Comment ce médicament agit-il ? Quels sont ses effets ?

L'alitrétinoïne est un dérivé de la vitamine A qui appartient à la classe de médicaments appelés rétinoïdes. On utilise habituellement les rétinoïdes pour traiter certains problèmes cutanés. L'alitrétinoïne sert au traitement des formes graves d'eczéma chronique des mains qui n'ont pas répondu aux autres mesures comme protéger la peau, éviter les irritants et les allergènes (facteurs déclenchants) et appliquer des corticostéroïdes topiques puissants. Il peut s'écouler jusqu'à 2 mois avant qu'une atténuation des symptômes cutanés ne soit constatée.

Ce médicament est disponible sous divers noms de marque ou sous différentes présentations. Une marque spécifique de ce médicament n'est peut-être pas offerte sous toutes les formes ni avoir été approuvée contre toutes les affections dont il est question ici. En outre, certaines formes de ce médicament pourraient ne pas être utilisées contre toutes les affections mentionnées dans cet article.

Il se pourrait que votre médecin ait suggéré ce médicament contre une affection qui ne figure pas dans cet article d'information sur les médicaments. Si vous n'en avez pas encore discuté avec votre médecin, ou si vous avez des doutes sur les raisons pour lesquelles vous prenez ce médicament, consultez-le. Ne cessez pas de prendre ce médicament sans avoir consulté votre médecin au préalable.

Ne donnez pas ce médicament à quiconque, même à quelqu'un qui souffre des mêmes symptômes que les vôtres. Ce médicament pourrait nuire aux personnes pour lesquelles il n'a pas été prescrit.

Sous quelles formes ce médicament se présente-t-il ?

Capsule à 10 mg
Chaque capsule de gélatine molle contient l'alitrétinoïne à 10 mg. Ingrédients non médicinaux : huile de fèves de soya, huile de fèves de soya partiellement hydrogéné, triglycérides à chaîne moyenne, cire jaune, DL-alpha-tocophérol. la tunique de la capsule contient : de la gélatine, glycérol, sorbitol, de l'eau, oxyde de fer.

Capsule à 30 mg
Chaque capsule de gélatine molle contient l'alitrétinoïne à 30 mg. Ingrédients non médicinaux : huile de fèves de soya, huile de fèves de soya partiellement hydrogéné, triglycérides à chaîne moyenne, cire jaune, DL-alpha-tocophérol. la tunique de la capsule contient : de la gélatine, glycérol, sorbitol, de l'eau, oxyde de fer.

Comment doit-on employer ce médicament ?

La dose usuelle de départ est 30 mg pris 1 fois par jour à la même heure, avec un repas. Les personnes qui ont des effets secondaires graves pourraient devoir réduire la dose à 10 mg par jour. La dose de 30 mg procurera une amélioration plus rapide de la peau, mais l'une ou l'autre dose sera efficace.

Plusieurs facteurs peuvent entrer en ligne de compte pour déterminer la dose dont une personne a besoin : son poids, son état de santé et la prise d'autres médicaments. Si votre médecin a recommandé une dose autre que celles indiquées ici, ne modifiez pas la manière de prendre le médicament sans le consulter au préalable.

L'alitrétinoïne devrait se prendre avec des aliments.

En règle générale, un traitement par ce médicament dure de 12 à 24 semaines, selon la réponse au traitement. Si les lésions demeurent graves après 12 semaines de traitement, parlez-en à votre médecin pour savoir si la poursuite du traitement pourrait vous procurer une amélioration.

Il est très important que ce médicament soit pris conformément aux indications de votre médecin. Si vous oubliez une dose, prenez le médicament dès que vous constatez l'omission et reprenez la suite du traitement aussitôt que possible. S'il est presque temps de votre prochaine dose, ne vous souciez pas de la dose omise et reprenez le schéma posologique usuel. N'utilisez pas une double dose pour compenser l'omission d'une dose. Si vous hésitez sur la conduite à tenir après avoir omis une dose, demandez conseil à votre médecin ou à un pharmacien.

Conservez ce médicament à la température ambiante, à l'abri de la lumière et de l'humidité et hors de la portée des enfants.

