Comment ce médicament agit-il ? Quels sont ses effets ?

Le ciclésonide en vaporisateur nasal appartient à la classe des médicaments appelés corticostéroïdes. Il s'utilise pour soigner la rhinite allergique saisonnière et apériodique (de toute l'année) des adultes et des adolescents âgés de 12 ans et plus.

Le ciclésonide en vaporisateur nasal exerce son action sur l'inflammation nasale qui peut causer une démangeaison, une congestion nasale (un nez bouché), un écoulement nasal, des éternuements, les symptômes qui accompagnent les allergies saisonnières (par ex. le rhume des foins) et les allergies qui surviennent tout au long de l'année. Parfois, l'effet de ce médicament commence à se manifester environ 1 heure après sa prise, mais il pourrait s'écouler plusieurs jours avant qu'il ne fasse pleinement effet.

Ce médicament est disponible sous divers noms de marque ou sous différentes présentations. Une marque spécifique de ce médicament n'est peut-être pas offerte sous toutes les formes ni avoir été approuvée contre toutes les affections dont il est question ici. En outre, certaines formes de ce médicament pourraient ne pas être utilisées contre toutes les affections mentionnées dans cet article.

Il se pourrait que votre médecin ait suggéré ce médicament contre une affection qui ne figure pas dans cet article d'information sur les médicaments. Si vous n'en avez pas encore discuté avec votre médecin, ou si vous avez des doutes sur les raisons pour lesquelles vous prenez ce médicament, consultez-le. Ne cessez pas de prendre ce médicament sans avoir consulté votre médecin au préalable.

Ne donnez pas ce médicament à quiconque, même à quelqu'un qui souffre des mêmes symptômes que les vôtres. Ce médicament pourrait nuire aux personnes pour lesquelles il n'a pas été prescrit.

Sous quelles formes ce médicament se présente-t-il ?

Chaque pulvérisation de suspension aqueuse inodore distribue 50 µg de ciclésonide. Ingrédients non médicinaux : EDTA de disodium, hydroxypropylméthylcellulose, cellulose microcristalline et carboxymethylcellulose sodique, sorbate de potassium et eau purifiée, de l'acide chlorhydrique peut être ajouté pour ajuster le pH à 4,5.

Comment doit-on employer ce médicament ?

La dose habituellement recommandée aux adultes et aux adolescents âgés de 12 ans et plus est 2 pulvérisations dans chaque narine 1 fois par jour. La dose quotidienne maximale totale ne devrait pas dépasser 2 pulvérisations dans chaque narine (200 µg par jour). Vous obtiendrez de meilleurs résultats si vous employez le ciclésonide en vaporisateur nasal régulièrement tous les jours.Agitez légèrement le médicament avant l'emploi et mouchez-vous doucement pour dégager vos narines.

Si vous utilisez ce médicament pour la première fois, vous devrez amorcer la pompe en pressant 8 fois environ sur l'applicateur orienté vers le plafond. Si vous n'utilisez pas le vaporisateur nasal pendant 4 jours de suite, ou plus longtemps, vous devrez amorcer la pompe de nouveau en pressant dessus au moins 1 fois ou jusqu'à ce qu'un fin nuage de gouttelettes apparaisse.

Essuyez l'extrémité de l'applicateur avec un mouchoir en papier propre après chaque emploi. Nettoyez-le aussi 1 fois par semaine à l'eau tiède puis amorcez la pompe en pressant dessus 1 fois ou jusqu'à ce qu'un fin nuage de gouttelettes apparaisse.

Vous devriez jeter l'applicateur soit après 120 pulvérisations, soit 6 mois après la première pulvérisation.

Plusieurs facteurs peuvent entrer en ligne de compte pour déterminer la dose dont une personne a besoin : son poids, son état de santé et la prise d'autres médicaments. Si votre médecin a recommandé une dose autre que celles indiquées ici, ne modifiez pas la manière de prendre le médicament sans le consulter au préalable.

Il est très important que ce médicament soit pris conformément aux indications de votre médecin. Si vous oubliez une dose de ce médicament et constatez l'oubli plusieurs heures plus tard, ne prenez pas la dose oubliée et continuez selon l'horaire habituel. N'utilisez pas une double dose pour compenser l'omission d'une dose. Si vous hésitez sur la conduite à tenir après avoir omis une dose, demandez conseil à votre médecin ou à un pharmacien.

Entreposez ce médicament à la température ambiante, à la verticale, et hors de la portée des enfants. Évitez le gel.

Ne jetez pas de médicaments dans les eaux usées (par ex. pas dans l'évier ni dans la cuvette des cabinets) ni avec les ordures ménagères. Demandez à votre pharmacien comment vous débarrasser des médicaments inutilisés ou périmés.

Dans quels cas ce médicament est-il déconseillé ?

Le ciclésonide en vaporisateur nasal ne devrait pas s'employer dans les circonstances ci-après :

  • une allergie au ciclésonide ou à l'un des ingrédients du médicament;
  • une infection tuberculeuse évolutive ou des antécédents de tuberculose des voies respiratoires.

Quels sont les effets secondaires possibles de ce médicament ?

Beaucoup de médicaments peuvent provoquer des effets secondaires. Un effet secondaire est une réponse indésirable à un médicament lorsqu'il est pris à des doses normales. Il peut être léger ou grave, temporaire ou permanent.

Les effets secondaires énumérés ci-après ne sont pas ressentis par toutes les personnes qui prennent ce médicament. Si les effets secondaires vous inquiètent, discutez des risques et des bienfaits de ce médicament avec votre médecin.

