Comment ce médicament agit-il ? Quels sont ses effets ?

La crème imiquimod appartient à un groupe de médicaments appelés modificateurs de la réponse immunitaire. Elle agit en stimulant les défenses du corps qui combattent certains types d'affections de la peau. La crème d'imiquimod est utilisée par les adultes dans le traitement de la kératose actinique (KA) apparaissant sur le visage ou sur la tête des adultes chauves ou quasi chauves. La KA est une affection précancéreuse de la peau caractérisée par des lésions ou des plaques rouges, rugueuses, et squameuses. Elle est causée par une exposition chronique au soleil.

Il se pourrait que votre médecin ait suggéré ce médicament contre une affection qui ne figure pas dans cet article d'information sur les médicaments. En outre, certaines formes de ce médicament pourraient ne pas être utilisées pour tous les troubles mentionnés dans cet article. Si vous n'en avez pas encore discuté avec votre médecin, ou si vous avez des doutes sur les raisons pour lesquelles vous employez ce médicament, consultez-le. Ne cessez pas d'utiliser ce médicament sans avoir consulté votre médecin au préalable.

Ne donnez pas ce médicament à quiconque, même à quelqu'un qui souffre des mêmes symptômes que les vôtres. Ce médicament pourrait nuire aux personnes pour lesquelles il n'a pas été prescrit.

Sous quelles formes ce médicament se présente-t-il ?

2,5 %
Chaque gramme de crème contient 25 mg d'imiquimod (2,5 %) dans un excipient de crème évanescente, huile dans eau, de couleur blanc cassé à jaunâtre. Ingrédients non médicinaux : acide isostéarique, alcool cétylique, alcool stéarylique, gelée de pétrole blanche, polysorbate 60, monostéarate de sorbitan, glycérine, gomme de xanthane, eau purifiée, alcool benzylique, méthylparabène et propylparabène.

3,75 %
Chaque gramme de crème contient 37,5 mg d'imiquimod (3,75 %) dans un excipient de crème évanescente, huile dans eau, de couleur blanc cassé à jaunâtre. Ingrédients non médicinaux : acide isostéarique, alcool cétylique, alcool stéarylique, gelée de pétrole blanche, polysorbate 60, monostéarate de sorbitan, glycérine, gomme de xanthane, eau purifiée, alcool benzylique, méthylparabène et propylparabène.

Comment doit-on employer ce médicament ?

Lavez-vous les mains à l'eau et au savon avant de procéder à l'application de la crème. Nettoyez également au préalable la zone qui doit être traitée avec un savon doux et de l'eau et laissez la peau sécher complètement. Appliquez la crème d'imiquimod sur la zone atteinte 1 fois par jour, au moment du coucher. N'appliquez la crème que sur le visage ou sur la tête chauve. Une fois la lésion nettoyée et séchée, appliquez une mince couche de médicament et frictionnez doucement jusqu'à ce que la crème soit absorbée dans la peau.  Évitez le contact avec les yeux, les lèvres, et les narines. Si la crème pénètre dans les yeux, rincez-les à grande eau. Lavez-vous les mains après l'emploi du médicament. N'utilisez pas un pansement qui ne respire pas (étanche à l'air).

Laissez le médicament sur la peau pendant approximativement 8 heures, puis retirez-le en lavant la zone traitée au savon doux et à l'eau. Continuez à utiliser ce médicament pour une durée équivalente à 2 cycles de traitement de 2 semaines, où s'intercalera une période de 2 semaines sans traitement, ou selon les indications de votre médecin traitant. Une période de repos de plusieurs jours sans utiliser le médicament peut vous être conseillée par votre médecin, selon les réactions de votre peau ou le degré d'inconfort que vous ressentez. Chaque cycle de traitement ne devrait pas durer plus de 2 semaines même si une période de repos est instaurée.

Plusieurs facteurs peuvent entrer en ligne de compte pour déterminer la dose dont une personne a besoin : son poids, son état de santé et la prise d'autres médicaments. Si votre médecin a recommandé une dose autre que celles indiquées ici, ne modifiez pas la manière de prendre le médicament sans le consulter au préalable.

Ce médicament est destiné à un usage externe.  Ne le prenez pas par la bouche.

Vous pouvez appliquer jusqu'à 2 sachets de médicament ou la quantité de crème obtenue par 2 activations de la pompe. Si vous utilisez les sachets, ouvrez un nouveau sachet pour chaque application. Jetez chaque fois ce qui reste dans le sachet ouvert.

