Comment ce médicament agit-il ? Quels sont ses effets ?

La triamcinolone appartient à la classe des médicaments appelés corticostéroïdes topiques. Il s'utilise pour soigner certains troubles de la peau, notamment le psoriasis et l'eczéma allergique. Il peut également être utilisé pour traiter les démangeaisons. Il agit en réduisant l'inflammation ou l'enflure de la peau.

Ce médicament est disponible sous divers noms de marque ou sous différentes présentations, ou les deux. Une marque spécifique de ce médicament n'est peut-être pas offerte sous toutes les formes ni avoir été approuvée contre toutes les affections dont il est question ici. En outre, certaines formes de ce médicament pourraient ne pas être utilisées contre toutes les affections mentionnées dans cet article.

Il se pourrait que votre médecin ait suggéré ce médicament contre une affection qui ne figure pas dans cet article d'information sur les médicaments. Si vous n'en avez pas encore discuté avec votre médecin, ou si vous avez des doutes sur les raisons pour lesquelles vous prenez ce médicament, consultez-le. Ne cessez pas de prendre ce médicament sans avoir consulté votre médecin au préalable.

Ne donnez pas ce médicament à quiconque, même à quelqu'un qui souffre des mêmes symptômes que les vôtres. Ce médicament pourrait nuire aux personnes pour lesquelles il n'a pas été prescrit.

Sous quelles formes ce médicament se présente-t-il ?

Crème à 0,1 %
Chaque g contient 1 mg d'acétonide de triamcinolone USP dans un excipient de crème évanescente. Ingrédients non médicinaux : alcool cétylique, propylèneglycol, monostéarate de glycéryle, palmitate d'isopropyle, spermaceti, monostéarate de polyoxyéthylène sorbitane, et eau purifiée. Sans parabène.

Crème à 0,025 %
Chaque g contient 0,25 mg d'acétonide de triamcinolone USP dans un excipient de crème évanescente. Ingrédients non médicinaux : alcool cétylique, propylèneglycol, monostéarate de glycéryle, palmitate d'isopropyle, spermaceti, monostéarate de polyoxyéthylène sorbitane et eau purifiée. Sans parabène.

Pommade
Chaque g contient 1 mg d'acétonide de triamcinolone USP. Ingrédients non médicinaux : gelée de pétrole blanche, huile de noix de coco fractionnée, méthylparabène et propylparabène.

Comment doit-on employer ce médicament ?

Une petite quantité de ce médicament doit être appliquée sur les zones atteintes, pas plus de 3 ou 4 fois par jour. Pour certaines formes de psoriasis, et d'autres affections, votre médecin pourrait vous recommander d'apposer ensuite un pansement occlusif (qui ne laisse pas passer l'air) comme une pellicule de plastique pour rendre le traitement plus efficace. Ne le faites pas, si votre médecin ne vous l'a pas suggéré, car cela pourrait causer des effets indésirables.

Si le médicament entre accidentellement en contact avec les yeux, lavez-les à grande eau et consultez votre médecin.

Plusieurs facteurs peuvent entrer en ligne de compte pour déterminer la dose dont une personne a besoin : son poids, son état de santé et la prise d'autres médicaments. Si votre médecin a recommandé une dose autre que celles indiquées ici, ne modifiez pas la manière de prendre le médicament sans le consulter au préalable.

Il est important d'utiliser ce médicament conformément aux indications de votre médecin. Si vous oubliez une dose, appliquez le médicament dès que vous constatez l'omission et reprenez la suite du traitement aussitôt que possible. S'il est presque temps de votre prochaine dose, ne vous souciez pas de la dose omise et reprenez le schéma posologique usuel. N'appliquez pas une double dose pour compenser l'omission d'une dose. Si vous hésitez sur la conduite à tenir après avoir omis une dose, demandez conseil à votre médecin ou à un pharmacien.

Conservez ce médicament à la température ambiante, à l'abri de la lumière et de l'humidité et hors de la portée des enfants.

Ne jetez pas de médicaments dans les eaux usées (par ex. pas dans l'évier ni dans la cuvette des cabinets) ni avec les ordures ménagères. Demandez à votre pharmacien comment vous débarrasser des médicaments inutilisés ou périmés.

Dans quels cas ce médicament est-il déconseillé ?

La triamcinolone topique ne doit pas être utilisée dans les circonstances ci-après :

  • une allergie à la triamcinolone ou à l'un des ingrédients du médicament ;
  • une infection cutanée causée par Herpes simplex ou le virus varicelle-zona ou celui de la vaccine ;
  • une tuberculose cutanée ;
  • une infection cutanée due à un champignon ou à une bactérie et qui n'est pas traitée en même temps par un agent antifongique (en cas d'infections fongiques) ni par un agent antibactérien (en cas d'infections bactériennes).

