Comment ce médicament agit-il ? Quels sont ses effets ?

Le fer-saccharose appartient à la classe de médicaments appelés hématiniques. On l'utilise seul ou avec de l'érythropoïétine (médicament qui augmente la production de globules rouges) pour traiter l'anémie ferriprive chez les personnes atteintes de maladies rénales chroniques. Les médecins peuvent prescrire ce médicament à leurs patients, peu importe s'ils sont soumis à de la dialyse ou non.

Il agit en remplaçant les réserves de fer qui sont causées par les pertes sanguines pendant la dialyse, par l'augmentation de la production de globules rouges causée par l'utilisation d'érythropoïétine et par la réduction de l'absorption du fer par le système digestif.

Ce médicament est disponible sous divers noms de marque ou sous différentes présentations. Une marque spécifique de ce médicament n'est peut-être pas offerte sous toutes les formes ni avoir été approuvée contre toutes les affections dont il est question ici. En outre, certaines formes de ce médicament pourraient ne pas être utilisées contre toutes les affections mentionnées dans cet article.

Il se pourrait que votre médecin ait suggéré ce médicament contre une affection qui ne figure pas dans cet article d'information sur les médicaments. Si vous n'en avez pas encore discuté avec votre médecin, ou si vous avez des doutes sur les raisons pour lesquelles vous prenez ce médicament, consultez-le. Ne cessez pas de prendre ce médicament sans avoir consulté votre médecin au préalable.

Ne donnez pas ce médicament à quiconque, même à quelqu'un qui souffre des mêmes symptômes que les vôtres. Ce médicament pourrait nuire aux personnes pour lesquelles il n'a pas été prescrit.

Sous quelles formes ce médicament se présente-t-il ?

Chaque 1 mL de solution aqueuse brune, visqueuse, stérile, apyrogène, contient 20 mg de fer élémentaire sous forme d'un complexe de fer(III)-hydroxyde saccharose. Ingrédients non médicinaux : eau pour injection et hydroxyde de sodium pour ajuster le pH.

Comment doit-on employer ce médicament ?

La dose recommandée de fer-saccharose pour les adultes est de 1000 mg, administrés par perfusion intraveineuse (à l'intérieur d'une veine). Cette dose totale est habituellement divisée en doses plus petites qui sont données à différents jours. L'échéancier exact des doses dépend des autres traitements comme la dialyse.

Tous les traitements sont administrés dans un hôpital ou un autre milieu semblable possédant un accès à de l'équipement stérile pour la préparation du médicament et à des installations pour traiter les urgences médicales comme les réactions aux perfusions.

Plusieurs facteurs peuvent entrer en ligne de compte pour déterminer la dose dont une personne a besoin : son poids, son état de santé et la prise d'autres médicaments. Si votre médecin a recommandé une dose autre que celles indiquées ici, ne modifiez pas la manière de prendre le médicament sans le consulter au préalable.

Il est important que ce médicament soit employé conformément aux indications de votre médecin. Si vous manquez un rendez-vous fixé pour recevoir le fer-saccharose, communiquez avec votre médecin aussitôt que possible pour prendre un autre rendez-vous.

Ne jetez pas de médicaments dans les eaux usées (par ex. pas dans l'évier ni dans la cuvette des cabinets) ni avec les ordures ménagères. Demandez à votre pharmacien comment vous débarrasser des médicaments inutilisés ou périmés.

Dans quels cas ce médicament est-il déconseillé ?

Abstenez-vous d'employer ce médicament dans les circonstances ci-après :

  • une allergie au fer-saccharose ou à l'un des ingrédients du médicament;
  • une anémie qui n'est pas causée par une carence en fer;
  • une surcharge en fer.
  • Quels sont les effets secondaires possibles de ce médicament ?

    Beaucoup de médicaments peuvent provoquer des effets secondaires. Un effet secondaire est une réponse indésirable à un médicament lorsqu'il est pris à des doses normales. Il peut être léger ou grave, temporaire ou permanent.

    Les effets secondaires énumérés ci-après ne sont pas ressentis par toutes les personnes qui prennent ce médicament. Si les effets secondaires vous inquiètent, discutez des risques et des bienfaits de ce médicament avec votre médecin.

    Au moins 1 % des personnes prenant ce médicament ont signalé les effets secondaires ci-après. Un grand nombre de ces effets secondaires peuvent être pris en charge et quelques-uns peuvent disparaître d'eux-mêmes avec le temps.