Il est important d'utiliser ce médicament conformément aux indications de votre médecin. Si vous oubliez une dose, ne vous souciez pas de la dose omise et appliquez la crème at l'heure du coucher le jour suivant. N'utilisez pas une double dose pour compenser l'omission d'une dose. Si vous hésitez sur la conduite à tenir après avoir omis une dose, demandez conseil à votre médecin ou à un pharmacien.

Entreposez ce médicament à la température ambiante, à l'abri du gel et hors de la portée des enfants.

Ne jetez pas de médicaments dans les eaux usées (par ex. pas dans l'évier ni dans la cuvette des cabinets) ni avec les ordures ménagères. Demandez à votre pharmacien comment vous débarrasser des médicaments inutilisés ou périmés.

Dans quels cas ce médicament est-il déconseillé ?

Abstenez-vous d'employer ce médicament dans les circonstances ci-après :

  • une allergie à l'imiquimod ou à l'un des ingrédients du médicament.

Quels sont les effets secondaires possibles de ce médicament ?

Beaucoup de médicaments peuvent provoquer des effets secondaires. Un effet secondaire est une réponse indésirable à un médicament lorsqu'il est pris à des doses normales. Il peut être léger ou grave, temporaire ou permanent. Les effets secondaires énumérés ci-après ne sont pas ressentis par toutes les personnes qui prennent ce médicament. Si les effets secondaires vous inquiètent, discutez des risques et des bienfaits de ce médicament avec votre médecin.

Au moins 1 % des personnes prenant ce médicament ont signalé les effets secondaires ci-après. Un grand nombre de ces effets secondaires peuvent être pris en charge et quelques-uns peuvent disparaître d'eux-mêmes avec le temps.

Consultez votre médecin si vous ressentez ces effets secondaires et s'ils sont graves ou gênants. Votre pharmacien pourrait être en mesure de vous donner des conseils sur la conduite à tenir si ces effets secondaires apparaissaient :

  • des cloques sur la peau ;
  • une sensation de brûlure ou de picotement de la peau (légère) ;
  • de la diarrhée ;
  • des étourdissements ;
  • de la fatigue ;
  • une exfoliation ou une desquamation ;
  • un durcissement de la peau ;
  • des maux de tête ;
  • une coloration plus claire ou plus foncée de la peau de la zone traitée ;
  • de la nausée ;
  • une douleur ou une irritation au lieu d'application ;
  • une rougeur de la peau (légère) ;
  • une peau croûteuse ;
  • une démangeaison cutanée ;
  • une enflure de la peau (légère) ;
  • des vomissements.

La plupart des effets secondaires figurant ci-après ne surviennent pas très souvent, mais ils pourraient cependant engendrer de graves problèmes si vous ne consultez pas votre médecin ou si vous ne recevez pas des soins médicaux.

Renseignez-vous auprès de votre médecin au plus tôt si l'un des effets secondaires ci-après se manifeste :

  • tout signe ou symptôme dans la région traitée qui rend la poursuite des activités quotidiennes difficile ou impossible ;
  • tout signe ou symptôme qui rend difficile la poursuite du traitement médicamenteux ;
  • une douleur thoracique ;
  • des symptômes semblables à ceux de la grippe (par ex. une fièvre, ou des frissons, un vague endolorissement musculaire, des maux de tête, de la nausée) ;
  • une élévation de la pression artérielle ;
  • des plaies ouvertes ou une peau croûteuse ;
  • des articulations douloureuses ou enflées ;
  • une éruption cutanée ;
  • les symptômes d'une infection (par ex. des maux de gorge, une toux, un écoulement nasal, une augmentation de volume des ganglions).

Certaines personnes peuvent ressentir des effets secondaires autres que ceux énumérés. Consultez votre médecin si vous remarquez un symptôme qui vous inquiète pendant que vous employez ce médicament.

Existe-t-il d'autres précautions d'emploi ou mises en garde ?

Avant d'employer un médicament, ne manquez pas d'informer votre médecin des troubles médicaux ou des allergies que vous pourriez avoir, des médicaments que vous utilisez et de tout autre fait important au sujet de votre santé. Les femmes devraient mentionner si elles sont enceintes ou si elles allaitent. Ces facteurs pourraient avoir une influence sur la façon dont vous devriez employer ce médicament.

