Comment ce médicament agit-il ? Quels sont ses effets ?

La lénalidomide appartient au groupe de médicaments qui combattent le cancer et que l'on appelle des antinéoplasiques, et plus précisément au groupe d'antinéoplasiques désignés agents immunomodulateurs. Elle exerce plusieurs actions qui consistent à freiner la croissance des cellules cancéreuses et à augmenter l'activité du système de défense du corps contre les cellules cancéreuses.

La lénalidomide s'utilise dans le traitement du myélome multiple (un type de leucémie) des personnes qui ont préalablement reçu au moins une autre thérapie. Elle s'utilise aussi dans le traitement de l'anémie des personnes atteintes de rares désordres de la moelle osseuse (par ex. des syndromes myélodysplasiques).

Ce médicament est disponible sous divers noms de marque ou sous différentes présentations, ou les deux. Une marque spécifique de ce médicament n'est peut-être pas offerte sous toutes les formes ni avoir été approuvée contre toutes les affections dont il est question ici. En outre, certaines formes de ce médicament pourraient ne pas être utilisées contre toutes les affections mentionnées dans cet article.

Il se pourrait que votre médecin ait suggéré ce médicament contre une affection qui ne figure pas dans cet article d'information sur les médicaments. Si vous n'en avez pas encore discuté avec votre médecin, ou si vous avez des doutes sur les raisons pour lesquelles vous prenez ce médicament, consultez-le. Ne cessez pas de prendre ce médicament sans avoir consulté votre médecin au préalable.

Ne donnez pas ce médicament à quiconque, même à quelqu'un qui souffre des mêmes symptômes que les vôtres. Ce médicament pourrait nuire aux personnes pour lesquelles il n'a pas été prescrit.

Sous quelles formes ce médicament se présente-t-il ?

5 mg
Chaque capsule blanche, opaque, portant les inscriptions « REV » et « 5 mg » imprimées à l'encre noire, contient 5 mg de lénalidomide. Ingrédients non médicinaux : lactose anhydre, cellulose microcristalline, croscarmellose sodique, stéarate de magnésium, gélatine et dioxyde de titane.

10 mg
Chaque capsule opaque, bleu-vert à une extrémité et jaune pâle à l'autre, portant les inscriptions « REV » et « 10 mg » imprimées à l'encre noire, contient 10 mg de lénalidomide. Ingrédients non médicinaux : lactose anhydre, cellulose microcristalline, croscarmellose sodique, stéarate de magnésium, gélatine, dioxyde de titane, AD et C bleu nº 2 et oxyde de fer jaune.

15 mg
Chaque capsule opaque, bleu nattier à une extrémité et blanche à l'autre, portant les inscriptions « REV » et « 15 mg » imprimées à l'encre noire, contient 15 mg de lénalidomide. Ingrédients non médicinaux : lactose anhydre, cellulose microcristalline, croscarmellose sodique, stéarate de magnésium, gélatine, dioxyde de titane, AD et C bleu nº 2.

20 mg
Chaque capsule opaque, bleu-vert à une extrémité et bleu nattier à l'autre, portant les inscriptions « REV » et « 20 mg » imprimées à l'encre noire, contient 20 mg de lénalidomide. Ingrédients non médicinaux : lactose anhydre, cellulose microcristalline, croscarmellose sodique, stéarate de magnésium, gélatine, dioxyde de titane, AD et C bleu nº 2 et oxyde de fer jaune.

25 mg
Chaque capsule blanche, opaque, portant les inscriptions « REV » et « 25 mg » imprimées à l'encre noire, contient 25 mg de lénalidomide. Ingrédients non médicinaux : lactose anhydre, cellulose microcristalline, croscarmellose sodique, stéarate de magnésium, gélatine et dioxyde de titane.

Comment doit-on employer ce médicament ?

La dose initiale de lénalidomide recommandée pour le traitement du myélome multiple est 25 mg par jour, pris par la bouche. Il se prend généralement pendant 21 jours consécutifs, puis une pause de 7 jours s'ensuit, et la prise recommence pour 21 jours. Le dosage sera ajusté par votre médecin en fonction des effets secondaires et de l'efficacité du médicament.

Pour les syndromes myélodysplasiques, la dose initiale recommandée pour les adultes est de 10 mg par jour pendant 21 jours; elle est suivie d'un arrêt de médicament pendant 7 jours, puis le traitement est recommencé pendant 21 jours. Le dosage sera ajusté par votre médecin en fonction des effets secondaires et de l'efficacité du médicament.

