Page d'accueil

Apo-Ibuprofen

(ibuprofène)

    Fiche d'information :
  • Comment ce médicament agit-il ? Quels sont ses effets ?
  • Comment doit-on employer ce médicament ?
  • Sous quelles formes ce médicament se présente-t-il ?
  • Dans quels cas ce médicament est-il déconseillé ?
  • Quels sont les effets secondaires possibles de ce médicament ?
  • Existe-t-il d'autres précautions d'emploi ou mises en garde ?
  • D'autres agents peuvent-ils interagir avec ce médicament ?


  • Vous n'êtes pas dans votre assiette ?

    Vos symptômes seraient-ils des signes de grippe ?

    Répondez rapidement par « oui » ou par « non » à quelques questions qui vous permettront d'arriver à un diagnostic et de trouver la voie de la guérison.


    Est-ce que j'ai la grippe ?

    Résultats

     1  2  3 



    • l'apparition brutale d'une fièvre ou
    • l'apparition brutale d'une toux ?


    • une fatigue extrême (un manque de force)
    • des maux de gorge
    • des douleurs dans les membres ou les muscles
    • des frissons
    • des maux de tête
    • un écoulement ou un embarras nasal
    • un appétit médiocre
    • de la nausée, des vomissements, une diarrhée


    • personnes âgées de 65 ans ou plus
    • enfants ayant moins de 5 ans
    • femmes enceintes
    • personnes touchées par l'obésité
    • résidents d'un établissement de soins de longue durée ou d'une maison de soins infirmiers
    • personnes atteintes de l'une des affections médicales ci-après :
      • l'asthme
      • un cancer
      • une bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO)
      • un diabète
      • une cardiopathie
      • une affection rénale
      • un affaiblissement du système immunitaire (par ex. VIH ou sida)


    OUI OUI      NON NON

    Il est peu probable que vous ayez la grippe.

    Vous pourriez avoir la grippe.

    Vous avez probablement la grippe.

    Mais vous présentez au moins 1 facteur de risque de complications grippales. Si vous subissez l'un des symptômes de la grippe, consultez votre médecin ou rendez-vous dans une clinique dès que possible.

    Et vous pourriez posséder également au moins 1 facteur de risque de complications grippales.

    Consultez votre médecin ou rendez-vous dans une clinique si vos symptômes vous inquiètent ou s'ils empirent

    Consultez votre médecin ou rendez-vous dans une clinique dès que possible.

    Pour trouver une clinique près de chez vous, veuillez saisir votre code postal :  

    Ne manquez pas de rafraîchir vos connaissances de base sur la grippe et de vérifier les précautions que vous et les membres de votre famille pouvez prendre pour vous en protéger.

    NOTA : si vos symptômes vous inspirent encore de l'inquiétude, consultez votre médecin ou rendez-vous dans une clinique dès que possible.

    Parmi les complications grippales, on retrouve la pneumonie à bactéries, les infections de l'oreille ou une aggravation des affections chroniques préexistantes.

    Si votre médecin prescrit un médicament antiviral, amorcez sa prise dans les 48 heures qui suivent le début des symptômes. Les antiviraux employés dans les 48 heures qui suivent l'apparition des symptômes peuvent aider à soulager les symptômes grippaux et atténuer la gravité de la grippe.

    Les options de remèdes maison contre la grippe comprennent le repos complet, l'ingestion d'une grande quantité de liquides, le traitement des symptômes (comme l'emploi d'un analgésique pour soulager les courbatures et la fièvre), et le maintien d'une distance suffisante avec les personnes alentour.

    Il existe d'autres options de traitements contre la grippe, notamment des remèdes maison comme le repos complet, l'ingestion d'une grande quantité de liquides, le traitement des symptômes (comme l'emploi d'un analgésique pour soulager les courbatures et la fièvre), et le maintien d'une distance suffisante avec les personnes alentour.

    Obtenez des renseignements précis sur les 2 types de médicaments principaux utilisés dans le traitement antigrippal et les remèdes maison que vous pourriez essayer.

    Si vous subissez l'un de ces graves symptômes, obtenez des soins médicaux sur-le-champ :

    • un essoufflement, une accélération de la respiration ou une difficulté respiratoire
    • une douleur thoracique
    • la peau prenant une teinte bleuâtre ou grise
    • des mucosités ou des expectorations sanglantes ou colorées
    • des vomissements violents ou persistants
    • un étourdissement subit ou de la confusion
    • une forte fièvre qui a duré plus de 3 jours
    • une pression artérielle basse
    • une raideur du cou, une sensibilité à la lumière

    Autres ressources sur la grippe :


Comment ce médicament agit-il ? Quels sont ses effets ?

