Comment ce médicament agit-il ? Quels sont ses effets ?

Ce médicament appartient à la classe des médicaments appelés agents ovulatoires. Il s'utilise sous forme de fécondostimulant par les femmes qui ont de la difficulté à concevoir parce qu'elles n'ovulent pas régulièrement. Son action déclenche l'ovulation.

Ce médicament est disponible sous divers noms de marque ou sous différentes présentations, ou les deux. Une marque spécifique de ce médicament n'est peut-être pas offerte sous toutes les formes ni avoir été approuvée contre toutes les affections dont il est question ici. En outre, certaines formes de ce médicament pourraient ne pas être utilisées contre toutes les affections mentionnées dans cet article.

Il se pourrait que votre médecin ait suggéré ce médicament contre une affection qui ne figure pas dans cet article d'information sur les médicaments. Si vous n'en avez pas encore discuté avec votre médecin, ou si vous avez des doutes sur les raisons pour lesquelles vous prenez ce médicament, consultez-le. Ne cessez pas de prendre ce médicament sans avoir consulté votre médecin au préalable.

Ne donnez pas ce médicament à quiconque, même à quelqu'un qui souffre des mêmes symptômes que les vôtres. Ce médicament pourrait nuire aux personnes pour lesquelles il n'a pas été prescrit.

Sous quelles formes ce médicament se présente-t-il ?

Serophene de Pharmascience n'est plus fabriqué ni vendu au Canada. Lancez une recherche en tapant le mot « clomiphène » pour trouver des marques qui sont encore offertes. Cet article n'est disponible qu'à des fins de consultation. Si vous utilisez ce médicament, discutez avec votre médecin ou un pharmacien de vos options thérapeutiques.

Comment doit-on employer ce médicament ?

La dose initiale recommandée de clomiphène est 50 mg par jour pendant 5 jours.

Si vous n'avez pas eu de récents saignements utérins, le traitement peut commencer à n'importe quel moment. En cas de saignement (spontané ou induit par la progestine), le traitement par le clomiphène est commencé le 5e jour du cycle. Si l'ovulation n'a pas lieu au cours du premier cycle qui suit l'emploi du médicament, une dose de 100 mg par jour peut être utilisée pendant 5 jours au cours du deuxième cycle selon les indications de votre médecin traitant.

La dose maximale de ce médicament est 100 mg par jour pendant 5 jours. Il n'est pas recommandé d'utiliser ce médicament pour plus de 3 cycles de traitement.

Plusieurs facteurs peuvent entrer en ligne de compte pour déterminer la dose dont une personne a besoin : son poids, son état de santé et la prise d'autres médicaments. Si votre médecin a recommandé une dose autre que celles indiquées ici, ne modifiez pas la manière de prendre le médicament sans le consulter au préalable.

Il est important d'utiliser ce médicament conformément aux indications de votre médecin. Si vous oubliez une dose, prenez le médicament dès que vous constatez l'omission et reprenez la suite du traitement aussitôt que possible. S'il est presque temps de votre prochaine dose, ne vous souciez pas de la dose omise et reprenez le schéma posologique usuel. N'utilisez pas une double dose pour compenser l'omission d'une dose. Si vous hésitez sur la conduite à tenir après avoir omis une dose, demandez conseil à votre médecin ou à un pharmacien.

Entreposez ce médicament à la température ambiante, à l'abri de la lumière et de l'humidité et hors de la portée des enfants.

Ne jetez pas de médicaments dans les eaux usées (par ex. pas dans l'évier ni dans la cuvette des cabinets) ni avec les ordures ménagères. Demandez à votre pharmacien comment vous débarrasser des médicaments inutilisés ou périmés.

Dans quels cas ce médicament est-il déconseillé ?

