Page d'accueil

pms-Meloxicam

(méloxicam)

Quels sont les effets secondaires possibles de ce médicament ?

Beaucoup de médicaments peuvent provoquer des effets secondaires. Un effet secondaire est une réponse indésirable à un médicament lorsqu'il est pris à des doses normales. Il peut être léger ou grave, temporaire ou permanent.

Les effets secondaires énumérés ci-après ne sont pas ressentis par toutes les personnes qui prennent ce médicament. Si les effets secondaires vous inquiètent, discutez des risques et des bienfaits de ce médicament avec votre médecin.

Au moins 1 % des personnes prenant ce médicament ont signalé les effets secondaires ci-après. Un grand nombre de ces effets secondaires peuvent être pris en charge et quelques-uns peuvent disparaître d'eux-mêmes avec le temps.

Consultez votre médecin si vous ressentez ces effets secondaires et s'ils sont graves ou gênants. Votre pharmacien pourrait être en mesure de vous donner des conseils sur la conduite à tenir si ces effets secondaires apparaissaient :

  • un assoupissement;
  • une constipation;
  • une diarrhée;
  • une douleur dans la bouche;
  • des fluctuations du poids corporel;
  • des gaz/de la flatulence;
  • de l'indigestion;
  • des maux de tête;
  • de la nausée;
  • une sensibilité accrue à la lumière du soleil;
  • un sentiment d’inconfort gastrique;
  • de la somnolence;
  • des ulcérations buccales;

La plupart des effets secondaires figurant ci-après ne surviennent pas très souvent, mais ils pourraient cependant engendrer de graves problèmes si vous ne recevez pas des soins médicaux.

Renseignez-vous auprès de votre médecin au plus tôt si l'un des effets secondaires ci-après se manifeste :

  • des battements cardiaques très forts;
  • la confusion;
  • une élévation de la pression artérielle;
  • une enflure de la partie inférieure des jambes, des chevilles ou des pieds;
  • une enflure des pieds ou de la partie inférieure des jambes;
  • une éruption cutanée ou une démangeaison;
  • une fièvre;
  • un gain de poids inattendu;
  • de la douleur durant l'évacuation de l'urine ou de la difficulté à uriner;
  • une peau tachetée de petits points rouges;
  • des signes attribuables à de l’anémie (réduction du nombre de globules rouges; par ex. des étourdissements, de la pâleur, de la fatigue ou de la faiblesse inhabituelle, un essoufflement);
  • des signes d’infection (symptômes pouvant comprendre une fièvre ou des frissons, une diarrhée grave, un essoufflement, des étourdissements prolongés, un mal de tête, une raideur du cou, une perte de poids ou un abattement);
  • des signes d’un désordre de la coagulation (par ex. un saignement du nez inaccoutumé, des ecchymoses, du sang dans l'urine, une toux avec expectoration sanglante, un saignement des gencives, des coupures qui n'arrêtent pas de saigner);
  • des signes d'atteinte hépatique (comme le jaunissement de la peau ou du blanc des yeux, une douleur abdominale, une urine foncée, des selles décolorées, une perte de l'appétit, de la nausée et des vomissements ou une démangeaison);
  • des signes de dépression (par ex. un manque de concentration, des fluctuations pondérales, des changements du sommeil, désintérêt à l'égard de nombreuses activités, des pensées suicidaires);
  • des signes de problèmes rénaux (par ex. une émission de l'urine accrue la nuit, une diminution de la production d’urine, du sang dans l'urine, une émission de l'urine douloureuse ou difficile);
  • un tintement dans les oreilles;
  • une vision floue;
  • des vomissements ou une nausée persistante, de l'indigestion, une douleur gastrique ou une diarrhée.

