Comment ce médicament agit-il ? Quels sont ses effets ?

L'hydrate de chloral appartient au groupe des médicaments appelés sédatifs et hypnotiques. Il induit la sédation et le sommeil en agissant sur certaines zones du cerveau. L'hydrate de chloral s'utilise pour prendre en charge les troubles du sommeil de courte durée, réduire l'anxiété et induire la sédation ou le sommeil avant une opération chirurgicale ou d'autres interventions.

Il se pourrait que votre médecin ait suggéré ce médicament contre une affection qui ne figure pas dans cet article d'information sur les médicaments. En outre, certaines formes de ce médicament pourraient ne pas être utilisées pour tous les troubles mentionnés dans cet article. Si vous n'en avez pas encore discuté avec votre médecin, ou si vous avez des doutes sur les raisons pour lesquelles vous prenez ce médicament, consultez-le. Ne cessez pas de prendre ce médicament sans avoir consulté votre médecin au préalable.

Ne donnez pas ce médicament à quiconque, même à quelqu'un qui souffre des mêmes symptômes que les vôtres. Ce médicament pourrait être nuisible aux personnes pour lesquelles il n'a pas été prescrit.

Sous quelles formes ce médicament se présente-t-il ?

Sirop

Chaque dose de 5 mL de sirop parfumé à l'orange contient 500 mg d'hydrate de chloral U.S.P. Ingrédients non médicinaux : acide citrique, saccharose, D et C jaune nº 10, AD et C rouge nº 40, glycérine, méthylparabène, extrait d'orange (naturel), propylèneglycol, eau purifiée, benzoate de sodium, citrate de sodium et saccharose.

Capsule à 500 mg

Demandez des renseignements à un pharmacien ou à votre médecin.

Comment doit-on employer ce médicament ?

Dose pour adulte : la dose recommandée d'hydrate de chloral utilisé comme somnifère par un adulte varie entre 500 mg et 1 000 mg pris 15 à 30 minutes avant le coucher. La somnolence se produit habituellement 10 à 15 minutes après la prise et le sommeil 30 à 60 minutes plus tard. La dose initiale peut être plus faible pour les aînés (par ex. 250 mg à prendre entre 15 minutes et 30 minutes avant le coucher).

Lorsqu'on l'utilise comme sédatif, on prend l'hydrate de chloral à raison de 250 mg 3 fois par jour après les repas jusqu'à un maximum de 2 000 mg par jour.

Pour la préparation à une intervention chirurgicale ou médicale, la dose recommandée d'hydrate de chloral varie entre 500 mg et 1 000 mg à prendre 30 minutes avant l'intervention.

Dose pour enfant : la dose recommandée d'hydrate de chloral est basée sur le poids corporel de l'enfant. Lorsqu'on l'utilise comme somnifère, la dose recommandée est 50 mg par kilogramme de poids corporel (jusqu'à un maximum de 1 000 mg par dose) à prendre au coucher.

Lorsqu'on l'utilise comme sédatif, la dose quotidienne d'hydrate de chloral est 25 mg par kilogramme de poids corporel (jusqu'à un maximum de 500 mg par dose). Elle se répartit en 3 ou 4 doses à prendre après les repas.

Pour la préparation à une intervention chirurgicale ou médicale, la dose recommandée d'hydrate de chloral varie entre 25 à 50 mg par kilogramme de poids corporel (jusqu'à un maximum de 1 000 mg par dose) à prendre 30 minutes avant l'intervention. L'hydrate de chloral induit habituellement la somnolence en 15 minutes, et le sommeil en 40 minutes. La plupart des enfants sont complètement réveillés 2 heures après la prise du médicament.

L'hydrate de chloral doit se prendre avec un plein verre de liquide pour atténuer les effets secondaires sur l'estomac. Il peut également être mélangé à d'autres liquides comme du jus de fruits ou du soda au gingembre. Ce médicament ne s'utilise normalement que pour de courtes périodes, car il est susceptible de créer une accoutumance et de devenir inefficace.

Plusieurs facteurs peuvent entrer en ligne de compte pour déterminer la dose dont une personne a besoin : son poids, son état de santé et la prise d'autres médicaments. Si votre médecin a recommandé une dose autre que celles indiquées ici, ne modifiez pas la manière de prendre le médicament sans le consulter au préalable.