Plusieurs facteurs peuvent entrer en ligne de compte pour déterminer la dose dont une personne a besoin : son poids, son état de santé et la prise d'autres médicaments. Si votre médecin a recommandé une dose autre que celles indiquées ici, ne modifiez pas la manière de prendre le médicament sans le consulter au préalable.

Les capsules de lénalidomide devraient être prises à la même heure tous les jours et avalées en entier avec un verre d'eau. Ce médicament peut se prendre avec ou sans aliments. Les capsules ne devraient pas être cassées, mâchées ni ouvertes.

Il est important d'utiliser ce médicament conformément aux indications de votre médecin. Si vous oubliez une dose, prenez le médicament dès que vous constatez l'omission et reprenez la suite du traitement aussitôt que possible. Si vous devez prendre votre prochaine dose dans moins de 12 heures, ne vous souciez pas de la dose omise et reprenez le schéma posologique usuel. N'utilisez pas une double dose pour compenser l'omission d'une dose. Si vous hésitez sur la conduite à tenir après avoir omis une dose, demandez conseil à votre médecin ou à un pharmacien.

Entreposez ce médicament à la température ambiante, à l'abri de la lumière et de l'humidité et hors de la portée des enfants.

Ne jetez pas de médicaments dans les eaux usées (par ex. pas dans l'évier ni dans la cuvette des cabinets) ni avec les ordures ménagères. Demandez à votre pharmacien comment vous débarrasser des médicaments inutilisés ou périmés.

Dans quels cas ce médicament est-il déconseillé ?

Abstenez-vous d'employer la lénalidomide dans les circonstances ci-après :

  • une allergie à la lénalidomide ou à l'un des ingrédients du médicament;
  • une allergie à la thalidomide;
  • l'allaitement au sein;
  • une grossesse confirmée ou soupçonnée;
  • un faible nombre de plaquettes ou des désordres de saignement.

Quels sont les effets secondaires possibles de ce médicament ?

Beaucoup de médicaments peuvent provoquer des effets secondaires. Un effet secondaire est une réponse indésirable à un médicament lorsqu'il est pris à des doses normales. Il peut être léger ou grave, temporaire ou permanent.

Les effets secondaires énumérés ci-après ne sont pas ressentis par toutes les personnes qui prennent ce médicament. Si les effets secondaires vous inquiètent, discutez des risques et des bienfaits de ce médicament avec votre médecin.

Au moins 1 % des personnes prenant ce médicament ont signalé les effets secondaires ci-après. Un grand nombre de ces effets secondaires peuvent être pris en charge et quelques-uns peuvent disparaître d'eux-mêmes avec le temps.

Consultez votre médecin si vous ressentez ces effets secondaires et s'ils sont graves ou gênants. Votre pharmacien pourrait être en mesure de vous donner des conseils sur la conduite à tenir si ces effets secondaires apparaissaient :

  • une altération des sensations gustatives;
  • l'anxiété;
  • des brûlures d'estomac;
  • une constipation;
  • une diarrhée;
  • une douleur articulaire ou une douleur musculaire;
  • une douleur oculaire;
  • une douleur osseuse;
  • une éruption cutanée accompagnée de démangeaison;
  • des étourdissements;
  • des fluctuations du poids corporel;
  • de l'irritabilité;
  • de la fatigue;
  • de la nausée;
  • un mal de dos;
  • des maux de tête;
  • des modifications de l'humeur;
  • une peau sèche;
  • une perte d'appétit;
  • une perte de cheveux;
  • une rougeur oculaire accompagnée d'une démangeaison;
  • une sécheresse de la bouche;
  • une sécheresse oculaire;
  • une sudation accrue;
  • des sueurs nocturnes;
  • des tremblements;
  • des troubles du sommeil;
  • des vomissements.

La plupart des effets secondaires figurant ci-après ne surviennent pas très souvent, mais ils pourraient cependant engendrer de graves problèmes si vous ne consultez pas votre médecin ou si vous ne recevez pas des soins médicaux.

