Comment ce médicament agit-il ? Quels sont ses effets ?

Le tamoxifène appartient au groupe de médicaments qui combattent le cancer et que l'on appelle des antinéoplasiques, et il se classe plus précisément parmi le groupe des antinéoplasiques désignés antiœstrogènes. Il s'utilise en association avec d'autres médicaments pour traiter un cancer du sein au stade précoce.

Le tamoxifène combat certains types de cancer du sein, appelés cancers du sein hormono-dépendants ou cancers du sein à récepteurs d’œstrogènes positifs en bloquant les effets de l’hormone œstrogène dans le corps. Son action prévient la croissance des types de cellules du cancer du sein qui ont besoin d'œstrogène pour leur croissance et leur survie. Il sert également à traiter le cancer du sein qui a atteint un stade avancé ou qui s'est propagé à d'autres parties du corps.

Ce médicament est disponible sous divers noms de marque ou sous différentes présentations. Une marque spécifique de ce médicament n'est peut-être pas offerte sous toutes les formes ni avoir été approuvée contre toutes les affections dont il est question ici. En outre, certaines formes de ce médicament pourraient ne pas être utilisées contre toutes les affections mentionnées dans cet article.

Il se pourrait que votre médecin ait suggéré ce médicament contre une affection qui ne figure pas dans cet article d'information sur les médicaments. Si vous n'en avez pas encore discuté avec votre médecin, ou si vous avez des doutes sur les raisons pour lesquelles vous prenez ce médicament, consultez-le. Ne cessez pas de prendre ce médicament sans avoir consulté votre médecin au préalable.

Ne donnez pas ce médicament à quiconque, même à quelqu'un qui souffre des mêmes symptômes que les vôtres. Ce médicament pourrait nuire aux personnes pour lesquelles il n'a pas été prescrit.

Sous quelles formes ce médicament se présente-t-il ?

Tamoxifene de Pro Doc n'est plus fabriqué ni vendu au Canada. Lancez une recherche en tapant le mot « tamoxifène » pour trouver des marques qui sont encore offertes. Cet article n'est disponible qu'à des fins de consultation. Si vous utilisez ce médicament, discutez avec votre médecin ou un pharmacien de vos options thérapeutiques.

Comment doit-on employer ce médicament ?

La dose recommandée est de 20 mg à 40 mg par jour, pris en 1 fois ou fractionnés en 2 prises, avec ou sans aliments. Ce médicament peut se prendre avec ou sans aliments. Dans le cas du cancer du sein au stade précoce, un traitement d'une durée de 5 ans est recommandé.

Le tamoxifène cause parfois des nausées mais vous devez absolument continuer à prendre le médicament, même si vous commencez à vous sentir souffrant, sauf indication contraire du médecin. Ne cessez pas de prendre le tamoxifène avant d'en avoir discuté avec votre médecin au préalable.

Plusieurs facteurs peuvent entrer en ligne de compte pour déterminer la dose dont une personne a besoin : son poids, son état de santé et la prise d'autres médicaments. Si votre médecin a recommandé une dose autre que celles indiquées ici, ne modifiez pas la manière de prendre le médicament sans le consulter au préalable.

Il est très important que ce médicament soit pris conformément aux indications de votre médecin. Si vous oubliez une dose, prenez le médicament dès que vous constatez l’omission et reprenez la suite du traitement aussitôt que possible. S'il est presque temps de votre prochaine dose, ne vous souciez pas de la dose omise et reprenez le schéma posologique usuel. N'utilisez pas une double dose pour compenser l'omission d'une dose. Si vous hésitez sur la conduite à tenir après avoir omis une dose, demandez conseil à votre médecin ou à un pharmacien.

Conservez ce médicament à la température ambiante, à l'abri de la lumière et de l'humidité et hors de la portée des enfants.

Ne jetez pas de médicaments dans les eaux usées (par ex. pas dans l'évier ni dans la cuvette des cabinets) ni avec les ordures ménagères. Demandez à votre pharmacien comment vous débarrasser des médicaments inutilisés ou périmés.

Dans quels cas ce médicament est-il déconseillé ?

Abstenez-vous d'employer le tamoxifène dans les circonstances ci-après :

  • une allergie au tamoxifène ou à l'un des ingrédients du médicament;
  • une grossesse en cours ou potentielle.

Quels sont les effets secondaires possibles de ce médicament ?