    Consultez votre médecin si vous ressentez ces effets secondaires et s'ils sont graves ou gênants. Votre pharmacien pourrait être en mesure de vous donner des conseils sur la conduite à tenir si ces effets secondaires apparaissaient :

    • des crampes musculaires;
    • de la diarrhée;
    • des étourdissements;
    • des maux de tête;
    • de la nausée;
    • des vomissements.

    La plupart des effets secondaires figurant ci-après ne surviennent pas très souvent, mais ils pourraient cependant engendrer de graves problèmes si vous ne recevez pas des soins médicaux.

    Renseignez-vous auprès de votre médecin au plus tôt si l'un des effets secondaires ci-après se manifeste :

    • une douleur thoracique;
    • des signes d'une pression artérielle basse (par ex. des étourdissements, une faiblesse).

    Cessez de prendre le médicament et sollicitez immédiatement des soins médicaux s'il se produit une réponse comme :

    • des signes d'une réaction allergique importante (par ex. des crampes abdominales, une difficulté respiratoire, des nausées et des vomissements, ou une boursouflure du visage et une enflure de la gorge).

    Certaines personnes peuvent ressentir des effets secondaires autres que ceux énumérés. Consultez votre médecin si vous remarquez un symptôme qui vous inquiète pendant que vous employez ce médicament.

    Existe-t-il d'autres précautions d'emploi ou mises en garde ?

    Avant d'employer un médicament, ne manquez pas d'informer votre médecin des troubles médicaux ou des allergies que vous pourriez avoir, des médicaments que vous utilisez et de tout autre fait important au sujet de votre santé. Les femmes devraient mentionner si elles sont enceintes ou si elles allaitent. Ces facteurs pourraient avoir une influence sur la façon dont vous devriez employer ce médicament.

    Pression artérielle : l'utilisation du fer-saccharose peut causer une baisse importante de la pression artérielle provoquant des étourdissements et possiblement des évanouissements. Cela se produit habituellement immédiatement après une perfusion. Passez lentement de la position assise ou couchée à la position debout pour aider à réduire les symptômes associés à cet effet indésirable. Votre médecin ou votre infirmière suivront votre pression artérielle pendant et après votre perfusion.

    Réactions associées à la perfusion : l'utilisation de ce médicament peut provoquer une réaction d'hypersensibilité à la perfusion. Les symptômes de ce genre de réaction apparaissent généralement pendant la perfusion du médicament et parmi eux, on peut retrouver de la rougeur du visage, de la douleur thoracique, de l'essoufflement et une chute spectaculaire de la pression artérielle. Ces réactions peuvent provoquer le décès du patient si un professionnel de la santé n'en est pas avisé immédiatement. Si vous ressentez l'un ou l'autre de ces symptômes ou si vous les constatez chez une autre personne, avertissez immédiatement une infirmière ou un médecin.

    Grossesse : ce médicament ne devrait pas s'utiliser durant la grossesse à moins que les bienfaits priment les risques. Si une grossesse advient pendant que vous utilisez ce médicament, prenez contact avec votre médecin immédiatement.

    Allaitement : on ignore si le fer-saccharose passe dans le lait maternel. Si vous prenez ce médicament pendant que vous allaitez, votre bébé pourrait en ressentir les effets. Consultez votre médecin pour savoir si vous devriez continuer l'allaitement.

    Enfants : ni l'innocuité ni l'efficacité de ce médicament n'a été établie en ce qui concerne les enfants.

    D'autres agents peuvent-ils interagir avec ce médicament ?

    Signalez à votre médecin tout ce que vous prenez, qu'il s'agisse de médicaments sur ordonnance ou en vente libre et de remèdes à base de plantes médicinales. N'oubliez pas de mentionner tout supplément que vous prenez. Si vous consommez de la caféine, de l'alcool, de la nicotine ou des drogues illicites, vous devriez en avertir votre médecin prescripteur puisque ces substances peuvent modifier l'action de nombreux médicaments. Dans votre cas, votre médecin pourrait vous demander de :

    • cesser la prise de l'un des médicaments;
    • remplacer l'un des médicaments par un autre;
    • modifier la manière dont vous prenez l'un des médicaments, ou les deux;
    • ne rien changer du tout.

    L'interférence d'un médicament avec un autre n'entraîne pas toujours l'interruption de la prise de l'un d'eux. Demandez à votre médecin quelle est la conduite à tenir en cas d'interactions médicamenteuses.