Comment ce médicament agit-il ? Quels sont ses effets ?

La bendamustine appartient à la classe de médicaments anticancéreux connus sous le nom d'antinéoplasiques, et plus particulièrement au groupe d'antinéoplasiques appelés agents alkylants. Elle prévient la croissance des cellules cancéreuses en s'attaquant au matériel génétique (ADN) nécessaire pour la reproduction des cellules.

On utilise la bendamustine pour traiter la leucémie lymphoïde chronique (LLC) lorsque le patient n'a pas encore reçu de traitement pour cette maladie et les récidives du lymphome non hodkinien (LNH).

Il se pourrait que votre médecin ait suggéré ce médicament contre une affection qui ne figure pas dans cet article d'information sur les médicaments. Si vous n'en avez pas encore discuté avec votre médecin, ou si vous avez des doutes sur les raisons pour lesquelles vous prenez ce médicament, consultez-le.

Sous quelles formes ce médicament se présente-t-il ?

25 mg
Chaque fiole de poudre stérile lyophilisée pour reconstitution contient 25 mg de chlorhydrate de bendamustine. Ingrédients non médicinaux : mannitol.

100 mg
Chaque fiole de poudre stérile lyophilisée pour reconstitution contient 100 mg de chlorhydrate de bendamustine. Ingrédients non médicinaux : mannitol.

Comment doit-on employer ce médicament ?

La dose recommandée de chlorhydrate de bendamustine dépend de l'affection traitée.

Pour la leucémie lymphoïde chronique, la dose habituelle pour les adultes est administrée de façon intraveineuse (directement dans une veine) pendant une période de 30 minutes aux jours 1 et 2 d'un cycle de 28 jours, pour une durée possible de 6 cycles.

Pour le lymphome non hodgkinien, la dose habituelle est administrée de façon intraveineuse (directement dans une veine) pendant une période de 60 minutes aux jours 1 et 2 d'un cycle de 21 jours, pour une durée possible de 8 cycles.

En plus de nuire aux cellules cancéreuses, la bendamustine peut porter atteinte à certaines de vos cellules normales. Son action peut causer un grand nombre d'effets secondaires. Prenez note de tous les effets secondaires et signalez-les à votre médecin comme nous vous le suggérons dans la section « Quels sont les effets secondaires possibles de ce médicament? ».

Plusieurs facteurs peuvent entrer en ligne de compte pour déterminer la dose dont une personne a besoin : son poids, son état de santé et la prise d'autres médicaments. Ce médicament doit être manipulé avec les plus grandes précautions. Il est toujours donné sous la surveillance d'un médecin dans un hôpital, ou dans un établissement semblable où il est possible d'avoir accès à un équipement stérile pour préparer la solution.

Il est important que ce médicament soit employé conformément aux indications de votre médecin. Si vous manquez une injection de bendamustine, communiquez avec votre médecin aussitôt que possible pour fixer un autre rendez-vous pour recevoir votre injection.

Ne jetez pas de médicaments dans les eaux usées (par ex. pas dans l'évier ni dans la cuvette des cabinets) ni avec les ordures ménagères. Demandez à votre pharmacien comment vous débarrasser des médicaments inutilisés ou périmés.

Dans quels cas ce médicament est-il déconseillé ?

Abstenez-vous d'employer ce médicament dans les circonstances ci-après :

  • une allergie au chlorhydrate de bendamustine ou à n'importe quel ingrédient de ce médicament, notamment le mannitol;
  • la présence d'une infection importante, notamment la pneumonie ou l'infection au VIH.

Quels sont les effets secondaires possibles de ce médicament ?

Beaucoup de médicaments peuvent provoquer des effets secondaires. Un effet secondaire est une réponse indésirable à un médicament lorsqu'il est pris à des doses normales. Il peut être léger ou grave, temporaire ou permanent.

Les effets secondaires énumérés ci-après ne sont pas ressentis par toutes les personnes qui prennent ce médicament. Si les effets secondaires vous inquiètent, discutez des risques et des bienfaits de ce médicament avec votre médecin.

Au moins 1 % des personnes prenant ce médicament ont signalé les effets secondaires ci-après. Un grand nombre de ces effets secondaires peuvent être pris en charge et quelques-uns peuvent disparaître d'eux-mêmes avec le temps.