L'ibuprofène appartient à la classe des médicaments appelés médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS). Il s'utilise pour traiter la fièvre et la douleur d'intensité légère ou modérée causée par l'inflammation. On croit qu'il agit en interrompant la production des prostaglandines, lesquelles sont responsables de l'inflammation.

L'ibuprofène peut être utilisé pour soulager la douleur et l'inflammation associées à l'arthrite, aux crampes menstruelles, aux entorses, aux foulures, aux maux de dos, aux maux de tête, à la migraine, aux douleurs musculaires, au mal de gorge, au rhume et à la grippe et, enfin, au mal de dents.

Dans le cas des enfants de moins de 12 ans, l'ibuprofène sert à traiter la fièvre et la douleur causées par le rhume, le mal de gorge, le mal d'oreille et la vaccination.

Ce médicament est disponible sous divers noms de marque ou sous différentes présentations, ou les deux. Une marque spécifique de ce médicament n'est peut-être pas offerte sous toutes les formes ni avoir été approuvée contre toutes les affections dont il est question ici. En outre, certaines formes de ce médicament pourraient ne pas être utilisées contre toutes les affections mentionnées dans cet article.

Il se pourrait que votre médecin ait suggéré ce médicament contre une affection qui ne figure pas dans cet article d'information sur les médicaments. Si vous n'en avez pas encore discuté avec votre médecin, ou si vous avez des doutes sur les raisons pour lesquelles vous prenez ce médicament, consultez-le. Ne cessez pas de prendre ce médicament sans avoir consulté votre médecin au préalable.

Ne donnez pas ce médicament à quiconque, même à quelqu'un qui souffre des mêmes symptômes que les vôtres. Ce médicament pourrait nuire aux personnes pour lesquelles il n'a pas été prescrit.





Comment doit-on employer ce médicament ?

La dose d'ibuprofène recommandée pour les adultes est de 200 mg à 400 mg toutes les 4 à 6 heures au besoin. La dose quotidienne maximale est de 1 200 mg.

Pour les enfants, la dose d'ibuprofène est fonction du poids et de l'âge. Demandez à votre médecin ou au pharmacien de vous donner de l'information précise sur la dose. Les enfants ne doivent pas prendre plus de 40 mg/kg de poids corporel par jour.

Afin de réduire au minimum les effets secondaires comme les brûlures et les dérangements d'estomac, prenez l'ibuprofène avec de la nourriture ou du lait. Il faut bien agiter la suspension avant de mesurer la dose du médicament. Utilisez une seringue orale pour mesurer chaque dose, car vous obtiendrez une mesure plus juste qu'avec des cuillerées à thé de ménage.

Plusieurs facteurs peuvent entrer en ligne de compte pour déterminer la dose dont une personne a besoin : son poids, son état de santé et la prise d'autres médicaments. Si votre médecin a recommandé une dose autre que celles indiquées ici, ne modifiez pas la manière de prendre le médicament sans le consulter au préalable.

Il est très important que ce médicament soit pris conformément aux indications de votre médecin. Si vous oubliez une dose, prenez le médicament dès que vous constatez l'omission et reprenez la suite du traitement aussitôt que possible. S'il est presque temps de votre prochaine dose, ne vous souciez pas de la dose omise et reprenez le schéma posologique usuel. N'utilisez pas une double dose pour compenser l'omission d'une dose. Si vous hésitez sur la conduite à tenir après avoir omis une dose, demandez conseil à votre médecin ou à un pharmacien.

Conservez ce médicament à la température ambiante, à l'abri de la chaleur et de l'humidité et hors de la portée des enfants.

Ne jetez pas de médicaments dans les eaux usées (par ex. pas dans l'évier ni dans la cuvette des cabinets) ni avec les ordures ménagères. Demandez à votre pharmacien comment vous débarrasser des médicaments inutilisés ou périmés.

Sous quelles formes ce médicament se présente-t-il ?

200 mg
Un comprimé rond, biconvexe, à enrobage pelliculé jaune, portant l'inscription « IBU » sur « 200 » contient 200 mg d'ibuprofène. Ingrédients non médicinaux : dioxyde de silice colloïdale, croscarmellose sodique, stéarate de magnésium et cellulose microcristalline; ingrédients du pelliculage : cire de carnauba, laque d'aluminium jaune nº 10 D&C, laque d'aluminium jaune nº 6 FD&C, hydroxypropylméthylcellulose, polyéthylèneglycol et dioxyde de titane.

300 mg
Un comprimé rond, biconvexe, à enrobage pelliculé blanc, portant l'inscription « APO » sur « 300 » contient 300 mg d'ibuprofène. Ingrédients non médicinaux : dioxyde de silice colloïdale, croscarmellose sodique, stéarate de magnésium et cellulose microcristalline ; ingrédients du pelliculage : hydroxypropylcellulose, polyéthylèneglycol et dioxyde de titane.

