Comment ce médicament agit-il ? Quels sont ses effets ?

Le bacille de Calmette et Guérin (BCG) appartient à la classe de médicaments servant à combattre le cancer connus sous le nom d'antinéoplasiques. On pense que le BCG traite le cancer de la vessie en stimulant le système de défense de l'organisme pour qu'il attaque lui-même les cellules cancéreuses.

Il se pourrait que votre médecin ait suggéré ce médicament contre une affection qui ne figure pas dans cet article d'information sur les médicaments. Si vous n'en avez pas encore discuté avec votre médecin, ou si vous avez des doutes sur les raisons pour lesquelles vous prenez ce médicament, consultez-le. Ne cessez pas de prendre ce médicament sans avoir consulté votre médecin au préalable.

Sous quelles formes ce médicament se présente-t-il ?

Chaque flacon de préparation lyophilisée contient 1 à 8×108 UFC de BCG de souche TICE qui sont équivalentes à environ 50 mg de poids frais.

Comment doit-on employer ce médicament ?

Le BCG est toujours administré sous la supervision directe d'un médecin. Il est ajouté à une solution qui est instillée dans la vessie par l'entremise d'un cathéter (tube). Avant l'instillation, on vous demandera de complètement vider votre vessie. La solution contenant le BCG doit être retenue dans la vessie pendant 2 heures.

Il se peut que votre médecin vous demande de changer de position toutes les 15 minutes environ pour permettre au médicament d'être en contact avec la plus grande surface possible de l'intérieur de la vessie. Lorsque l'instillation de BCG est terminée, vous devez vider votre vessie, alors que vous vous trouvez en position assise. Pour prévenir certains problèmes vésicaux, vous devrez boire beaucoup de liquide pendant plusieurs heures après chaque traitement pour produire plus d'urine. Assurez-vous de vider votre vessie aussi souvent que possible.

Comme le BCG est une bactérie vivante, il peut causer une infection. Il importe donc de désinfecter l'urine excrétée au cours des 6 premières heures après le traitement avec une quantité égale d'eau de Javel non diluée. Laissez l'urine reposer avec l'eau de Javel pendant 15 minutes dans les toilettes avant de tirer la chasse d'eau.

Cette intervention est habituellement répétée une fois par semaine pendant 6 semaines et des instillations supplémentaires sont effectuées à la huitième et la douzième semaine, plus une fois par mois pendant un an.

Plusieurs facteurs peuvent entrer en ligne de compte pour déterminer la dose dont une personne a besoin : son poids, son état de santé et la prise d'autres médicaments. Votre médecin pourrait choisir un schéma posologique différent de celui qui vient d'être décrit.

Il est important d'utiliser ce médicament conformément aux indications de votre médecin.

Ne jetez pas de médicaments dans les eaux usées (par ex. pas dans l'évier ni dans la cuvette des cabinets) ni avec les ordures ménagères. Demandez à votre pharmacien comment vous débarrasser des médicaments inutilisés ou périmés.

Dans quels cas ce médicament est-il déconseillé ?

Vous ne devez pas recevoir le BCG si vous :

  • êtes hypersensible à l'un de ses ingrédients ;
  • allaitez au sein ;
  • avez déjà eu un test positif pour le VIH ;
  • avez du sang dans l'urine (hématurie) ;
  • avez récemment subi une biopsie ou un cathétérisme de la vessie ;
  • êtes atteint de tuberculose active ;
  • êtes atteint d'une infection active en ce moment ;
  • êtes atteint d'une infection des voies urinaires, avant la guérison de celle-ci ;
  • possédez une réponse immunologique déprimée (chimiothérapie, radiation).

Quels sont les effets secondaires possibles de ce médicament ?

Beaucoup de médicaments peuvent provoquer des effets secondaires. Un effet secondaire est une réponse indésirable à un médicament lorsqu'il est pris à des doses normales. Il peut être léger ou grave, temporaire ou permanent.

Les effets secondaires énumérés ci-après ne sont pas ressentis par toutes les personnes qui prennent ce médicament. Si les effets secondaires vous inquiètent, discutez des risques et des bienfaits de ce médicament avec votre médecin.

Au moins 1 % des personnes prenant ce médicament ont signalé les effets secondaires ci-après. Un grand nombre de ces effets secondaires peuvent être pris en charge et quelques-uns peuvent disparaître d'eux-mêmes avec le temps.

Consultez votre médecin si vous ressentez ces effets secondaires et s'ils sont graves ou gênants. Votre pharmacien pourrait être en mesure de vous donner des conseils sur la conduite à tenir si ces effets secondaires apparaissaient :

  • une sensation de brûlure à la miction urinaire après le premier traitement.

La plupart des effets secondaires figurant ci-après ne surviennent pas très souvent, mais ils pourraient cependant engendrer de graves problèmes si vous ne recevez pas des soins médicaux.