Consultez votre médecin si vous ressentez ces effets secondaires et s'ils sont graves ou gênants. Votre pharmacien pourrait être en mesure de vous donner des conseils sur la conduite à tenir si ces effets secondaires apparaissaient :

  • de la constipation;
  • une diarrhée;
  • de la fatigue;
  • des nausées et des vomissements.

La plupart des effets secondaires figurant ci-après ne surviennent pas très souvent, mais ils pourraient cependant engendrer de graves problèmes si vous ne recevez pas des soins médicaux.

Renseignez-vous auprès de votre médecin au plus tôt si l'un des effets secondaires ci-après se manifeste :

  • de la déshydratation (présence de soif, d'étourdissements, de sécheresse de la bouche, diminution de la production d'urine);
  • une difficulté respiratoire;
  • des engourdissements ou de la faiblesse musculaire;
  • une éruption cutanée;
  • une fatigue inaccoutumée;
  • de la fièvre (supérieure à 38 °C ou à la limite précisée par votre médecin ou par la clinique);
  • une pression artérielle élevée;
  • des saignements inattendus ou une tendance aux ecchymoses;
  • des symptômes attribuables à une infection comme de la fièvre, des frissons ou de de la douleur et des difficultés à la miction urinaire;
  • une toux persistante accompagnée d'essoufflement.

Sollicitez immédiatement des soins médicaux si l'un des effets secondaires ci-après se manifeste :

  • une absence de production d'urine;
  • l'apparition d'une éruption cutanée importante ou d'ampoules;
  • des crises convulsives;
  • une faiblesse musculaire marquée;
  • une peau tachetée de minuscules points rouges;
  • un rythme cardiaque irrégulier;
  • des selles noirâtres et goudronneuses ou du sang dans l'urine ou les selles;
  • des symptômes d'une grave réaction allergique comme de l'urticaire, une difficulté respiratoire, une enflure des paupières, de la gorge et de la bouche.

Certaines personnes peuvent ressentir des effets secondaires autres que ceux énumérés. Consultez votre médecin si vous remarquez un symptôme qui vous inquiète pendant que vous employez ce médicament.

Existe-t-il d'autres précautions d'emploi ou mises en garde ?

Avant d'employer un médicament, ne manquez pas d'informer votre médecin des troubles médicaux ou des allergies que vous pourriez avoir, des médicaments que vous utilisez et de tout autre fait important au sujet de votre santé. Ces facteurs pourraient avoir une influence sur la façon dont vous devriez employer ce médicament.

Atteintes rénales : en cas d'atteintes rénales, discutez avec votre médecin de la façon dont ce médicament pourrait influer sur votre affection, de l'influence de votre affection sur l'administration et l'efficacité de ce médicament, et de la pertinence d'une surveillance médicale spécifique.

Cancer secondaire : ce médicament peut augmenter le risque de contracter une leucémie. Si cette question vous préoccupe, demandez à votre médecin de vous expliquer les risques et les avantages de l'utilisation de ce médicament.

Chirurgie : si vous devez subir une intervention chirurgicale, indiquez à votre médecin ou votre anesthésiste que vous prenez ce médicament.

Coagulation du sang : ce médicament peut jouer un rôle dans la diminution du nombre de plaquettes dans le sang. Les plaquettes participent à la coagulation du sang, et vous pourriez saigner plus facilement si elles étaient en trop faible nombre. Avertissez votre médecin si vous remarquez des signes de ralentissement de la coagulation. De tels symptômes pourraient comporter des selles noirâtres et goudronneuses, du sang dans l'urine, l'apparition d'ecchymoses aux moindres traumatismes, ou des coupures qui n'arrêtent pas de saigner.

Extravasation : lorsqu'il y a une fuite de bendamustine dans les tissus qui avoisinent une veine, des symptômes peuvent se produire autour du site d'injection. Parmi ces symptômes, on retrouve de la rougeur, de l'enflure et de la douleur. On désigne cette fuite de médicament par le terme extravasation. Si vous ressentez des symptômes attribuables à de l'extravasation, indiquez-le immédiatement à votre médecin ou votre infirmière.

