Améliorez vos connaissances

Médecine douce 

Qu'est-ce que la médecine douce?

Le terme « médecine douce » est un terme général qui s'applique à toute démarche reliée à la santé ou à la médecine (y compris le traitement et la prévention) et se situant en dehors du domaine de la médecine classique et de la pratique clinique propres à notre système de soins de santé. La médecine douce est employée dans le but d'améliorer le bien-être, de prévenir la maladie ou de soigner les problèmes de santé.

L'acupuncture, le yoga, le massage, la médecine chinoise, la phytothérapie et la digitopuncture ne sont que quelques exemples des nombreuses formes que peut prendre la médecine douce.

Les praticiens de la médecine douce croient en l'importance de traiter les aspects physiques, mentaux et spirituels pour mener au bien-être (une approche « holistique ») plutôt que de se concentrer sur le traitement des symptômes d'une maladie. Cette démarche plaît à certaines personnes atteintes d'une maladie chronique et aux personnes qui souhaitent parvenir à un mieux-être en changeant leur mode de vie.

Rappelons que certaines formes de médecine douce sont validées par des études scientifiques; par contre, l'innocuité et l'efficacité d'autres formes demeurent encore à l'étude.

Quelle est la différence entre médecine « complémentaire » et médecine « parallèle »?

La médecine parallèle est l'emploi de la médecine douce en remplacement de la médecine classique; à titre d'exemple, mentionnons l'emploi du millepertuis commun (une herbe médicinale) pour traiter une dépression légère ou modérée au lieu d'un antidépresseur traditionnel. La médecine complémentaire, quant à elle, s'emploie en plus de la médecine classique; ainsi, l'acupuncture et le massage peuvent être associés à la prise d'analgésiques (pour soulager la douleur chronique), ou le yoga et la respiration profonde peuvent être associés à des médicaments anxiolytiques (pour maîtriser les crises de panique).

Le terme médecine intégrative est souvent utilisé pour désigner le recours simultané à la médecine classique et à la médecine douce. Dans un tel cas, la personne doit demander conseil au médecin et au pharmacien, car certaines associations de plantes médicinales et de produits pharmaceutiques peuvent être nocives.

Tous les contenus sont la propriété de MediResource Inc. 1996 – 2017. Conditions d’utilisation. Les contenus présents ne sont destinés qu’à des fins d’information. Demandez toujours l’avis de votre médecin ou d’un autre professionnel de la santé qualifié sur des questions relatives à une affection médicale. Source : santecheznous.com/healthfeature/gethealthfeature/Medecine-douce

Phytothérapie

Qu'est-ce que la phytothérapie?

La phytothérapie utilise des extraits de plantes et de fleurs pour prévenir et soigner les maladies. Les herbes médicinales ont été employées pour traiter un vaste éventail d'affections, allant du mal de tête à la dépression, du syndrome prémenstruel à l'insomnie. La majorité des magasins d'aliments naturels offrent des centaines de flacons ou d'emballages renfermant diverses préparations à base de plantes médicinales. Voici quelques plantes médicinales courantes :

  • la camomille : couramment consommée sous forme de thé, la camomille peut favoriser la détente et améliorer certains troubles digestifs.
  • le millepertuis commun (herbe de Saint-Jean) : offert en comprimé pour voie orale, en teinture et en extrait liquide, le millepertuis commun peut aider à traiter l'anxiété et la dépression légère ou modérée. Il est aussi offert en préparation topique (à appliquer sur la peau) pour les petites blessures et plaies cutanées. Le millepertuis commun peut interagir avec de nombreux médicaments, dont les antidépresseurs obtenus sur ordonnance, les immunosuppresseurs (par ex. la cyclosporine), les médicaments contre le sida, les médicaments qui abaissent le cholestérol, les contraceptifs oraux, la digoxine, la théophylline, les médicaments contre la migraine, les anticoagulants (par ex. la warfarine), les médicaments antiépileptiques (par ex. la phénytoïne, la carbamazépine), et les médicaments pour la glande thyroïde. Si vous prenez d'autres médicaments, consultez un professionnel de la santé avant de prendre cette plante médicinale.
  • le chou palmiste : offert en comprimé, en capsule, en tisane et en préparation liquide, cette plante médicinale peut aider à atténuer les symptômes légers ou modérés de l'hypertrophie bénigne de la prostate (HBP), un trouble caractérisé par une augmentation du volume de la prostate. Le chou palmiste ne devrait pas être utilisé en même temps que le finastéride, le flutamide ou tout autre médicament contenant des androgènes.
  • le gingembre : cette herbe médicinale, qui est offerte en capsule et en comprimé, peut contribuer à réduire les nausées causées par la grossesse et le mal des transports. Puisque le gingembre peut abaisser le taux de sucre dans le sang, une surveillance étroite est nécessaire chez les diabétiques qui prennent un hypoglycémiant.
  • la glucosamine : utilisée généralement pour soulager la raideur et les douleurs articulaires liées à l'arthrite et aux blessures sportives, la glucosamine peut modifier le taux de sucre chez les personnes diabétiques. À prendre donc avec prudence, sous surveillance d'un médecin.