Abstenez-vous d'employer ce médicament dans les circonstances ci-après :

  • une allergie au clomiphène ou à l'un des ingrédients du médicament;
  • un état dépressif;
  • des fibromes dans l'utérus;
  • une grossesse;
  • un kyste ovarien (sauf s'il s'agit d'un ovaire polykystique);
  • une maladie du foie ou une fonction hépatique diminuée par le passé;
  • un saignement utérin anormal de cause inconnue;
  • une thrombophlébite (inflammation d'une veine avec formation d'un caillot de sang);
  • des tumeurs hormonodépendantes (tumeurs dont la croissance est stimulée par des hormones sexuelles comme l'œstrogène).

Quels sont les effets secondaires possibles de ce médicament ?

Beaucoup de médicaments peuvent provoquer des effets secondaires. Un effet secondaire est une réponse indésirable à un médicament lorsqu'il est pris à des doses normales. Il peut être léger ou grave, temporaire ou permanent.

Les effets secondaires énumérés ci-après ne sont pas ressentis par toutes les personnes qui prennent ce médicament. Si les effets secondaires vous inquiètent, discutez des risques et des bienfaits de ce médicament avec votre médecin.

Au moins 1 % des personnes prenant ce médicament ont signalé les effets secondaires ci-après. Un grand nombre de ces effets secondaires peuvent être pris en charge et quelques-uns peuvent disparaître d'eux-mêmes avec le temps.

Consultez votre médecin si vous ressentez ces effets secondaires et s'ils sont graves ou gênants. Votre pharmacien pourrait être en mesure de vous donner des conseils sur la conduite à tenir si ces effets secondaires apparaissaient :

  • de l'agitation;
  • des bouffées de chaleur;
  • un état de nervosité;
  • des étourdissements ou une sensation de tête légère;
  • de la fatigue;
  • des maux de tête;
  • de la nausée ou des vomissements (ni graves ni persistants);
  • des règles abondantes ou un saignement entre les règles;
  • une sensibilité des seins;
  • des troubles du sommeil.

La plupart des effets secondaires figurant ci-après ne surviennent pas très souvent, mais ils pourraient cependant engendrer de graves problèmes si vous ne recevez pas des soins médicaux.

Renseignez-vous auprès de votre médecin au plus tôt si l'un des effets secondaires ci-après se manifeste :

  • une dépression;
  • des « éclairs »;
  • une sensibilité à la lumière;
  • des symptômes de troubles hépatiques (par ex. le jaunissement du blanc des yeux ou de la peau, une douleur abdominale, un appétit médiocre, une urine foncée ou des selles claires);
  • une vision double ou diminuée, ou un autre problème de la vue;
  • une vision floue.

Cessez la prise du médicament et sollicitez immédiatement des soins médicaux s'il se produit une réponse comme :

  • des symptômes d'une grave réaction allergique (de l'urticaire, un essoufflement, une boursouflure du visage ou une enflure de la gorge);
  • des symptômes du syndrome d'hyperstimulation ovarienne (une difficulté respiratoire, une gêne abdominale ou une douleur pelvienne, une sensation de ballonnement, de la nausée, des vomissements, une diarrhée, un volume d'urine plus faible, un gain de poids rapide).

Certaines personnes peuvent ressentir des effets secondaires autres que ceux énumérés. Consultez votre médecin si vous remarquez un symptôme qui vous inquiète pendant que vous employez ce médicament.

Existe-t-il d'autres précautions d'emploi ou mises en garde ?

Avant d'employer un médicament, ne manquez pas d'informer votre médecin des troubles médicaux ou des allergies que vous pourriez avoir, des médicaments que vous utilisez et de tout autre fait important au sujet de votre santé. Les femmes devraient mentionner si elles sont enceintes ou si elles allaitent. Ces facteurs pourraient avoir une influence sur la façon dont vous devriez employer ce médicament.

Anomalies du champ visuel : une vue trouble ou d'autres problèmes de vision (comme des images consécutives, des éclairs, une vision double ou une sensibilité à la lumière) peut occasionnellement se produire avec la prise de clomiphène ou peu après la fin du traitement. Ces types de problèmes qui influent sur l'acuité visuelle pourraient poser un danger lors de la conduite d'une voiture ou le fonctionnement des machines surtout dans des conditions d'éclairage variable. Si vous ressentez de tels effets, cessez de prendre le médicament et communiquez avec votre médecin.

