Comment ce médicament agit-il ? Quels sont ses effets ?

L'oseltamivir appartient à la famille des médicaments appelés antiviraux. On l'utilise pour combattre les virus de l'influenza qui causent la grippe. Il agit en exerçant une action d'inhibition sur une enzyme dont le virus de la grippe a besoin pour se propager dans tout votre corps. S'il est utilisé dans les 2 jours qui suivent l'apparition des symptômes de la grippe, l'oseltamivir peut réduire d'environ 1 jour la durée de ces symptômes.

L'oseltamivir s'utilise aussi pour prévenir la grippe après un contact direct avec une personne infectée.

Il se pourrait que votre médecin ait suggéré ce médicament contre une affection qui ne figure pas dans cet article d'information sur les médicaments. Si vous n'en avez pas encore discuté avec votre médecin, ou si vous avez des doutes sur les raisons pour lesquelles vous prenez ce médicament, consultez-le. Ne cessez pas de prendre ce médicament sans avoir consulté votre médecin au préalable.

Ne donnez pas ce médicament à quiconque, même à quelqu'un qui souffre des mêmes symptômes que les vôtres. Ce médicament pourrait nuire aux personnes pour lesquelles il n'a pas été prescrit.

Rhume et grippe
Outil santé

Est-il vrai que les antibiotiques peuvent guérir le rhume et la grippe? Les médicaments en vente libre sont-ils tous les mêmes? Découvrez la vérité et combattez immédiatement vos symptômes.

Sous quelles formes ce médicament se présente-t-il ?

Gélules

30 mg
Chaque gélule en gélatine dure, portant les inscriptions « ROCHE » et « 30 mg » imprimées respectivement à l'encre bleue sur le corps et la coiffe jaune pâle, contient 30 mg d'oseltamivir sous forme de phosphate d'oseltamivir. Ingrédients non médicinaux : amidon de maïs, croscarmellose sodique, povidone K30, stéarylfumarate de sodium et talc. Tunique : gélatine, oxyde de fer rouge, oxyde de fer jaune et dioxyde de titane. Encre bleue : AD et C bleu nº 2 comme colorant.

45 mg
Chaque gélule en gélatine dure, portant les inscriptions « ROCHE » et « 45 mg » imprimées respectivement à l'encre bleue sur le corps et la coiffe du même gris, contient 45 mg d'oseltamivir sous forme de phosphate d'oseltamivir. Ingrédients non médicinaux : amidon de maïs, croscarmellose sodique, povidone K30, stéarylfumarate de sodium et talc. Tunique : gélatine, oxyde de fer noir et dioxyde de titane. Encre bleue : AD et C bleu nº 2 comme colorant.

75 mg
Chaque gélule en gélatine dure, portant les inscriptions « ROCHE » et « 75 mg » imprimées respectivement à l'encre bleue sur le corps gris et la coiffe jaune pâle, contient 75 mg d'oseltamivir sous forme de phosphate d'oseltamivir. Ingrédients non médicinaux : amidon de maïs, croscarmellose sodique, povidone K30, stéarylfumarate de sodium et talc. Tunique : gélatine, oxyde de fer noir, oxyde de fer rouge, oxyde de fer jaune et dioxyde de titane. Encre bleue : AD et C bleu nº 2 comme colorant.

Poudre pour suspension orale

Chaque bouteille de mélange de poudre blanche pour reconstitution en une suspension blanche à saveur de tutti frutti, contient 390 mg d'oseltamivir sous forme de phosphate d'oseltamivir, qui, après reconstitution, contient 6 mg/mL d'oseltamivir. Contenus nets après reconstitution: 75 mL. Ingrédients non médicinaux : citrate monosodique, saccharine sodique, benzoate de sodium, sorbitol, dioxyde de titane, arôme tutti frutti et gomme de xanthane.

Comment doit-on employer ce médicament ?

La dose d'oseltamivir recommandée pour les adultes (dès l'âge de 13 ans) pour un traitement antigrippal est 75 mg pris 2 fois par jour dès le 2e jour suivant l'apparition des symptômes grippaux, puis pour 5 jours. On peut prendre l'oseltamivir avec ou sans nourriture. Si le médicament provoque des dérangements d'estomac, prenez-le avec de la nourriture.

Lorsqu'il s'agit d'enfants (âgés de 1 an à 12 ans), la dose appropriée est déterminée à partir du poids corporel, et elle se prend 2 fois par jour.

