Comment ce médicament agit-il ? Quels sont ses effets ?

Ce produit associe 2 médicaments : la pramoxine et l'hydrocortisone. Il s'utilise pour le soulagement temporaire d'une inflammation rectale, des démangeaisons, de la douleur et de l'enflure associées aux hémorroïdes, aux fissures, à l'inflammation d'une crypte, à une proctite, et d'autres affections de l'anus et du rectum.

La pramoxine engourdit la région traitée et l'hydrocortisone atténue l'inflammation.

Il se pourrait que votre médecin ait suggéré ce médicament contre une affection qui ne figure pas dans cet article d'information sur les médicaments. En outre, certaines formes de ce médicament pourraient ne pas être utilisées pour tous les troubles mentionnés dans cet article. Si vous n'en avez pas encore discuté avec votre médecin, ou si vous avez des doutes sur les raisons pour lesquelles vous prenez ce médicament, consultez-le. Ne cessez pas de prendre ce médicament sans avoir consulté votre médecin au préalable.

Ne donnez pas ce médicament à quiconque, même à quelqu'un qui souffre des mêmes symptômes que les vôtres. Ce médicament pourrait nuire aux personnes pour lesquelles il n'a pas été prescrit.

Sous quelles formes ce médicament se présente-t-il ?

Chaque application représente 375 mg de l'excipient muco-adhésif contenant de l'acétate d'hydrocortisone USP à 1 % (3,75 mg/dose) et du chlorhydrate de pramoxine USP à 1 % (3,75 mg/dose). Ingrédients non médicinaux : alcool cétylique, cire émulsifiante, méthylparabène, propylèneglycol, stéareth-10, triéthanolamine, eau, propulsants inertes, isobutane et propane.

Comment doit-on employer ce médicament ?

Agitez bien la bombe aérosol avant utilisation. Insérez le contenu d'un applicateur plein dans l'anus 2 ou 3 fois par jour et après chaque évacuation des selles. Vous pouvez également vaporiser la mousse sur un tampon périanal et l'appliquer directement sur la région anale externe selon le besoin pour soulager la douleur et les démangeaisons.

Plusieurs facteurs peuvent entrer en ligne de compte pour déterminer la dose dont une personne a besoin : son poids, son état de santé et la prise d'autres médicaments. Si votre médecin a recommandé une dose autre que celles indiquées ici, ne modifiez pas la manière de prendre le médicament sans le consulter au préalable.

Il est important d'utiliser ce médicament conformément aux indications de votre médecin. Si vous oubliez une dose, appliquez le médicament dès que vous constatez l'omission et reprenez la suite du traitement aussitôt que possible. S'il est presque temps de votre prochaine dose, ne vous souciez pas de la dose omise et reprenez le schéma posologique usuel. N'utilisez pas une double dose pour compenser l'omission d'une dose. Si vous hésitez sur la conduite à tenir après avoir omis une dose, demandez conseil à votre médecin ou à un pharmacien.

Conservez ce médicament à la température ambiante et hors de la portée des enfants.

Ne jetez pas de médicaments dans les eaux usées (par ex. pas dans l'évier ni dans la cuvette des cabinets) ni avec les ordures ménagères. Demandez à votre pharmacien comment vous débarrasser des médicaments inutilisés ou périmés.

Dans quels cas ce médicament est-il déconseillé ?

Abstenez-vous d’employer ce médicament dans les circonstances ci-après :

  • une allergie à l'hydrocortisone, à la pramoxine ou à l'un des ingrédients du médicament;
  • une infection évolutive, des abcès, des fistules étendues, ou des trajets fistuleux dans les intestins;
  • la tuberculose, la varicelle, la vaccine, un herpès simplex aigu ou des infections fongiques.

Ne donnez pas ce médicament aux enfants âgés de moins de 18 ans.

Quels sont les effets secondaires possibles de ce médicament ?

Beaucoup de médicaments peuvent provoquer des effets secondaires. Un effet secondaire est une réponse indésirable à un médicament lorsqu'il est pris à des doses normales. Il peut être léger ou grave, temporaire ou permanent. Les effets secondaires énumérés ci-après ne sont pas ressentis par toutes les personnes qui prennent ce médicament. Si les effets secondaires vous inquiètent, discutez des risques et des bienfaits de ce médicament avec votre médecin.

