Page d'accueil

Accutane

(isotrétinoïne)

Quels sont les effets secondaires possibles de ce médicament ?

Beaucoup de médicaments peuvent provoquer des effets secondaires. Un effet secondaire est une réponse indésirable à un médicament lorsqu'il est pris à des doses normales. Il peut être léger ou grave, temporaire ou permanent.

Les effets secondaires énumérés ci-après ne sont pas ressentis par toutes les personnes qui prennent ce médicament. Si les effets secondaires vous inquiètent, discutez des risques et des bienfaits de ce médicament avec votre médecin.

Au moins 1 % des personnes prenant ce médicament ont signalé les effets secondaires ci-après. Un grand nombre de ces effets secondaires peuvent être pris en charge et quelques-uns peuvent disparaître d'eux-mêmes avec le temps.

Consultez votre médecin si vous ressentez ces effets secondaires et s'ils sont graves ou gênants. Votre pharmacien pourrait être en mesure de vous donner des conseils sur la conduite à tenir si ces effets secondaires apparaissaient :

  • de la difficulté à porter les lentilles cornéennes (peut se prolonger après l'arrêt du traitement);
  • une sécheresse oculaire (peut se prolonger après l'arrêt du traitement);
  • une peau sèche ou une démangeaison cutanée;
  • une sécheresse de la bouche ou le nez;
  • des maux de tête (légers);
  • un enrouement;
  • une sensibilité accrue de la peau à la lumière du soleil;
  • des saignements de nez;
  • de la sensibilité ou de la douleur oculaire;
  • une desquamation de la peau sur les paumes ou les plantes des pieds;
  • un estomac dérangé;
  • un amincissement des cheveux (peut se prolonger après l'arrêt du traitement);
  • une fatigue inaccoutumée.

La plupart des effets secondaires figurant ci-après ne surviennent pas très souvent, mais ils pourraient cependant engendrer de graves problèmes si vous ne consultez pas votre médecin ou si vous ne recevez pas des soins médicaux.

Renseignez-vous auprès de votre médecin au plus tôt si l'un des effets secondaires ci-après se manifeste :

  • l'apparition de pensées suicidaires ou des tentatives de suicide (cessent habituellement avec l'arrêt de la prise du médicament);
  • des saignements ou une inflammation des gencives;
  • une vision floue ou une autre altération de la vision;
  • des douleurs osseuses ou articulaires;
  • de la rougeur, des démangeaisons, une sensation de brûlure ou d'autres signes d'inflammation des yeux;
  • des modifications comportementales;
  • une diminution de l'acuité auditive;
  • une diminution de l'acuité visuelle après le coucher du soleil ou avant le lever du soleil (soudaine ou pouvant continuer après l'arrêt du médicament);
  • un tintement dans les oreilles;
  • l'apparition de rougeur, de douleur, de desquamation, d'une sensation de brûlure ou autres signes d'inflammation des lèvres;
  • des signes de dépression (par ex. un manque de concentration, des fluctuations pondérales, des troubles du sommeil, de l'indifférence à l'égard de nombreuses activités, des pensées suicidaires);
  • de la sensibilité, de la douleur ou de la raideur musculaire (traitement à long terme);
  • des signes de problèmes cardiaques (par ex. des battements rapides et irréguliers, une douleur à la poitrine, un gain de poids soudain, la difficulté à respirer);
  • des signes attribuables à une augmentation de la pression intracrânienne (par ex. des maux de tête intenses, un brouillement de la vision, des étourdissements, de la nausée, des vomissements, des convulsions);
  • des signes de maladie inflammatoire des intestins (par ex. une douleur gastrique ou abdominale importante, de la diarrhée importante, des saignements rectaux);
  • des signes de troubles hépatiques (par ex. de la nausée, des vomissements, de la diarrhée, une perte de l'appétit, une perte de poids, le jaunissement de la peau ou du blanc des yeux, une urine sombre, des selles claires);
  • une infection de la peau ou une éruption cutanée;
  • des symptômes d'un taux de sucre sanguin élevé (par ex. des émissions de l'urine fréquentes, une soif accrue, un appétit excessif, une perte de poids inexpliquée, des plaies qui cicatrisent mal, des infections, une haleine fruitée).