400 mg
Un comprimé rond, biconvexe, à enrobage pelliculé orangé, portant l'inscription « APO » sur « 400 » contient 400 mg d'ibuprofène. Ingrédients non médicinaux : dioxyde de silice colloïdale, croscarmellose sodique, stéarate de magnésium et cellulose microcristalline ; ingrédients du pelliculage : laque d'aluminium jaune nº 6 FD&C, hydroxypropylcellulose, polyéthylèneglycol et dioxyde de titane.

600 mg
Un comprimé ovale, biconvexe, à enrobage pelliculé orange pâle, portant l'inscription « APO-600 » contient 600 mg d'ibuprofène. Ingrédients non médicinaux dioxyde de silice colloïdale, croscarmellose sodique, stéarate de magnésium et cellulose microcristalline ; ingrédients du pelliculage : laque d'aluminium jaune nº 6 FD&C, hydroxypropylméthylcellulose, polyéthylèneglycol et dioxyde de titane.

Gélules d'ibuprofène liquide
Une gélule oblongue de gélatine transparente verte, portant le logo « 200 » à l'encre blanche, contient 200 mg d'ibuprofène dans une solution transparente incolore ou jaune clair. Ingrédients non médicinaux : huile de ricin, vert nº 3 FD&C, gélatine, huile de ricin hydrogénée au PEG-40, povidone, eau purifiée, sorbitane, sorbitol et dioxyde de titane.

Gélules d'ibuprofène liquide extra-fort
Une gélule oblongue de gélatine transparente verte, portant le logo « 400 » à l'encre blanche, contient 400 mg d'ibuprofène dans une solution transparente incolore ou jaune clair. Ingrédients non médicinaux : huile de ricin, gélatine, huile de ricin hydrogénée au PEG-40, povidone, eau purifiée, sorbitane, sorbitol et dioxyde de titane.

Ibuprofen de Pamprin
Un comprimé en forme de gélule, biconvexe, à enrobage pelliculé brun-rougeâtre et portant l'inscription « IBU 400 » sur un côté contient 400 mg d'ibuprofène. Ingrédients non médicinaux : silice colloïdale, croscarmellose sodique, hydroxypropylcellulose, stéarate de magnésium, cellulose microcristalline, polyéthylèneglycol, dioxyde de titane et oxyde ferrique comme colorant.

Ibuprofène Soulagement des douleurs menstruelles
Un comprimé en forme de gélule, biconvexe, à enrobage pelliculé brun-rougeâtre et portant l'inscription « IBU 400 » sur un côté contient 400 mg d'ibuprofène. Ingrédients non médicinaux : silice colloïdale, croscarmellose sodique, hydroxypropylcellulose, stéarate de magnésium, cellulose microcristalline, polyéthylèneglycol, dioxyde de titane et oxyde ferrique comme colorant.

Dans quels cas ce médicament est-il déconseillé ?

Abstenez-vous d'employer ce médicament dans les circonstances ci-après :

  • une allergie à l'ibuprofène ou à l'un des ingrédients du médicament ;
  • une fonction hépatique grandement réduite ou une maladie du foie ;
  • une grossesse ;
  • des polypes nasaux ; des antécédents d'asthme, de réaction allergique ou de réaction de type allergique (par ex. une difficulté à respirer, une respiration sifflante, une éruption cutanée avec démangeaisons ou encore une enflure du visage, de la gorge ou de la langue) après la prise d'AAS (acide acétylsalicylique) ou d'un autre AINS (anti-inflammatoire non stéroïdien, par ex. le kétorolac, l'indométhacine, le naproxène) ;
  • une fonction rénale gravement réduite ou une maladie des reins ;
  • la présence de lupus érythémateux aigu disséminé ;
  • la prise actuelle d'autres AINS ;
  • un ulcère gastroduodénal évolutif, des antécédents d'ulcères à répétition ou une maladie inflammatoire évolutive de l'appareil digestif (par ex. la maladie de Crohn ou la colite ulcéreuse).

Il ne faut pas donner ce médicament aux enfants qui ont une atteinte rénale ou qui ont subi une importante perte de liquide.



Vous cherchez quelque chose dans notre site Web ? Vous l'avez trouvé ?

Pub

Le contenu de ce site n'est offert qu'à des fins strictement informatives et dans l'intention de donner matière à une discussion avec votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Ne négligez jamais un conseil que vous aura prodigué votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Sollicitez toujours l'avis d'un médecin ou d'un autre professionnel de la santé agréé à propos de toute question que vous avez sur un problème de santé et un traitement. Les renseignements fournis par ce site ne remplacent pas une consultation médicale.

© 1996 - 2014 MediResource à portée de la main de millions de Canadiennes et de Canadiens

asdfasdfsadf