Renseignez-vous auprès de votre médecin au plus tôt si l'un des effets secondaires ci-après se manifeste :

  • des anomalies du champ visuel (par ex. une vision floue);
  • la confusion;
  • une diarrhée persistante (une diarrhée qui semble durer);
  • une douleur abdominale;
  • une enflure des pieds ou des jambes;
  • un évanouissement;
  • une faiblesse musculaire;
  • une fièvre ou des signes d'infection (par ex. une rougeur ou une enflure, des maux de gorge ou une toux ramenant du mucus);
  • des lésions dans la bouche;
  • des picotements ou un engourdissement des mains et des pieds ou une faiblesse musculaire qui entrave les activités quotidiennes;
  • des signes attribuables à une baisse ou une élévation excessive des taux de sodium ou de potassium (par ex. de la douleur ou des crampes musculaires, de la faiblesse, une irrégularité des battements cardiaques);
  • des signes de dépression (par ex. des fluctuations du poids corporel, une humeur triste, le manque d'intérêt pour les activités que vous trouviez agréables, des pensées suicidaires, des sentiments de culpabilité ou de dévalorisation, des troubles du sommeil);
  • des signes d'infections inaccoutumées (par ex. une fièvre ou des frissons, une diarrhée aiguë, un essoufflement, des étourdissements prolongés, des maux de tête, un cou raide, une perte de poids ou de l'apathie);
  • des signes d'une augmentation du taux de sucre sanguin (par ex. un besoin d'uriner fréquemment, une augmentation de la soif, une consommation de nourriture excessive, une perte de poids inexpliquée, une mauvaise cicatrisation des plaies, des infections, une haleine à odeur fruitée);
  • des signes d'une pression artérielle basse, comme des étourdissements, une sensation de tête légère ou une syncope;
  • des symptômes attribuables à des problèmes hépatiques (par ex. une démangeaison cutanée, une douleur abdominale, le jaunissement du blanc des yeux ou de la peau, une perte de l'appétit, des selles claires, une urine foncée);
  • des symptômes d'anémie (par ex. de la fatigue, de la faiblesse, une peau pâle, des battements de cœur rapides ou irréguliers);
  • une toux persistante (une toux qui ne semble pas vouloir disparaître).

Cessez de prendre le médicament et sollicitez immédiatement des soins médicaux s'il se produit une réponse comme :

  • des battements cardiaques anormaux ou irréguliers;
  • des signes attribuables à des problèmes cardiaques (par ex. une réduction de la capacité à faire de l'exercice, une accélération du pouls, de l'essoufflement, une enflure des chevilles et un serrement à la poitrine);
  • des signes de formation de caillots de sang (par ex. une toux avec expectoration sanglante; des douleurs dans le thorax, l'aine ou la jambe, en particulier au mollet; une faiblesse ou un engourdissement dans un bras ou une jambe);
  • des signes d'un accident vasculaire cérébral (par ex. un essoufflement soudain et inexpliqué, des maux de tête soudains ou intenses, une modification soudaine de la vue, une perte de coordination soudaine, un trouble de l'élocution soudain);
  • des symptômes de saignement (y compris des vomissements de sang ou d'une matière qui ressemble à du marc de café, des selles sombres ou sanguinolentes, ou du sang dans l'urine);
  • des symptômes de troubles pulmonaires (comme de la toux, un essoufflement ou une respiration sifflante);
  • des symptômes d'une réaction allergique grave (comme une difficulté respiratoire, de l'urticaire, une boursouflure du visage ou une enflure de la gorge);
  • des symptômes d'une réaction grave cutanée (par ex. les cloques, surtout autour les yeux, le nez et la bouche; une desquamation de la peau; une douleur de peau inexpliqué qui recouvre une grande surface du corps; une éruption cutanée qui se propage rapidement ou qui recouvre une grande surface du corps);
  • des symptômes semblables à ceux de la grippe (par ex. un endolorissement musculaire, de la fatigue, une fièvre, des frissons, de la sudation).

Certaines personnes peuvent ressentir des effets secondaires autres que ceux énumérés. Consultez votre médecin si vous remarquez un symptôme qui vous inquiète pendant que vous employez ce médicament.

Existe-t-il d'autres précautions d'emploi ou mises en garde ?

Avant d'employer un médicament, ne manquez pas d'informer votre médecin des troubles médicaux ou des allergies que vous pourriez avoir, des médicaments que vous utilisez et de tout autre fait important au sujet de votre santé. Ces facteurs pourraient avoir une influence sur la façon dont vous devriez employer ce médicament.

