Page d'accueil

Betaderm

(bétaméthasone (valérate))

Quels sont les effets secondaires possibles de ce médicament ?

Beaucoup de médicaments peuvent provoquer des effets secondaires. Un effet secondaire est une réponse indésirable à un médicament lorsqu'il est pris à des doses normales. Il peut être léger ou grave, temporaire ou permanent.

Les effets secondaires énumérés ci-après ne sont pas ressentis par toutes les personnes qui prennent ce médicament. Si les effets secondaires vous inquiètent, discutez des risques et des bienfaits de ce médicament avec votre médecin.

Au moins 1 % des personnes prenant ce médicament ont signalé les effets secondaires ci-après. Un grand nombre de ces effets secondaires peuvent être pris en charge et quelques-uns peuvent disparaître d'eux-mêmes avec le temps.

Consultez votre médecin si vous ressentez ces effets secondaires et s'ils sont graves ou gênants. Votre pharmacien pourrait être en mesure de vous donner des conseils sur la conduite à tenir si ces effets secondaires apparaissaient :

  • une éruption cutanée (généralement légère et temporaire);
  • des picotements lorsque le médicament est appliqué (la lotion seulement);
  • une sensation de brûlure, de sécheresse, d'irritation, de démangeaison ou une rougeur de la peau (habituellement légère et passagère).

La plupart des effets secondaires figurant ci-après ne surviennent pas très souvent, mais ils pourraient cependant engendrer de graves problèmes si vous ne consultez pas votre médecin ou si vous ne recevez pas des soins médicaux.

Renseignez-vous auprès de votre médecin au plus tôt si l'un des effets secondaires ci-après se manifeste :

  • une cicatrisation insuffisante du trouble cutané;
  • une coloration anormale de la peau;
  • une éruption cutanée prurigineuse accompagnée de petites papules rouges surélevées;
  • une infection cutanée;
  • une peau à l'aspect parcheminé marquée par des ecchymoses aux moindres traumatismes;
  • des sensations persistantes de brûlure et d'irritation cutanées et des démangeaisons;
  • une sensibilité accrue de la peau;
  • des vaisseaux sanguins visibles à travers la peau (en raison de leur dilatation permanente).

D'autres effets secondaires pourraient survenir si le mode d'emploi de ce médicament n'était pas respecté ou s'il était employé à long terme. Renseignez-vous auprès de votre médecin au plus tôt si l'un des effets secondaires ci-après se manifeste :

  • de l'acné ou une peau grasse;
  • une aggravation des infections;
  • une baisse inhabituelle du désir ou de la fonction sexuelle (des hommes);
  • des ballonnements, des crampes, de la douleur ou des brûlures à l'estomac;
  • une chute des cheveux accrue;
  • des crampes, une douleur ou une faiblesse musculaire;
  • une dépression;
  • une douleur oculaire (si le médicament a été utilisé près de l'œil);
  • des ecchymoses inaccoutumées;
  • des écorchures cutanées;
  • une enflure des pieds ou de la partie inférieure des jambes;
  • une faiblesse (marquée) des bras, des jambes ou du corps;
  • une fatigue ou une faiblesse inaccoutumée;
  • de l'irritabilité;
  • des maux de dos;
  • des menstruations irrégulières;
  • une modification de la teinte de la peau;
  • de la nausée;
  • une peau à l'aspect parcheminé marquée par des ecchymoses aux moindres traumatismes;
  • une perte d'appétit;
  • une perte ou un gain rapide de poids;
  • des points blancs;
  • une pousse des poils excessive, surtout sur le visage et le corps;
  • une pression artérielle élevée;
  • du pus dans les follicules pileux;
  • un ramollissement de la peau;
  • le remplissage ou l'arrondissage du visage;
  • une rougeur et un écaillement de la peau qui entoure la bouche;
  • un rythme cardiaque irrégulier;
  • des sillons d'un rouge violacé sur les bras, le visage, les jambes, le tronc ou l'aine;
  • des vomissements;
  • une vue brouillée ou une baisse de l'acuité visuelle (évoluant progressivement quand le médicament est utilisé près de l'œil);

Certaines personnes peuvent ressentir des effets secondaires autres que ceux énumérés. Consultez votre médecin si vous remarquez un symptôme qui vous inquiète pendant que vous employez ce médicament.





Existe-t-il d'autres précautions d'emploi ou mises en garde ?

Avant d'employer un médicament, ne manquez pas d'informer votre médecin des troubles médicaux ou des allergies que vous pourriez avoir, des médicaments que vous utilisez et de tout autre fait important au sujet de votre santé. Les femmes devraient mentionner si elles sont enceintes ou si elles allaitent. Ces facteurs pourraient avoir une influence sur la façon dont vous devriez employer ce médicament.

Absorption : on sait qu'un corticostéroïde topique (appliqué sur la peau) comme la bétaméthasone est absorbé dans la circulation sanguine en particulier quand il est utilisé à long terme sur une grande surface de la peau. Il est préférable de n'utiliser la bétaméthasone que pendant de courtes périodes de temps seulement et de cesser de l'utiliser dès que le problème disparaît.