Mise en garde

Bien qu'il existe des données scientifiques appuyant les propriétés bénéfiques de certaines plantes, une grande partie de l'information à ce sujet provient uniquement de rapports d'individus ou d'études scientifiques à petite échelle. Beaucoup de ces plantes n'ont pas encore été soumises aux mêmes exigences, en matière d'essais et d'approbation, que les médicaments d'ordonnance et ceux qui sont en vente libre. Si vous envisagez d'acheter un produit à base d'herbes médicinales, parlez-en d'abord à votre médecin ou à votre pharmacien.

En effet, un bon nombre d'herbes médicinales peuvent interagir avec les médicaments d'ordonnance et en vente libre, et ne devraient donc pas être consommés par des personnes qui présentent certains troubles médicaux. Pour les produits vendus au Canada, recherchez le numéro de produit naturel ou NPN. La présence d'un NPN sur l'étiquette d'un produit signifie que celui-ci a fait l'objet d'une évaluation par Santé Canada portant sur ses affirmations d'innocuité, de qualité et d'efficacité.

Assurez-vous d'obtenir les réponses aux questions suivantes :

  • existe-t-il des données pour appuyer l'emploi de cette plante?
  • la plante peut-elle interagir avec d'autres médicaments ou avec des vitamines?
  • quels sont les effets indésirables de cette herbe médicinale?
  • en présence de quelles maladies faut-il éviter d'utiliser cette plante?
  • quelle est la bonne façon de prendre et d'entreposer les produits contenant des herbes médicinales?

Veuillez prendre note que Santé Canada a rappelé ou publié des mises en garde au sujet de certaines plantes médicinales, en raison de leur toxicité ou d'interactions dangereuses avec des médicaments d'ordonnance ou des produits en vente libre. Les plantes ayant fait l'objet d'un rappel incluent le kava et l'éphédra (ma-huang).

Si vous êtes enceinte ou pensez le devenir, ou encore si vous allaitez, consultez toujours votre médecin ou votre pharmacien avant de prendre tout produit contenant des herbes médicinales.

Tous les contenus sont la propriété de MediResource Inc. 1996 – 2017. Conditions d’utilisation. Les contenus présents ne sont destinés qu’à des fins d’information. Demandez toujours l’avis de votre médecin ou d’un autre professionnel de la santé qualifié sur des questions relatives à une affection médicale. Source : santecheznous.com/healthfeature/gethealthfeature/Medecine-douce

Homéopathie

Les faits

Le terme « homéopathie » provient des mots grecs qui signifient « semblable » et « souffrance ». L'homéopathie repose sur le principe selon lequel « les semblables soignent les semblables » (appelé aussi « loi de similitude »); autrement dit, une substance qui cause les symptômes d'une affection particulière pourra, en dose beaucoup plus petite, aider l'organisme à se guérir de cette même affection. La doctrine homéopathique maintient, d'une part, que les symptômes d'une maladie constituent la manière normale et naturelle par laquelle le corps se guérit lui-même et, d'autre part, que des doses infinitésimales d'une substance donnée rappellent ces symptômes à l'organisme et stimulent le processus de guérison.

Quelle est la dose administrée? La concentration de 6X est assez courante; elle est obtenue en diluant une partie de la substance dans neuf parties d'eau, puis en diluant la solution ainsi obtenue cinq fois de plus selon le même rapport de 9 à 1, pour donner en tout six dilutions successives de 9 à 1. Le résultat est une concentration de 1/1 000 000. On croit que plus la dilution est importante, plus les effets seront profonds et durables; la dilution peut atteindre la proportion de 200X, soit 200 répétitions d'une dilution de 1/10, ce qui équivaut à une seule molécule dans 10200 molécules d'eau (environs 3x10174 litres d'eau).

L'homéopathie a été inventée à la fin des années 1700, et ses principes fondamentaux demeurent inchangés; néanmoins, elle a été soumise à une réglementation et à une normalisation plus importantes au cours des dernières années.

Mise en garde

Bon nombre de solutions homéopathiques ne font pas l'objet d'une réglementation aussi stricte que les médicaments d'ordonnance et elles peuvent contenir d'autres substances qui pourraient nuire à certaines personnes. Pour les produits vendus au Canada, recherchez le code DIN-HM, ou numéro de remède homéopathique. L'affichage d'un DIN-HM sur l'étiquette d'un produit signifie que Santé Canada a évalué ses affirmations d'innocuité, de qualité et d'efficacité. Certains critiques signalent que la proportion de substance active dans une dilution homéopathique particulière est parfois trop faible pour exercer quelque bienfait que ce soit sur la santé. Les remèdes homéopathiques ne devraient pas remplacer les traitements traditionnels dans les cas de maladie grave.

Pour avoir plus d'information

La plupart des provinces ont un centre de médecine homéopathique ou une liste d'homéopathes agréés.