Cessez de prendre le médicament et sollicitez immédiatement des soins médicaux s'il se produit une réponse comme :

  • des crises convulsives;
  • un essoufflement;
  • un évanouissement;
  • une grave douleur gastrique;
  • des modifications de la quantité ou de la coloration de l'urine (qui pourrait être rouge ou marron);
  • des signes de saignements de l'estomac (par ex. des selles sanglantes, noirâtres ou goudronneuses, des expectorations sanglantes, des vomissements de sang ou d'une matière qui ressemble à du marc de café);
  • des signes attribuables à des problèmes respiratoires (par ex. de l’essoufflement, des difficultés ou des sifflements respiratoires, une douleur thoracique en barre ou un rythme respiratoire rapide ou irrégulier);
  • des signes d’une méningite qui n’est pas d’origine infectieuse (par ex. des maux de tête caractérisés par une douleur intense ou battante, et s’accompagnant d’une raideur du cou raide ou du dos).
  • des signes d'une grave réaction allergique (par ex. de l'urticaire, une difficulté respiratoire, une boursouflure du visage, une enflure de la bouche, de la gorge ou de la langue);
  • des signes d’une réaction cutanée grave (par ex. la formation d’ampoules, une desquamation, une éruption cutanée sur une grande partie du corps, une éruption cutanée se propageant rapidement ou une éruption cutanée associée à une fièvre ou à une douleur musculaire ou articulaire).

Certaines personnes peuvent ressentir des effets secondaires autres que ceux énumérés. Consultez votre médecin si vous remarquez un symptôme qui vous inquiète pendant que vous employez ce médicament.





Existe-t-il d'autres précautions d'emploi ou mises en garde ?

Avant d'employer un médicament, ne manquez pas d'informer votre médecin des troubles médicaux ou des allergies que vous pourriez avoir, des médicaments que vous utilisez et de tout autre fait important au sujet de votre santé. Les femmes devraient mentionner si elles sont enceintes ou si elles allaitent. Ces facteurs pourraient avoir une influence sur la façon dont vous devriez employer ce médicament.

Alcool : les personnes qui emploient ce médicament devraient s'abstenir de boire de l'alcool, car ce produit pourrait accroître le risque de problèmes d'estomac.

Crise cardiaque et accident vasculaire cérébral : l'emploi d'anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) sélectifs de la COX-2, y compris le méloxicam, est associé à un risque accru de crise cardiaque et d'accident vasculaire cérébral. Le risque est plus élevé avec des doses quotidiennes totales plus élevées et des périodes prolongées de prise du médicament. Si vous avez des antécédents de maladies cardiaques, y compris une crise cardiaque et un accident vasculaire cérébral, veuillez discuter avec votre médecin des bienfaits et des risques associés à la prise de ce médicament. Demandez à votre médecin de vous indiquer toutes les options thérapeutiques disponibles qui peuvent vous convenir.

Fécondité : ce médicament pourrait diminuer l'aptitude à la procréation des personnes qui le prennent. Ce médicament n'est pas recommandé aux femmes qui désirent devenir mères.

Fonction hépatique : ce médicament pourrait influer sur votre fonction hépatique ou causer des problèmes hépatiques. Si vous observez des symptômes évoquant des problèmes hépatiques (par ex. de la nausée, des vomissements, de la fatigue, le jaunissement de la peau ou du blanc des yeux), communiquez avec votre médecin immédiatement. En cas de troubles hépatiques, discutez avec votre médecin de la façon dont ce médicament pourrait influer sur votre affection, de l'influence de votre affection sur l'administration et l'efficacité de ce médicament, et de la pertinence d'une surveillance médicale spécifique. Les personnes dont la fonction hépatique est gravement réduite et celles qui sont atteintes d’une maladie hépatique active ne doivent pas prendre ce médicament.

Fonction rénale : ce médicament peut influer sur la fonction rénale. Les aînés, les personnes qui emploient des diurétiques (c.-à-d. des pilules qui augmentent l'excrétion de l'urine comme l'hydrochlorothiazide, le furosémide), ou celles qui souffrent d'une affection pré-existante du rein, du foie ou d'une insuffisance cardiaque courent un risque accru de problèmes rénaux. Pendant que vous prenez ce médicament, il se peut que votre médecin suive votre fonction rénale au moyen d'analyses sanguines. L’utilisation du méloxicam n’est pas recommandée aux personnes dont la fonction rénale est réduite de façon importante si elles ne reçoivent pas des traitements de dialyse.