Ne jetez pas de médicaments dans les eaux usées (par ex. pas dans l'évier ni dans la cuvette des cabinets) ni avec les ordures ménagères. Demandez à votre pharmacien comment vous débarrasser des médicaments inutilisés ou périmés.

Dans quels cas ce médicament est-il déconseillé ?

Abstenez-vous d'employer l'alitrétinoïne dans les circonstances ci-après : 

  • une allergie à l'alitrétinoïne, ou à d'autres rétinoïdes (par ex. l'isotrétinoïne) ou à l'un des ingrédients du médicament;
  • une allergie aux arachides ou au soya;
  • l'allaitement au sein;
  • un enfant ayant moins de 18 ans;
  • une fonction hépatique diminuée;
  • une fonction thyroïdienne réduite non traitée;
  • une grave maladie du rein;
  • une grossesse;
  • l'intolérance au fructose;
  • la présence de taux de cholestérol sanguins très élevés;
  • la présence de taux élevés de cholestérol et/ou de triglycérides sanguins
  • la présence de taux très élevés de vitamine A;
  • si vous prenez des antibiotiques de la famille des tétracyclines (par ex. la tétracycline, la doxycycline, la minocycline).

L'alitrétinoïne ne doit pas être prise par des femmes susceptibles de devenir enceintes à moins que toutes les conditions suivantes ne soient remplies :

  1. Vous avez une forme grave d'eczéma chronique des mains qui ne répond pas aux corticostéroïdes topiques puissants.
  2. Vous pouvez comprendre et suivre les instructions.
  3. Vous pouvez vous conformer aux mesures obligatoires de contraception pendant au moins 1 mois avant, pendant et au moins 1 mois après le traitement.
  4. Vous avez reçu et avez reconnu avoir compris une explication minutieuse transmise sous forme orale et imprimée au sujet des dangers pour le fœtus de l'exposition à l'isotrétinoïne et du risque de l'échec possible de la contraception.
  5. Vous avez été informée et vous comprenez la nécessité de consulter rapidement un médecin s'il y a une possibilité que vous soyez enceinte.
  6. Vous comprenez la stricte nécessité de vous présenter à vos visites de suivi mensuelles et de subir des tests de grossesse régulièrement tous les mois.
  7. Vous utilisez une méthode de contraception efficace sans interruption pendant 1 mois avant, pendant la prise de l'alitrétinoïne et pendant 1 mois après l'arrêt de ce médicament. Vous êtes consciente de devoir utiliser 2 méthodes de contraception fiables (dont une méthode de contraception barrière) en même temps sans interruption.
  8. Vous avez subi deux tests de grossesse sanguins ou urinaires dont les résultats sont négatifs. Ceux-ci doivent avoir été effectués par un laboratoire agréé à un intervalle d'au moins 3 semaines avant le début du traitement avec ce médicament. Vos menstruations normales sont commencées depuis 2 ou 3 jours lorsque vous commencez à l'utiliser l'alitrétinoïne.
  9. Vous devez subir un test de grossesse au bureau de votre médecin un mois après la fin de votre traitement avec l'alitrétinoïne.
  10. Si vous avez besoin d'un autre traitement avec de l'alitrétinoïne à l'avenir, vous devez également répondre aux mêmes conditions pour la contraception avant, pendant et après la prise de l'alitrétinoïne.
  11. Votre médecin vous a inscrite au Programme de prévention de la grossesse de TOCTINO qui comprend des renseignements détaillés sur ce médicament, une liste de vérification des troubles nommés ci-dessus, des renseignements détaillés sur les méthodes contraceptives et un formulaire de consentement éclairé que vous devez lire et signer.

Quels sont les effets secondaires possibles de ce médicament ?

Beaucoup de médicaments peuvent provoquer des effets secondaires. Un effet secondaire est une réponse indésirable à un médicament lorsqu'il est pris à des doses normales. Il peut être léger ou grave, temporaire ou permanent.

Les effets secondaires énumérés ci-après ne sont pas ressentis par toutes les personnes qui prennent ce médicament. Si les effets secondaires vous inquiètent, discutez des risques et des bienfaits de ce médicament avec votre médecin.