Quels sont les effets secondaires possibles de ce médicament ?

Beaucoup de médicaments peuvent provoquer des effets secondaires. Un effet secondaire est une réponse indésirable à un médicament lorsqu'il est pris à des doses normales. Il peut être léger ou grave, temporaire ou permanent. Les effets secondaires énumérés ci-après ne sont pas ressentis par toutes les personnes qui emploient ce médicament. Si les effets secondaires vous inquiètent, discutez des risques et des bienfaits de ce médicament avec votre médecin.

Au moins 1 % des personnes employant ce médicament ont signalé les effets secondaires ci-après. Un grand nombre de ces effets secondaires peuvent être pris en charge et quelques-uns peuvent disparaître d'eux-mêmes avec le temps.

Consultez votre médecin si vous ressentez ces effets secondaires et s'ils sont graves ou gênants. Votre pharmacien pourrait être en mesure de vous donner des conseils sur la conduite à tenir si ces effets secondaires apparaissaient :

  • une sensation de brûlure, de sécheresse, d'irritation, de démangeaison ou une rougeur de la peau (habituellement légère et passagère) ;
  • une rougeur ou une desquamation accrue des lésions cutanées (habituellement légère et passagère) ;
  • une éruption cutanée (habituellement légère et passagère).

La plupart des effets secondaires figurant ci-après ne surviennent pas très souvent, mais ils pourraient cependant engendrer de graves problèmes si vous ne consultez pas votre médecin ou si vous ne recevez pas des soins médicaux.

Renseignez-vous auprès de votre médecin au plus tôt si l'un des effets secondaires ci-après se manifeste :

  • des cloques contenant du sang ;
  • des vaisseaux sanguins visibles à travers la peau (en raison d'une dilatation permanente) ;
  • une sensation de brûlure et une démangeaison cutanées ;
  • la non-cicatrisation de l'affection cutanée ;
  • une coloration anormale de la peau ;
  • une infection cutanée ;
  • des vergetures ;
  • la peau prend un aspect de parchemin et les moindres traumatismes causent des ecchymoses.

D'autres effets secondaires peuvent se produire si ce médicament n'est pas bien employé ou si le traitement se prolonge. Renseignez-vous auprès de votre médecin au plus tôt si l'un des effets secondaires ci-après se manifeste :

  • de l'acné ou une peau grasse ;
  • des maux de dos ;
  • une vue brouillée ou une baisse de l'acuité visuelle (évoluant progressivement si le médicament est utilisé près de l'œil) ;
  • une sensation de brûlure et une démangeaison cutanée accompagnée de vésicules rouges de la taille d'une tête d'épingle ;
  • un état dépressif ;
  • une douleur oculaire (si le médicament est utilisé près de l'œil) ;
  • un arrondissement du visage ;
  • une élévation de la pression artérielle ;
  • des battements de cœur irréguliers ;
  • des menstruations irrégulières ;
  • de l'irritabilité ;
  • une irritation de la peau autour de la bouche ;
  • une perte de l'appétit ;
  • des crampes, de la douleur ou une faiblesse musculaire ;
  • de la nausée ;
  • un gain ou une perte de poids rapide ;
  • l'apparition de lignes rouges violacées sur les bras, le visage, les jambes, le tronc ou l'aine ;
  • une coloration anormale de la peau ;
  • un ramollissement de la peau ;
  • une sensation de ballonnement ou de brûlure à l'estomac, des crampes ou de la douleur ;
  • une enflure des pieds ou de la partie inférieure des jambes ;
  • des écorchures cutanées ;
  • des ecchymoses inaccoutumées ;
  • une baisse de la libido ou de la capacité sexuelle (pour les hommes) ;
  • une pilosité excessive, surtout sur le visage ;
  • une perte de poils inhabituelle, surtout une perte de cheveux ;
  • une fatigue ou une faiblesse inaccoutumée ;
  • des vomissements ;
  • une faiblesse des bras, des jambes ou du tronc (intense) ;
  • une aggravation des infections.

Existe-t-il d'autres précautions d'emploi ou mises en garde ?

Avant d'employer un médicament, ne manquez pas d'informer votre médecin des troubles médicaux ou des allergies que vous pourriez avoir, des médicaments que vous utilisez et de tout autre fait important au sujet de votre santé. Les femmes devraient mentionner si elles sont enceintes ou si elles allaitent. Ces facteurs pourraient avoir une influence sur la façon dont vous devriez employer ce médicament.