Exposition au soleil : vous devriez éviter le soleil ou vous y exposer le moins possible (y compris aux lampes solaires), et porter des vêtements protecteurs (comme des manches longues et un chapeau) pendant la durée du traitement à cause d'un risque accru de brûlures. Si vous attrapez un coup de soleil, cessez l'usage de ce médicament jusqu'à guérison complète des brûlures.

Personnes immunodéprimées : ni l'innocuité ni l'efficacité de l'imiquimod en crème n'a été établie pour les personnes atteintes de troubles médicaux influant sur le système immunitaire (par ex. le VIH - sida, le lupus, le psoriasis) ou les personnes employant des médicaments qui diminuent l'efficacité du système immunitaire. Si vous souffrez d'une affection qui agit sur le système immunitaire, discutez avec votre médecin de la façon dont ce médicament pourrait influer sur votre affection, de l'influence de votre affection sur l'administration et l'efficacité de ce médicament, et de la pertinence d'une surveillance médicale spécifique.

Nouvelles lésions dues à la kératose actinique (KA) : durant un traitement par l'imiquimod en crème, de nouvelles lésions dues à la KA pourraient survenir puis disparaître au cours du traitement. Même si les lésions dues à la KA disparaissent au cours du traitement, de nouvelles lésions pourraient apparaître plus tard et exiger un autre traitement. N'oubliez pas que la KA est une affection chronique et que l'imiquimod en crème n'est pas un traitement curatif.

Changement de couleur de la peau : certaines personnes qui emploient la crème d'imiquimod observent que la région où la crème a été appliquée est devenue plus claire ou plus foncée. Parfois ce changement de couleur est permanent.

Réaction cutanée : si vous observez une grave réaction cutanée lorsque vous employez cette crème, lavez la région atteinte au savon doux et à l'eau. Une fois que les traces de la réaction ont disparu, recommencez à utiliser la crème à moins que votre médecin vous conseille de suspendre son emploi.

Grossesse : ce médicament ne devrait pas s'utiliser durant la grossesse à moins que les bienfaits priment les risques. Si une grossesse advient pendant que vous utilisez ce médicament, prenez contact avec votre médecin immédiatement.

Allaitement : on ignore si l'imiquimod passe dans le lait maternel. Si vous prenez ce médicament pendant que vous allaitez, votre bébé pourrait en ressentir les effets. Consultez votre médecin pour savoir si vous devriez continuer l'allaitement.

Enfants : ni l'innocuité ni l'efficacité de ce médicament n'a été établie en ce qui concerne les enfants de moins de 18 ans.

D'autres agents peuvent-ils interagir avec ce médicament ?

Il pourrait se produire une interaction entre l'imiquimod et l'un des agents ci-après :

  • les corticostéroïdes (par ex. la prednisone) ;
  • l'échinacée ;
  • le léflunomide ;
  • les vaccins vivants (par ex. le BCG, le vaccin contre la fièvre jaune) ;
  • les médicaments immunosuppresseurs (comme les médicaments contre un cancer ou contre le rejet d'organes transplantés, par ex. le tacrolimus, la cyclosporine, le méthotrexate) ;
  • le natalizumab ;
  • d'autres médicaments appliqués sur la peau.

Si vous prenez l'un de ces médicaments, consultez votre médecin ou un pharmacien. Dans votre cas, votre médecin peut vous demander de :

  • cesser la prise de l'un des médicaments,
  • remplacer l'un des médicaments par un autre,
  • modifier la manière dont vous prenez l'un des médicaments, ou les deux,
  • ne rien changer du tout.

L'interférence d'un médicament avec un autre n'entraîne pas toujours l'interruption de la prise de l'un d'eux. Demandez à votre médecin quelle est la conduite à tenir en cas d'interactions médicamenteuses.

D'autres médicaments que ceux énumérés précédemment peuvent interagir avec ce médicament. Signalez à votre médecin tout ce que vous prenez, qu'il s'agisse de médicaments sur ordonnance ou en vente libre et de remèdes à base de plantes médicinales. N'oubliez pas de mentionner tout supplément que vous absorbez. Si vous consommez de la caféine, de l'alcool, de la nicotine ou des drogues illicites, vous devriez en avertir votre médecin prescripteur puisque ces substances peuvent modifier l'action de nombreux médicaments.

Tous les contenus sont la propriété de MediResource Inc. 1996 – 2017. Conditions d’utilisation. Les contenus présents ne sont destinés qu’à des fins d’information. Demandez toujours l’avis de votre médecin ou d’un autre professionnel de la santé qualifié sur des questions relatives à une affection médicale. Source : santecheznous.com/drug/getdrug/Zyclara