Tout le monde risque d'attraper la grippe. Il y a toutefois un groupe de personnes qui court un risque plus élevé de graves complications et d'une infection aiguë. Ce groupe comprend :

  • les tout-petits qui ont moins de 5 ans (et plus particulièrement ceux qui ont moins de 2 ans) ;
  • les adultes qui ont plus de 65 ans ;
  • les femmes enceintes (en particulier celles qui sont dans leur 2e ou 3e trimestre) et les femmes qui ont été enceintes jusqu'à ces derniers temps (les 6 semaines précédentes ; et qui ont accouché ou avorté durant cette période) ;
  • les personnes atteintes de troubles médicaux sous-jacents, y compris celles qui sont touchées par :
    • l'asthme et d'autres affections chroniques du poumon (p. ex.une maladie pulmonaire obstructive chronique ou MPOC, la fibrose kystique) ;
    • un diabète ;
    • une maladie cardiaque (p. ex.une insuffisance coronaire, une insuffisance cardiaque congestive, une maladie cardiaque congénitale) ;
    • une maladie chronique du foie ou du rein ;
    • un système immunitaire affaibli (immunodéprimé). Le système immunitaire peut être affaibli par :
      • une infection par le VIH ou le sida qui attaque le système immunitaire ;
      • un cancer ;
      • des médicaments contre certains troubles, notamment :
        • le rejet d'organes transplantés (p. ex. des stéroïdes, les médicaments qui entraînent une déficience du système immunitaire en l'empêchant de rejeter l'organe (p. ex. la cyclosporine, le tacrolimus, le mofétilmycophénolate) ;
        • un cancer (p. ex. la chimiothérapie) ;
        • certaines formes d'arthrite comme la polyarthrite rhumatoïde (p. ex. des stéroïdes, des modificateurs de la réponse biologique (des médicaments qui modifient la réponse du système immunitaire, comme l'adalimumab ou l'infliximab), des médicaments qui bloquent le système immunitaire afin de l'empêcher d'attaquer le corps (p. ex. le méthotrexate, l'azathioprine, le méthotrexate, l'azathioprine) ;
        • la maladie de Crohn (p. ex. des stéroïdes, des modificateurs de la réponse biologique (voir ci-dessus), ou des médicaments qui bloquent le système immunitaire ;
    • des troubles sanguins (p. ex. l'anémie, la drépanocytose) ;
    • des troubles neurologiques et neurodéveloppementaux qui altèrent la capacité de déglutir et de respirer ;
    • l'obésité ;
  • les personnes ayant moins de 19 ans qui suivent un traitement de longue durée par l'acide acétylsalicylique ou AAS (p. ex. les enfants atteints de la maladie de Kawasaki).

Il est tout à fait possible que les personnes qui appartiennent à ce groupe soient plus fréquemment hospitalisées pour une grippe.

Courez-vous le risque de complications grippales ? Si vous appartenez à ce groupe de personnes, vous pouvez prendre quelques dispositions pour vous protéger de la grippe.

Évitez les contacts directs. La première chose à faire est de vous éloigner d'une personne qui a des symptômes semblables à ceux de la grippe, et de tenir cette personne à distance durant au moins 24 heures après la disparition de sa fièvre. Cette stratégie peut vous amener à annuler un rendez-vous médical non essentiel ou d'éviter les foules durant la saison grippale.

Observez une hygiène rigoureuse. Le lavage des mains fréquent est l'une des méthodes les plus simples de freiner la propagation du virus de la grippe. Un bon lavage des mains se fait à l'eau et au savon et dure au moins 20 secondes. Vous pouvez utiliser des désinfectants renfermant une concentration d'au moins 60 % d'alcool par volume quand vous n'avez pas accès à de l'eau et à du savon et quand vos mains ne sont pas visiblement sales.

Conservez votre santé. Prenez des repas sains et nutritifs et faites régulièrement des exercices afin de fortifier votre système immunitaire.

Prenez en charge votre état pathologique. Si vous présentez des facteurs de risque de complications grippales consécutifs à un état pathologique chronique, ne manquez pas de le prendre en charge le mieux possible. Prenez tous vos médicaments et observez le mode d'emploi recommandé. Votre médecin pourrait aussi préconiser des vaccins contre certaines affections, comme la grippe ou la pneumonie. Prenez régulièrement rendez-vous comme recommandé par votre médecin. Si vous employez des médicaments, ne manquez pas d'avoir chez vous une réserve suffisante pour au moins 2 semaines afin de ne pas être obligé de sortir pour vous en procurer. Renseignez-vous pour savoir si votre pharmacie offre un service de livraison.

Vous pourriez tout de même contracter la grippe en dépit de toutes ces mesures de précaution. Si vous observez des symptômes de grippe, allez chez votre médecin au plus tôt. N'attendez pas que vos symptômes empirent. Les personnes qui présentent des facteurs de risque de complications grippales devraient aller chez leur médecin dès l'apparition des symptômes afin de pouvoir se soigner - un traitement précoce peut diminuer le risque de complications. Employez le Guide pour la discussion avec le médecin pour mieux vous préparer à votre rendez-vous chez le médecin.

Tous les contenus sont la propriété de MediResource Inc. 1996 – 2017. Conditions d’utilisation. Les contenus présents ne sont destinés qu’à des fins d’information. Demandez toujours l’avis de votre médecin ou d’un autre professionnel de la santé qualifié sur des questions relatives à une affection médicale. Source : santecheznous.com/healthfeature/gethealthfeature/Que-faire-si-vous-courez-le-risque-de-complications-grippales