Infection : l’utilisation de ce médicament peut masquer certains signes d’infection comme la fièvre ou les douleurs musculaires. Si vous remarquez d'autres symptômes d'infection (par ex. des émissions d'urine douloureuses ou fréquentes, des maux de gorge, une toux), prenez contact avec votre médecin.

Réactions allergiques : vous ne devriez pas prendre ce médicament si vous avez eu par le passé une réaction à l'acide acétylsalicylique (l'AAS) ou à un autre AINS (par ex. l'ibuprofène, le kétoprofène, le diclofénac) qui a comporté un écoulement nasal, une éruption cutanée accompagnée d'une démangeaison, des polypes dans le nez, un essoufflement et une respiration sifflante. Si des symptômes d'une intense réaction allergique apparaissent (par ex. de l'urticaire, une difficulté respiratoire, une respiration sifflante, une boursouflure du visage, une enflure de langue ou de la gorge), demandez immédiatement des soins médicaux.

Maladies cardiaques : l’utilisation de ce médicament peut provoquer une rétention liquidienne qui aggravera les symptômes de certaines affections cardiaques. Si vous souffrez d'une insuffisance cardiaque, d'une pression artérielle élevée ou d'autres troubles médicaux qui augmentent votre risque de rétention d'eau (par ex. des problèmes rénaux), discutez avec votre médecin de la façon dont ce médicament pourrait influer sur votre affection, de l'influence de votre affection sur l'administration et l'efficacité de ce médicament, et de la pertinence d'une surveillance médicale spécifique.

Mise au courant des professionnels de la santé : ne manquez pas de signaler à tous les professionnels de la santé (tout médecin, infirmière, pharmacien et dentiste) qui vous prodiguent des soins que vous employez ce médicament, surtout si vous êtes sur le point de subir une opération chirurgicale du cœur.

Pression artérielle : comme les autres AINS, le méloxicam peut provoquer une augmentation de la tension artérielle susceptible de contribuer à une autre affection cardiaque. Si vous avez une pression artérielle élevée, discutez avec votre médecin de la façon dont ce médicament pourrait influer sur votre affection, de l'influence de votre affection sur l'administration et l'efficacité de ce médicament, et de la pertinence d'une surveillance médicale spécifique.

Somnolence ou vigilance réduite : le méloxicam peut influer sur les capacités mentales ou physiques exigées pour accomplir des activités potentiellement dangereuses comme conduire une voiture ou faire fonctionner des machines. Évitez ces activités et les autres tâches dangereuses jusqu’au moment où vous aurez déterminé l'effet de ce médicament sur vos capacités de réaction mentale.

Symptômes urinaires : ce médicament pourrait causer des symptômes urinaires comme une émission d'urine fréquente ou douloureuse et du sang dans l'urine. Si ces symptômes apparaissent, suspendez la prise de ce médicament et communiquez avec votre médecin immédiatement.

Taux de potassium : Le méloxicam pourrait causer une élévation du taux de potassium sanguin. Le risque d'avoir un taux élevé de potassium dans le sang est plus grand pour les aînés, les personnes atteintes de diabète ou d'une insuffisance rénale ou employant des bêtabloquants (par ex. le métoprolol, l'aténolol), des inhibiteurs de l'enzyme de conversion de l'angiotensine ou IECA (par ex. le ramipril, l'énalapril), ou des diurétiques (par ex. le triamtérène, l'amiloride). Comme la présence de taux sanguins de potassium extrêmement élevés peut contribuer à d’autres affections comme certains problèmes cardiaques, votre médecin fera un suivi de vos taux de potassium à l’aide d’analyses sanguines pendant que vous prendrez ce médicament.