Au moins 1 % des personnes prenant ce médicament ont signalé les effets secondaires ci-après. Un grand nombre de ces effets secondaires peuvent être pris en charge et quelques-uns peuvent disparaître d'eux-mêmes avec le temps.

Consultez votre médecin si vous ressentez ces effets secondaires et s'ils sont graves ou gênants. Votre pharmacien pourrait être en mesure de vous donner des conseils sur la conduite à tenir si ces effets secondaires apparaissaient :

  • des lésions ou des ulcères à l'intérieur du nez;
  • des maux de tête;
  • des saignements de nez;
  • une sensation de cuisson, une irritation ou une gêne dans le nez.

Cessez de prendre le médicament et sollicitez immédiatement des soins médicaux s'il se produit une réponse comme :

  • des symptômes d'une réaction allergique (par ex. une difficulté respiratoire, de l'urticaire, une éruption cutanée accompagnée d'une démangeaison, ou une enflure de la bouche et de la gorge).

Certaines personnes peuvent ressentir des effets secondaires autres que ceux énumérés. Consultez votre médecin si vous remarquez un symptôme qui vous inquiète pendant que vous employez ce médicament.

Existe-t-il d'autres précautions d'emploi ou mises en garde ?

Avant d'employer un médicament, ne manquez pas d'informer votre médecin des troubles médicaux ou des allergies que vous pourriez avoir, des médicaments que vous utilisez et de tout autre fait important au sujet de votre santé. Les femmes devraient mentionner si elles sont enceintes ou si elles allaitent. Ces facteurs pourraient avoir une influence sur la façon dont vous devriez employer ce médicament.

Autres stéroïdes : les personnes qui ont pris des stéroïdes par la bouche ou en inhalation devraient discuter avec leur médecin de la façon dont ce médicament pourrait influer sur leur état pathologique, comment leur état pathologique pourrait influer sur l'administration et l'efficacité de ce médicament, et de la pertinence d'une surveillance médicale spécifique.

Croissance des adolescents : les corticostéroïdes comme le ciclésonide en vaporisateur nasal peuvent nuire à la croissance des adolescents. Vous ferez l'objet d'une stricte surveillance médicale à ce sujet. Discutez avec votre médecin de ce qui vous inquiète.

Guérison des plaies : les corticostéroïdes comme le ciclésonide en vaporisateur nasal peuvent ralentir la cicatrisation des plaies. Ce médicament ne devrait pas s'employer en cas d'ulcères dans le nez, d'intervention chirurgicale nasale récente ou de traumatisme nasal jusqu'à ce que vos plaies soient complètement cicatrisées.

Infections : les corticostéroïdes comme le ciclésonide en vaporisateur nasal peuvent aggraver des infections déjà présentes, cacher les signes d'infection et engendrer de nouvelles infections. Si vous employez ce médicament durant plusieurs mois ou plus longtemps encore, votre médecin exercera une surveillance qui ciblera les signes d'infection. Les personnes qui emploient ce médicament et qui n'ont eu ni la varicelle ni la rougeole ou qui n'ont pas été vaccinées contre ces infections devraient soigneusement éviter d'y être exposées. Les personnes atteintes d'une infection oculaire attribuable à Herpes simplex devraient consulter leur médecin avant d'employer ce médicament.

Problèmes de vision : les corticostéroïdes comme le ciclésonide en vaporisateur nasal causent rarement un glaucome ou des cataractes. Signalez immédiatement à votre médecin toute anomalie du champ visuel.

Grossesse : ce médicament ne devrait pas s'utiliser durant la grossesse à moins que les bienfaits priment les risques. Si une grossesse advient pendant que vous utilisez ce médicament, prenez contact avec votre médecin immédiatement.

Allaitement : on ignore si le ciclésonide en vaporisateur nasal passe dans le lait maternel. Si vous prenez ce médicament pendant que vous allaitez, votre bébé pourrait en ressentir les effets.  Consultez votre médecin pour savoir si vous devriez continuer l'allaitement.

Enfants : ni l'innocuité ni l'efficacité de ce médicament n'a été établie en ce qui concerne les enfants âgés de moins de 12 ans.

D'autres agents peuvent-ils interagir avec ce médicament ?

Il pourrait se produire une interaction entre le ciclésonide en vaporisateur nasal et l'un des agents ci-après :

  • l'itraconazole;
  • le kétoconazole;
  • le nelfinavir;
  • le ritonavir;

Si vous prenez l'un de ces médicaments, consultez votre médecin ou un pharmacien. Dans votre cas, votre médecin pourrait vous demander de :

  • cesser la prise de l'un des médicaments;
  • remplacer l'un des médicaments par un autre;
  • modifier la manière dont vous prenez l'un des médicaments, ou les deux;
  • ne rien changer du tout.

L'interférence d'un médicament avec un autre n'entraîne pas toujours l'interruption de la prise de l'un d'eux. Demandez à votre médecin quelle est la conduite à tenir en cas d'interactions médicamenteuses.

D'autres médicaments que ceux énumérés précédemment peuvent interagir avec ce médicament. Signalez à votre médecin tout ce que vous prenez, qu'il s'agisse de médicaments sur ordonnance ou en vente libre et de remèdes à base de plantes médicinales. N'oubliez pas de mentionner tout supplément que vous absorbez. Si vous consommez de la caféine, de l'alcool, de la nicotine ou des drogues illicites, vous devriez en avertir votre médecin prescripteur puisque ces substances peuvent modifier l'action de nombreux médicaments.