Comment ce médicament agit-il ? Quels sont ses effets ?

Le basiliximab appartient au groupe de médicaments appelés immunosuppresseurs. On l'utilise pour prévenir le rejet d'un rein transplanté pendant les 4 à 6 premières semaines qui suivent la greffe. On l'utilise en même temps que d'autres immunosuppresseurs comme la cyclosporine et la prednisone. Le basiliximab agit en se fixant à certains types de globules blancs qui jouent un rôle dans le rejet des greffes.

Ce médicament est disponible sous divers noms de marque ou sous différentes présentations, ou les deux. Une marque spécifique de ce médicament n'est peut-être pas offerte sous toutes les formes ni avoir été approuvée contre toutes les affections dont il est question ici.  En outre, certaines formes de ce médicament pourraient ne pas être utilisées contre toutes les affections mentionnées dans cet article.

Il se pourrait que votre médecin ait suggéré ce médicament contre une affection qui ne figure pas dans cet article d'information sur les médicaments. Si vous n'en avez pas encore discuté avec votre médecin, ou si vous avez des doutes sur les raisons pour lesquelles vous prenez ce médicament, consultez-le.

Sous quelles formes ce médicament se présente-t-il ?

Chaque flacon de verre contient 20 mg de basiliximab. Ingrédients non médicinaux :  hydrogénophosphate disodique, glycine, mannitol, dihydrogénophosphate potassique, chlorure de sodium et sucrose. Sans agent de conservation.

Comment doit-on employer ce médicament ?

La dose de basiliximab est de 20 mg et elle est administrée sous forme d'injection ou de perfusion à l'intérieur d'une veine.

On vous donnera normalement 2 doses de basiliximab. La première dose est administrée tout juste avant le début de l'intervention chirurgicale et la deuxième dose est donnée 4 jours après l'opération. Un médecin ou une infirmière vous donnera le traitement, car il doit être injecté à l'intérieur d'une veine.

Plusieurs facteurs peuvent entrer en ligne de compte pour déterminer la dose dont une personne a besoin : son poids, son état de santé et la prise d'autres médicaments.

Le basiliximab se conserve au réfrigérateur, à une température se situant entre 2 °C et 8 °C.

Ne jetez pas de médicaments dans les eaux usées (par ex. pas dans l'évier ni dans la cuvette des cabinets) ni avec les ordures ménagères. Demandez à votre pharmacien comment vous débarrasser des médicaments inutilisés ou périmés.

Dans quels cas ce médicament est-il déconseillé ?

N'utilisez pas le basiliximab si vous lui êtes allergique ou si vous êtes allergique aux protéines de cellules de souris ou à n'importe quel ingrédient du médicament.

Quels sont les effets secondaires possibles de ce médicament ?

Beaucoup de médicaments peuvent provoquer des effets secondaires. Un effet secondaire est une réponse indésirable à un médicament lorsqu'il est pris à des doses normales. Il peut être léger ou grave, temporaire ou permanent.

Les effets secondaires énumérés ci-après ne sont pas ressentis par toutes les personnes qui prennent ce médicament. Si les effets secondaires vous inquiètent, discutez des risques et des bienfaits de ce médicament avec votre médecin.

Au moins 1 % des personnes prenant ce médicament ont signalé les effets secondaires ci-après. Un grand nombre de ces effets secondaires peuvent être pris en charge et quelques-uns peuvent disparaître d'eux-mêmes avec le temps.

Consultez votre médecin si vous ressentez ces effets secondaires et s'ils sont graves ou gênants. Votre pharmacien pourrait être en mesure de vous donner des conseils sur la conduite à tenir si ces effets secondaires apparaissaient :

  • des battements cardiaques rapides;
  • de la constipation;
  • une diarrhée;
  • de la douleur;
  • une enflure des mains, des chevilles ou des pieds;
  • une éruption cutanée, des démangeaisons ou de l'urticaire;
  • des éternuements;
  • des étourdissements ou une sensation de tête légère;
  • une fièvre;
  • des maux de tête;
  • de la nausée;
  • une prise de poids;
  • des symptômes semblables à ceux de la grippe.

La plupart des effets secondaires figurant ci-après ne surviennent pas très souvent, mais ils pourraient cependant engendrer de graves problèmes si vous ne consultez pas votre médecin ou si vous ne recevez pas des soins médicaux.

Renseignez-vous auprès de votre médecin au plus tôt si l'un des effets secondaires ci-après se manifeste :

  • une pression artérielle élevée;
  • une réduction importante du volume d'urine produit;
  • un retard de la cicatrisation de la plaie chirurgicale;
  • des symptômes attribuables à de l'anémie (par ex. de l'essoufflement, de la pâleur, une accélération du rythme cardiaque);
  • des symptômes attribuables à une infection (par ex. de la fièvre, des frissons, de la toux, des mictions urinaires pénibles ou douloureuses).