Ulcères et saignement de l'estomac et des intestins : ce médicament pourrait causer des ulcères de l'estomac et un saignement. Ces complications peuvent se produire à n'importe quel moment et elles sont parfois graves.

En cas d'ulcère de l'estomac ou de l'intestin, de diverculose colique, de maladie de Crohn ou de colite ulcéreuse, discutez avec votre médecin de la façon dont ce médicament pourrait influer sur votre affection, de l'influence de votre affection sur l'administration et l'efficacité de ce médicament, et de la pertinence d'une surveillance médicale spécifique.

Si vous observez des symptômes d'ulcère ou d'autres problèmes liés à l'estomac (par ex. une douleur gastrique ou abdominale, des selles noirâtres, des vomissements sanglants ou évoquant du marc à café, de la faiblesse), communiquez avec votre médecin immédiatement ou obtenez des soins médicaux au plus tôt.

Grossesse : ce médicament ne devrait pas s'utiliser durant la grossesse à moins que les bienfaits priment les risques. Si une grossesse advient pendant que vous utilisez ce médicament, prenez contact avec votre médecin immédiatement. On ne doit pas l’utiliser pendant les 3 derniers mois de la grossesse car il peut provoquer des problèmes cardiaques et rénaux chez le bébé en développement tout comme allonger la période de travail et provoquer des saignements excessifs chez la mère pendant l’accouchement.

Allaitement : il est démontré que plusieurs médicaments anti-inflammatoires sont transmis dans le lait maternel. Si vous allaitez votre enfant et que vous prenez du méloxicam, ce produit est susceptible d’être nocif à votre bébé. L’allaitement maternel n’est pas recommandé pendant la prise du méloxicam.

Enfants : ni l'innocuité ni l'efficacité de ce médicament n'a été établie en ce qui concerne les enfants.

Aînés : ce médicament pourrait exposer les aînés à un plus grand risque d'effets secondaires et ils devraient faire l'objet d'un suivi médical assidu pendant qu'ils suivent un traitement par ce médicament.

D'autres agents peuvent-ils interagir avec ce médicament ?

Il pourrait se produire une interaction entre le méloxicam et l'un des médicaments ci-après :