Amincissement de la peau : l'utilisation de médicaments corticostéroïdes topiques pendant une longue période de temps peut provoquer l'amincissement ou le ramollissement des tissus sous-cutanés tout comme l'apparition de vergetures. Votre médecin vous recommandera peut-être d'arrêter périodiquement d'utiliser ce médicament ou de l'appliquer sur une région de votre corps à la fois pour permettre à votre peau de se raffermir. Si vous remarquez des changements de la texture ou de la couleur de votre peau, communiquez dès que possible avec votre médecin.

Arrêt de ce médicament : l'arrêt subit de la prise d'un médicament corticostéroïde peut provoquer la récidive de votre affection cutanée. Si vous utilisez ce médicament depuis longtemps, demandez à votre médecin de vous indiquer la meilleure façon d'arrêter l'utilisation de ce médicament.

Infections : la bétaméthasone ne devrait pas s'utiliser sur une zone infectée avant qu'elle ne soit complètement guérie. Les corticostéroïdes appliqués sur la peau peuvent accroître le risque d'une infection cutanée. Communiquez avec votre médecin si vous remarquez une augmentation d'une rougeur, d'une enflure, de la chaleur ou de la douleur qui se manifesterait dans la région où le médicament a été appliqué, car il pourrait s'agir des signes d'une infection.

Yeux : appliquez ce médicament avec prudence sur les lésions qui se trouvent à proximité des yeux. Veillez à ce que le médicament ne pénètre pas dans un œil, car un glaucome ou des cataractes pourraient s'ensuivre. Signalez tout changement de votre vision à votre médecin dès que possible.

Grossesse : la bétaméthasone ne devrait pas s'utiliser durant la grossesse à moins que les bienfaits priment les risques. Si une grossesse advient pendant que vous utilisez ce médicament, prenez contact avec votre médecin immédiatement.

Allaitement : on ignore si la bétaméthasone appliquée sur la peau passe dans le lait maternel. Si vous employez ce médicament pendant que vous allaitez, votre bébé pourrait en ressentir les effets. Consultez votre médecin pour savoir si vous devriez continuer l'allaitement. Si vous utilisez ce médicament, ne l'appliquez pas sur le sein pour éviter que la bouche de votre bébé n'entre en contact avec lui.

Enfants : la bétaméthasone appartient à la famille des médicaments appelés corticostéroïdes. Les enfants peuvent être plus susceptibles de subir des réactions indésirables (par ex. ralentissement de la croissance, retard du gain pondéral), en particulier si de grandes quantités de ce médicament sont utilisées pour de longues périodes de temps. L'utilisation de ce médicament par des enfants doit être limitée à la plus petite quantité efficace pendant la plus courte période de temps possible. Discutez avec votre médecin des risques et des bienfaits de l'utilisation de ce médicament par des enfants.

D'autres agents peuvent-ils interagir avec ce médicament ?

Il pourrait se produire une interaction entre la bétaméthasone et l'un des agents ci-après :

  • l'itraconazole;
  • les médicaments topiques (appliqués sur la peau) qui possèdent des effets irritants;
  • les médicaments topiques contenant des corticostéroïdes;
  • le natalizumab;
  • le pimécrolimus;
  • le ritonavir;
  • le tacrolimus.

Si vous prenez l'un de ces médicaments, consultez votre médecin ou un pharmacien. Dans votre cas, votre médecin pourrait vous demander de :

  • cesser la prise de l'un des médicaments;
  • remplacer l'un des médicaments par un autre;
  • modifier la manière dont vous prenez l'un des médicaments, ou les deux;
  • ne rien changer du tout.

L'interférence d'un médicament avec un autre n'entraîne pas toujours l'interruption de la prise de l'un d'eux. Demandez à votre médecin quelle est la conduite à tenir en cas d'interactions médicamenteuses.

D'autres médicaments que ceux énumérés précédemment peuvent interagir avec ce médicament. Signalez à votre médecin tout ce que vous prenez, qu'il s'agisse de médicaments sur ordonnance ou en vente libre et de remèdes à base de plantes médicinales. N'oubliez pas de mentionner tout supplément que vous absorbez. Si vous consommez de la caféine, de l'alcool, de la nicotine ou des drogues illicites, vous devriez en avertir votre médecin prescripteur puisque ces substances peuvent modifier l'action de nombreux médicaments.



Vous cherchez quelque chose dans notre site Web ? Vous l'avez trouvé ?

Pub

Le contenu de ce site n'est offert qu'à des fins strictement informatives et dans l'intention de donner matière à une discussion avec votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Ne négligez jamais un conseil que vous aura prodigué votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Sollicitez toujours l'avis d'un médecin ou d'un autre professionnel de la santé agréé à propos de toute question que vous avez sur un problème de santé et un traitement. Les renseignements fournis par ce site ne remplacent pas une consultation médicale.

© 1996 - 2014 MediResource à portée de la main de millions de Canadiennes et de Canadiens