Comment ce médicament agit-il ? Quels sont ses effets ?

La méthylnaltrexone appartient au groupe des médicaments appelés antagonistes des récepteurs opioïdes. Elle s'utilise pour soigner la constipation causée par les médicaments opioïdes (par ex. la codéine, la morphine, l'hydromorphone) prescrits sur ordonnance pour soulager la douleur touchant les personnes qui reçoivent des soins palliatifs. Si les laxatifs ne s'avèrent pas efficaces, la méthylnaltrexone s'utilise en plus des laxatifs pour favoriser la défécation.

Son action empêche les médicaments opioïdes de se lier à certains récepteurs du tractus intestinal. Mais les médicaments opioïdes ne perdent pas leurs effets analgésiques pour autant. Le délai d'action de la méthylnaltrexone est habituellement de 30 minutes pour la plupart des personnes, mais il peut parfois être plus long.

Il se pourrait que votre médecin ait suggéré ce médicament contre une affection qui ne figure pas dans cet article d'information sur les médicaments. Si vous n'en avez pas encore discuté avec votre médecin, ou si vous avez des doutes sur les raisons pour lesquelles vous prenez ce médicament, consultez-le. Ne cessez pas de prendre ce médicament sans avoir consulté votre médecin au préalable.

Ne donnez pas ce médicament à quiconque, même à quelqu'un qui souffre des mêmes symptômes que les vôtres. Ce médicament pourrait nuire aux personnes pour lesquelles il n'a pas été prescrit.

Sous quelles formes ce médicament se présente-t-il ?

Chaque mL de solution aqueuse pour injection, stérile, limpide, incolore ou jaune pâle, contient 20 mg de bromure de méthylnaltrexone. Chaque fiole contient 12 mg de bromure de méthylnaltrexone dans 0,6 mL d'eau stérile pour injection. Ingrédients non médicinaux : calcium édétate de sodium, chlorhydrate de glycine, chlorure de sodium et eau stérile pour injection. La solution est isotonique. Durant la fabrication, le pH est ajusté à approximativement 3,4 avec de l'acide chlorhydrique ou de l'hydroxyde de sodium.

Comment doit-on employer ce médicament ?

La dose usuelle recommandée de méthylnaltrexone se détermine en fonction du poids corporel :

  • 6 mg pour les personnes qui pèsent 33 kg et moins de 38 kg ;
  • 8 mg pour les personnes qui pèsent 38 kg et moins de 62 kg ;
  • 12 mg pour les personnes qui pèsent entre 62 kg et 114 kg ;
  • 18 mg pour les personnes qui pèsent entre 115 kg et 126 kg.

La dose de méthylnaltrexone qui conviendra aux personnes pesant moins de 33 kg, ou plus de 126 kg, sera calculée par leur médecin.

La méthylnaltrexone est injectée 1 fois tous les 2 jours, sous la peau de l'abdomen, du haut de la cuisse ou du bras.

Il est important d'utiliser ce médicament conformément aux indications de votre médecin. Si vous avez pris la décision de vous donner les injections, ou de demander à un membre de la famille ou à un ami de le faire, un professionnel de la santé démontrera la bonne façon de procéder. Lisez attentivement les instructions fournies par la notice d'accompagnement du produit. Si vous ne savez pas exactement comment utiliser ce médicament, parlez-en à votre médecin ou à un pharmacien.

Il est préférable que vous changiez le lieu de chaque injection. Ne vous donnez pas une injection dans une région dont la peau est endolorie, rouge, meurtrie ou dure, et évitez les vergetures ainsi que les cicatrices. Ne choisissez pas le haut du bras si vous vous donnez l'injection vous-même. Vous devriez être en position assise ou couchée durant l'injection de ce médicament. Ne vous levez pas brusquement après l'injection, car vous pourriez ressentir un étourdissement.

Si vous ne constatez aucune amélioration en l'espace d'une semaine, communiquez avec votre médecin.

Plusieurs facteurs peuvent entrer en ligne de compte pour déterminer la dose dont une personne a besoin : son poids, son état de santé et la prise d'autres médicaments. Si votre médecin a recommandé une dose autre que celles indiquées ici, ne modifiez pas la manière de prendre le médicament sans le consulter au préalable.

Conservez ce médicament à la température ambiante, à l'abri de la lumière et hors de la portée des enfants. Ne permettez pas que ce médicament soit congelé.

Ne jetez pas de médicaments dans les eaux usées (par ex. pas dans l'évier ni dans la cuvette des cabinets) ni avec les ordures ménagères. Demandez à votre pharmacien comment vous débarrasser des médicaments inutilisés ou périmés.

Dans quels cas ce médicament est-il déconseillé ?

Abstenez-vous d'employer la méthylnaltrexone dans les circonstances ci-après :

  • une allergie à la méthylnaltrexone ou à l'un des ingrédients du médicament ;
  • une obstruction du tractus gastro-intestinal avérée ou soupçonnée ou une douleur abdominale exigeant une intervention chirurgicale sans délai.

Quels sont les effets secondaires possibles de ce médicament ?

Beaucoup de médicaments peuvent provoquer des effets secondaires. Un effet secondaire est une réponse indésirable à un médicament lorsqu'il est pris à des doses normales. Il peut être léger ou grave, temporaire ou permanent. Les effets secondaires énumérés ci-après ne sont pas ressentis par toutes les personnes qui prennent ce médicament. Si les effets secondaires vous inquiètent, discutez des risques et des bienfaits de ce médicament avec votre médecin.