  • l'acide acétylsalicylique (AAS);
  • les acides gras oméga-3;
  • l'aliskirène;
  • l'altéplase;
  • les aminosides (par ex. l'amikacine, la gentamicine, la tobramycine);
  • l'amiodarone;
  • les antibiotiques de la classe des sulfonamides (« sulfas » le sulfisoxazole, le sulfaméthoxazole);
  • des antibiotiques de la famille des quinolones, (par ex. la ciprofloxacine, la norfloxacine, l'ofloxacine);
  • les antidépresseurs tricycliques (par ex. l'amitriptyline, la clomipramine, la désipramine, la trimipramine);
  • les antifongiques dont le nom se termine en « azole » (par ex. l'itraconazole, le kétoconazole, le voriconazole);
  • des anti-inflammatoires non stéroïdiens ou AINS (par ex. le diclofénac, l'ibuprofène, le naproxène);
  • l'apixaban;
  • l'aprépitant;
  • les bêta bloquants (par ex. l'aténolol, le propranolol, le sotalol);
  • le bimatoprost;
  • les bisphosphonates (par ex. l'alendronate, l'étidronate);
  • les bloqueurs des récepteurs de l’angiotensine (par ex. le candésartan, l'irbésartan, le losartan);
  • le bosentan;
  • la carbamazépine;
  • le célécoxib;
  • le chardon-Marie;
  • la cholestyramine;
  • le cilostazol;
  • le clopidogrel;
  • le colestipol;
  • les corticostéroïdes oraux (par ex. la dexaméthasone, l'hydrocortisone, la prednisone);
  • la cyclosporine;
  • le dabigatran;
  • le dabrafénib;
  • le dasatinib;
  • le déférasirox;
  • la delavirdine;
  • la desmopressine;
  • la desvenlafaxine;
  • la digoxine;
  • le dipyridamole;
  • les diurétiques (pilules pour éliminer l’eau; par ex. le furosémide, l'hydrochlorothiazide, triamterene);
  • l'éplérénone;
  • le fénofibrate;
  • la fluvastatine;
  • le gemfibrozil;
  • la glucosamine;
  • l'halopéridol;
  • l'héparine;
  • les héparines de faible poids moléculaire (par ex. la daltéparine, l'énoxaparine, la tinzaparine);
  • l'hydralazine;
  • l'ibrutinib;
  • les inhibiteurs de l'enzyme de conversion de l'angiotensine ou IECA  (par ex. le ramipril, l'énalapril, le lisinopril, le captopril, le quinapril);
  • les inhibiteurs non-nucléosidiques de la transcriptase inverse du VIH (INNTIs; par ex. la delavirdine, l'éfavirenz, l'étravirine, la névirapine);
  • les inhibiteurs sélectifs du recaptage de la sérotonine (ISRS, par ex. le citalopram, la duloxétine, la fluoxétine, la paroxétine, la sertraline);
  • les inhibiteurs sélectifs du recaptage de la sérotonine-noradrénaline ou ISRN (par ex. la desvenlafaxine, la duloxétine, la venlafaxine);
  • le latanoprost;
  • le lithium;
  • la mésalazine;
  • le méthotrexate;
  • la mifépristone;
  • les multivitamines contenant les vitamines A et E avec ou sans minéraux;
  • le nilotinib;
  • l'oméprazole;
  • le pemetrexed;
  • la pentoxifylline;
  • le phénobarbital;
  • la phénytoïne;
  • les phosphates de sodium;
  • la primidone;
  • le probénécide;
  • les produits à base d’herbes médicinales qui modifient la coagulation du sang (par ex. la griffe de chat, la camomille, le fenugrec, l’onagre, le chrysanthème matricaire, l’ail, le gingembre, le ginseng, le curcuma);
  • la rifampine;
  • le rivaroxaban;
  • la sulfasalazine;
  • le tacrolimus;
  • le ténofovir;
  • le ticagrélor;
  • la ticlopidine;
  • le tipranavir;
  • le tolbutamide;
  • le triméthoprime;
  • l'urokinase;
  • la vancomycine;
  • la venlafaxine;
  • la vitamine E;
  • la warfarine;
  • le zafirlukast.

Si vous prenez l'un de ces médicaments, consultez votre médecin ou un pharmacien. Dans votre cas, votre médecin pourrait vous demander de :

  • cesser la prise de l'un des médicaments;
  • remplacer l'un des médicaments par un autre;
  • modifier la manière dont vous prenez l'un des médicaments, ou les deux;
  • ne rien changer du tout.

L'interférence d'un médicament avec un autre n'entraîne pas toujours l'interruption de la prise de l'un d'eux. Demandez à votre médecin quelle est la conduite à tenir en cas d'interactions médicamenteuses.

D’autres médicaments que ceux énumérés précédemment peuvent interagir avec ce médicament. Signalez à votre médecin tout ce que vous prenez, qu'il s'agisse de médicaments sur ordonnance ou en vente libre et de remèdes à base de plantes médicinales. N'oubliez pas de mentionner tout supplément que vous absorbez. Si vous consommez de la caféine, de l'alcool, de la nicotine ou des drogues illicites, vous devriez en avertir votre médecin prescripteur puisque ces substances peuvent modifier l'action de nombreux médicaments.



Vous cherchez quelque chose dans notre site Web ? Vous l'avez trouvé ?

Pub

Le contenu de ce site n'est offert qu'à des fins strictement informatives et dans l'intention de donner matière à une discussion avec votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Ne négligez jamais un conseil que vous aura prodigué votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Sollicitez toujours l'avis d'un médecin ou d'un autre professionnel de la santé agréé à propos de toute question que vous avez sur un problème de santé et un traitement. Les renseignements fournis par ce site ne remplacent pas une consultation médicale.

© 1996 - 2015 MediResource à portée de la main de millions de Canadiennes et de Canadiens