Au moins 1 % des personnes prenant ce médicament ont signalé les effets secondaires ci-après. Un grand nombre de ces effets secondaires peuvent être pris en charge et quelques-uns peuvent disparaître d'eux-mêmes avec le temps.

Consultez votre médecin si vous ressentez ces effets secondaires et s'ils sont graves ou gênants. Votre pharmacien pourrait être en mesure de vous donner des conseils sur la conduite à tenir si ces effets secondaires apparaissaient :

  • une brûlure, une sécheresse, une démangeaison, une irritation ou une rougeur de la peau;
  • un besoin urgent de déféquer à l’insertion du médicament;
  • une perte de  pigmentation de la peau.

La plupart des effets secondaires figurant ci-après ne surviennent pas très souvent, mais ils pourraient cependant engendrer de graves problèmes si vous ne consultez pas votre médecin ou si vous ne recevez pas des soins médicaux.

Renseignez-vous auprès de votre médecin au plus tôt si l'un des effets secondaires ci-après se manifeste :

  • une cicatrisation insuffisante du trouble cutané;
  • une douleur à l’application du médicament;
  • une infection de la peau;
  • une pression artérielle élevée;
  • des symptômes attribuables à une absorption de corticostéroïdes par le corps (par ex. un gain de poids, un visage arrondi, une croissance pileuse anormale ou un amincissement de la peau avec apparition d'ecchymoses aux moindres traumatismes);
  • des symptômes d'un taux de sucre sanguin élevé (par ex. des émissions d'urine fréquentes, une soif accrue, un appétit excessif, une perte de poids inexpliquée, des plaies qui cicatrisent mal, des infections, une haleine fruitée).

Cessez de prendre le médicament et sollicitez immédiatement des soins médicaux s'il se produit une réponse comme :

  • les symptômes d'une réaction allergique (comme une enflure des mains, des pieds, des chevilles, du visage, des lèvres, de la bouche ou de la gorge ; des difficultés pour avaler ou respirer).

Certaines personnes peuvent ressentir des effets secondaires autres que ceux énumérés. Consultez votre médecin si vous remarquez un symptôme qui vous inquiète pendant que vous employez ce médicament.

Existe-t-il d'autres précautions d'emploi ou mises en garde ?

Avant d'employer un médicament, ne manquez pas d'informer votre médecin des troubles médicaux ou des allergies que vous pourriez avoir, des médicaments que vous utilisez et de tout autre fait important au sujet de votre santé. Les femmes devraient mentionner si elles sont enceintes ou si elles allaitent. Ces facteurs pourraient avoir une influence sur la façon dont vous devriez employer ce médicament.

Allergies ou sensibilisation : en cas d'irritation, de réactions allergiques ou de sensibilisation au médicament, interrompez le traitement et appelez votre médecin. Signalez à tous les professionnels de la santé que vous consultez que vous employez des corticostéroïdes.

Changements d'humeur et santé mentale : L’utilisation de corticostéroïdes peut entraîner des réactions telles qu'une euphorie, des sautes d’humeur, de la dépression et de l'anxiété. Si vous avez des antécédents de problèmes de santé mentale, discutez avec votre médecin de la façon dont ce médicament pourrait influer sur votre affection, de l'influence de votre affection sur l'administration et l'efficacité de ce médicament, et de la pertinence d'une surveillance médicale spécifique.

Diabète : l’utilisation d'hydrocortisone peut provoquer une élévation des taux de glucose sanguin (ce qui peut causer une perte de la maîtrise de la glycémie) et un changement de la tolérance au glucose. Il se pourrait que les personnes atteintes de diabète aient à vérifier leur taux de sucre sanguin plus souvent durant la prise de ce médicament.

Si vous êtes atteint de diabète ou si vous êtes prédisposé au diabète, discutez avec votre médecin de la façon dont ce médicament pourrait influer sur votre affection, de l'influence de votre affection sur l'administration et l'efficacité de ce médicament, et de la pertinence d'une surveillance médicale spécifique.

