Comment ce médicament agit-il ? Quels sont ses effets ?

La testostérone appartient à la classe des médicaments appelés androgènes (des hormones masculines). Ce médicament s'utilise pour remplacer la testostérone des hommes atteints d'affections causées par un faible taux de testostérone. Il s'avère également utile dans le traitement d'un dysfonctionnement érectile (des difficultés d'érection ou l'incapacité à atteindre ou à maintenir une érection) et d'autres troubles de la sexualité masculine causés par un faible taux de testostérone.

Ce médicament agit en remplaçant la testostérone que l'organisme devrait normalement produire. La testostérone ne devrait s'utiliser que si la déficience en testostérone a été confirmée par les symptômes et les analyses de sang.

Il se pourrait que votre médecin ait suggéré ce médicament contre une affection qui ne figure pas dans cet article d'information sur les médicaments. En outre, certaines formes de ce médicament pourraient ne pas être utilisées pour tous les troubles mentionnés dans cet article. Si vous n'en avez pas encore discuté avec votre médecin, ou si vous avez des doutes sur les raisons pour lesquelles vous prenez ce médicament, consultez-le. Ne cessez pas de prendre ce médicament sans avoir consulté votre médecin au préalable.

Ne donnez pas ce médicament à quiconque, même à quelqu'un qui souffre des mêmes symptômes que les vôtres. Ce médicament pourrait nuire aux personnes pour lesquelles il n'a pas été prescrit.

Sous quelles formes ce médicament se présente-t-il ?

Chaque capsule transparente de gélatine molle orangée portant l’inscription « T4 » à l’encre noire et remplie d’un liquide huileux transparent incolore à jaune pâle contient 40 mg d’undécanoate de testostérone. Ingrédients non médicinaux : triglycérides à chaînes moyennes, monolaurate de propylène glycol, citrate de triéthyle, encre pharmaceutique, glycérine, gélatine et jaune orangé (E110, FD&C jaune numéro 6), eau purifiée et hydroxyanisole butyle (comme agent de conservation).

Comment doit-on employer ce médicament ?

La dose d'undécanoate de testostérone varie en fonction de la personne qui emploie le médicament. Durant les 2 ou 3 semaines qui suivent l'amorce du traitement, la dose quotidienne employée se situe entre 120 mg et 160 mg répartis en 2 prises fractionnées. Ensuite, la dose d'undécanoate de testostérone se situe habituellement entre 40 mg et 120 mg par jour. Prenez les capsules à l'heure des repas et avalez-les sans croquer ni mâcher.

Plusieurs facteurs peuvent entrer en ligne de compte pour déterminer la dose dont une personne a besoin : son poids, son état de santé et la prise d'autres médicaments. Si votre médecin a recommandé une dose autre que celles indiquées ici, ne modifiez pas la manière de prendre le médicament sans le consulter au préalable.

Il est important d'utiliser ce médicament conformément aux indications de votre médecin. Si vous oubliez une dose, ne vous souciez pas de la dose omise et reprenez le schéma posologique usuel. N'utilisez pas une double dose pour compenser l'omission d'une dose. Si vous hésitez sur la conduite à tenir après avoir omis une dose, demandez conseil à votre médecin ou à un pharmacien.

Entreposez ce médicament à la température ambiante, à l'abri de la lumière et de l'humidité et hors de la portée des enfants.

Ne jetez pas de médicaments dans les eaux usées (par ex. pas dans l'évier ni dans la cuvette des cabinets) ni avec les ordures ménagères. Demandez à votre pharmacien comment vous débarrasser des médicaments inutilisés ou périmés.

Dans quels cas ce médicament est-il déconseillé ?

Ce médicament ne devrait pas s'employer dans les circonstances ci-après :

  • une allergie à la testostérone ou à l'un des ingrédients du médicament ;
  • un cancer confirmé ou suspecté de la prostate ou du sein ;
  • la personne recherchant un traitement est une femme (surtout pas durant une grossesse ou l'allaitement au sein).

Quels sont les effets secondaires possibles de ce médicament ?

Beaucoup de médicaments peuvent provoquer des effets secondaires. Un effet secondaire est une réponse indésirable à un médicament lorsqu'il est pris à des doses normales. Il peut être léger ou grave, temporaire ou permanent.

Les effets secondaires énumérés ci-après ne sont pas ressentis par toutes les personnes qui utilisent ce médicament. Si les effets secondaires vous inquiètent, discutez des risques et des bienfaits de ce médicament avec votre médecin.

Au moins 1 % des personnes recevant ce médicament ont signalé les effets secondaires ci-après. Un grand nombre de ces effets secondaires peuvent être pris en charge et quelques-uns peuvent disparaître d'eux-mêmes avec le temps.