Au moins 1 % des personnes prenant ce médicament ont signalé les effets secondaires ci-après. Un grand nombre de ces effets secondaires peuvent être pris en charge et quelques-uns peuvent disparaître d'eux-mêmes avec le temps.

Consultez votre médecin si vous ressentez ces effets secondaires et s'ils sont graves ou gênants. Votre pharmacien pourrait être en mesure de vous donner des conseils sur la conduite à tenir si ces effets secondaires apparaissaient :

  • un amincissement des cheveux (peut se prolonger après l'arrêt du traitement).
  • des bouffées de chaleur;
  • de la difficulté à porter les lentilles cornéennes (peut se prolonger après l'arrêt du traitement);
  • un estomac dérangé;
  • des maux de tête (légers);
  • une peau sèche ou une démangeaison cutanée (surtout des lèvres ou du visage);
  • des saignements de nez;
  • une sécheresse de la bouche ou le nez;
  • une sécheresse oculaire (peut se prolonger après l'arrêt du traitement);
  • de la sensibilité ou de la douleur oculaire;
  • une sensibilité accrue de la peau à la lumière du soleil.

La plupart des effets secondaires figurant ci-après ne surviennent pas très souvent, mais ils pourraient cependant engendrer de graves problèmes si vous ne consultez pas votre médecin ou si vous ne recevez pas des soins médicaux.

Renseignez-vous auprès de votre médecin au plus tôt si l'un des effets secondaires ci-après se manifeste :

  • l'apparition de pensées suicidaires ou des tentatives de suicide (cessent habituellement avec l'arrêt de la prise du médicament);
  • l'apparition de rougeur, de douleur, de desquamation, d'une sensation de brûlure ou autres signes d'inflammation des lèvres;
  • une augmentation des enzymes hépatiques dans le sang;
  • une baisse de la vision nocturne;
  • un décollement de la peau sur les paumes ou les plantes des pieds;
  • niveaux des cholestérols et triglycérides sanguins élevés;
  • une douleur ou raideur musculaire;
  • des douleurs osseuses ou articulaire;
  • de la rougeur, des démangeaisons, une sensation de brûlure ou d'autres signes d'inflammation des yeux;
  • un mal de dos;
  • des maux de tête (intenses ou persistants);
  • des modifications de l'humeur;
  • une réduction de les hormones thyroïdiennes dans le sang;
  • des signes de dépression (par ex. un manque de concentration, des fluctuations pondérales, des troubles du sommeil, un désintérêt à l'égard de nombreuses activités, des pensées suicidaires);
  • des signes de maladie inflammatoire des intestins (par ex. une douleur gastrique ou abdominale importante, de la diarrhée importante, des saignements rectaux);
  • des signes d'un saignement (par ex. un saignement du nez, du sang dans l'urine, une toux avec expectoration sanglante, un saignement des gencives, des coupures qui n'arrêtent pas de saigner);
  • des signes d'une défaillance de la thyroïde (par ex. une peau sèche, de la constipation, un gain de poids, de la fatigue);
  • des symptômes d'une augmentation du taux de sucre sanguin (par ex. un besoin d'uriner fréquemment, une augmentation de la soif, une consommation de nourriture excessive, une perte de poids inexpliquée, une mauvaise cicatrisation des plaies, des infections, une haleine à odeur fruitée).

Cessez de prendre le médicament et sollicitez immédiatement des soins médicaux s'il se produit une réponse comme :

  • des signes d'un changement de la vue (par ex. une vision trouble, une apparence déformée des personnes et des objets, une opacité à la surface de l'œil);
  • des signes d'une élévation de la pression artérielle dans le cerveau (par ex. mal de tête persistant, de la nausée, des vomissements, des modifications de la vision);
  • des signes d'une grave réaction cutanée (comme des cloques, une desquamation, une éruption cutanée recouvrant une grande région du corps, une éruption cutanée qui s'étend rapidement ou une éruption cutanée accompagnée d'une fièvre ou d'une gêne);
  • des signes d'une réaction allergique importante (par ex. des crampes abdominales, une difficulté respiratoire, des nausées et des vomissements, ou une boursouflure du visage et une enflure de la gorge).