Cessez la prise du médicament et sollicitez immédiatement des soins médicaux s'il se produit une réponse comme :

  • des signes de pancréatite (par ex. une douleur sur le côté supérieur gauche de l'abdomen, un mal de dos, des nausées, une fièvre, un rythme cardiaque rapide, abdomen gonflé);
  • des signes d'une réaction allergique grave (par ex. des crampes abdominales, une difficulté respiratoire, de la nausée et des vomissements, ou une boursouflure du visage et une enflure de la gorge);
  • des signes d'une grave réaction cutanée (comme des cloques, une desquamation, une éruption cutanée recouvrant une grande région du corps, une éruption cutanée qui s'étend rapidement ou une éruption cutanée accompagnée d'une fièvre ou d'une gêne).

Certaines personnes peuvent ressentir des effets secondaires autres que ceux énumérés. Consultez votre médecin si vous remarquez un symptôme qui vous inquiète pendant que vous employez ce médicament.





Existe-t-il d'autres précautions d'emploi ou mises en garde ?

Avant d'employer un médicament, ne manquez pas d'informer votre médecin des troubles médicaux ou des allergies que vous pourriez avoir, des médicaments que vous utilisez et de tout autre fait important au sujet de votre santé. Les femmes devraient mentionner si elles sont enceintes ou si elles allaitent. Ces facteurs pourraient avoir une influence sur la façon dont vous devriez employer ce médicament.

Modifications du comportement et pensées suicidaires : certaines personnes qui ont pris ce médicament ont subi une dépression qui s'est notamment manifestée par des pensées suicidaires. Si vous remarquez des changements de comportement ou des symptômes comme de la tristesse, du désespoir, de la culpabilité, un manque de plaisir ou un désintérêt pour vos activités habituelles, un changement dans votre sommeil, de l'irritabilité ou de l'agitation pendant que vous prenez ce médicament, communiquez immédiatement avec votre médecin.

Si vous avez des antécédents de dépression ou si vous êtes prédisposé à une dépression, discutez avec votre médecin de la façon dont ce médicament pourrait influer sur votre affection, de l'influence de votre affection sur l'administration et l'efficacité de ce médicament, et de la pertinence d'une surveillance médicale spécifique.

Les membres de la famille ou les aidants de personnes qui prennent ce médicament devraient immédiatement contacter leur médecin si elles remarquent des changements du comportement inhabituels.

Don de sang : vous ne devez pas donner de sang pendant votre traitement avec de l'isotrétinoïne ni pendant le mois suivant l'arrêt du traitement, car les femmes enceintes ne peuvent recevoir votre sang s'il contient de l'isotrétinoïne.

Os et articulations : l'isotrétinoïne peut provoquer quelques changements mineurs aux os. Consultez votre médecin si vous remarquez de la sensibilité ou de la douleur aux os ou dans les articulations ou si vous éprouvez de la difficulté à vous mouvoir. Votre médecin vous suivra peut-être pour détecter des changements osseux pendant que vous prenez ce médicament.

Cholestérol : l'utilisation de l'isotrétinoïne peut provoquer une augmentation du taux de cholestérol et des autres lipides sanguins. Si vous possédez déjà un risque accru d'hypercholestérolémie, par exemple si vous avez des antécédents familiaux de cette affection ou du diabète, si vous avez un excédent de poids ou si vous buvez une quantité importante d'alcool, vous courez un risque accru de subir cette augmentation du taux de cholestérol pendant que vous prenez l'isotrétinoïne.

Si vous présentez l'un des facteurs de risque d'avoir des taux élevés de lipides sanguins, discutez avec votre médecin de la façon dont ce médicament pourrait influer sur votre affection, de l'influence de votre affection sur l'administration et l'efficacité de ce médicament, et de la pertinence d'une surveillance médicale spécifique.

Diabète : l'isotrétinoïne peut provoquer une perte du contrôle de la glycémie pour les personnes atteintes de diabète. Si vous êtes atteint de diabète ou si l'un des membres de votre famille est atteint de cette maladie, discutez avec votre médecin de la façon dont ce médicament pourrait influer sur votre affection, de l'influence de votre affection sur l'administration et l'efficacité de ce médicament, et de la pertinence d'une surveillance médicale spécifique. Il se peut que vous ayez à mesurer votre taux de glycémie plus souvent.