Beaucoup de médicaments peuvent provoquer des effets secondaires. Un effet secondaire est une réponse indésirable à un médicament lorsqu'il est pris à des doses normales. Il peut être léger ou grave, temporaire ou permanent. Les effets secondaires énumérés ci-après ne sont pas ressentis par toutes les personnes qui prennent ce médicament. Si les effets secondaires vous inquiètent, discutez des risques et des bienfaits de ce médicament avec votre médecin.

Au moins 1 % des personnes prenant ce médicament ont signalé les effets secondaires ci-après. Un grand nombre de ces effets secondaires peuvent être pris en charge et quelques-uns peuvent disparaître d'eux-mêmes avec le temps.

Consultez votre médecin si vous ressentez ces effets secondaires et s'ils sont graves ou gênants. Votre pharmacien pourrait être en mesure de vous donner des conseils sur la conduite à tenir si ces effets secondaires apparaissaient :

  • des bouffées de chaleur;
  • des changements dans le cycle menstruel;
  • une constipation;
  • des crampes dans les jambes;
  • une douleur osseuse;
  • des démangeaisons génitales;
  • une enflure des pieds, des chevilles, ou de la jambe inférieure;
  • une éruption cutanée;
  • des maux de tête;
  • des nausées et des vomissements légers;
  • une perte partielle des cheveux ou des cheveux moins épais;
  • des modifications du goût;
  • une sensation de tête légère.

La plupart des effets secondaires figurant ci-après ne surviennent pas très souvent, mais ils pourraient cependant engendrer de graves problèmes si vous ne consultez pas votre médecin ou si vous ne recevez pas des soins médicaux.

Renseignez-vous auprès de votre médecin au plus tôt si l'un des effets secondaires ci-après se manifeste :

  • des cloques, une desquamation ou un décollement de la peau ou des muqueuses;
  • une douleur ou une sensation de pression dans le bassin;
  • des nausées ou des vomissements aigus;
  • des saignements ou autres pertes vaginales;
  • des signes attribuables à de l’anémie (faible numération de globules rouges; par ex. des étourdissements, de la pâleur, de la fatigue ou de la faiblesse inhabituelle, de l’essoufflement);
  • des signes d'un saignement (par ex. un saignement du nez inhabituel, des ecchymoses, du sang dans l'urine, une toux avec expectoration sanglante, un saignement des gencives, des coupures qui n'arrêtent pas de saigner);
  • des signes de troubles hépatiques (par ex. de la nausée, des vomissements, de la diarrhée, une perte de l'appétit, une perte de poids, le jaunissement de la peau ou du blanc des yeux, une urine sombre, des selles claires);
  • des symptômes d'une baisse du nombre de globules blancs (par ex. des maux de gorge, une fièvre, une toux);
  • des symptômes d'une inflammation du pancréas (par ex. une douleur intense dans la partie supérieure droite de l'abdomen);
  • une toux et un essoufflement;
  • une vision floue ou des anomalies du champ visuel.

Cessez la prise du médicament et sollicitez immédiatement des soins médicaux s'il se produit une réponse comme :

  • une enflure des mains, des pieds ou des chevilles;
  • des signes d'une grave réaction allergique (par ex. de l'urticaire, une difficulté respiratoire, une boursouflure du visage ou une enflure des lèvres, de la langue ou de la gorge);
  • des symptômes d'un caillot de sang dans la jambe (par ex. de la douleur, une enflure ou une rougeur du mollet ou de la jambe);
  • des symptômes d'un caillot de sang dans le poumon (par ex. une douleur thoracique et un essoufflement);
  • des symptômes d'un accident vasculaire cérébral (par ex. l'apparition soudaine d'une faiblesse ou d'un engourdissement dans les bras ou les jambes, d'une difficulté à parler, d'étourdissements ou d'un mal de tête intense);
  • de l'urticaire.

Certaines personnes peuvent ressentir des effets secondaires autres que ceux énumérés. Consultez votre médecin si vous remarquez un symptôme qui vous inquiète pendant que vous employez ce médicament.

Existe-t-il d'autres précautions d'emploi ou mises en garde ?

Avant d'employer un médicament, ne manquez pas d'informer votre médecin des troubles médicaux ou des allergies que vous pourriez avoir, des médicaments que vous utilisez et de tout autre fait important au sujet de votre santé. Les femmes devraient mentionner si elles sont enceintes ou si elles allaitent. Ces facteurs pourraient avoir une influence sur la façon dont vous devriez employer ce médicament.

