Comment ce médicament agit-il ? Quels sont ses effets ?

L'oxybate de sodium appartient à un groupe de médicaments appelés dépresseurs du système nerveux central ou SNC. Il s'utilise pour soigner la narcolepsie, car son action diminue le nombre de crises de cataplexie (une faiblesse ou une rigidité musculaire). La narcolepsie est un trouble qui engendre un soudain besoin de sommeil dans la journée. Pour le moment, on ne sait pas exactement comment ce médicament agit pour diminuer le nombre de crises de cataplexie.

Ce médicament commence habituellement à agir dès les premières semaines de traitement, mais 8 semaines pourraient s'écouler avant que vous et votre médecin puissiez déterminer la dose qui vous convient le mieux.

Il se pourrait que votre médecin ait suggéré ce médicament contre une affection qui ne figure pas dans cet article d'information sur les médicaments. Si vous n'en avez pas encore discuté avec votre médecin, ou si vous avez des doutes sur les raisons pour lesquelles vous prenez ce médicament, consultez-le. Ne cessez pas de prendre ce médicament sans avoir consulté votre médecin au préalable.

Ne donnez pas ce médicament à quiconque, même à quelqu'un qui souffre des mêmes symptômes que les vôtres. Ce médicament pourrait nuire aux personnes pour lesquelles il n'a pas été prescrit.

Sous quelles formes ce médicament se présente-t-il ?

Chaque millilitre de solution orale limpide, aux légers reflets opalescents, contient 500 mg d'oxybate de sodium dans de l'eau purifiée USP, neutralisée à un pH de 7,5 par de l'acide malique.

Comment doit-on employer ce médicament ?

La dose initiale recommandée d'oxybate de sodium est 4,5 g répartis en 2 prises identiques par nuit. La dose initiale se prend au moment de se mettre au lit et la dose suivante après un intervalle de 2,5 heures à 4 heures. Votre médecin sera en mesure d'ajuster la dose que vous prenez (habituellement toutes les 2 semaines) en fonction de la façon dont votre organisme répond au médicament et des effets secondaires que vous ressentez. La dose maximale est 9 g par nuit.

Votre corps absorbe une plus faible quantité d'oxybate de sodium lorsque vous l'ingérez en même temps que des aliments. Il est par conséquent préférable que vous preniez ce médicament au moins 2 heures après le repas qui précède votre coucher. La prise de ce médicament devrait s'effectuer que lorsque le moment est venu de dormir et que vous êtes dans votre lit, au cas où l'effet du médicament se ferait sentir trop rapidement. Ne sortez pas du lit après la prise de ce médicament.

Vous devez prendre certaines dispositions pour préparer ce médicament avant de l'employer. Pour commencer, lisez les renseignements destinés aux patients qui figurent sur la notice d'accompagnement du produit, ils vous permettront de préparer et employer ce médicament de la bonne façon. Si vous avez des hésitations concernant la préparation de ce médicament, ou son mode d'emploi, discutez-en avec votre médecin ou un pharmacien.

Vous devez préparer 2 doses. Préparez-les ensemble, avant de vous coucher. Votre médicament est contenu dans une bouteille et il est présenté avec un dispositif de mesure et deux godets-doseur.

Retirez le bouchon de la bouteille de médicaments, insérez le dispositif de mesure dans l'ouverture centrale de la partie supérieure de la bouteille et appuyez fermement vers le bas. Pendant que vous tenez la bouteille et le dispositif de mesure à l'aide d'une main, retirez la dose prescrite avec l'autre main en tirant le piston du dispositif de mesure vers le haut. Gardez la bouteille de médicament en position debout pendant que vous retirez la dose.

Puis, videz le contenu du dispositif de mesure dans l'un des godets-doseur en poussant le piston vers le bas pendant que vous tenez le dispositif de mesure au-dessus du godet-doseur. Ajoutez environ 60 mL (2 onces) d'eau au godet-doseur.

Répétez ce processus avec le deuxième godet-doseur. Placez les capuchons fournis dans l'emballage sur les godets doseurs, et tournez chacun d'eux vers la droite jusqu'à ce que vous entendiez le déclic signalant qu'il est en position de sécurité inviolable par les enfants. Replacez le capuchon sur le flacon de médicament et mettez-le dans un endroit sûr, hors de la portée des enfants. Nettoyez à l'eau le dispositif de mesure de la solution.