Maladie inflammatoire chronique des intestins : l'utilisation de ce médicament peut provoquer de l'irritation du système digestif. Si vous subissez des douleurs abdominales, des saignements rectaux ou de la diarrhée, communiquez immédiatement avec votre médecin.

Affection hépatique : on a rapporté plusieurs casd'hépatite  (inflammation du foie) possiblement ou probablement associés au traitement avec l'isotrétinoïne.

Si vous observez la survenue de symptômes de troubles hépatiques comme de la fatigue, une sensation de malaise, une perte de l'appétit, de la nausée, le jaunissement de la peau ou du blanc des yeux, une urine foncée, des selles claires, une douleur abdominale, ou une enflure et une démangeaison cutanée, prenez contact avec votre médecin immédiatement.

Effets neurologiques : l'isotrétinoïne a été associée à un type d'hypertension intracrânienne connu sous le nom de syndrome d'hypertension intracrânienne bénigne. Parmi les symptômes précoces de cette affection, on retrouve des maux de tête, de la nausée, des vomissements et des troubles visuels. Si vous observez ces symptômes, prenez contact avec votre médecin immédiatement.

Vision nocturne : au cours du traitement avec l'isotrétinoïne, des cas de réduction de l'acuité visuelle pendant la nuit ont été signalés. Comme certains patients subissent l'apparition subite de problèmes visuels, faites preuve de prudence lorsque vous conduisez un véhicule automobile ou autre la nuit. Signalez les changements de votre vision à votre médecin.

Pancréatite : l'isotrétinoïne peut provoquer une inflammation du pancréas. Si vous avez des antécédents de pancréatite, discutez avec votre médecin de la façon dont ce médicament pourrait influer sur votre affection, de l'influence de votre affection sur l'administration et l'efficacité de ce médicament, et de la pertinence d'une surveillance médicale spécifique.

Avertissez votre médecin immédiatement si vous observez des signes de pancréatite comme une douleur située sur le côté supérieur gauche de l'abdomen, un mal de dos, des nausées, une fièvre, des frissons, des battements de cœur rapides ou un gonflement de l'abdomen.

Si vous avez des antécédents de pancréatite, de calculs biliaires, d'alcoolisme ou d'hypertriglycéridémie, vous pouvez être plus susceptible de subir cette complication.

Soins de la peau : l'utisation de l'isotrétinoïne provoque un irritation et de la sécheresse de la peau et des lèvres. Demandez à votre médecin ou votre pharmacien de vous recommander des hydratants et des baumes pour les lèvres qui vous aideront à prévenir la sécheresse. Pendant que vous utilisez l'isotrétinoïne, évitez les agents exfoliants, l'épilation à la cire, la dermabrasion et les traitements au laser.

Hypersensibilité au soleil : l'isotrétinoïne peut augmenter votre susceptibilité aux coups de soleil. Utilisez des mesures appropriées pour éviter une exposition excessive au soleil. Par exemple, portez un chapeau et des lunettes de soleil lorsque vous allez à l'extérieur et qu'il fait beau, utilisez un écran solaire qui offre un FPS de 15 ou plus et évitez les sorties au soleil entre 10 h et 14 h quand le soleil est à son plus fort.

Suppléments vitaminiques : si vous prenez de l'isotrétinoïne, vous ne devez pas prendre également des suppléments vitaminiques contenant de la vitamine A, car cela peut augmenter les effets secondaires de la vitamine A. Si vous ignorez si l'un de vos suppléments contient de la vitamine A, consultez votre médecin ou votre pharmacien.

Grossesse : l'isotrétinoïne provoque des malformations congénitales importantes chez un pourcentage extrêmement élevé de nouveau-nés dont les mères ont pris ce médicament, même pour une courte période de temps pendant la grossesse.

