Utilisez votre tête : portez un casque!

Saviez-vous que 85 % du total des blessures graves à la tête causées par des chutes à bicyclette auraient pû être évitées en portant un casque? Pour les jeunes de moins de 18 ans, la loi rend obligatoire le port du casque dans sept provinces du Canada et grâce à cette législation, dans quelques provinces les blessures à la tête causées à bicyclette ont considérablement chuté chez les enfants avec 45 % de blessures en moins! De nombreux adultes ne tiennent pas compte de cette importante consigne de sécurité, et pourtant les enfants prennent exemple sur les adultes. Mais les têtes des adultes risquent des blessures tout autant que les autres...

Le fonctionnement du casque repose sur l'absorption des chocs de telle sorte que la force de l'impact sur la tête est moindre. C'est une mousse en plastique spéciale, qui se trouve à l'intérieur du casque, qui permet cela. Ne portez jamais un casque porté lors d'un accident. Dans ce cas, la mousse a déjà été déchirée et elle ne fonctionnera pas aussi bien la fois suivante. Et même sans accident, les casques ne durent pas toute la vie! Consultez les conseils du fabricant pour savoir quand changer de casque.

Lorsque vous achetez un casque, assurez-vous qu'il est à votre taille : vérifiez qu'il est bien en contact avec toutes les parties de votre tête sans pour autant être trop serré. Normalement, vous ne devez pas pouvoir enlever votre casque sans détacher la sangle sous le menton et, lorsqu'il est sur votre tête, vous ne devez pas pouvoir faire tourner votre casque de plus de deux centimètres et demi de chaque côté. Vérifiez que sur votre casque figure la marque de certification de la CSA, qui signifie qu'il a été soumis à des tests et qu'il répond aux normes de sécurité et de fonctionnement de l'Association canadienne de normalisation.

Grâce à un casque, vous pouvez également éviter certains accidents car vous êtes plus visible. Mieux vaut acheter un casque aux couleurs claires et que puissent voir les automobilistes, et si vous roulez la nuit, portez un casque à bande réfléchissante.

Tous les contenus sont la propriété de MediResource Inc. 1996 – 2017. Conditions d’utilisation. Les contenus présents ne sont destinés qu’à des fins d’information. Demandez toujours l’avis de votre médecin ou d’un autre professionnel de la santé qualifié sur des questions relatives à une affection médicale. Source : santecheznous.com/healthfeature/gethealthfeature/La-securite-a-bicyclette

Respectez les règles car la route est à tout le monde!

Dès que vous montez sur votre bicyclette et que vous prenez la route, vous êtes officiellement classé dans la catégorie des conducteurs de véhicules. En tant que tel, il faut que vous connaissiez et que vous obéissiez aux mêmes règles que les autres conducteurs. C'est pour votre sécurité car à partir du moment où vous vous comportez comme un automobiliste le ferait, vos actions sont plus prévisibles.

Si vous ne conduisez pas de voiture, alors acheter un exemplaire du code de la route à l'usage des automobilistes est la première chose à faire. Vous pouvez vous le procurer dans les bureaux du ministère des Transports de votre province. Vérifiez également la législation locale et provinciale pour les bicyclettes auprès de votre municipalité locale, d'un poste de police ou d'un site Internet provincial.

Les automobilistes ne peuvent vous éviter s'ils ne vous voient pas. Faites en sorte que tout le monde vous voie sur la route : portez des vêtements aux couleurs vives et si vous roulez aux heures de crépuscule ou la nuit, équipez votre bicyclette de lumières à l'avant et à l'arrière.

Soyez également attentif à la circulation autour de vous. Si les automobilistes doivent vous éviter, vous devez en faire autant. Veillez à être attentif à tout ce qui se passe aussi bien derrière vous, sur les côtés, que devant vous. Et ne portez pas d'écouteurs car vous pourriez ne pas entendre un klaxon ou une voiture qui arrive.

En tant que conducteur d'un véhicule, respecter le code de la route est votre responsabilité. Vous devez rouler dans la même direction que les autres véhicules de la voie sur laquelle vous vous trouvez. Donc, même si vous pourriez penser que les gens vous verraient mieux dans l'autre sens, ne roulez jamais dans le sens contraire de la circulation. Si vous arrivez à un carrefour où il y a une voie pour tourner à gauche ou à droite, ne vous mettez pas dans cette voie pour ensuite aller tout droit au carrefour – vous perturberiez la circulation et vous risqueriez plus encore d'être blessé car les automobilistes penseront que vous tournez au carrefour.

Pourquoi ne pas rouler sur les trottoirs, tout simplement? Parce que c'est dangereux, et parfois même illégal. Les trottoirs sont réservés aux piétons qui se déplacent souvent de telle façon qu'il est difficile pour le cycliste d'éviter la collision. Citons par exemple les cas de piétons qui sortent par une porte ou qui tournent au coin d'une rue, ceux qui s'arrêtent soudainement ou encore ceux qui se déplacent en grands groupes. Certaines villes limitent la circulation des bicyclettes sur les trottoirs aux enfants en dessous d'un certain âge ou aux bicyclettes équipées de roues dont la taille ne dépasse pas une certaine limite. De plus, rouler à bicyclette sur le trottoir n'est pas un bon moyen d'éviter les collisions avec les voitures. En fait, 30 % des cas de collisions entre des bicyclettes et des voitures surviennent dans ces circonstances : il arrive que des voitures traversent le trottoir de façon inattendue lorsqu'elles sortent ou entrent dans des allées ou des entrées, et les automobilistes ne voient pas toujours les cyclistes lorsqu'ils arrivent sur la rue par le trottoir.

