La Dre Jennifer Skelly, directrice du programme sur l'incontinence du centre de soins ambulatoires de l'hôpital St-Joseph de Hamilton, en Ontario, a aidé beaucoup d'hommes et de femmes à composer avec des problèmes d'incontinence. Elle présente son point de vue sur la vessie hyperactive et sur l'aide que peuvent apporter les infirmières-conseils en incontinence.

Qu'est-ce qu'une infirmière-conseil en incontinence ?

Les infirmières-conseils en incontinence sont des infirmières qui possèdent une formation et de l'expérience dans l'évaluation et la prise en charge des problèmes d'incontinence, dont la vessie hyperactive.

De quelle façon ces infirmières peuvent-elles aider les personnes ayant une vessie hyperactive ?

Les infirmières-conseils en incontinence travaillent de concert avec les médecins de famille et les spécialistes pour mieux évaluer et prendre en charge les symptômes de la vessie hyperactive.

Comme la vessie hyperactive est une affection complexe, votre infirmière-conseil en incontinence procédera à une évaluation en profondeur afin de déterminer tous les facteurs qui peuvent contribuer à vos symptômes. Elle voudra savoir :

  • la quantité et le type de liquides que vous buvez (par ex. le café) ;
  • le nombre de fois que vous aller aux toilettes le jour et la nuit ;
  • si vous avez également des troubles intestinaux (par ex. la constipation) ;
  • quels sont vos problèmes de santé et les médicaments que vous prenez ;
  • si vous avez récemment subi une intervention chirurgicale ;
  • si vous avez déjà eu un accouchement (s'il y a lieu).

Votre infirmière-conseil en incontinence vous fera aussi subir un examen physique et quelques épreuves diagnostiques pour vérifier la quantité de liquide qui reste dans votre vessie après que vous avez uriné.

Après cette évaluation exhaustive, votre infirmière-conseil en incontinence vous fournira de l'information pour vous aider à mieux comprendre votre état, les facteurs qui lui sont associés et les moyens de le prendre en charge. Il est possible de traiter la vessie hyperactive, et pour bon nombre de personnes, la solution réside dans l'autocontrôle. Les infirmières-conseils en incontinence mettent l'accent sur des méthodes traditionnelles de prise en charge, comme la modification des habitudes de vie et des exercices, associés, si nécessaire, à d'autres types de traitement, les médicaments par exemple.

Comment le fait d'obtenir de l'aide peut-il améliorer la qualité de vie ?

La Dre Skelly a constaté que la qualité de vie de ses patients s'améliore considérablement une fois qu'ils obtiennent de l'aide.

Les gens se sentent mieux parce qu'ils peuvent parler à quelqu'un qui comprend ce qu'ils vivent et qui peut leur faire des suggestions pratiques. Ils se rendent compte qu'obtenir de l'aide représente le premier pas vers le retour à une vie normale : ils peuvent socialiser de nouveau, faire les activités qui leur plaisent et continuer à travailler comme bon leur semble.

Mais il faut être patient : la plupart des traitements ne font pleinement effet qu'après un mois ou deux. Habituellement, la Dre Skelly revoit ses patients de 8 à 12 semaines après leur première évaluation pour vérifier les progrès du traitement.

Comment puis-je obtenir les services d'une infirmière-conseil en incontinence ?

Pour rencontrer une infirmière-conseil en incontinence qui travaille dans votre région, communiquez avec la Fondation d'aide aux personnes incontinentes (Canada), ou parlez-en à votre médecin.