Il est important d'utiliser ce médicament conformément aux indications de votre médecin. Si vous oubliez une dose de ce médicament, ne vous souciez pas de la dose omise et reprenez le schéma posologique usuel. N'utilisez pas une double dose pour compenser l'omission d'une dose. Si vous hésitez sur la conduite à tenir après avoir omis une dose, demandez conseil à votre médecin ou à un pharmacien.

Conservez ce médicament à la température ambiante à l'abri d'une chaleur excessive et hors de la portée des enfants. Évitez le gel.

Ne jetez pas de médicaments dans les eaux usées (par ex. pas dans l'évier ni dans la cuvette des cabinets) ni avec les ordures ménagères. Demandez à votre pharmacien comment vous débarrasser des médicaments inutilisés ou périmés.

Dans quels cas ce médicament est-il déconseillé ?

L'hydrate de chloral ne devrait pas s'utiliser dans les circonstances ci-après :

  • une allergie à l'hydrate de chloral ou à l'un des ingrédients du médicament ;
  • une fonction rénale ou une fonction hépatique gravement réduite.

Quels sont les effets secondaires possibles de ce médicament ?

Beaucoup de médicaments peuvent provoquer des effets secondaires. Un effet secondaire est une réponse indésirable à un médicament lorsqu'il est pris à des doses normales. Il peut être léger ou grave, temporaire ou permanent. Les effets secondaires énumérés ci-après ne sont pas ressentis par toutes les personnes qui prennent ce médicament. Si les effets secondaires vous inquiètent, discutez des risques et des bienfaits de ce médicament avec votre médecin.

Au moins 1 % des personnes prenant ce médicament ont signalé les effets secondaires ci-après. Un grand nombre de ces effets secondaires peuvent être pris en charge et quelques-uns peuvent disparaître d'eux-mêmes avec le temps.

Consultez votre médecin si vous ressentez ces effets secondaires et s'ils sont graves ou gênants. Votre pharmacien pourrait être en mesure de vous donner des conseils sur la conduite à tenir si ces effets secondaires apparaissaient :

  • de la diarrhée,
  • des étourdissements ou une sensation de tête légère,
  • de la somnolence,
  • des flatulences ou des gaz,
  • l'impression d'avoir une bouche empâtée et sèche comme après un excès de boisson,
  • des maux de tête,
  • de la nausée ou des vomissements,
  • une douleur gastrique,
  • l'altération de la sensibilité gustative,
  • une démarche instable.

La plupart des effets secondaires figurant ci-après ne surviennent pas très souvent, mais ils pourraient cependant engendrer de graves problèmes si vous ne consultez pas votre médecin ou si vous ne recevez pas des soins médicaux.

Renseignez-vous auprès de votre médecin au plus tôt si l'un des effets secondaires ci-après se manifeste :

  • des anomalies du rythme cardiaque,
  • de la confusion,
  • de la désorientation,
  • une infection oculaire,
  • des hallucinations,
  • de la paranoïa,
  • une éruption cutanée.

Cessez de prendre le médicament et sollicitez immédiatement des soins médicaux s'il se produit une réponse comme :

  • des signes d'une réaction allergique (un essoufflement ou une difficulté respiratoire, de l'urticaire, une bouffissure des yeux, une enflure de la bouche, des lèvres ou de la gorge).

Certaines personnes peuvent ressentir des effets secondaires autres que ceux énumérés. Consultez votre médecin si vous remarquez un symptôme qui vous inquiète pendant que vous prenez ce médicament.

Existe-t-il d'autres précautions d'emploi ou mises en garde ?

Avant d'employer un médicament, ne manquez pas d'informer votre médecin des troubles médicaux ou des allergies que vous pourriez avoir, des médicaments que vous utilisez et de tout autre fait important au sujet de votre santé. Les femmes devraient mentionner si elles sont enceintes ou si elles allaitent. Ces facteurs pourraient avoir une influence sur la façon dont vous devriez employer ce médicament.

Somnolence ou vigilance réduite : l'hydrate de chloral est susceptible de causer des étourdissements ou de la somnolence. Évitez les activités qui exigent de la vigilance et de la coordination comme conduire ou faire fonctionner des machines, après la prise du médicament.

Accoutumance au médicament et sevrage : l'hydrate de chloral peut causer une accoutumance et ne doit donc être employé que pour de courtes périodes. Si vous prenez ce médicament depuis longtemps, demandez à votre médecin comment vous pourrez cesser de le prendre. Ne suspendez pas la prise du médicament sans en parler à votre médecin au préalable.