Tous les contenus sont la propriété de MediResource Inc. 1996 – 2017. Conditions d’utilisation. Les contenus présents ne sont destinés qu’à des fins d’information. Demandez toujours l’avis de votre médecin ou d’un autre professionnel de la santé qualifié sur des questions relatives à une affection médicale. Source : santecheznous.com/healthfeature/gethealthfeature/La-securite-a-bicyclette

Apprenez à vos enfants à bien rouler

Personne ne veut empêcher les enfants de s'amuser et de rouler en toute liberté à bicyclette. Parmi vos meilleurs souvenirs d'enfance, vous avez sûrement des balades à bicyclette loin, très loin de la maison (du moins, nous pensions que c'était loin...). Commencez par apprendre à vos enfants tout ce qu'il faut savoir car les routes sur lesquelles nous roulons aujourd'hui peuvent être très différentes de celles que nous empruntions quand nous étions nous-mêmes enfants. Il y a plus de circulation et de distractions que jamais sur la route.

Lorsque les enfants apprennent tout juste à faire de la bicyclette, mieux vaut qu'ils commencent à rouler dans des endroits où il y a peu de voitures, par exemple dans des parcs publics. Lorsqu'ils se sont habitués à leur bicyclette, ils peuvent rouler sur les trottoirs à condition de leur expliquer qu'il faut s'arrêter devant une entrée de maison, de garage, etc. (Consultez les lois en vigueur dans votre communauté au sujet des personnes autorisées à rouler à bicyclette sur les trottoirs et à quelles conditions.)

Une fois venu le moment pour eux de rouler sur la route, il faut leur apprendre ce que les panneaux de signalisation signifient et leur apprendre à respecter le code de la route. Il existe certaines règles spécifiques aux cyclistes :

  • Pour sortir d'une entrée ou d'une allée, regardez quels sont les véhicules qui arrivent des deux cotés, y compris les trottinettes, les planches à roulettes et les autres cyclistes.
  • Roulez à droite.
  • Faites attention au moment où vous dépassez des voitures en stationnement : quelqu'un pourrait ouvrir sa portière soudainement.
  • Roulez toujours en file indienne lorsque vous faites de la bicyclette en groupe.
  • Faites un signe avec la main pour prévenir que vous tournez.

Empêchez toujours vos enfants de faire de la bicyclette là où il y a trop de circulation : l'inexpérience peut causer des drames.

Apprenez à vos enfants à regarder par dessus leur épaule, à faire signe quand ils tournent et à ne jamais faire de bicyclette sur les passages pour piétons ou lorsqu'ils traversent aux feux tricolores. Dites-leur bien de toujours garder un œil sur ce qui se passe devant eux afin d'éviter de possibles obstacles tels que des feuilles humides, des égouts pluviaux ou des cailloux qui pourraient leur faire perdre l'équilibre et les faire tomber.

Tous les contenus sont la propriété de MediResource Inc. 1996 – 2017. Conditions d’utilisation. Les contenus présents ne sont destinés qu’à des fins d’information. Demandez toujours l’avis de votre médecin ou d’un autre professionnel de la santé qualifié sur des questions relatives à une affection médicale. Source : santecheznous.com/healthfeature/gethealthfeature/La-securite-a-bicyclette

Testez vos connaissances en matière de sécurité à bicyclette

 

Que savez-vous de la sécurité à bicyclette? Testez-vous au moyen de ce petit questionnaire.

  1. Je devrais rouler sur le bas-côté de la route, dans le sens opposé aux véhicules qui empruntent cette voie, de cette façon je pourrai mieux les voir venir. Vrai ou faux?
  2. La loi oblige tout cycliste à porter un casque. Vrai ou faux?
  3. Dès que vous roulez à bicyclette dans la rue, vous devez adopter le même comportement que les autres conducteurs de véhicules. Vrai ou faux?
  4. Les cyclistes doivent rouler en file indienne. Vrai ou faux?
  5. Dans la plupart des cas de blessures de cyclistes, un automobiliste est en cause. Vrai ou faux?

 

Réponses :

  1. Faux. Vous devez rouler dans le même sens que les voitures.
  2. Faux. Dans sept provinces au Canada, seuls les jeunes de moins de 18 ans sont obligés de porter un casque. Dans les autres provinces, il n'y a pas de loi sur le port du casque obligatoire.
  3. Vrai. Les bicyclettes sont considérées comme des véhicules à part entière et leurs conducteurs doivent de ce fait respecter le code de la route.
  4. Vrai. Il est bien moins dangereux de rouler en file indienne pour rester aussi loin des voitures que possible. Et dans certaines régions du Canada, c'est même la loi!
  5. Faux, mais d'après le Conseil canadien de la sécurité, dans la plupart des cas de décès suite à un accident à bicyclette, des véhicules à moteur sont en cause.

Tous les contenus sont la propriété de MediResource Inc. 1996 – 2017. Conditions d’utilisation. Les contenus présents ne sont destinés qu’à des fins d’information. Demandez toujours l’avis de votre médecin ou d’un autre professionnel de la santé qualifié sur des questions relatives à une affection médicale. Source : santecheznous.com/healthfeature/gethealthfeature/La-securite-a-bicyclette

Plus de renseignements dans Canoë Santé
RECOMMANDÉ POUR VOUS
AILLEURS SUR LE WEB
BackToTop