Augmentation ovarienne et syndrome d'hyperstimulation ovarienne (SHO) : un traitement par le clomiphène pourrait entraîner ces troubles. Parmi les signes avertisseurs précoces, on retrouve une gêne abdominale ou une douleur pelvienne, une sensation de ballonnement, de la nausée, des vomissements, une diarrhée et un gain de poids. Prévenez votre médecin immédiatement si l'un de ces symptômes apparaissait après la prise de clomiphène.

Grossesse ectopique : les femmes qui ont des rapports fécondants après avoir suivi un traitement par le clomiphène courent un risque accru de grossesse ectopique (c.-à-d. que le bébé se développe hors de l'utérus et dans l'une des trompes de Fallope). Il est important de vérifier par ultrason, et dès le début de la grossesse, que le bébé se développe dans l'utérus maternel.

Kyste ovarien : les personnes qui suivent un traitement par le clomiphène courent le risque d'un kyste ovarien. Les femmes devraient signaler à leur médecin toute gêne abdominale ou douleur pelvienne, un gain de poids, une gêne ou une sensation de ballonnement après l'emploi du clomiphène.

Les femmes atteintes du syndrome d'hyperstimulation ovarienne (SHO) pourraient également faire l'expérience d'une difficulté respiratoire et avoir un volume d'urine plus faible. Votre médecin examinera régulièrement le pelvis au cours des 2 et 3 semaines qui suivront l'amorce de chaque traitement.

Naissances multiples : les naissances multiples (des jumeaux, des triplés, des quadruplés et des quintuplés) peuvent être jusqu'à 10 fois plus fréquentes lorsque la conception s'est produite au cours d'un cycle durant lequel le clomiphène avait été employé.

Observance : il est extrêmement important de comprendre votre traitement et de vous conformer aux indications d'emploi. Ne manquez pas de poser toute question que vous pourriez avoir à votre médecin.

Grossesse : le clomiphène ne devrait pas s'employer durant la grossesse.

Allaitement : on ignore si le clomiphène passe dans le lait maternel. Si vous prenez ce médicament pendant que vous allaitez, votre bébé pourrait en ressentir les effets. Le clomiphène peut aussi diminuer le volume de lait produit par les mères qui allaitent. Consultez votre médecin pour savoir si vous devriez continuer l'allaitement.

Enfants : ce médicament est destiné aux femmes en âge de procréer; par conséquent, ni l'innocuité ni l'efficacité de ce médicament n'ont été établies en ce qui concerne les enfants.

Aînés : ce médicament est destiné aux femmes en âge de procréer; par conséquent, ni l'innocuité ni l'efficacité de ce médicament n'ont été établies en ce qui concerne les aînés.

D'autres agents peuvent-ils interagir avec ce médicament ?

Signalez à votre médecin tout ce que vous prenez, qu'il s'agisse de médicaments sur ordonnance ou en vente libre et de remèdes à base de plantes médicinales. N'oubliez pas de mentionner tout supplément que vous absorbez. Si vous consommez de la caféine, de l'alcool, de la nicotine ou des drogues illicites, vous devriez en avertir votre médecin prescripteur puisque ces substances peuvent modifier l'action de nombreux médicaments. Dans votre cas, votre médecin pourrait vous demander de :

  • cesser la prise de l'un des médicaments;
  • remplacer l'un des médicaments par un autre;
  • modifier la manière dont vous prenez l'un des médicaments, ou les deux;
  • ne rien changer du tout.

L'interférence d'un médicament avec un autre n'entraîne pas toujours l'interruption de la prise de l'un d'eux. Dans bien des cas, les interactions sont voulues ou font l'objet d'un suivi minutieux. Demandez à votre médecin quelle est la conduite à tenir en cas d'interactions médicamenteuses.