Caillots de sang : la lénalidomide accroît le risque de formation de caillots de sang dans les jambes et les poumons. Si vous observez un essoufflement soudain, une douleur thoracique, de la douleur aux bras ou aux jambes, et une enflure, prenez contact avec votre médecin immédiatement.

Deuxième cancer : un petit nombre de patients atteints d'un myélome multiple ont rapporté l'apparition d'un deuxième cancer comme un cancer de la peau ou un autre cancer invasif. Si cette question vous préoccupe, discutez-en avec votre professionnel de la santé.

Diabète : la lénalidomide peut faire augmenter le taux de sucre sanguin et modifier la tolérance au glucose. Il se pourrait que les personnes atteintes de diabète aient à vérifier leur taux de sucre sanguin plus souvent durant la prise de ce médicament.

Les personnes atteintes de diabète, ou celles qui sont prédisposées au diabète, devraient discuter avec leur médecin de la façon dont ce médicament pourrait influer sur leur affection, comment leur affection pourrait influer sur l'administration et l'efficacité de ce médicament, et de la pertinence d'une surveillance médicale spécifique.

Don de sang : vous ne devez pas donner de sang pendant votre traitement avec de la lénalidomide ni pendant les quatre semaines suivant l'arrêt du traitement. Si une femme enceinte reçoit le sang que vous avez donné, son bébé pourrait être exposé à la lénalidomide et ainsi naître avec une malformation congénitale.

Effets cardiovasculaires : les effets de ce médicament peuvent influer sur le cœur et les vaisseaux sanguins. Les personnes atteintes d'une maladie cardiaque, d'une pression artérielle élevée, et d'autres affections du cœur et de la circulation sanguine devraient discuter avec leur médecin de la façon dont ce médicament pourrait influer sur leur affection, comment leur affection pourrait influer sur l'administration et l'efficacité de ce médicament, et de la pertinence d'une surveillance médicale.

Fonction hépatique : on a signalé que ce médicament avait provoqué une réduction de la fonction hépatique, notamment une insuffisance hépatique mortelle. Si vous observez la survenue de symptômes de troubles hépatiques comme de la fatigue, une sensation de malaise, une perte de l'appétit, de la nausée, le jaunissement de la peau ou du blanc des yeux, une urine foncée, des selles claires, une douleur abdominale, ou une enflure et une démangeaison cutanée, prenez contact avec votre médecin immédiatement. Votre médecin surveillera votre fonction hépatique par des analyses de sang qu'il prescrira régulièrement pendant que vous employez ce médicament.

Fonction rénale : les maladies rénales ou la diminution de la fonction rénale peuvent causer l'accumulation de ce médicament dans le corps, ce qui provoque des effets secondaires. En cas d'atteintes rénales, discutez avec votre médecin de la façon dont ce médicament pourrait influer sur votre affection, de l'influence de votre affection sur l'administration et l'efficacité de ce médicament, et de la pertinence d'une surveillance médicale spécifique.

Infections : lorsque la prise de la lénalidomide réduit le nombre des cellules qui combattent l'infection dans le corps (les globules blancs), elle augmente le risque d'infection. Si vous remarquez les signes d'une infection comme une fièvre ou des frissons, une diarrhée aiguë, un essoufflement, des étourdissements prolongés, des maux de tête, un cou raide, une perte de poids ou de l'apathie, prenez immédiatement contact avec votre médecin.

Saignement : la lénalidomide peut provoquer une baisse du nombre de plaquettes dans le sang, ce qui rend les saignements plus difficiles à faire cesser. Si vous remarquez des signes de saignement, comme des saignements de nez fréquents, des ecchymoses inexpliquées, ou des selles noirâtres et goudronneuses, signalez-le à votre médecin au plus tôt. Votre médecin demandera des analyses de sang régulières pour s'assurer que tout problème potentiel soit détecté de manière précoce.

Somnolence ou vigilance réduite : ce médicament ne devrait pas induire de la somnolence ni altérer votre capacité de conduire ou de faire fonctionner des machines. Certaines personnes peuvent toutefois se sentir faibles. Abstenez-vous de conduire ou de faire fonctionner des machines si vous vous sentez faible.

