Page d'accueil

Estrogel

(œstradiol (gel))

Comment ce médicament agit-il ? Quels sont ses effets ?

L'œstradiol appartient à la classe des médicaments appelés œstrogénothérapie substitutive. Ce médicament s'utilise pour prendre en charge les symptômes de la ménopause comme les bouffées de chaleur, l'irritation du vagin et les troubles du sommeil. L'œstradiol sous forme de gel est absorbé par votre peau et passe dans la circulation sanguine.

L'œstradiol est un type d'œstrogène, une hormone sécrétée par les ovaires. Au moment de la ménopause, les ovaires sécrètent une plus petite quantité d'œstrogène et cette modification peut entraîner des symptômes comme des bouffées de chaleur (une sensation de chaleur subite et extrême) et une sécheresse du vagin. La plupart des femmes atteignent la ménopause naturellement vers l'âge de 50 ans, mais pour diverses raisons, notamment une intervention chirurgicale, elle peut se présenter plus tôt.

Les femmes qui n'ont pas subi une hystérectomie (une ablation de l'utérus ou matrice) doivent également prendre un progestatif, qui est une autre hormone féminine, pendant qu'elles prennent ce médicament afin de prévenir les complications associées avec un traitement constitué uniquement par l'œstrogène.

Il se pourrait que votre médecin ait suggéré ce médicament contre une affection qui ne figure pas dans cet article d'information sur les médicaments. En outre, certaines formes de ce médicament pourraient ne pas être utilisées pour tous les troubles mentionnés dans cet article. Si vous n'en avez pas encore discuté avec votre médecin, ou si vous avez des doutes sur les raisons pour lesquelles vous employez ce médicament, consultez-le. Ne cessez pas de prendre ce médicament sans avoir consulté votre médecin au préalable.

Ne donnez pas ce médicament à quiconque, même à quelqu'un qui souffre des mêmes symptômes que les vôtres. Ce médicament pourrait nuire aux personnes pour lesquelles il n'a pas été prescrit.





Comment doit-on employer ce médicament ?

L'application du gel est habituellement cyclique, c'est-à-dire qu'elle se fait soit du 1er jour au 25e jour de chaque mois ou du 1er jour au 21e jour d'un cycle de 28 jours. La dose initiale recommandée est 2,5 g par jour (2 pressions sur le flacon doseur).

Vous devez amorcer la pompe de tout nouveau flacon de gel. Pour ce faire, retirez le capuchon et pressez 2 fois fermement sur le poussoir du flacon doseur. Débarrassez-vous du gel en vous rinçant les mains puis jetez le flacon dans un récipient d'ordures ménagères inaccessible aux animaux de compagnie et aux autres membres du ménage.

La pompe a été conçue pour que chaque pression libère une quantité spécifique de médicament. Pour obtenir votre dose quotidienne, pressez fermement sur la pompe et recueillez le gel qu'elle dispense dans la paume d'une main. Appliquez tout ce gel avec vos mains afin d'enduire une grande surface de peau propre et sèche d'une couche mince et uniforme. Il est conseillé d'appliquer le gel libéré par une pression de la pompe sur la face externe d'un bras, depuis le poignet jusqu'à l'épaule. Vous presserez sur la pompe le nombre de fois qu'il faudra pour vous procurer la dose recommandée par votre médecin. Si votre dose correspond à 2 pressions de la pompe, répétez le processus et appliquez la 2e dose sur l'autre bras. Lavez-vous les mains quand vous aurez fini. N'appliquez pas le gel sur les seins, le visage, une peau irritée ou meurtrie.

Appliquez le gel à la même heure chaque jour. Si vous oubliez une dose, n'appliquez pas une double dose le jour suivant. Si la prochaine application doit avoir lieu moins de 12 heures plus tard, attendez le jour suivant et effectuez-la à l'heure habituelle. Si la prochaine dose doit avoir lieu dans plus de 12 heures, procédez à l'application de la dose omise, et reprenez votre horaire normal le jour suivant.

Étant donné que le gel contient de l'alcool, ce médicament est inflammable. Évitez de vous installer au coin du feu, de vous approcher d'un feu nu ou de fumer jusqu'à ce que le gel ait séché. Attendez approximativement 2 minutes avant de porter des vêtements après une application.

Plusieurs facteurs peuvent entrer en ligne de compte pour déterminer la dose dont une personne a besoin : son poids, son état de santé et la prise d'autres médicaments. Si votre médecin a recommandé une dose autre que celles indiquées ici, ne modifiez pas la manière de prendre le médicament sans le consulter au préalable.

Conservez ce médicament à la température ambiante, à l'abri de la lumière et de l'humidité et hors de la portée des enfants.

Ne jetez pas de médicaments dans les eaux usées (par ex. pas dans l'évier ni dans la cuvette des cabinets) ni avec les ordures ménagères. Demandez à votre pharmacien comment vous débarrasser des médicaments inutilisés ou périmés.

Sous quelles formes ce médicament se présente-t-il ?

Le gel transdermique contient 0,06 % de 17-bêta-œstradiol dans un gel hydro-alcoolique conçu précisément pour procurer une absorption continue du principe actif. Flacon doseur de 80 g. Chaque pression exercée sur le poussoir du flacon doseur libère 1,25 g de gel (0,75 mg de 17-bêta-œstradiol). Ingrédients non médicinaux : carbopol 934, éthanol, eau purifiée et triéthanolamine.

Dans quels cas ce médicament est-il déconseillé ?

L'œstradiol en gel ne devrait pas s'employer dans les circonstances ci-après :

  • une allergie à l'un des ingrédients du médicament ;
  • une grossesse en cours ou soupçonnée, ou l'allaitement maternel ;
  • des migraines annoncées par une aura ou des perturbations ;
  • une phlébite évolutive (des veines variqueuses enflammées) ;
  • un antécédent d'accident vasculaire cérébral ;
  • un antécédent de cancer du sein ou de l'endomètre, sauf dans des circonstances spéciales ;
  • un dérèglement ou une affection hépatique, en particulier de type obstructif ;
  • un antécédent ou la présence de caillots sanguins dans les jambes (une thrombose veineuse profonde), les poumons (une embolie pulmonaire) ou dans le cœur (une crise cardiaque) ;
  • un antécédent de perte de la vision complète ou partielle ou de vision double consécutive à une affection de l'œil associée à des problèmes circulatoires ;
  • un saignement vaginal inaccoutumé pour lequel un médecin n'a pas été consulté.



Vous cherchez quelque chose dans notre site Web ? Vous l'avez trouvé ?

Pub

Le contenu de ce site n'est offert qu'à des fins strictement informatives et dans l'intention de donner matière à une discussion avec votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Ne négligez jamais un conseil que vous aura prodigué votre médecin ou un autre professionnel de la santé qualifié. Sollicitez toujours l'avis d'un médecin ou d'un autre professionnel de la santé agréé à propos de toute question que vous avez sur un problème de santé et un traitement. Les renseignements fournis par ce site ne remplacent pas une consultation médicale.

© 1996 - 2014 MediResource à portée de la main de millions de Canadiennes et de Canadiens

asdfasdfsadf