Comment ce médicament agit-il ? Quels sont ses effets ?

Les solutions de réhydratation orales servent à traiter les pertes de liquide provoquées par la diarrhée et les vomissements. La solution est composée de sel, d'eau et de sucre qui réapprovisionnent le corps en liquides et en électrolytes qu'il a perdu. Elle aide également les intestins à mieux absorber l'eau pour empêcher une plus grande déshydratation.

Ce médicament est disponible sous divers noms de marque ou sous différentes présentations, ou les deux. Une marque spécifique de ce médicament n'est peut-être pas offerte sous toutes les formes ni avoir été approuvée contre toutes les affections dont il est question ici. En outre, certaines formes de ce médicament pourraient ne pas être utilisées contre toutes les affections mentionnées dans cet article.

Il se pourrait que votre médecin ait suggéré ce médicament contre une affection qui ne figure pas dans cet article d'information sur les médicaments. Si vous n'en avez pas encore discuté avec votre médecin, ou si vous avez des doutes sur les raisons pour lesquelles vous prenez ce médicament, consultez-le.

Sous quelles formes ce médicament se présente-t-il ?

Liquide

Non aromatisé
Ingrédients actifs (mg par 100 mL) : 2500 mg de dextrose, 205 mg de chlorure de sodium, 204 mg de citrate de potassium et 86 mg de citrate de sodium. Ingrédients non médicinaux : eau et acide citrique.

Saveur de fruits
Ingrédients actifs (mg par 100 mL) : 2500 mg de dextrose, 205 mg de chlorure de sodium, 204 mg de citrate de potassium et 86 mg de citrate de sodium. Ingrédients non médicinaux : eau et acide citrique, arôme artificiel de fruit, sucralose, acésulfame de potassium et AD et C jaune nº 6. 

Saveur de raisin
Ingrédients actifs (mg par 100 mL) : 2500 mg de dextrose, 205 mg de chlorure de sodium, 204 mg de citrate de potassium et 86 mg de citrate de sodium. Ingrédients non médicinaux : eau et acide citrique, arôme artificiel de raisin, sucralose, acésulfame de potassium et AD et C rouge nº 40 et AD et C bleu nº 1. 

Bâtons glacés

Chaque bâton glacé contient : eau, dextrose, acide citrique, chlorure de sodium, carboxyméthylcellulose, citrate de potassium, sorbate de potassium, benzoate de sodium, sucralose, et acésulfame de potassium. Ingrédients non médicinaux : raisin : arômes de raisin naturel et artificiel, AD et C rouge nº 40 et AD et C bleu nº 1 ; cerise : arômes de cerise naturel et artificiel et AD et C rouge nº 40 ; orange : arômes d'orange naturel et artificiel, AD et C jaune nº 6 et AD et C rouge nº 40 ; framboise bleue : arômes de framboise bleue naturel et artificiel et AD et C bleu nº 1.

Comment doit-on employer ce médicament ?

La quantité de solution que vous devez prendre dépend de votre poids. Les enfants, tout petits et autres, de même que les adultes doivent généralement en prendre de 100 mL à 150 mL par kilogramme de poids corporel (45 mL à 70 mL par livre) chaque jour. Suivez les directives fournies avec le produit que vous utilisez. Si vous vomissez, commencez à prendre de petites quantités de solution et augmentez cette quantité lorsque les vomissements s'atténuent.

Consultez votre médecin ou votre pharmacien au sujet des doses à donner à votre nourrisson. Si vous allaitez votre nourrisson au sein, continuez à le faire pendant que vous lui donnez une solution de réhydratation orale. Si vous donnez du lait de vache ou une préparation pour nourrisson à votre enfant, arrêtez de le nourrir ainsi pendant 24 heures.

Plusieurs facteurs peuvent entrer en ligne de compte pour déterminer la dose dont une personne a besoin : son poids, son état de santé et la prise d'autres médicaments. Si votre médecin a recommandé une dose autre que celles indiquées ici, ne modifiez pas la manière de prendre le médicament sans le consulter au préalable.

Conservez ce médicament à la température ambiante et gardez-la hors de la portée des enfants. Si vous préparez une solution à partir d'une poudre, vous pouvez la conserver au réfrigérateur pendant 24 heures, mais vous devez vous défaire de la fraction non utilisée et non réfrigérée 1 heure après sa reconstitution. Lorsque vous ouvrez un produit acheté sous forme de solution, vous pouvez le conserver au réfrigérateur pendant une période de temps pouvant aller jusqu'à 48 heures. Vous devez vous défaire des solutions non utilisées présentées en bâtons glacés.

Ne jetez pas de médicaments dans les eaux usées (par ex. pas dans l'évier ni dans la cuvette des cabinets) ni avec les ordures ménagères. Demandez à votre pharmacien comment vous débarrasser des médicaments inutilisés ou périmés.

Dans quels cas ce médicament est-il déconseillé ?

La solution de réhydratation orale ne devrait pas s'employer dans les circonstances ci-après :

  • une allergie à l'un des ingrédients du médicament ;
  • une occlusion ou une perforation (déchirure ou trou) intestinale.

Quels sont les effets secondaires possibles de ce médicament ?

Il n'y a pas d'effets secondaires connus associés à la prise de ce médicament.

Existe-t-il d'autres précautions d'emploi ou mises en garde ?

Avant d'employer un médicament, ne manquez pas d'informer votre médecin des troubles médicaux ou des allergies que vous pourriez avoir, des médicaments que vous utilisez et de tout autre fait important au sujet de votre santé. Les femmes devraient mentionner si elles sont enceintes ou si elles allaitent. Ces facteurs pourraient avoir une influence sur la façon dont vous devriez employer ce médicament.

Bâtons glacés : les bâtons glacés peuvent changer légèrement de couleur lorsqu'ils sont congelés et peuvent temporairement modifier la couleur de la bouche.

Diarrhée persistante : si la diarrhée ne s'atténue pas au cours des 24 heures qui suivent la prise de ce médicament, consultez votre médecin ou votre pharmacien.

Vomissements persistants : si vous ne pouvez cesser de vomir, consultez votre médecin avant de prendre ce médicament. Les parents des enfants qui présentent de la diarrhée, des vomissements et de la fièvre doivent consulter un médecin.

Poudres : les poudres de réhydratation orale ne doivent être mélangées qu'avec la quantité d'eau spécifiée par le fabricant pour s'assurer que la quantité de sucre et d'électrolytes est exacte.

D'autres agents peuvent-ils interagir avec ce médicament ?

Signalez à votre médecin tout ce que vous prenez, qu'il s'agisse de médicaments sur ordonnance ou en vente libre et de remèdes à base de plantes médicinales. N'oubliez pas de mentionner tout supplément que vous absorbez. Si vous consommez de la caféine, de l'alcool, de la nicotine ou des drogues illicites, vous devriez en avertir votre médecin prescripteur puisque ces substances peuvent modifier l'action de nombreux médicaments. Dans votre cas, votre médecin pourrait vous demander de :

  • cesser la prise de l'un des médicaments,
  • remplacer l'un des médicaments par un autre,
  • modifier la manière dont vous prenez l'un des médicaments, ou les deux,
  • ne rien changer du tout.

L'interférence d'un médicament avec un autre n'entraîne pas toujours l'interruption de la prise de l'un d'eux. Demandez à votre médecin quelle est la conduite à tenir en cas d'interactions médicamenteuses.