  1. Mettez, juste avant de vous endormir, votre 2e dose dans un endroit sûr, près de votre lit. Vous pourriez peut-être avoir recours à un réveil qui sonnerait à l'heure prévue pour votre 2e dose. Retirez le capuchon de votre 1er godet doseur en appuyant dessus et en le tournant vers la gauche. Asseyez-vous dans le lit et buvez toute la dose, rebouchez le godet et allongez-vous sans délai.
  2. Retirez le capuchon de votre 2e godet doseur quand vous vous réveillez 2,5 heures à 4 heures plus tard. Asseyez-vous dans le lit et buvez toute la dose, rebouchez le godet et allongez-vous pour vous rendormir jusqu'au matin.

Plusieurs facteurs peuvent entrer en ligne de compte pour déterminer la dose dont une personne a besoin : son poids, son état de santé et la prise d'autres médicaments. Si votre médecin a recommandé une dose autre que celles indiquées ici, ne modifiez pas la manière de prendre le médicament sans le consulter au préalable. Ne modifiez jamais la dose de ce médicament de votre propre chef.

Il est très important que ce médicament soit pris conformément aux indications de votre médecin. Si vous oubliez la 1re dose, prenez-là dès que vous constatez l'omission, et poursuivez le traitement comme prévu (ne manquez pas de prendre votre 2e dose au moins 2,5 heures après la 1re dose). Si vous oubliez la 2e dose de ce médicament, ne vous souciez pas de la dose omise; vous reprendrez le cours du traitement la nuit suivante. N'utilisez pas une double dose pour compenser l'omission d'une dose. Si vous hésitez sur la conduite à tenir après avoir omis une dose, demandez conseil à votre médecin ou à un pharmacien.

Conservez ce médicament à la température ambiante, dans le flacon original et en lieu sûr (fermé à clé au besoin) hors de la portée des enfants et des animaux de compagnie. Vous devriez employer dans les 24 heures le médicament auquel vous avez ajouté de l'eau. Toute portion de la préparation inutilisée devrait être rapportée à la pharmacie ou elle sera détruite comme il se doit. Ne la jetez pas dans les conduits d'évacuation des eaux domestiques. Mettez toujours vos doses nocturnes de ce médicament dans un endroit sûr hors de la portée des enfants et des animaux de compagnie.

Ne jetez pas de médicaments dans les eaux usées (par ex. pas dans l'évier ni dans la cuvette des cabinets) ni avec les ordures ménagères. Demandez à votre pharmacien comment vous débarrasser des médicaments inutilisés ou périmés.

Dans quels cas ce médicament est-il déconseillé ?

Abstenez-vous d'employer ce médicament dans les circonstances ci-après :

  • une allergie à l'oxybate de sodium ou à l'un des ingrédients du médicament;
  • une carence en semialdéhyde succinique déshydrogénase, un rare trouble du métabolisme;
  • une consommation alcoolique, ou la prise de sédatifs comme des benzodiazépines (par ex. le lorazépam, le diazépam, le clonazépam) ou des barbituriques (par ex. le phénobarbital, le butalbital).

Quels sont les effets secondaires possibles de ce médicament ?

Beaucoup de médicaments peuvent provoquer des effets secondaires. Un effet secondaire est une réponse indésirable à un médicament lorsqu'il est pris à des doses normales. Il peut être léger ou grave, temporaire ou permanent.

Les effets secondaires énumérés ci-après ne sont pas ressentis par toutes les personnes qui prennent ce médicament. Si les effets secondaires vous inquiètent, discutez des risques et des bienfaits de ce médicament avec votre médecin.

Au moins 1 % des personnes prenant ce médicament ont signalé les effets secondaires ci-après. Un grand nombre de ces effets secondaires peuvent être pris en charge et quelques-uns peuvent disparaître d'eux-mêmes avec le temps.

Consultez votre médecin si vous ressentez ces effets secondaires et s'ils sont graves ou gênants. Votre pharmacien pourrait être en mesure de vous donner des conseils sur la conduite à tenir si ces effets secondaires apparaissaient :

  • de l'anxiété;
  • de la diarrhée;
  • de la douleur;
  • une douleur abdominale;
  • un écoulement nasal;
  • une énurésie nocturne;
  • des étourdissements;
  • de la faiblesse;
  • de l'indigestion;
  • une infection;
  • des maux de gorge;
  • des maux de tête;
  • de la nausée;
  • des rêves anormaux;
  • de la somnolence;
  • une sudation accrue;
  • des troubles du sommeil;
  • des vomissements.