Renseignez-vous auprès de votre médecin au plus tôt si l'un des effets secondaires ci-après se manifeste :

  • l'apparition d'une envie imprévue et fréquente d'uriner ;
  • l'augmentation imprévue de la fréquence des mictions urinaires ;
  • de la douleur importante et constante à la miction urinaire ;
  • des désordres oculaires ;
  • des douleurs articulaires ;
  • une éruption cutanée ;
  • de la fatigue, de la fièvre et des frissons importants ou qui durent plus de 48 heures ;
  • le jaunissement des yeux ou de la peau (signe de maladie hépatique [du foie]) ;
  • de la nausée et des vomissements ou un manque d'appétit ;
  • du sang dans l'urine ;
  • une toux ou un essoufflement.

Il importe que vous communiquiez avec votre médecin si une toux ou de la fièvre apparaissent pendant une période de temps pouvant aller jusqu'à 6 mois après le traitement pour exclure la possibilité d'une tuberculose active.

Certaines personnes peuvent ressentir des effets secondaires autres que ceux énumérés. Consultez votre médecin si vous remarquez un symptôme qui vous inquiète pendant que vous employez ce médicament.

Existe-t-il d'autres précautions d'emploi ou mises en garde ?

Avant d'employer un médicament, ne manquez pas d'informer votre médecin des troubles médicaux ou des allergies que vous pourriez avoir, des médicaments que vous utilisez et de tout autre fait important au sujet de votre santé. Les femmes devraient mentionner si elles sont enceintes ou si elles allaitent. Ces facteurs pourraient avoir une influence sur la façon dont vous devriez employer ce médicament.

La manipulation de l'urine : comme le BCG contient des mycobactéries vivantes, l'urine peut aussi contenir des bactéries vivantes. Vous devez prendre des mesures appropriées de contrôle des infections pour protéger vos proches de l'infection. Cette précaution est particulièrement importante si vous vivez avec une personne dont l'immunité est réduite (par ex. une personne qui reçoit de la chimiothérapie).

Pendant les premières 6 heures après le traitement, vous devez uriner en position assise pour minimiser le risque d'éclabousser de l'urine. Vous devez également désinfecter l'urine avec un volume égal d'eau de Javel pendant 15 minutes avant de tirer la chasse d'eau.

Réaction systémique au BCG : on a déjà rapporté, bien que rarement, une maladie granulomateuse systémique après l'exposition au BCG. D'après les rapports, la « réaction systémique au BCG » peut se présenter par l'un ou l'autre des signes suivants : fièvre ≥ 39, 5°C pendant 12 heures ; fièvre ≥ 38,5 °C pendant 48 heures ; toux/pneumonite ; dysfonction hépatique ; ou les signes classiques d'une infection importante comme une baisse de la tension artérielle et des difficultés respiratoires. La réaction, bien que rare, est plus susceptible de se produire si le BCG est administré au cours des 14 jours qui suivent une biopsie, une résection transurétrale ou un cathétérisme traumatique de la vessie (associé à une hématurie).

Grossesse : l'usage du vaccin BCG par les femmes enceintes n'a pas été soumis à des études. Il est préférable d'utiliser une méthode de contraception pendant le traitement avec ce médicament. Indiquez immédiatement à votre médecin si vous devenez enceinte pendant le traitement. Le BCG ne doit être utilisé par les femmes enceintes que si les bienfaits priment les risques.

Allaitement : On ne sait pas si le vaccin BCG est excrétée dans le lait maternel. À cause du potentiel de risque pour le nourrisson, les femmes ne doivent pas allaiter leur bébé pendant qu'elles reçoivent le traitement BCG.

D'autres agents peuvent-ils interagir avec ce médicament ?

Il pourrait se produire une interaction entre le bacille de Calmette et Guérin et l'un des agents ci-après :

  • d'autres médicaments contre le cancer ;
  • l'azathioprine, le 6-mercaptopurine ;
  • des corticostéroïdes et d'autres immunosuppressants ;
  • la cyclosporine ;
  • la flucytosine ;
  • le ganciclovir ;
  • l'interféron ;
  • la plicamycine ;
  • le test cutané PPD.

Si vous prenez l'un de ces médicaments, consultez votre médecin ou un pharmacien. Dans votre cas, votre médecin peut vous demander de :

  • cesser la prise de l'un des médicaments ;
  • remplacer l'un des médicaments par un autre ;
  • modifier la manière dont vous prenez l'un des médicaments, ou les deux ;
  • ne rien changer du tout.

L'interférence d'un médicament avec un autre n'entraîne pas toujours l'interruption de la prise de l'un d'eux. Demandez à votre médecin quelle est la conduite à tenir en cas d'interactions médicamenteuses.

D'autres médicaments que ceux énumérés précédemment peuvent interagir avec ce médicament. Signalez à votre médecin tout ce que vous prenez, qu'il s'agisse de médicaments sur ordonnance ou en vente libre et de remèdes à base de plantes médicinales. N'oubliez pas de mentionner tout supplément que vous absorbez. Si vous consommez de la caféine, de l'alcool, de la nicotine ou des drogues illicites, vous devriez en avertir votre médecin prescripteur puisque ces substances peuvent modifier l'action de nombreux médicaments.

Tous les contenus sont la propriété de MediResource Inc. 1996 – 2017. Conditions d’utilisation. Les contenus présents ne sont destinés qu’à des fins d’information. Demandez toujours l’avis de votre médecin ou d’un autre professionnel de la santé qualifié sur des questions relatives à une affection médicale. Source : santecheznous.com/drug/getdrug/Oncotice