Tous les contenus sont la propriété de MediResource Inc. 1996 – 2017. Conditions d’utilisation. Les contenus présents ne sont destinés qu’à des fins d’information. Demandez toujours l’avis de votre médecin ou d’un autre professionnel de la santé qualifié sur des questions relatives à une affection médicale. Source : santecheznous.com/healthfeature/gethealthfeature/Medecine-douce

Médecine chinoise traditionnelle

Les faits
La médecine chinoise traditionnelle ne prend pas une forme unique et elle ne se compose pas d'une seule manière de traiter la maladie. Il s'agit plutôt d'un système complet, élaboré au cours de millénaires, fondé sur une manière précise d'envisager le fonctionnement du corps humain. Selon cette philosophie, le corps humain possède une énergie naturelle appelée qi, ou chi (tous deux prononcés « tchi »), qui circule le long de voies appelées méridiens, et la santé dépend de l'équilibre entre les forces opposées (yin et yang) présentes dans l'organisme. Lorsque la circulation de l'énergie est bloquée ou que les forces sont en déséquilibre, la maladie survient.

La médecine chinoise traditionnelle vise à rétablir et à maintenir la circulation du qi ainsi que l'équilibre du yin et du yang, par divers moyens. Elle fait appel à des thérapies telles que l'acupuncture, la digitopuncture, le massage, les plantes médicinales, les modifications du régime alimentaire et, enfin, une discipline appelée qi gong, qui inclut l'exercice, la respiration et la méditation.

La médecine chinoise traditionnelle sert de traitement complémentaire pour une grande variété d'affections, mais il n'existe aucune étude concluante pour confirmer son efficacité en la matière.

Mise en garde
Pour les produits vendus au Canada, recherchez le numéro de produit naturel ou NPN. La présence d'un NPN sur l'étiquette d'un produit signifie que celui-ci a fait l'objet d'une évaluation par Santé Canada portant sur ses affirmations d'innocuité, de qualité et d'efficacité.

Rappelons que les préparations à base de plantes pourraient interagir avec des médicaments d'ordonnance. Consultez la section « Phytothérapie » dans ce bulletin sur la santé pour en savoir davantage.

Pour avoir plus d'information
Si vous décidez de recourir à la médecine chinoise traditionnelle, parlez-en d'abord à votre médecin. Il pourrait vous recommander un praticien reconnu dans votre région. Au Canada, la pratique de la médecine chinoise traditionnelle est soumise à une réglementation dans certaines provinces. Ces dernières s'assurent ainsi que les traitements en médecine chinoise traditionnelle sont offerts uniquement par des praticiens qualifiés et agréés, responsables devant l'organisme de réglementation de ce domaine.

Acupuncture

Les faits
L'acupuncture, un type précis de médecine chinoise traditionnelle, est pratiquée depuis plus de 5 000 ans. Elle consiste à introduire de fines aiguilles dans la peau à certains points clés dans le but de stimuler la circulation de l'énergie. On croit que cette stimulation aide à restaurer l'équilibre entre le yin et le yang ainsi qu'à rétablir la circulation du qi. La digitopuncture est semblable à l'acupuncture, mais elle consiste en une pression des doigts plutôt qu'en l'insertion d'aiguilles.

Le mécanisme exact de l'acupuncture n'a pas été élucidé, mais l'efficacité de cette méthode est bien établie. Selon certaines théories, l'acupuncture stimule la libération de certaines hormones ou d'autres substances chimiques dans l'organisme; d'autres théories attribuent ses effets à une action directe sur les nerfs.

L'acupuncture est employée le plus souvent pour traiter la douleur et les affections où la douleur est un symptôme principal, par exemple les maux de tête, les crampes menstruelles, la lombalgie, l'arthrose et la fibromyalgie. Elle sert également à traiter l'asthme et les allergies. Par ailleurs, des études cliniques ont été menées afin d'évaluer l'acupuncture dans le traitement de l'anxiété et de la dépression.

Mise en garde
Si vous souhaitez suivre des traitements d'acupuncture, assurez-vous de faire appel à un praticien reconnu. Demandez à votre médecin de vous recommander un acupuncteur de votre région qui détient un permis d'exercice, et discutez avec votre médecin de toutes les questions qui vous préoccupent concernant l'innocuité de l'acupuncture. Au Canada, la pratique de l'acupuncture est soumise à une réglementation dans certaines provinces. Ces dernières s'assurent ainsi que les traitements d'acupuncture sont offerts uniquement par des praticiens qualifiés et agréés, responsables devant l'organisme de réglementation de ce domaine.

Tous les contenus sont la propriété de MediResource Inc. 1996 – 2017. Conditions d’utilisation. Les contenus présents ne sont destinés qu’à des fins d’information. Demandez toujours l’avis de votre médecin ou d’un autre professionnel de la santé qualifié sur des questions relatives à une affection médicale. Source : santecheznous.com/healthfeature/gethealthfeature/Medecine-douce

Plus de renseignements dans Canoë Santé
RECOMMANDÉ POUR VOUS
AILLEURS SUR LE WEB
BackToTop