Aggravation des symptômes : dans le cas de certaines femmes qui prennent ce médicament, la douleur et l'étendue des tissus atteints peuvent augmenter au début du traitement. En règle générale, la situation se corrige dans les quelques semaines suivant le début du traitement par le tamoxifène. Si ces effets se manifestent, communiquez avec votre médecin.

Cancer de l'utérus : le tamoxifène peut augmenter le risque de certains types de cancers de l'utérus. Demandez à votre médecin si une surveillance spéciale est requise. Si vous avez des saignements vaginaux pendant que vous prenez ou après avoir pris ce médicament, communiquez avec votre médecin sans tarder.

Caillots de sang : le tamoxifène peut augmenter le risque de caillots de sang dans les poumons ou les jambes. Ce risque peut augmenter davantage si le tamoxifène est donné avec d'autres formes de chimiothérapie. Si vous avez des antécédents de caillots de sang, discutez avec votre médecin de la façon dont ce médicament pourrait influer sur votre affection, de l'influence de votre affection sur l'administration et l'efficacité de ce médicament, et de la pertinence d'une surveillance médicale spécifique.

Un caillot sanguin présent dans les vaisseaux sanguins du cerveau peut empêcher le sang de parvenir à certaines parties de cet organe, provoquant ainsi un accident vasculaire cérébral. Si vous remarquez des signes attribuables à un accident vasculaire cérébral comme de la confusion, des difficultés d’élocution, une perte de coordination, l’apparition subite de maux de tête ou de changements de la vision, communiquez avec votre médecin dès que possible.

Cataractes : le tamoxifène peut causer des cataractes ou aggraver des cataractes existantes pour certaines personnes. Si une anomalie du champ visuel se manifeste pendant que vous prenez ce médicament, communiquez avec votre médecin.

Globules blancs et plaquettes : les personnes qui ont un faible nombre de globules blancs ou de plaquettes devraient discuter avec leur médecin de la façon dont ce médicament pourrait influer sur leur affection, comment leur affection pourrait influer sur l'administration et l'efficacité de ce médicament, et de la pertinence d'une surveillance médicale spécifique.

Hausse du taux de calcium dans le sang : le tamoxifène peut entraîner une élévation du taux de calcium sanguin dans le cas des femmes dont le cancer du sein s'est répandu à d'autres parties du corps. Vous ferez l'objet d'une surveillance médicale exercée au moyen d'analyses de sang.

Grossesse : ce médicament peut causer des malformations congénitales ou le décès du fœtus en développement et on ne doit pas l’utiliser pendant la grossesse. Une méthode de contraception efficace devrait être employée pendant la durée du traitement et 2 mois après sa fin. Les femmes qui deviennent enceintes pendant la prise de ce médicament devraient communiquer immédiatement avec leur médecin.

Allaitement : on ignore si le tamoxifène passe dans le lait maternel. Si vous prenez ce médicament pendant que vous allaitez, votre bébé pourrait en ressentir les effets. Consultez votre médecin pour savoir si vous devriez continuer l'allaitement.

Enfants : ni l'innocuité ni l'efficacité de ce médicament n'a été établie en ce qui concerne les enfants.

D'autres agents peuvent-ils interagir avec ce médicament ?

Il pourrait se produire une interaction entre le tamoxifène et l'un des agents ci-après :