Certaines personnes peuvent ressentir des effets secondaires autres que ceux énumérés. Consultez votre médecin si vous remarquez un symptôme qui vous inquiète pendant que vous employez ce médicament.

Existe-t-il d'autres précautions d'emploi ou mises en garde ?

Avant d'employer un médicament, ne manquez pas d'informer votre médecin des troubles médicaux ou des allergies que vous pourriez avoir, des médicaments que vous utilisez et de tout autre fait important au sujet de votre santé. Les femmes devraient mentionner si elles sont enceintes ou si elles allaitent. Ces facteurs pourraient avoir une influence sur la façon dont vous devriez employer ce médicament.

Don de sang : vous ne devez pas donner de sang pendant votre traitement avec de l'isotrétinoïne ni pendant le mois suivant l'arrêt du traitement, car les femmes enceintes ne peuvent recevoir votre sang s'il contient de l'isotrétinoïne.

Os et articulations : l'alitrétinoïne peut provoquer quelques changements mineurs aux os. Consultez votre médecin si vous remarquez de la sensibilité ou de la douleur aux os ou dans les articulations ou si vous éprouvez de la difficulté à vous mouvoir. Votre médecin vous suivra peut-être pour détecter des changements osseux pendant que vous prenez ce médicament.

Cholestérol : l'utilisation de l'alitrétinoïne peut provoquer une augmentation du taux de cholestérol et des autres lipides sanguins. Cela est plus probable dans les cas suivants : si vous êtes déjà exposé au risque d'avoir un taux de cholestérol élevé, par exemple si quelqu'un de votre famille avait un taux de cholestérol élevé ou faisait du diabète, ou encore si vous avez un excès de poids ou consommez une quantité importante d'alcool.

Si vous présentez l'un des facteurs de risque d'avoir des taux élevés de lipides sanguins, discutez avec votre médecin de la façon dont ce médicament pourrait influer sur votre affection, de l'influence de votre affection sur l'administration et l'efficacité de ce médicament, et de la pertinence d'une surveillance médicale spécifique.

Dépression et pensées suicidaires : il est connu que les rétinoïdes causent des fluctuations de l'humeur et des symptômes de dépression. Si vous souffrez de dépression ou avez des antécédents de dépression, discutez avec votre médecin de la façon dont ce médicament pourrait influer sur votre affection, de l'influence de votre affection sur l'administration et l'efficacité de ce médicament, et de la pertinence d'une surveillance médicale spécifique. Si vous présentez des symptômes de dépression (comme un manque de concentration, un changement de poids, un changement touchant le sommeil ou une perte d'intérêt envers vos activités) ou si vous constatez qu'un membre de la famille traité par ce médicament présente ces symptômes, communiquez avec votre médecin au plus tôt. Si vous ressentez ces effets secondaires ou s'il vous semble qu'ils touchent un membre de votre famille qui emploie ce médicament, prenez contact avec votre médecin immédiatement.

Diabète : l'alitrétinoïne peut provoquer une perte du contrôle de la glycémie pour les personnes atteintes de diabète. Si vous êtes atteint de diabète ou si l'un des membres de votre famille est atteint de cette maladie, discutez avec votre médecin de la façon dont ce médicament pourrait influer sur votre affection, de l'influence de votre affection sur l'administration et l'efficacité de ce médicament, et de la pertinence d'une surveillance médicale spécifique. Il se peut que vous ayez à mesurer votre taux de glycémie plus souvent.

Estomac et intestins : l'alitrétinoïne pourrait causé la maladie inflammatoire chronique de l'intestin. si vous êtes atteint d'une maladie inflammatoire chronique des intestins, discutez avec votre médecin de la façon dont ce médicament pourrait influer sur votre affection, de l'influence de votre affection sur l'administration et l'efficacité de ce médicament, et de la pertinence d'une surveillance médicale spécifique.

Si vous ressentez une douleur abdominale intense, un saignement rectal, ou une diarrhée aiguë, arrêter ce médicament et communiquez avec votre médecin.