La plupart des effets secondaires figurant ci-après ne surviennent pas très souvent, mais ils pourraient cependant engendrer de graves problèmes si vous ne recevez pas des soins médicaux.

Renseignez-vous auprès de votre médecin au plus tôt si l'un des effets secondaires ci-après se manifeste :

  • un arrêt de la respiration durant le sommeil (une apnée du sommeil);
  • de la confusion;
  • un état dépressif;
  • de la somnolence durant la journée;
  • des problèmes respiratoires;
  • des ronflements;
  • du somnambulisme;
  • une syncope ou une perte de connaissance;
  • des troubles de la pensée.

Cessez de prendre le médicament et sollicitez immédiatement des soins médicaux s'il se produit une réponse comme :

  • des crises convulsives;
  • des symptômes d'une grave réaction allergique, comme de l'urticaire ou un essoufflement.

Certaines personnes peuvent ressentir des effets secondaires autres que ceux énumérés. Consultez votre médecin si vous remarquez un symptôme qui vous inquiète pendant que vous employez ce médicament.

Existe-t-il d'autres précautions d'emploi ou mises en garde ?

Avant d'employer un médicament, ne manquez pas d'informer votre médecin des troubles médicaux ou des allergies que vous pourriez avoir, des médicaments que vous utilisez et de tout autre fait important au sujet de votre santé. Les femmes devraient mentionner si elles sont enceintes ou si elles allaitent. Ces facteurs pourraient avoir une influence sur la façon dont vous devriez employer ce médicament.

Dépression : ce médicament peut entraîner une dépression. Si vous souffrez de dépression ou avez des antécédents de dépression, discutez avec votre médecin de la façon dont ce médicament pourrait influer sur votre affection, de l'influence de votre affection sur l'administration et l'efficacité de ce médicament et de la pertinence d'une surveillance médicale spécifique. Communiquez avec votre médecin dès que possible si vous constatez chez vous des symptômes dépressifs comme une baisse de la concentration, des changements de votre poids ou de votre sommeil, une perte d’intérêt pour les activités habituellement agréables ou si vous les remarquez chez un membre de votre famille qui prend ce médicament.

Effets sur la vie psychique : ce médicament peut engendrer de la confusion, des hallucinations, de l'agitation, des pensées anormales, un état dépressif ou d'autres modifications du comportement. Si vous observez une de ces manifestations, communiquez avec votre médecin.

Élément particulier à prendre en considération : ce médicament est une substance contrôlée. Il est contraire à la loi de vendre, de distribuer ou de donner ce médicament à quiconque, ou d'utiliser ce médicament à d'autres fins que celles prescrites par votre médecin.

Ce médicament peut donner lieu à un usage abusif pouvant entraîner de graves problèmes comme une respiration difficile, des crises convulsives, une perte de connaissance, un coma et la mort. Un usage excessif de ce médicament peut aussi mener à une accoutumance, à des envies impérieuses du médicament et à d'intenses symptômes de sevrage. Votre médecin vous demandera de venir en consultation au moins 1 fois tous les 3 mois pour surveiller la survenue d'effets secondaires au cours de votre traitement par ce médicament.

Énurésie nocturne : ce médicament peut causer une énurésie nocturne. Si vous avez des émissions involontaires d'urine, communiquez avec votre médecin. En vue de prévenir l'énurésie nocturne, ne manquez pas d'aller aux toilettes avant de prendre votre 1re dose de médicament pour la nuit.

Fonction hépatique diminuée : il se pourrait que les personnes dont la fonction hépatique est diminuée doivent employer une plus faible dose de ce médicament et qu'elles fassent l'objet d'une surveillance médicale stricte.

Problèmes respiratoires : si vous êtes atteint d'apnée du sommeil, si vous ronflez ou si vous avez des problèmes pulmonaires, discutez avec votre médecin de la façon dont ce médicament peut influer sur votre état pathologique, comment votre état pathologique peut influer sur l'administration de doses et l'efficacité de ce médicament, et de la pertinence d'une surveillance médicale. Ce médicament peut causer des problèmes respiratoires. Si vous ressentez une difficulté respiratoire, ou si vous avez des arrêts de la respiration (des apnées du sommeil) pendant votre sommeil nocturne, communiquez avec votre médecin.