  • l'acide fusidique;
  • l'alfuzosine;
  • l'aliskirène;
  • l'amiodarone;
  • l'anagrélide;
  • l'anastrozole;
  • les antagonistes du calcium (par ex. l'amlodipine, le diltiazem, la nifédipine, le vérapamil);
  • les antagonistes de la sérotonine (les médicaments anti-émétiques; par ex. le granisétron, l’ondansétron);
  • des antibiotiques de la famille des quinolones (par ex. la ciprofloxacine, la norfloxacine, l'ofloxacine);
  • les antibiotiques macrolides (par ex. la clarithromycine, l'érythromycine); 
  • les antibiotiques « sulfa » (par ex. la sulfadiazine, le sulfaméthoxazole, le sulfisoxazole);
  • les antidépresseurs tricycliques (par ex. l'amitriptyline, la clomipramine, la désipramine, la trimipramine); 
  • les antidiabétiques « gliptine » (par ex. la linagliptine, la saxagliptine, la sitagliptine);
  • des antifongiques dont le nom se termine en « azole » (par ex. le fluconazole, le kétoconazole, le voriconazole);
  • les antipsychotiques (par ex. la chlorpromazine, la clozapine, l'halopéridol, l'olanzapine, la quétiapine, la rispéridone);
  • l'apixaban;
  • l'aprépitant;
  • les autres médicaments contre le cancer (par ex. doxorubicine, méthotrexate, paclitaxel);
  • les barbituriques (par ex. le phénobarbital, le sécobarbital);
  • le bicalutamide;
  • les bloqueurs des récepteurs de l’angiotensine (par ex. le candésartan, l'irbésartan, le losartan);
  • le bosentan;
  • le bosutinib;
  • le bupropion;
  • la capécitabine;
  • la carbamazépine;
  • la cétirizine;
  • le chardon-Marie;
  • le chloramphénicol;
  • la chloroquine;
  • la cimétidine;
  • le cinacalcet;
  • le cisapride;
  • le clobazam;
  • la cocaïne;
  • la colchicine;
  • le conivaptan;
  • la cyclosporine;
  • le dabigatran;
  • le dabrafénib;
  • le dasatinib;
  • le déférasirox;
  • la digoxine;
  • la diphenhydramine;
  • le disopyramide;
  • la dofétilide;
  • le dompéridone;
  • l'évérolimus;
  • le fénofibrate;
  • la flécaïnide;
  • le gemfibrozil;
  • l'hydrocortisone;
  • l'imatinib;
  • les inhibiteurs non-nucléosidiques de la transcriptase inverse du VIH (INNTIs; par ex. la delavirdine, l'éfavirenz, l'étravirine, la névirapine);
  • les inhibiteurs de la protéase du VIH (par ex. l’atazanavir, l'indinavir, le ritonavir, le saquinavir);
  • les inhibiteurs sélectifs du recaptage de la sérotonine (ISRS; par ex. le citalopram, la duloxétine, la fluoxétine, la paroxétine, la sertraline);
  • l'isoniazide;
  • l'ivermectin;
  • le létrozole;
  • le lopéramide;
  • les médicaments de type « statine » pour traiter les niveaux élevés de cholestérol (par ex. l'atorvastatine, la lovastatine, la simvastatine);
  • la méthadone;
  • le métronidazole;
  • la mifepristone;
  • le mirabégron;
  • la nadolol;
  • le nilotinib;
  • la norfloxacine;
  • les œstrogènes (par ex. les œstrogènes conjugués, l'œstradiol, l'éthinylœstradiol);
  • l'oméprazole;
  • le pazopanib;
  • le peginterféron alfa-2b;
  • la pentamidine;
  • la phénytoïne;
  • le pimozide;
  • la pioglitazone;
  • la primidone;
  • la procaïnamide;
  • la quinidine;
  • la quinine;
  • la ranitidine;
  • le répaglinide;
  • la rifabutine;
  • la rifampine;
  • la rilpivirine;
  • le rivaroxaban;
  • la romidepsine;
  • la rosiglitazone;
  • la silodosine;
  • le siméprévir;
  • le sirolimus;
  • le sotalol;
  • le sunitinib;
  • le tacrolimus;
  • la terbinafine;
  • la tétrabénazine;
  • la tétracycline;
  • le ticagrélor;
  • le tocilizumab;
  • le tolbutamide;
  • la tranylcypromine;
  • la trazodone;
  • la trétinoïne (systémique);
  • le triméthoprime;
  • le vandétanib;
  • le vémurafénib;
  • la warfarine;
  • le zafirlukast;
  • la zopiclone.

Si vous prenez l'un de ces médicaments, consultez votre médecin ou un pharmacien. Dans votre cas, votre médecin pourrait vous demander de :

  • cesser la prise de l'un des médicaments;
  • remplacer l'un des médicaments par un autre;
  • modifier la manière dont vous prenez l'un des médicaments, ou les deux;
  • ne rien changer du tout.

L'interférence d'un médicament avec un autre n'entraîne pas toujours l'interruption de la prise de l'un d'eux. Demandez à votre médecin quelle est la conduite à tenir en cas d'interactions médicamenteuses.

D’autres médicaments que ceux énumérés précédemment peuvent interagir avec ce médicament. Signalez à votre médecin tout ce que vous prenez, qu'il s'agisse de médicaments sur ordonnance ou en vente libre et de remèdes à base de plantes médicinales. N'oubliez pas de mentionner tout supplément que vous absorbez. Si vous consommez de la caféine, de l'alcool, de la nicotine ou des drogues illicites, vous devriez en avertir votre médecin prescripteur puisque ces substances peuvent modifier l'action de nombreux médicaments.