Signalez à tous vos médecins que vous utilisez un corticostéroïde topique (appliqué sur la peau).

Absorption : lorsqu'un usage à long terme est fait de la triamcinolone pour enduire des zones étendues de la peau qui sont ensuite recouvertes de pansements qui ne respirent pas, il est possible que la quantité de médicament alors absorbée dans la circulation sanguine soit suffisante pour causer des réponses indésirables. Par conséquent, il est conseillé d'utiliser la triamcinolone pendant une courte période seulement, et d'arrêter son utilisation dès que le problème est réglé.

Effets secondaires : bien que des effets secondaires soient rarement associés avec l'emploi de ce médicament, on a cependant quelquefois noté des cas de sensibilisation, d'irritation et une absence de réponse thérapeutique.

Yeux : utilisez ce médicament avec prudence sur les lésions situées près des yeux. Assurez-vous que le médicament ne touche pas l'œil, car il pourrait provoquer un glaucome. On a rapporté des cas de cataractes après un usage interne des corticostéroïdes.

Infection : les corticostéroïdes topiques peuvent accroître le risque d'une infection cutanée. Communiquez avec votre médecin si vous observez une aggravation de la rougeur, de l'enflure, de la chaleur ou de la douleur suscitée par l'application du médicament, il pourrait s'agir des signes d'une infection.

Amincissement de la peau : l'usage prolongé de corticostéroïdes topiques peut causer un amincissement ou un ramollissement de la peau et des vergetures. Votre médecin pourrait vous recommander de suspendre occasionnellement l'emploi de ce médicament ou de ne l'appliquer qu'à une partie du corps à la fois. L'arrêt soudain de l'application de ce corticostéroïde pourrait entraîner la récidive du psoriasis.

Grossesse : ce médicament ne devrait pas s'utiliser durant le déroulement d'une grossesse à moins que les bienfaits priment les risques. Si une grossesse advient pendant que vous utilisez ce médicament, communiquez immédiatement avec votre médecin.

Allaitement : on ignore si la triamcinolone passe dans le lait maternel. Si vous employez ce médicament pendant que vous allaitez, votre bébé pourrait en ressentir les effets. Consultez votre médecin pour savoir si vous devriez continuer l'allaitement.

Enfants : la triamcinolone qui est l'ingrédient actif de ce médicament appartient à la famille des corticostéroïdes. Les enfants peuvent être plus susceptibles aux effets secondaires provoqués éventuellement par une grande quantité de cette classe de médicament (par ex. un ralentissement de la croissance, un retard de la prise de poids). L'usage pédiatrique de ce médicament devrait se limiter à la plus petite quantité efficace. Discutez avec votre médecin des risques et des bienfaits de ce médicament en ce qui concerne les enfants.

D'autres agents peuvent-ils interagir avec ce médicament ?

Il pourrait se produire une interaction entre la triamcinolone et l'un des agents ci-après

  • d'autres médicaments topiques contenant des corticostéroïdes ou ayant un effet irritant.

Si vous prenez l'un de ces médicaments, consultez votre médecin ou un pharmacien. Dans votre cas, votre médecin pourrait vous demander de :

  • cesser la prise de l'un des médicaments,
  • remplacer l'un des médicaments par un autre,
  • modifier la manière dont vous prenez l'un des médicaments, ou les deux,
  • ne rien changer du tout.

L'interférence d'un médicament avec un autre n'entraîne pas toujours l'interruption de la prise de l'un d'eux. Demandez à votre médecin quelle est la conduite à tenir en cas d'interactions médicamenteuses.

D'autres médicaments que ceux énumérés précédemment peuvent interagir avec ce médicament. Signalez à votre médecin tout ce que vous employez, qu'il s'agisse de médicaments sur ordonnance ou en vente libre et de remèdes à base de plantes médicinales. N'oubliez pas de mentionner tout supplément que vous absorbez. Si vous consommez de la caféine, de l'alcool, de la nicotine (en fumant des cigarettes) ou des drogues illicites, vous devriez en avertir votre médecin prescripteur puisque ces substances peuvent modifier l'action de nombreux médicaments.

Tous les contenus sont la propriété de MediResource Inc. 1996 – 2017. Conditions d’utilisation. Les contenus présents ne sont destinés qu’à des fins d’information. Demandez toujours l’avis de votre médecin ou d’un autre professionnel de la santé qualifié sur des questions relatives à une affection médicale. Source : santecheznous.com/drug/getdrug/Triaderm