Somnambulisme : pendant qu'elles prennent ce médicament, quelques personnes ont un comportement nocturne insolite caractérisé par des promenades effectuées alors qu'elles sont encore endormies. Il est arrivé que des personnes tombent se blessent au cours de ce type de déambulations. Si c'est votre cas, communiquez avec votre médecin.

Somnolence ou vigilance réduite : vous ne devriez employer ce médicament qu'au moment de vous coucher. Évitez de conduire un véhicule, de faire fonctionner des machines ou d'accomplir d'autres tâches qui exigent de la vigilance pendant au moins 6 heures après la prise de ce médicament. Quand vous amorcez un traitement par ce médicament, évitez de conduire un véhicule ou de faire fonctionner des machines si vous vous réveillez dans un état de torpeur ou de confusion mentale.

Teneur en sodium : ce médicament contient 91 mg de sodium par mL. Si vous suivez un régime alimentaire qui comporte peu de sel, si vous avez une pression artérielle élevée, ou une insuffisance cardiaque, discutez avec votre médecin de la façon dont ce médicament peut influer sur votre état pathologique, comment votre état pathologique peut influer sur l'administration de doses et l'efficacité de ce médicament, et de la pertinence d'une surveillance médicale.

Grossesse : ce médicament ne devrait pas s'utiliser durant la grossesse à moins que les bienfaits priment les risques. Si une grossesse advient pendant que vous utilisez ce médicament, prenez contact avec votre médecin immédiatement.

Allaitement : on ignore si l'oxybate de sodium passe dans le lait maternel. Si vous prenez ce médicament pendant que vous allaitez, votre bébé pourrait en ressentir les effets. Consultez votre médecin pour savoir si vous devriez continuer l'allaitement.

Enfants : ni l'innocuité ni l'efficacité de ce médicament n'a été établie en ce qui concerne les enfants.

Aînés : il existe très peu de données d'expériences cliniques sur l'emploi de ce médicament par les aînés. Vous ferez l'objet d'une surveillance stricte ciblant les effets secondaires.

D'autres agents peuvent-ils interagir avec ce médicament ?

Il pourrait se produire une interaction entre l'oxybate de sodium et l'un des agents ci-après :

  • l'alcool;
  • les anticonvulsivants (par ex. la carbamazépine, la gabapentine, le lévétiracétam, la phénytoïne, le topiramate);
  • les antidépresseurs tricycliques (par ex. l’amitriptyline, la désipramine, la nortriptyline);
  • les antihistaminiques (par ex. la diphénhydramine, la doxylamine, l'hydroxyzine);
  • les antipsychotiques (par ex. la chlorpromazine, la clozapine, l'halopéridol, l'olanzépine, la quétiapine, la rispéridone);
  • des barbituriques (par ex. le phénobarbital, le butalbital);
  • des benzodiazépines (par ex. le lorazépam, le diazépam, le clonazépam);
  • la cyclobenzaprine;
  • l'hydrate de chloral;
  • le dropéridol;
  • les inhibiteurs sélectifs du recaptage de la sérotonine ou ISRS (par ex. la fluoxétine, la paroxétine, la sertraline);
  • la méthadone;
  • la méthotriméprazine;
  • le modafinil;
  • les narcotiques analgésiques (par ex. la codéine, le fentanyl, la morphine, l'oxycodone);
  • la protriptyline;
  • la scopolamine;
  • le tapentadol;
  • le tramadol;
  • le zolpidem;
  • la zopiclone.

Si vous prenez l'un de ces médicaments, consultez votre médecin ou un pharmacien. Dans votre cas, votre médecin pourrait vous demander de :

  • cesser la prise de l'un des médicaments;
  • remplacer l'un des médicaments par un autre;
  • modifier la manière dont vous prenez l'un des médicaments, ou les deux;
  • ne rien changer du tout.

L'interférence d'un médicament avec un autre n'entraîne pas toujours l'interruption de la prise de l'un d'eux. Demandez à votre médecin quelle est la conduite à tenir en cas d'interactions médicamenteuses.

D'autres médicaments que ceux énumérés précédemment peuvent interagir avec ce médicament. Signalez à votre médecin tout ce que vous prenez, qu'il s'agisse de médicaments sur ordonnance ou en vente libre et de remèdes à base de plantes médicinales. N'oubliez pas de mentionner tout supplément que vous absorbez. Si vous consommez de la caféine, de l'alcool, de la nicotine ou des drogues illicites, vous devriez en avertir votre médecin prescripteur puisque ces substances peuvent modifier l'action de nombreux médicaments.