Troubles gastrointestinaux : l'hydrate de chloral peut aggraver une œsophagite (inflammation de l'œsophage), une gastrite (inflammation de l'estomac) et des ulcères gastrointestinaux. L'emploi de l'hydrate de chloral n'est pas recommandé aux personnes souffrant de ces troubles.

Autres troubles médicaux : les personnes atteintes de dépression, celles qui ont des idées suicidaires et celles qui ont des antécédents d'accoutumance aux médicaments, aux drogues ou à l'alcool doivent discuter de la façon dont ce médicament pourrait influer sur leur affection, comment leur affection pourrait influer sur l'administration et l'efficacité de ce médicament, et de la pertinence d'un suivi médical spécifique.

Maladie cardiaque grave : les personnes atteintes d'une grave maladie cardiaque attribuable à des anomalies du rythme cardiaque, et à une pression artérielle basse, ne devraient pas employer l'hydrate de chloral.

Grossesse : ce médicament ne devrait pas s'utiliser durant la grossesse à moins que les bienfaits priment les risques. Si une grossesse advient pendant que vous utilisez ce médicament, prenez contact avec votre médecin immédiatement.

Allaitement : ce médicament passe dans le lait maternel. Si vous prenez de l'hydrate de chloral pendant que vous allaitez, votre bébé pourrait en ressentir les effets. Consultez votre médecin pour savoir si vous devriez continuer l'allaitement.

Enfants : l'hydrate de chloral peut causer des effets secondaires touchant les voies respiratoires, particulièrement celles des enfants. En cas de végétations adénoïdes ou d'apnée du sommeil, des problèmes respiratoires susceptibles de menacer la vie d'un enfant peuvent se manifester. Si les effets secondaires vous inquiètent, discutez des risques et des bienfaits de ce médicament avec votre médecin.

Aînés : les aînés qui sont affaiblis ou qui ont une fonction hépatique ou rénale réduite pourraient avoir recours à de plus faibles doses.

D'autres agents peuvent-ils interagir avec ce médicament ?

Il pourrait se produire une interaction entre l'hydrate de chloral et l'un des agents ci-après :

  • des aides à l'endormissement ou des tranquillisants (par ex. l'alprazolam, le clonazépam, le diazépam, le lorazépam, le midazolam, l'oxazépam, le triazolam),
  • l'alcool,
  • les analgésiques narcotiques (par ex. la codéine, l'hydromorphone, la mépéridine, la méthadone, la morphine, l'oxycodone),
  • les antidépresseurs tricycliques (par ex. l'amitriptyline, la désipramine, l'imipramine, la nortriptyline),
  • les antipsychotiques (par ex. l'halopéridol, la loxapine, la rispéridone),
  • les barbituriques (par ex. le pentobarbital, le phénobarbital, le sécobarbital),
  • le dimenhydrinate,
  • la diphenhydramine,
  • le furosémide (par voie intraveineuse),
  • la warfarine.

Si vous prenez l'un de ces médicaments, consultez votre médecin ou un pharmacien. Dans votre cas, votre médecin peut vous demander de :

  • cesser la prise de l'un des médicaments,
  • remplacer l'un des médicaments par un autre,
  • modifier la manière dont vous prenez l'un des médicaments, ou les deux,
  • ne rien changer du tout.

L'interférence d'un médicament avec un autre n'entraîne pas toujours l'interruption de la prise de l'un d'eux. Demandez à votre médecin quelle est la conduite à tenir en cas d'interactions médicamenteuses.

D'autres médicaments que ceux énumérés précédemment peuvent interagir avec ce médicament. Signalez à votre médecin tout ce que vous prenez, qu'il s'agisse de médicaments sur ordonnance ou en vente libre et de remèdes à base de plantes médicinales. N'oubliez pas de mentionner tout supplément que vous absorbez. Si vous consommez de la caféine, de l'alcool, de la nicotine ou des drogues illicites, vous devriez en avertir votre médecin prescripteur puisque ces substances peuvent modifier l'action de nombreux médicaments.

Tous les contenus sont la propriété de MediResource Inc. 1996 – 2017. Conditions d’utilisation. Les contenus présents ne sont destinés qu’à des fins d’information. Demandez toujours l’avis de votre médecin ou d’un autre professionnel de la santé qualifié sur des questions relatives à une affection médicale. Source : santecheznous.com/drug/getdrug/PMS-Hydrate-de-chloral