Au moins 1 % des personnes prenant ce médicament ont signalé les effets secondaires ci-après. Un grand nombre de ces effets secondaires peuvent être pris en charge et quelques-uns peuvent disparaître d'eux-mêmes avec le temps.

Consultez votre médecin si vous ressentez ces effets secondaires et s'ils sont graves ou gênants. Votre pharmacien peut être en mesure de vous donner des conseils sur la conduite à tenir si ces effets secondaires apparaissent :

  • de l'agitation ;
  • de la confusion ;
  • une douleur abdominale ;
  • une douleur au lieu d'injection ;
  • des étourdissements ;
  • de la fatigue ;
  • des gaz ;
  • de la léthargie ;
  • un mal de dos ;
  • un mal de tête ;
  • de la nausée ;
  • de la somnolence ;
  • de la sudation ;
  • des tremblements ;
  • des vomissements.

La plupart des effets secondaires figurant ci-après ne surviennent pas très souvent, mais ils pourraient cependant engendrer de graves problèmes si vous ne consultez pas votre médecin ou si vous ne recevez pas des soins médicaux.

Renseignez-vous auprès de votre médecin au plus tôt si l'un des effets secondaires ci-après se manifeste  :

  • de la diarrhée.

Cessez la prise du médicament et sollicitez immédiatement des soins médicaux s'il se produit une réponse comme :

  • des symptômes de gêne abdominale intense, aggravée ou persistante.

Certaines personnes peuvent ressentir des effets secondaires autres que ceux énumérés. Consultez votre médecin si vous remarquez un symptôme qui vous inquiète pendant que vous employez ce médicament.

Existe-t-il d'autres précautions d'emploi ou mises en garde ?

Avant d'employer un médicament, ne manquez pas d'informer votre médecin des troubles médicaux ou des allergies que vous pourriez avoir, des médicaments que vous utilisez et de tout autre fait important au sujet de votre santé. Les femmes devraient mentionner si elles sont enceintes ou si elles allaitent. Ces facteurs pourraient avoir une influence sur la façon dont vous devriez employer ce médicament.

AVIS DE SANTÉ CANADA

Le 3 août 2010

Santé Canada a émis de nouveaux renseignements concernant l'emploi de Relistor® (la méthylnaltrexone). Pour lire dans son intégralité l'avis de Santé Canada, rendez-vous vers le site Web de Santé Canada à l'adresse www.hc-sc.gc.ca.

Diarrhée aiguë : ce médicament peut causer une diarrhée aiguë. Si c'est le cas, cessez l'emploi de la méthylnaltrexone et communiquez avec votre médecin au plus tôt.

Fonction rénale : les personnes dont la fonction rénale est gravement diminuée devraient recevoir de plus faibles doses de ce médicament.

Perforation gastro-intestinale : les personnes atteintes d'une affection qui a évolué à un stade avancé, et qui emploient la méthylnaltrexone en injection, pourraient courir un risque accru de perforation gastro-intestinale (un trou qui se forme dans la paroi du tractus gastro-intestinal, comme celles de l'estomac ou des intestins). Les personnes qui sont plus susceptibles de courir ce risque sont celles qui ont une paroi gastro-intestinale affaiblie en raison d'une affection comme un cancer, un cancer intestinal ou un cancer gastro-intestinal. Si vous ressentez une douleur abdominale intense, aggravée ou persistante que les mouvements, la nausée et les vomissements augmentent ou qui s'accompagne d'une fièvre ou de frissons, sollicitez immédiatement des soins médicaux. Vous éprouvez peut-être les symptômes d'une perforation gastro-intestinale, et il s'agit d'une urgence médicale.

Grossesse : ce médicament ne devrait pas s'utiliser durant la grossesse à moins que les bienfaits priment les risques. Si une grossesse advient pendant que vous utilisez ce médicament, prenez contact avec votre médecin immédiatement.

Allaitement : on ignore si la méthylnaltrexone passe dans le lait maternel. Si vous employez ce médicament pendant que vous allaitez, votre bébé pourrait en ressentir les effets. Consultez votre médecin pour savoir si vous devriez continuer l'allaitement.

Enfants : ni l'innocuité ni l'efficacité de ce médicament n'a été établie en ce qui concerne les enfants.

D'autres agents peuvent-ils interagir avec ce médicament ?

Signalez à votre médecin tout ce que vous prenez, qu'il s'agisse de médicaments sur ordonnance ou en vente libre et de remèdes à base de plantes médicinales. N'oubliez pas de mentionner tout supplément que vous absorbez. Si vous consommez de la caféine, de l'alcool, de la nicotine ou des drogues illicites, vous devriez en avertir votre médecin prescripteur puisque ces substances peuvent modifier l'action de nombreux médicaments. Dans votre cas, votre médecin pourrait vous demander de :

  • cesser la prise de l'un des médicaments ;
  • remplacer l'un des médicaments par un autre ;
  • modifier la manière dont vous prenez l'un des médicaments, ou les deux ;
  • ne rien changer du tout.

L'interférence d'un médicament avec un autre n'entraîne pas toujours l'interruption de la prise de l'un d'eux. Demandez à votre médecin quelle est la conduite à tenir en cas d'interactions médicamenteuses.

Tous les contenus sont la propriété de MediResource Inc. 1996 – 2017. Conditions d’utilisation. Les contenus présents ne sont destinés qu’à des fins d’information. Demandez toujours l’avis de votre médecin ou d’un autre professionnel de la santé qualifié sur des questions relatives à une affection médicale. Source : santecheznous.com/drug/getdrug/Relistor