Consultez votre médecin si vous ressentez ces effets secondaires et s'ils sont graves ou gênants. Votre pharmacien pourrait être en mesure de vous donner des conseils sur la conduite à tenir si ces effets secondaires apparaissaient :

  • de l'acné ;
  • des changements de la libido ou du désir sexuel ;
  • une chute des cheveux, une raréfaction des cheveux ou une calvitie ;
  • un comportement agressif ;
  • de la confusion;
  • une douleur abdominale ;
  • une éruption cutanée, ou une démangeaison ;
  • des étourdissements ;
  • un gain de poids ;
  • une haleine à l'odeur désagréable ;
  • une hypertrophie de la prostate ;
  • des maux de gorge et/ou une fièvre ;
  • des maux de tête ;
  • des modifications de l'humeur ;
  • une perte d'appétit;
  • des perturbations du sommeil causées par des problèmes respiratoires (l'apnée du sommeil).

La plupart des effets secondaires figurant ci-après ne surviennent pas très souvent, mais ils pourraient cependant engendrer de graves problèmes si vous ne consultez pas votre médecin ou si vous ne recevez pas des soins médicaux.

Renseignez-vous auprès de votre médecin au plus tôt si l'un des effets secondaires ci-après se manifeste :

  • l'apparition de taches violettes ou rouges sur le corps ou à l'intérieur de la bouche ou du nez ;
  • des battements de cœur rapides ou irréguliers;
  • des bouffées de chaleur ou une rougeur de la peau ou des modifications de la coloration de la peau ;
  • un endolorissement ou un renflement du sein ;
  • une enflure des chevilles et des jambes (pour les personnes ayant des problèmes cardiaques, hépatiques ou rénaux) ;
  • une érection prolongée (plus de 4 heures) ou douloureuse, ou une érection survenant trop souvent ;
  • une fatigue inaccoutumée ou in saignement ;
  • une pression artérielle élevée ;
  • des problèmes urinaires (un changement dans la fréquence ou la couleur des urines ; un égouttement ; une émission de l'urine s'accompagnant d'une douleur ou d'efforts intenses et prolongés ; un faible jet d'urine, de petites quantités d'urine) ;
  • des selles noires et goudronneuses ou des selles claires, ou une urine foncée ;
  • des signes d’un caillot sanguin dans le bras ou la jambe (une douleur à la pression, de la douleur, une enflure, de la chaleur ou une rougeur dans le bras ou la jambe), ou dans les poumons (une difficulté respiratoire, une douleur thoracique vive qui est accentuée par l’inspiration, de la toux, du sang dans les crachats, une sudation excessive ou un évanouissement);
  • des signes d’un désordre de la coagulation (par ex. un saignement du nez inaccoutumé, des ecchymoses, du sang dans l'urine, une toux avec expectoration sanglante, un saignement des gencives, des coupures qui n'arrêtent pas de saigner);
  • des signes de dépression (par ex. un manque de concentration, des fluctuations pondérales, des changements du sommeil, désintérêt à l'égard de nombreuses activités, des pensées suicidaires).
  • des symptômes de troubles hépatiques, comme -
    • une douleur abdominale,
    • le jaunissement du blanc des yeux ou de la peau,
    • de la nausée ou des vomissements,
    • une perte de l'appétit,
    • des selles claires,
    • une urine foncée.

Cessez la prise du médicament et sollicitez immédiatement des soins médicaux s'il se produit une réponse comme :

  • des signes d’une crise cardiaque (par ex. présence de douleur ou de pression à la poitrine, de douleur qui se propage à l’épaule ou au bras, de nausée et de vomissements, de sudation excessive);
  • des signes d'un accident vasculaire cérébral (par ex. des maux de tête soudains ou intenses; une perte de coordination soudaine; des anomalies du champ visuel; un trouble de l'élocution soudain; ou l’apparition inexpliquée de faiblesse, d’engourdissements ou de douleur dans un bras ou une jambe);
  • des symptômes d'une grave réaction allergique comme -
    • une bouffissure du visage ou une enflure de la gorge,
    • une difficulté respiratoire,
    • une éruption cutanée,
    • de l'urticaire.

Certaines personnes peuvent ressentir des effets secondaires autres que ceux énumérés. Consultez votre médecin si vous remarquez un symptôme qui vous inquiète pendant que vous employez ce médicament.

Existe-t-il d'autres précautions d'emploi ou mises en garde ?

Avant d'employer un médicament, ne manquez pas d'informer votre médecin des troubles médicaux ou des allergies que vous pourriez avoir, des médicaments que vous utilisez et de tout autre fait important au sujet de votre santé. Les femmes devraient mentionner si elles sont enceintes ou si elles allaitent. Ces facteurs pourraient avoir une influence sur la façon dont vous devriez employer ce médicament.

AVIS DE SANTÉ CANADA

15 juillet 2014

Santé Canada a émis de nouvelles mises en garde concernant l'emploi des produits contenant de la testostérone. Pour lire dans son intégralité l'avis de Santé Canada, rendez-vous vers le site Web de Santé Canada à l'adresse www.hc-sc.gc.ca.

Analyses de sang : pendant que vous employez ce médicament, votre médecin recommandera peut-être des analyses de sang régulières qui lui permettront de vérifier l'efficacité du médicament et la survenue d'effets secondaires possibles. En outre, la testostérone peut fausser de nombreuses épreuves de laboratoire. Signalez à tous les professionnels de la santé qui pratiquent ces analyses que vous employez ce médicament.