Fonction hépatique : dans certains cas, les rétinoïdes – comme l'alitrétinoïne – ont été liés à une inflammation du foie. En cas de troubles hépatiques, discutez avec votre médecin de la façon dont ce médicament pourrait influer sur votre affection, de l'influence de votre affection sur l'administration et l'efficacité de ce médicament, et de la pertinence d'une surveillance médicale spécifique. Votre médecin surveillera votre fonction hépatique par des analyses de sang qu'il prescrira régulièrement pendant que vous employez ce médicament.

Si vous observez la survenue de symptômes de troubles hépatiques comme de la fatigue, une sensation de malaise, une perte de l'appétit, de la nausée, le jaunissement de la peau ou du blanc des yeux, une urine foncée, des selles claires, une douleur abdominale, ou une enflure et une démangeaison cutanée, communiquez avec votre médecin aussitôt que possible.

Effets neurologiques : l'alitrétinoïne a été associée à une hypertension intracrânienne, connue sous le nom de méningite séreuse. Parmi les symptômes précoces de cette affection, on retrouve des maux de tête, de la nausée, des vomissements et des troubles visuels. Si vous observez ces symptômes, prenez contact avec votre médecin immédiatement.

Soins de la peau : l'utilisation de l'alitrétinoïne provoque un irritation et de la sécheresse de la peau et des lèvres. Demandez à votre médecin ou votre pharmacien de vous recommander des hydratants et des baumes pour les lèvres qui vous aideront à prévenir la sécheresse. Pendant que vous utilisez l'alitrétinoïne, évitez les agents exfoliants, l'épilation à la cire et la dermabrasion.

Hypersensibilité au soleil : l'alitrétinoïne peut augmenter votre susceptibilité aux coups de soleil. Utilisez des mesures appropriées pour éviter une exposition excessive au soleil. Portez un chapeau et des lunettes de soleil lorsque vous allez à l'extérieur et qu'il fait beau, utilisez un écran solaire qui offre un facteur de protection solaire (FPS) de 30 ou plus et évitez les sorties au soleil entre 10 h et 14 h quand le soleil est à son plus fort. Évitez d'utiliser une lampe solaire ou un lit de bronzage.

Maladie thyroïdienne : Ce médicament peut causer des changements dans la fonction thyroïdienne. La glande thyroïde secrète des hormones qui aident l'organisme à produire de l'énergie et les organes à fonctionner correctement. Si vous avez une fatigue inexpliquée, une intolérance au froid ou un gain de poids, communiquez avec votre médecin dès que possible. Si vous avez des problèmes de thyroïde, discutez avec votre médecin de la façon dont ce médicament pourrait influer sur votre affection, de l'influence de votre affection sur l'administration et l'efficacité de ce médicament, et de la pertinence d'une surveillance médicale spécifique. Votre médecin surveillera votre fonction hépatique par des analyses de sang qu'il prescrira régulièrement pendant que vous employez ce médicament.

Vision : Ce médicament pourrait causer une sécheresse oculaire. Habituellement ceci disparaît après l'arrêt du médicament. L'emploi de gouttes oculaires lubrifiantes pourrait procurer un soulagement. Au cours du traitement avec l'alitrétinoïne, des cas de réduction de l'acuité visuelle pendant la nuit ont été signalés. Cela peut se produire soudainement, sans avertissement. Par conséquent, faites preuve de prudence si vous conduisez ou utilisez de la machinerie le soir. Signalez les changements de votre vision à votre médecin. Si vous remarquez d'autres changements visuels, comme une vision trouble ou déformée, ou encore une opacité à la surface de l'œil, cessez de pendre le médicament et consultez immédiatement un médecin.

Suppléments vitaminiques : Si vous prenez de l'alitrétinoïne, vous ne devez pas prendre également des suppléments vitaminiques contenant de la vitamine A, car cela peut augmenter les effets secondaires de la vitamine A. Si vous ignorez si l'un de vos suppléments contient de la vitamine A, consultez votre médecin ou votre pharmacien.

Grossesse : L'alitrétinoïne provoque des malformations congénitales importantes chez un pourcentage extrêmement élevé de nouveau-nés dont les mères ont pris ce médicament, même pour une courte période de temps pendant la grossesse.