Syndrome de lyse tumorale : la lénalidomide, comme plusieurs autres médicaments utilisés pour combattre le cancer, provoque la mort soudaine de nombreuses cellules cancéreuses au début du traitement. Cette action peut surcharger l'organisme de déchets cellulaires. Ainsi, le corps peut ne pas pouvoir se débarrasser de tous les déchets assez rapidement. Lorsque ce phénomène se produit, il se peut que vous ressentiez de la nausée, de l'essoufflement, des douleurs articulaires ou que vous remarquiez un brouillement de votre urine. C'est ce que l'on appelle le syndrome de lyse tumorale. Il se peut que votre médecin vous prescrive certains médicaments pour aider votre corps à se débarrasser de ses déchets. Assurez-vous de bien comprendre le mode d'emploi de ces médicaments et de signaler immédiatement à votre médecin ces signes et symptômes.

Grossesse : ce médicament ne devrait pas s'employer durant la grossesse, car il est susceptible de causer de graves malformations congénitales. Les femmes qui prennent la lénalidomide doivent utiliser 2 méthodes de contraception pendant le traitement avec ce médicament et pendant au moins 4 semaines après la fin du traitement.

Votre médecin pourrait vous demander d'effectuer un test de grossesse avant d'amorcer un traitement par la lénalidomide. Si une grossesse advient pendant que vous utilisez la lénalidomide, prenez contact avec votre médecin immédiatement.

Les hommes qui emploient la lénalidomide doivent utiliser un préservatif en latex quand ils ont des rapports sexuels avec des femmes susceptibles de concevoir. Ils doivent continuer à utiliser un condom pendant au moins 4 semaines après la fin du traitement.

Allaitement : l'innocuité de la lénalidomide n'a pas été établie en ce qui concerne les nourrissons. On ignore si la lénalidomide passe dans le lait maternel. Comme un bébé peut subir de graves lésions s'il est exposé à ce médicament, les mères qui allaitent ne doivent pas utiliser ce médicament.

Enfants : ni l'innocuité ni l'efficacité de ce médicament n'a été établie en ce qui concerne les enfants.

Aînés : les personnes âgées de plus de 65 ans qui emploient la lénalidomide pourraient observer plus fréquemment la survenue d'effets secondaires touchant le cœur et les reins. Votre médecin désirera probablement surveiller votre état de santé de plus près pendant que vous emploierez ce médicament.

D'autres agents peuvent-ils interagir avec ce médicament ?

Il pourrait se produire une interaction entre la lénalidomide et l'un des agents ci-après :

  • l'abatacept;
  • l'anakinra;
  • le BCG;
  • les bisphosphonates (par ex. l'alendronate, le risédronate);
  • le canakinumab;
  • le certolizumab pegol;
  • la clozapine;
  • la darbépoétine;
  • le denosumab;
  • la dexaméthasone;
  • la digoxine;
  • l'échinacée;
  • l'époétine alfa;
  • le léflunomide;
  • le natalizumab;
  • les œstrogènes et les progestatifs (comme ceux que l'on retrouve dans les pilules anticonceptionnelles et les hormonothérapies substitutives);
  • le pimécrolimus;
  • le roflumilast;
  • le tacrolimus;
  • le tocilizumab;
  • le trastuzumab;
  • les vaccins.

Si vous prenez l'un de ces médicaments, consultez votre médecin ou un pharmacien. Dans votre cas, votre médecin pourrait vous demander de :

  • cesser la prise de l'un des médicaments;
  • remplacer l'un des médicaments par un autre;
  • modifier la manière dont vous prenez l'un des médicaments, ou les deux;
  • ne rien changer du tout.

L'interférence d'un médicament avec un autre n'entraîne pas toujours l'interruption de la prise de l'un d'eux. Demandez à votre médecin quelle est la conduite à tenir en cas d'interactions médicamenteuses.

D'autres médicaments que ceux énumérés précédemment peuvent interagir avec ce médicament. Signalez à votre médecin tout ce que vous prenez, qu'il s'agisse de médicaments sur ordonnance ou en vente libre et de remèdes à base de plantes médicinales. N'oubliez pas de mentionner tout supplément que vous absorbez. Si vous consommez de la caféine, de l'alcool, de la nicotine ou des drogues illicites, vous devriez en avertir votre médecin prescripteur puisque ces substances peuvent modifier l'action de nombreux médicaments.

Tous les contenus sont la propriété de MediResource Inc. 1996 – 2017. Conditions d’utilisation. Les contenus présents ne sont destinés qu’à des fins d’information. Demandez toujours l’avis de votre médecin ou d’un autre professionnel de la santé qualifié sur des questions relatives à une affection médicale. Source : santecheznous.com/drug/getdrug/Revlimid