Diabète : L’undécanoate de testostérone peut provoquer une perte de la maîtrise de la glycémie et la tolérance au glucose peut être modifiée. Les personnes atteintes du diabète peuvent trouver nécessaire de mesurer leur glycémie plus fréquemment pendant qu’elles prennent ce médicament. Si vous êtes atteint de diabète ou si vous êtes prédisposé au diabète, discutez avec votre médecin de la façon dont ce médicament pourrait influer sur votre affection, de l'influence de votre affection sur l'administration et l'efficacité de ce médicament, et de la pertinence d'une surveillance médicale spécifique.

Incidents cardiaques et les hommes : il se peut qu'il existe une augmentation du risque d'incidents cardiaques et connexes (par ex.  crises cardiaques, accidents vasculaires cérébraux, morts associées aux maladies cardiaques) chez les hommes qui prennent des médicaments de substitution de la testostérone. Avant d'amorcer un traitement, signalez à votre médecin si vous avez un diabète, une maladie cardiaque, des antécédents de crise cardiaque ou d'accident vasculaire cérébral, ou des facteurs de risque cardiovasculaires (par ex. une pression artérielle élevée, le tabagisme ou un excès de cholestérol sanguin). Si vous souffrez de l'une de ces affections, vous devriez discuter avec votre médecin de la façon dont ce médicament pourrait influer sur votre affection, de l'influence de votre affection sur l'administration et l'efficacité de ce médicament, et de la pertinence d'une surveillance médicale spécifique.

Numération des spermatozoïdes : employé à fortes doses ou à long terme, ce médicament peut abaisser le nombre de spermatozoïdes.

Troubles du sommeil : un traitement par la testostérone peut causer une apnée du sommeil (une interruption de la respiration durant le sommeil) et une élévation de la pression artérielle pour quelques personnes, surtout celles qui ont des facteurs de risque prédisposants comme une surcharge pondérale ou une affection du poumon chronique.

Grossesse : ce médicament n'est pas recommandé aux femmes enceintes.

Allaitement maternel : ce médicament n'est pas recommandé aux femmes qui allaitent.

Enfants : ni l'innocuité ni l'efficacité de ce médicament n'a été établie en ce qui concerne les enfants. Ce médicament n'est pas recommandé pour les jeunes ayant moins de 18 ans.

Aînés : les aînés pourraient présenter des facteurs de risque accru d'une augmentation du volume de la prostate et devraient subir un examen de dépistage du cancer de la prostate avant d'amorcer une thérapie de remplacement de la testostérone. Il existe que des données limitées appuyant l’innocuité et l’efficacité de l’utilisation prolongée de ce médicament chez les personnes de plus de 65 ans.

D'autres agents peuvent-ils interagir avec ce médicament ?

Il pourrait se produire une interaction entre l'undécanoate de testostérone et l'un des agents ci-après :

  • l’acétate de somatostatine;
  • les antibiotiques de la classe des sulfonamides (« sulfas », par ex. le sulfisoxazole, le sulfaméthoxazole);
  • les corticostéroïdes (par ex. la dexaméthasone, l'hydrocortisone, la prednisone) ;
  • la cyclosporine ;
  • la déhydroépiandrostérone;
  • l'hormone adrénocorticotrope (la corticotrophine ou ACTH) ;
  • les antidiabétiques (par ex. le chlorpropamide, le glipizide, le glyburide, l'insuline, la metformine, le natéglinide, la rosiglitazone);
  • le lanréotide;
  • la mifépristone;
  • le natéglinide;
  • l'octreotide;
  • le pasiréotide;
  • le propranolol;
  • la quinine;
  • la warfarine.

Si vous prenez l'un de ces médicaments, consultez votre médecin ou un pharmacien. Dans votre cas, votre médecin peut vous demander de :

  • cesser la prise de l'un des médicaments,
  • remplacer l'un des médicaments par un autre,
  • modifier la manière dont vous prenez l'un des médicaments, ou les deux,
  • ne rien changer du tout.

L'interférence d'un médicament avec un autre n'entraîne pas toujours l'interruption de la prise de l'un d'eux. Demandez à votre médecin quelle est la conduite à tenir en cas d'interactions médicamenteuses.

D'autres médicaments que ceux énumérés précédemment peuvent interagir avec ce médicament. Signalez à votre médecin tout ce que vous prenez, qu'il s'agisse de médicaments sur ordonnance ou en vente libre et de remèdes à base de plantes médicinales. N'oubliez pas de mentionner tout supplément que vous absorbez. Si vous consommez de la caféine, de l'alcool, de la nicotine ou des drogues illicites, vous devriez en avertir votre médecin prescripteur puisque ces substances peuvent modifier l'action de nombreux médicaments.

Tous les contenus sont la propriété de MediResource Inc. 1996 – 2017. Conditions d’utilisation. Les contenus présents ne sont destinés qu’à des fins d’information. Demandez toujours l’avis de votre médecin ou d’un autre professionnel de la santé qualifié sur des questions relatives à une affection médicale. Source : santecheznous.com/drug/getdrug/Taro-Testosterone