L'isotrétinoïne ne doit pas être utilisée pendant la grossesse. Les femmes ne doivent pas devenir enceintes pendant qu'elles prennent de l'isotrétinoïne ni pendant au moins un mois après l'arrêt de la prise du médicament. Votre médecin pourra effectuer des tests de grossesse régulièrement pendant que vous prenez l'isotrétinoïne pour confirmer l'absence de danger de l'utilisation continue de ce médicament pour vous.

Les femmes susceptibles de devenir enceintes ne doivent pas recevoir de l'isotrétinoïne jusqu'à ce qu'on ait exclu la possibilité d'une grossesse. Un test de grossesse doit être effectué au cours des 11 jours qui précèdent le début du traitement. Le traitement avec l'isotrétinoïne doit être commencé au deuxième ou au troisième jour des menstruations normales qui suivent un test de grossesse négatif. Il est nécessaire d'utiliser deux méthodes de contraception efficaces pendant au moins un mois avant le début du traitement avec l'isotrétinoïne, pendant le traitement et pendant au moins un mois après l'arrêt du traitement.

Deux méthodes efficaces de contraception doivent être utilisées en même temps pendant le traitement, à moins qu'on choisisse l'abstinence complète.

Allaitement : on ignore si l'isotrétinoïne passe dans le lait maternel. Si vous prenez ce médicament pendant que vous allaitez, votre bébé pourrait en ressentir les effets. Consultez votre médecin pour savoir si vous devriez continuer l'allaitement. À cause du potentiel d'effets secondaires, les femmes doivent envisager de ne pas allaiter si elles prennent de l'isotrétinoïne.

Enfants : l'innocuité à long terme de l'utilisation de ce médicament n'a pas été établie pour les enfants de moins de 12 ans.

Aînés : l'utilisation de l'isotrétinoïne par les aînés n'a pas été bien étudiée. Il est probable que les aînés courent un risque accru de subir des effets secondaires de ce médicament.

D'autres agents peuvent-ils interagir avec ce médicament ?

Il pourrait se produire une interaction entre l'isotrétinoïne et l'un des médicaments ci-après :

  • l'acitrétine;
  • l'alcool;
  • les contraceptifs oraux (œstrogène/progestatif);
  • la carbamazépine;
  • les corticostéroïdes (par ex. la prednisone);
  • les multivitamines avec la vitamine A;
  • le porfimère;
  • le millepertuis;
  • les antibiotiques de la famille des tétracyclines (par ex. la doxycycline, la minocycline, la tétracycline);
  • la tigécycline;
  • la trétinoïne;
  • la vitamine A.

Si vous prenez l'un de ces médicaments, consultez votre médecin ou un pharmacien. Dans votre cas, votre médecin pourrait vous demander de :

  • cesser la prise de l'un des médicaments;
  • remplacer l'un des médicaments par un autre;
  • modifier la manière dont vous prenez l'un des médicaments, ou les deux;
  • ne rien changer du tout.

L'interférence d'un médicament avec un autre n'entraîne pas toujours l'interruption de la prise de l'un d'eux. Demandez à votre médecin quelle est la conduite à tenir en cas d'interactions médicamenteuses.

D'autres médicaments que ceux énumérés précédemment peuvent interagir avec ce médicament. Signalez à votre médecin tout ce que vous prenez, qu'il s'agisse de médicaments sur ordonnance ou en vente libre et de remèdes à base de plantes médicinales. N'oubliez pas de mentionner tout supplément que vous absorbez. Si vous consommez de la caféine, de l'alcool, de la nicotine ou des drogues illicites, vous devriez en avertir votre médecin prescripteur puisque ces substances peuvent modifier l'action de nombreux médicaments.



Vous cherchez quelque chose dans notre site Web ? Vous l'avez trouvé ?

Pub

Le contenu de ce site n'est offert qu'à des fins strictement informatives et dans l'intention de donner matière à une discussion avec votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Ne négligez jamais un conseil que vous aura prodigué votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Sollicitez toujours l'avis d'un médecin ou d'un autre professionnel de la santé agréé à propos de toute question que vous avez sur un problème de santé et un traitement. Les renseignements fournis par ce site ne remplacent pas une consultation médicale.

© 1996 - 2014 MediResource à portée de la main de millions de Canadiennes et de Canadiens

asdfasdfsadf