Lorsqu'il s'agit de prévenir la grippe, le traitement par l'oseltamivir devrait commencer dans les 2 jours qui suivent l'apparition des symptômes provoqués par un contact direct avec une personne infectée. La dose usuelle d'oseltamivir recommandée aux adultes dans le cadre de la prévention grippale est 75 mg pris 1 fois par jour pour 10 jours. La dose recommandée aux enfants d'après leur poids corporel se prend 1 fois par jour. Les enfants et les aînés devraient employer l'oseltamivir pendant au moins 10 jours, bien qu'ils puissent souvent prolonger la durée de leur traitement jusqu'à 14 jours.

Plusieurs facteurs peuvent entrer en ligne de compte pour déterminer la dose dont une personne a besoin : son poids, son état de santé et la prise d'autres médicaments. Si votre médecin a recommandé une dose autre que celles indiquées ici, ne modifiez pas la manière de prendre le médicament sans le consulter au préalable.

Il importe que ce médicament soit pris conformément aux indications de votre médecin. Si vous oubliez une dose, prenez le médicament dès que vous constatez l'omission et reprenez la suite du traitement aussitôt que possible. S'il est presque temps de votre prochaine dose, ne vous souciez pas de la dose omise et reprenez le schéma posologique usuel. N'utilisez pas une double dose pour compenser l'omission d'une dose. Si vous hésitez sur la conduite à tenir après avoir omis une dose, demandez conseil à votre médecin ou à un pharmacien.

Entreposez ce médicament à la température ambiante et hors de la portée des enfants. Après la dilution de la poudre, la suspension orale obtenue peut se conserver à la température ambiante pendant 10 jours, ou au réfrigérateur pendant 17 jours. Agitez bien la bouteille avant chaque utilisation.

Ne jetez pas de médicaments dans les eaux usées (par ex. pas dans l'évier ni dans la cuvette des cabinets) ni avec les ordures ménagères. Demandez à votre pharmacien comment vous débarrasser des médicaments inutilisés ou périmés.

Dans quels cas ce médicament est-il déconseillé ?

Quiconque ayant une allergie à l'oseltamivir ou à l'un des ingrédients de ce médicament, ne devrait pas l'utiliser.

Il ne faut pas donner ce médicament aux enfants de moins de 1 an.

Quels sont les effets secondaires possibles de ce médicament ?

Beaucoup de médicaments peuvent provoquer des effets secondaires. Un effet secondaire est une réponse indésirable à un médicament lorsqu'il est pris à des doses normales. Il peut être léger ou grave, temporaire ou permanent.

Les effets secondaires énumérés ci-après ne sont pas ressentis par toutes les personnes qui prennent ce médicament. Si les effets secondaires vous inquiètent, discutez des risques et des bienfaits de ce médicament avec votre médecin.

Au moins 1 % des personnes prenant ce médicament ont signalé les effets secondaires ci-après. Un grand nombre de ces effets secondaires peuvent être pris en charge et quelques-uns peuvent disparaître d'eux-mêmes avec le temps.

Consultez votre médecin si vous ressentez ces effets secondaires et s'ils sont graves ou gênants. Votre pharmacien pourrait être en mesure de vous donner des conseils sur la conduite à tenir si ces effets secondaires apparaissaient :

  • des brûlures d'estomac;
  • une diarrhée;
  • une douleur abdominale;
  • des étourdissements;
  • de la fatigue;
  • des maux de tête;
  • de la nausée;
  • une toux;
  • des troubles du sommeil;
  • des vomissements.

La plupart des effets secondaires figurant ci-après ne surviennent pas très souvent, mais ils pourraient cependant engendrer de graves problèmes si vous ne consultez pas votre médecin ou si vous ne recevez pas des soins médicaux.

Renseignez-vous auprès de votre médecin au plus tôt si l'un des effets secondaires ci-après se manifeste :

  • des signes d'une atteinte hépatique (le jaunissement de la peau ou du blanc des yeux, une douleur abdominale, une perte de l'appétit, une urine brune, des selles pâles, de la fatigue, ou de la faiblesse).

Cessez de prendre le médicament et sollicitez immédiatement des soins médicaux s'il se produit une réponse comme :

  • des convulsions;
  • délire, confusion, comportement anormal menant le patient à se blesser, délusions, hallucinations, agitation, anxiété, cauchemars;
  • des signes d'une réaction cutanée grave (par ex. la formation d'ampoules, une desquamation, une éruption cutanée sur une grande partie du corps, une éruption cutanée se propageant rapidement ou une éruption cutanée associée à une fièvre ou à une douleur musculaire ou articulaire);
  • des symptômes d'une grave réaction allergique comme une éruption cutanée, une démangeaison, des bouffées de chaleur, une enflure, des difficultés respiratoires, l'œdème du visage et des étourdissements.

Certaines personnes peuvent ressentir des effets secondaires autres que ceux énumérés. Consultez votre médecin si vous remarquez un symptôme qui vous inquiète pendant que vous employez ce médicament.

