actuelle, de vos besoins et de vos objectifs pour l'avenir;
  2. la recherche des aspects à améliorer ou des problèmes possibles liés à votre revenu, à votre régime particulier d'imposition, à vos placements et à vos besoins particuliers découlant de la SP (comme des appareils fonctionnels, la couverture d'assurance et peut-être un changement de situation relative à l'emploi);
  3. l'élaboration d'un plan qui correspondra à vos objectifs et qui tiendra compte des risques possibles;
  4. la mise en œuvre de votre plan et le suivi de votre cheminement.

Il se pourrait que vous trouviez utile d'engager les services d'un professionnel. Pour des conseils sur le choix d'un professionnel de la planification financière, référez-vous à la section « Est-il temps de faire appel à un conseiller financier »?

L'actif et le passif actuels et futurs

Afin de planifier votre avenir, vous devriez avoir une bonne idée de l'état actuel de vos finances et des événements marquants d'une importance majeure susceptibles de se produire.

Quel est l'état de vos finances?

La valeur nette et la rentrée de fonds sont deux outils importants que les conseillers financiers utilisent pour aider les gens à faire le point sur leur situation financière. Vous aussi pouvez vous en servir!

Pour calculer votre valeur nette :

  1. inscrivez la valeur monétaire de tout ce que vous possédez, c.-à-d. votre maison, votre voiture, vos bijoux, vos comptes en banque, vos placements (que ce soit des actions, des obligations, des fonds communs de placement, des certificats de placement garanti [CPG]), la valeur au comptant de vos polices d'assurance sur la vie et toute somme qui vous est due (par ex. votre remboursement d'impôt sur le revenu);
  2. consignez ensuite le montant en dollars de tout ce que vous devez, que ce soit vos hypothèques, vos lignes de crédit, votre dette de carte de crédit et vos prêts-auto;
  3. déduisez maintenant ce que vous devez de ce que vous possédez. Le résultat obtenu est votre valeur nette.

Pour calculer votre rentrée d'argent :

  1. dressez la liste des entrées d'argent que vous attendez (vous pouvez calculer cette somme au mois ou à l'année) – elle pourrait comporter le revenu d'emploi, une prestation pour déficience, des prestations d'assurance-emploi, un revenu de pension et le revenu provenant de placements;
  2. faites ensuite une liste du montant en dollars de toutes vos charges (vous pouvez aussi calculer cette somme au mois ou à l'année, mais utilisez la même méthode que celle qui vous a servi à établir la rentrée de fonds);
  3. déduisez alors vos dépenses de votre revenu, vous obtiendrez le montant de votre rentrée de fonds.

Calculez votre valeur nette et votre rentrée de fonds tous les ans en vue de surveiller la santé de vos finances sur une longue période. Si votre valeur nette continue de croître, et si vous avez une rentrée de fonds positive, c'est un bon signe. Sinon, il est peut-être temps de réexaminer votre plan financier ou de solliciter l'aide d'un conseiller financier.

La planification de votre avenir

Tenez compte des événements marquants d'une importance majeure susceptibles d'influer sur votre situation financière (par ex. l'obligation de quitter votre emploi, des frais médicaux, la scolarité des enfants). Étant donné que la SP est une affection imprévisible, vous ne pouvez pas savoir précisément ce qui pourrait arriver. Mais vous pouvez parler à votre médecin, et au bureau de la SP le plus près de chez vous, en prévision de changements concernant des frais médicaux, la nécessité de quitter votre emploi, le transfert à une autre sorte d'emploi ou à un emploi à temps partiel.

Passez en revue votre valeur nette et votre rentrée de fonds pour savoir si vous auriez l'argent nécessaire pour faire face à ces événements marquants. Sinon, vous pourriez envisager de faire appel à d'autres sources de revenus (référez-vous à la section « L'établissement de la balance des comptes »). Vous pourriez aussi aborder un conseiller financier en vue d'élaborer un plan financier (référez-vous à la section « Est-il temps de faire appel à un conseiller financier  »?)

Comment tirer parti de conseils professionnels

Selon votre situation personnelle, la planification financière peut devenir un processus complexe. Ce serait peut-être une bonne idée de solliciter l'aide d'un conseiller financier, au moins pour commencer. Pour en savoir davantage, référez-vous à la section « Est-il temps de faire appel à un conseiller financier ? »

L'établissement de la balance des comptes

La SP peut influer sur votre capacité d'agir, et les frais des traitements contre la SP peuvent aussi influer sur votre budget. Mais de l'aide est disponible - voici quelques façons d'augmenter votre revenu et de défrayer vos frais.

Les dispositions particulières

Si la SP rend vos tâches plus ardues au travail, vous n'êtes pas tenu de quitter votre emploi - vous êtes en droit de demander des adaptations. Il s'agit de changements qui vous permettront de continuer à assumer vos fonctions, notamment :

  • des heures flexibles;
  • le travail à domicile;
  • le remplacement d'une fonction par une autre;
  • une station de travail plus près des toilettes;
  • l'accès au milieu de travail par fauteuil roulant;
  • l'installation d'un climatiseur ou d'un ventilateur dans votre espace de travail.

Vous pouvez aussi considérer les possibilités du partage d'emploi, du travail à temps partiel ou d'un changement de carrière qui vous aidera à trouver un arrangement pratique qui convienne à vos compétences et intérêts tout en étant adapté à votre SP.