Cessez la prise du médicament et sollicitez immédiatement des soins médicaux s'il se produit une réponse comme :

  • une réaction allergique (par ex. une enflure du visage, des lèvres, de la langue, de la difficulté ou des sifflements respiratoires).

Certaines personnes peuvent ressentir des effets secondaires autres que ceux énumérés. Consultez votre médecin si vous remarquez un symptôme qui vous inquiète pendant que vous employez ce médicament.

Existe-t-il d'autres précautions d'emploi ou mises en garde ?

Avant d'employer un médicament, ne manquez pas d'informer votre médecin des troubles médicaux ou des allergies que vous pourriez avoir, des médicaments que vous utilisez et de tout autre fait important au sujet de votre santé. Les femmes devraient mentionner si elles sont enceintes ou si elles allaitent. Ces facteurs pourraient avoir une influence sur la façon dont vous devriez employer ce médicament.

Réactions allergiques et liées à la perfusion : ce médicament peut causer des réactions allergiques et des effets secondaires liés à la perfusion. Certaines de ces réactions sont intenses. Si vous avez un essoufflement, une respiration sifflante, une fièvre, des frissons, une sensation de tête légère, de l'enrouement, des troubles de l'élocution, une syncope, de l'urticaire ou une boursouflure du visage et une enflure de la gorge pendant que vous recevez ce médicament, prévenez votre médecin immédiatement ou demandez immédiatement des soins médicaux.

Si vous observez une réaction intense à la perfusion, vous ne devriez pas recevoir d'autres doses de ce médicament.

Vaccins : les personnes qui reçoivent du basiliximab peuvent ne pas répondre aussi bien aux vaccins ou peuvent être à risque de contracter une maladie après avoir reçu un vaccin vivant. Discutez avec votre médecin si vous avez besoin d'une vaccination pendant que vous employez ce médicament.

Grossesse : le basiliximab ne devrait pas s'utiliser durant la grossesse à moins que les bienfaits priment les risques. Les femmes qui reçoivent ce médicament devraient employer une méthode de contraception adéquate durant leur traitement et les 4 mois qui suivent l'injection de leur dernière dose. Si une grossesse advient pendant que vous utilisez ce médicament, prenez contact avec votre médecin immédiatement.

Allaitement : on ignore si le basiliximab passe dans le lait maternel. Si vous prenez ce médicament pendant que vous allaitez, votre bébé pourrait en ressentir les effets. Consultez votre médecin pour savoir si vous devriez continuer l'allaitement. Les femmes qui emploient ce médicament ne devraient pas allaiter durant leur traitement ni durant les 4 mois qui suivent l'injection de leur dernière dose.

Enfants : ni l'innocuité ni l'efficacité de ce médicament n'a été établie en ce qui concerne les enfants.

D'autres agents peuvent-ils interagir avec ce médicament ?

Il pourrait se produire une interaction entre le basiliximab et l'un des agents ci-après :

  • le belimumab;
  • le denosumab;
  • l'échinacée;
  • le fingolimod;
  • le léflunomide;
  • le natalizumab;
  • le pimécrolimus;
  • le roflumilast;
  • le tacrolimus;
  • le tofacitinib;
  • le trastuzumab;
  • le vaccin antituberculeux BCG;
  • les vaccins vivants (par ex. le vaccin contre la varicelle, la rougeole, les oreillons et la rubéole).

Si vous prenez l'un de ces médicaments, consultez votre médecin ou un pharmacien. Dans votre cas, votre médecin pourrait vous demander de :

  • cesser la prise de l'un des médicaments;
  • remplacer l'un des médicaments par un autre;
  • modifier la manière dont vous prenez l'un des médicaments, ou les deux;
  • ne rien changer du tout.

L'interférence d'un médicament avec un autre n'entraîne pas toujours l'interruption de la prise de l'un d'eux. Demandez à votre médecin quelle est la conduite à tenir en cas d'interactions médicamenteuses.

D'autres médicaments que ceux énumérés précédemment peuvent interagir avec ce médicament. Signalez à votre médecin tout ce que vous prenez, qu'il s'agisse de médicaments sur ordonnance ou en vente libre et de remèdes à base de plantes médicinales. N'oubliez pas de mentionner tout supplément que vous absorbez. Si vous consommez de la caféine, de l'alcool, de la nicotine ou des drogues illicites, vous devriez en avertir votre médecin prescripteur puisque ces substances peuvent modifier l'action de nombreux médicaments.