L'alitrétinoïne ne doit pas être utilisée pendant la grossesse. Les femmes ne doivent pas devenir enceintes pendant qu'elles prennent de l'alitrétinoïne ni pendant au moins 1 mois après l'arrêt de la prise du médicament. Votre médecin pourra effectuer des tests de grossesse régulièrement pendant que vous prenez l'alitrétinoïne pour confirmer l'absence de danger de l'utilisation continue de ce médicament pour vous.

Les femmes susceptibles de devenir enceintes ne doivent pas recevoir d'alitrétinoïne jusqu'à ce qu'on ait exclu la possibilité d'une grossesse. Lors du rendez-vous initial avec le médecin, un test de grossesse doit être fait. Un deuxième test de grossesse doit être effectué au cours des 11 jours qui précèdent le début du traitement. Le traitement avec l'alitrétinoïne doit être commencé au deuxième ou au troisième jour des menstruations normales qui suivent un test de grossesse négatif. Il est nécessaire d'utiliser des méthodes de contraception efficaces pendant au moins 1 mois avant le début du traitement avec l'alitrétinoïne, pendant le traitement et pendant au moins 1 mois après l'arrêt du traitement.

Deux méthodes efficaces de contraception doivent être utilisées en même temps pendant le traitement, à moins qu'on choisisse l'abstinence complète.

Allaitement : l'alitrétinoïne est probablement transmise dans le lait maternel. Si vous prenez ce médicament pendant que vous allaitez, votre bébé pourrait en ressentir les effets. Les femmes qui prennent ce médicament ne doivent pas allaiter.

Enfants : ni l'innocuité ni l'efficacité de ce médicament n'a été établie en ce qui concerne les enfants. L'utilisation de l'alitrétinoïne n'est pas recommandée aux personnes de moins de 18 ans.

Aînés : l'utilisation de l'alitrétinoïne par les aînés n'a pas été bien étudiée. Il est probable que les aînés courent un risque accru de subir des effets secondaires de ce médicament.

D'autres agents peuvent-ils interagir avec ce médicament ?

Il pourrait se produire une interaction entre l'alitrétinoïne et l'un des médicaments ci-après :

  • les antibiotiques de la famille des tétracyclines (la tétracycline, la doxycycline, la minocycline);
  • les antibiotiques macrolides (par ex. la clarithromycine, l'érythromycine);
  • les antifongiques dont le nom se termine en « azole » (par ex. l'itraconazole, le kétoconazole, le voriconazole);
  • le bocéprévir;
  • la carbamazépine;
  • les contraceptifs oraux à progestatif seul;
  • les inhibiteurs de la protéase du VIH (par ex. l'atazanavir, l'indinavir, le ritonavir, le saquinavir);
  • le méthotrexate;
  • les multivitamines/minéraux (avec vitamines A, D, E ou K; l'acide folique ou le fer);
  • la néfazodone;
  • les progestatifs;
  • le télaprévir;
  • la vitamine A ou d'autres rétinoïdes.

Si vous prenez l'un de ces médicaments, consultez votre médecin ou un pharmacien. Dans votre cas, votre médecin pourrait vous demander de :

  • cesser la prise de l'un des médicaments;
  • remplacer l'un des médicaments par un autre;
  • modifier la manière dont vous prenez l'un des médicaments, ou les deux;
  • ne rien changer du tout.

L'interférence d'un médicament avec un autre n'entraîne pas toujours l'interruption de la prise de l'un d'eux. Demandez à votre médecin quelle est la conduite à tenir en cas d'interactions médicamenteuses.

D'autres médicaments que ceux énumérés précédemment peuvent interagir avec ce médicament. Signalez à votre médecin tout ce que vous prenez, qu'il s'agisse de médicaments sur ordonnance ou en vente libre et de remèdes à base de plantes médicinales. N'oubliez pas de mentionner tout supplément que vous absorbez. Si vous consommez de la caféine, de l'alcool, de la nicotine ou des drogues illicites, vous devriez en avertir votre médecin prescripteur puisque ces substances peuvent modifier l'action de nombreux médicaments.