Les prestations

Si, à un moment donné vous avez besoin de quitter votre emploi temporairement ou définitivement en raison de la SP, vous pouvez vous prévaloir de prestations d'invalidité de courte et de longue durée. Vous pourriez être admissible à des prestations d'invalidité que vous verserait :

  • votre employeur,
  • votre association syndicale,
  • l'employeur de votre conjoint,
  • une assurance invalidité privée,
  • le gouvernement - l'assurance emploi (AE), les prestations d'invalidité de courte durée (15 semaines) et de longue durée (offertes par le Régime de pensions du Canada ou le Régime de rentes du Québec).

Communiquez avec votre employeur, ou votre assureur, pour obtenir des détails sur les modalités du régime, votre couverture, la date d'entrée en vigueur des versements et le montant des prestations. Le bureau de la SP le plus près de chez vous peut vous fournir des renseignements supplémentaires sur les régimes du gouvernement.

Autres sources d'aide financière

Selon votre situation, vous pourriez être admissible à d'autres sources de soutien, comme :

  • un allègement fiscal – le gouvernement offre de nombreuses réductions fiscales, notamment le crédit d'impôt pour invalidité, la mesure de soutien pour les personnes handicapées, le crédit d'impôt pour frais médicaux, la déduction des frais des services de soutien aux personnes handicapées, l'exonération de la TPS, ou de la TVH, sur les dispositifs médicaux et le remboursement de la TPS, ou de la TVH, pour les véhicules motorisés spécialement équipés. Pour en savoir davantage, communiquez avec l'Agence du revenu du Canada ou le bureau de la SP le plus près de chez vous;
  • une aide financière relative aux coûts des médicaments - certaines personnes sont couvertes par un régime privé ou le régime de leur employeur et d'autres sont admissibles à un remboursement partiel du gouvernement provincial; les sociétés pharmaceutiques sont également susceptibles d'offrir des programmes d'assistance financière limitée pour les coûts des médicaments;
  • des programmes de la société de la SP et des programmes en milieu communautaire – ces programmes peuvent procurer de l'aide sous diverses formes, comme dégrever les coûts des appareils fonctionnels ou couvrir les services dont le gouvernement n'assure pas le financement.

Est-il temps de faire appel à un conseiller financier ?

Parce que la SP peut soulever des questions complexes relatives à l'emploi, l'assurance, les impôts, les frais engagés pour des soins de santé, les personnes atteintes de SP pourraient décider de solliciter l'aide d'un conseiller financier pour organiser leurs finances.

Quand vous procédez à la sélection d'un conseiller financier, fixez votre choix sur quelqu'un qui vous inspire confiance. Vous désirerez peut-être demander à vos amis et aux membres de votre famille, ou au bureau de la SP le plus près de chez vous, de vous recommander quelqu'un.

Le conseiller que vous choisissez devrait détenir le titre de PFA (planificateur financier agréé) - ainsi, vous saurez que sa formation répond aux exigences des normes professionnelles de compétence et de déontologie. Un autre titre de compétence reconnu est celui de Fellow de l'Institut canadien des valeurs mobilières (FICVM) qui assure au conseiller une formation conforme aux exigences de normes professionnelles et déontologiques rigoureuses et une expérience pertinente du secteur des services financiers.

Lorsque vous aurez recueilli les noms de conseillers potentiels, dressez-en une courte liste et convoquez-les pour un entretien.

Voici quelques questions que vous désirerez peut-être leur poser (vous pouvez aussi ajouter vos propres questions) :

  1. Quelles sont vos qualifications professionnelles et quel diplôme détenez-vous (par ex. celui de planificateur financier agréé)?
  2. Quelle expérience avez-vous acquise dans le conseil aux personnes atteintes de SP ou d'une autre affection de longue durée pouvant influer sur la situation d'emploi et les frais engagés pour des soins de santé?
  3. Quelles sortes de questions d'ordre juridique et financier avez-vous aidé des personnes atteintes de SP à résoudre?
  4. Comment s'effectue votre rémunération (par ex. au moyen d'honoraires fixes, d'une commission)?
  5. Quelle est votre philosophie de placement?
  6. À quels intervalles nous rencontrerons-nous pour discuter de mes finances? À quels intervalles mon plan financier sera-t-il passé en revue?
  7. Quelles sont les coordonnées des clients qui pourraient vous fournir des références?

Après les entretiens, vérifiez les références des conseillers pour savoir pourquoi certaines personnes aiment ou n'aiment pas travailler avec chacun d'eux. Lorsque vous aurez vérifié les références, il serait bon d'entrer en contact avec le Conseil relatif aux standards des planificateurs financiers (CRSPF) pour vous assurer que vous avez affaire à un planificateur financier agréé.

Finalement, le choix du conseiller dépend de vous. Il est important de tenir compte des qualifications du conseiller, de son expérience et de sa philosophie de placement, mais il est essentiel de choisir quelqu'un avec qui vous aimeriez travailler. Ensemble, vous pourrez poser les jalons de votre avenir financier.

SPs - Vérification du traitement
Outil santé

Tirez-vous le maximum de votre traitement contre la SP? Évaluez votre traitement actuel contre la SP et obtenez des conseils afin d'en discuter avec votre neurologue.

Traitements modificateurs de la SP
Outil santé

Connaissez-vous toutes les options de traitement à votre disposition? Apprenez-en plus sur les médicaments modificateurs de la SP.

SP - Journal des symptômes
Outil santé

Grâce au suivi de vos symptômes de SP, vous et votre médecin serez en mesure de déterminer l'efficacité de votre traitement et l'évolution de votre SP.

MS symptoms track symtrac
Outils santé

Spécialement conçu pour et par des gens vivants avec la SEP, cet outil vous permet de faire un suivi de votre SEP et de votre bien être en général. Cette ressource vous permet de maximiser votre rencontre avec votre médecin.

Plus de renseignements dans Canoë Santé
BackToTop