Existe-t-il d'autres précautions d'emploi ou mises en garde ?

Avant d'employer un médicament, ne manquez pas d'informer votre médecin des troubles médicaux ou des allergies que vous pourriez avoir, des médicaments que vous utilisez et de tout autre fait important au sujet de votre santé. Les femmes devraient mentionner si elles sont enceintes ou si elles allaitent. Ces facteurs pourraient avoir une influence sur la façon dont vous devriez employer ce médicament.

Effets neurologiques : quelques personnes ont signalé, bien que rarement, des problèmes d'ordre neurologique et psychologique pendant qu'elles suivaient un traitement par l'oseltamivir. Elles ont dit avoir eu des hallucinations, des convictions irrationnelles, un comportement anormal et avoir pratiqué l'automutilation. Si l'un de ces symptômes apparaît, sollicitez immédiatement des soins médicaux. Si vous avez des inquiétudes au sujet de ce médicament, communiquez avec votre médecin.

Efficacité : les bienfaits de l'oseltamivir n'ont pas été évalués pour le traitement des symptômes grippaux présents depuis plus de 2 jours.

Fonction hépatique : l'oseltamivir peut également provoquer une réduction de la fonction hépatique et, dans certains cas rares, une insuffisance hépatique. Si vous observez la survenue de symptômes de troubles hépatiques comme de la fatigue, une sensation de malaise, une perte de l'appétit, de la nausée, le jaunissement de la peau ou du blanc des yeux, une urine foncée, des selles claires, une douleur abdominale, ou une enflure et une démangeaison cutanée, prenez contact avec votre médecin immédiatement.

Fonction rénale : les maladies rénales ou la diminution de la fonction rénale peuvent causer l'accumulation de ce médicament dans le corps, ce qui provoque des effets secondaires. Si votre fonction rénale est réduite ou si vous êtes atteint d'une maladie rénale, discutez avec votre médecin de la façon dont ce médicament pourrait influer sur votre affection, de l'influence de votre affection sur l'administration et l'efficacité de ce médicament, et de la pertinence d'une surveillance médicale spécifique.

Vaccin antigrippal : l'oseltamivir n'est pas un produit de remplacement du vaccin antigrippal. Continuez de vous faire vacciner tous les ans contre la grippe comme préconisé par votre médecin.

Grossesse : ce médicament ne devrait pas s'utiliser durant la grossesse à moins que les bienfaits priment les risques. Si une grossesse advient pendant que vous utilisez ce médicament, prenez contact avec votre médecin immédiatement.

Allaitement : on ignore si l'oseltamivir passe dans le lait maternel. Si vous prenez ce médicament pendant que vous allaitez, votre bébé pourrait en ressentir les effets. Consultez votre médecin pour savoir si vous devriez continuer l'allaitement. Les mères qui allaitent un nourrisson qui n'a pas encore 1 an, ne devraient pas employer ce médicament.

Enfants : ni l'innocuité ni l'efficacité de ce médicament n'a été établie en ce qui concerne les enfants ayant moins de 1 an.

D'autres agents peuvent-ils interagir avec ce médicament ?

Il pourrait se produire une interaction entre l'oseltamivir et l'agent ci-après :

  • le clopidogrel;
  • le probénécide;
  • le vaccin antigrippal administré par vaporisation intranasale.

Si vous prenez l'un de ces médicaments, consultez votre médecin ou un pharmacien. Dans votre cas, votre médecin pourrait vous demander de :

  • cesser la prise de l'un des médicaments;
  • remplacer l'un des médicaments par un autre;
  • modifier la manière dont vous prenez l'un des médicaments, ou les deux;
  • ne rien changer du tout.

L'interférence d'un médicament avec un autre n'entraîne pas toujours l'interruption de la prise de l'un d'eux. Demandez à votre médecin quelle est la conduite à tenir en cas d'interactions médicamenteuses.

D'autres médicaments que ceux énumérés précédemment peuvent interagir avec ce médicament. Signalez à votre médecin tout ce que vous prenez, qu'il s'agisse de médicaments sur ordonnance ou en vente libre et de remèdes à base de plantes médicinales. N'oubliez pas de mentionner tout supplément que vous absorbez. Si vous consommez de la caféine, de l'alcool, de la nicotine ou des drogues illicites, vous devriez en avertir votre médecin prescripteur puisque ces substances peuvent modifier l'action de nombreux médicaments.

Tous les contenus sont la propriété de MediResource Inc. 1996 – 2017. Conditions d’utilisation. Les contenus présents ne sont destinés qu’à des fins d’information. Demandez toujours l’avis de votre médecin ou d’un autre professionnel de la santé qualifié sur des questions relatives à une affection médicale. Source : santecheznous.com/drug/getdrug/Tamiflu