Faible numération de globules rouges : ce médicament peut réduire le nombre de globules rouges dans le sang. Les globules rouges aident à apporter l'oxygène aux différents tissus du corps. Indiquez à votre médecin si vous observez un signe quelconque de la baisse de votre décompte de cellules rouges. Parmi ces symptômes, on retrouve une faiblesse inhabituelle, une réduction de la vigilance, une perte d'appétit, la pâleur de la peau, des difficultés respiratoires ou l'accélération du rythme cardiaque.

Infection : non seulement ce médicament tue les cellules cancéreuses, mais il peut faire chuter le nombre de cellules qui combattent l'infection dans le corps (les globules blancs). Évitez tout contact avec les personnes qui ont des affections contagieuses et signalez à votre médecin tout signe précurseur d'une infection, comme une fièvre, ou des frissons.

Problèmes cardiaques : la bendamustine peut provoquer des problèmes cardiaques comme de l'insuffisance cardiaque, des douleurs thoraciques et des anomalies du rythme cardiaque. Si vous êtes atteint de problèmes cardiaques, discutez avec votre médecin de la façon dont ce médicament pourrait influer sur votre affection, de l'influence de votre affection sur l'administration et l'efficacité de ce médicament, et de la pertinence d'une surveillance médicale spécifique.

Problèmes du foie : la bendamustine peut nuire à votre fonction hépatique. Si vous souffrez d'importants problèmes hépatiques (du foie), discutez avec votre médecin de la façon dont ce médicament pourrait influer sur votre affection, de l'influence de votre affection sur l'administration et l'efficacité de ce médicament, et de la pertinence d'une surveillance médicale spécifique.

Réaction à la perfusion : lorsqu'on vous administre de la bendamustine, il se peut que vous subissiez une réaction à la perfusion (de la fièvre, des frissons, apparition d'une éruption cutanée ou de démangeaisons). Si vous ressentez une réaction à la perfusion, votre médecin pourrait vous prescrire des médicaments (par ex. des antihistaminiques, de l'acétaminophène ou des corticostéroïdes) à prendre avant les injections que vous recevrez dans le futur pour prévenir d'autres réactions.

Stérilité : les hommes traités avec la bendamustine sont susceptibles de devenir infertiles et de le rester pendant plusieurs années après avoir cessé leur traitement. Discutez avec votre médecin des options disponibles pour le traitement de l'infertilité.

Grossesse : des malformations congénitales pourraient survenir si l'homme ou la femme reçoit de la bendamustine au moment de la conception, ou si la femme l'utilise durant une grossesse. Utilisez une méthode de contraception efficace à compter des 2 semaines qui précèdent l'administration de ce médicament et pendant au mois 4 semaines après avoir reçu votre dernière dose. Si une grossesse advient pendant que vous utilisez ce médicament, prenez contact avec votre médecin immédiatement.

Allaitement : ce médicament passe dans le lait maternel. Les femmes qui allaitent ne devraient pas employer ce médicament.

Enfants : ni l'innocuité ni l'efficacité de ce médicament n'a été établie en ce qui concerne les enfants.

D'autres agents peuvent-ils interagir avec ce médicament ?

Il pourrait se produire une interaction entre la bendamustine et l'un des agents ci-après :

  • la clozapine.

Si vous prenez l'un de ces médicaments, consultez votre médecin ou un pharmacien. Dans votre cas, votre médecin pourrait vous demander de :

  • cesser la prise de l'un des médicaments;
  • remplacer l'un des médicaments par un autre;
  • modifier la manière dont vous prenez l'un des médicaments, ou les deux;
  • ne rien changer du tout.

L'interférence d'un médicament avec un autre n'entraîne pas toujours l'interruption de la prise de l'un d'eux. Demandez à votre médecin quelle est la conduite à tenir en cas d'interactions médicamenteuses.

D'autres médicaments que ceux énumérés précédemment peuvent interagir avec ce médicament. Signalez à votre médecin tout ce que vous prenez, qu'il s'agisse de médicaments sur ordonnance ou en vente libre et de remèdes à base de plantes médicinales. N'oubliez pas de mentionner tout supplément que vous absorbez. Si vous consommez de la caféine, de l'alcool, de la nicotine ou des drogues illicites, vous devriez en avertir votre médecin prescripteur puisque ces substances peuvent modifier l'action de nombreux médicaments.