Infections : En raison de l'effet des corticostéroïdes sur le système immunitaire, certains signes d'une récente infection peuvent être masqués lors de leur emploi et la susceptibilité aux infections peut être accrue. Si vous observez des infections de la peau  autour de la région touchée ou d’autres types d’infections, informez-en votre docteur dès que possible.

Maladie ulcéreuse intestinale : les personnes qui présentent une maladie ulcéreuse grave et qui utilisent de l'hydrocortisone administrée par voie rectale pourraient être plus susceptibles de subir une perforation de la paroi intestinale. Si vous êtes atteint d’une maladie ulcéreuse intestinale, discutez avec votre médecin de la façon dont ce médicament pourrait influer sur votre affection, de l'influence de votre affection sur l'administration et l'efficacité de ce médicament, et de la pertinence d'une surveillance médicale spécifique.

Mises en garde concernant la bombe aérosol : le contenu est inflammable et le contenant risque d'exploser s'il est exposé à une source de chaleur.

Le contenu est sous pression. N'utilisez pas l'aérosol en présence d'une flamme nue ou d'étincelles. Ne le mettez pas dans l'eau chaude ni près de radiateurs, poêles ou autres sources de chaleur. Ne percez pas le contenant aérosol et ne le jetez pas au feu. Conservez-le à la température ambiante, inférieure à 50 °C.

N'insérez aucune partie du contenant dans l'anus.

Précautions d'ordre général : Signalez à tous les médecins que vous consultez que vous employez ce médicament.

Régions infectées : n'appliquez pas ce médicament sur des lésions infectées à moins qu'il soit associé avec des agents anti-infectieux appropriés.

Usage abusif : l'usage prolongé ou abusif de ce médicament pourrait engendrer des effets semblable à ceux que produit un traitement de longue durée par des corticostéroïdes oraux (par ex. une peau à l'aspect parcheminé, l'apparition d'ecchymoses aux moindres traumatismes, des os fragilisés ou un risque accru d'infections). Afin de réduire cette éventualité en cas de traitement à long terme, le médecin peut vous demander d'interrompre périodiquement le traitement.

Grossesse : ce médicament ne devrait pas s'utiliser durant la grossesse à moins que les bienfaits priment les risques. Si une grossesse advient pendant que vous utilisez ce médicament, prenez contact avec votre médecin immédiatement.

Allaitement : on ignore si ce médicament passe dans le lait maternel. Si vous prenez ce médicament pendant que vous allaitez, votre bébé pourrait en ressentir les effets. Consultez votre médecin pour savoir si vous devriez continuer l'allaitement.

Enfants : ni l'innocuité ni l'efficacité de ce médicament n'a été établie en ce qui concerne les enfants.

D'autres agents peuvent-ils interagir avec ce médicament ?

Si vous appliquez d'autres médicaments sur la région traitée, consultez votre médecin ou un pharmacien.

Il pourrait se produire une interaction entre l'association hydrocortisone - pramoxine et l'un des agents ci-après :

  • l'aldesleukine;
  • le ceritinib;
  • le déférasirox;
  • l'hyaluronidase.

Si vous prenez l'un de ces médicaments, consultez votre médecin ou un pharmacien. Dans votre cas, votre médecin pourrait vous demander de :

  • cesser la prise de l'un des médicaments;
  • remplacer l'un des médicaments par un autre;
  • modifier la manière dont vous prenez l'un des médicaments, ou les deux;
  • ne rien changer du tout.

L'interférence d'un médicament avec un autre n'entraîne pas toujours l'interruption de la prise de l'un d'eux. Demandez à votre médecin quelle est la conduite à tenir en cas d'interactions médicamenteuses.

D’autres médicaments que ceux énumérés précédemment peuvent interagir avec ce médicament. Signalez à votre médecin tout ce que vous prenez, qu'il s'agisse de médicaments sur ordonnance ou en vente libre et de remèdes à base de plantes médicinales. N'oubliez pas de mentionner tout supplément que vous prenez. Si vous consommez de la caféine, de l'alcool, de la nicotine ou des drogues illicites, vous devriez en avertir votre médecin prescripteur puisque ces substances peuvent modifier l'action de nombreux médicaments.