Comment ce médicament agit-il ? Quels sont ses effets ?

Le naproxène/naproxène sodique appartient au groupe de médicaments appelés anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS). Il réduit l'enflure, la fièvre, l'inflammation et la douleur et on l'utilise pour le soulagement de la douleur légère à modérée accompagnée d'inflammation.

On utilise le naproxène/naproxène sodique pour aider à soulager la douleur provoquée par l'arthrite, les blessures musculo-squelettiques (par ex. aux os, aux muscles, aux tendons, aux cartilages, aux ligaments), les dorsalgies, les extractions dentaires, les migraines, les crampes menstruelles et la douleur provoquée par les interventions chirurgicales mineures. On croit qu'il exerce son effet en interrompant la production des prostaglandines, les responsables de la douleur et de l'enflure.

Ce médicament est disponible sous divers noms de marque ou sous différentes présentations. Une marque spécifique de ce médicament n'est peut-être pas offerte sous toutes les formes ni avoir été approuvée contre toutes les affections dont il est question ici. En outre, certaines formes de ce médicament pourraient ne pas être utilisées contre toutes les affections mentionnées dans cet article.

Il se pourrait que votre médecin ait suggéré ce médicament contre une affection qui ne figure pas dans cet article d'information sur les médicaments. Si vous n'en avez pas encore discuté avec votre médecin, ou si vous avez des doutes sur les raisons pour lesquelles vous prenez ce médicament, consultez-le. Ne cessez pas de prendre ce médicament sans avoir consulté votre médecin au préalable.

Ne donnez ce médicament à personne, même à quelqu'un qui souffre des mêmes symptômes que vous. Ce médicament pourrait nuire aux personnes pour lesquelles il n'a pas été prescrit.

Sous quelles formes ce médicament se présente-t-il ?

Chaque coque de gélatine ovale, orange et transparente portant l'inscription « NX » à l'encre blanche et contenant une solution incolore à légèrement orange transparente contient un total de 200 mg de naproxène sous forme de naproxène et de naproxène sodique. Ingrédients non médicinaux : AD et C jaune nº 6, gélatine, glycérine, polyéthylèneglycol, propylèneglycol, povidone, sorbitane, sorbitol et eau.

Comment doit-on employer ce médicament ?

La dose recommandée de naproxène/naproxène sodique pour les personnes de 12 à 65 ans est de 200 mg pris oralement toutes les 8 à 12 heures. Les personnes de plus de 65 ans doivent prendre 200 mg oralement toutes les 12 heures. Elles ne doivent pas prendre plus de 400 mg (2 doses) en une période de 24 heures.

On peut prendre le naproxène/naproxène sodique à jeun ou avec de la nourriture, bien qu'on pourrait ne pas constater ses effets aussi rapidement si on le prend avec de la nourriture ou des antiacides.

Lorsqu'on le prend pour réduire la fièvre, on ne doit pas utiliser le naproxène/naproxène sodique pendant plus de 3 jours. Si on l'utilise pour soulager la douleur, on ne doit pas prendre ce médicament plus de 5 jours. Communiquez avec votre médecin si vous subissez toujours de la fièvre ou de la douleur après ce temps.

Plusieurs facteurs peuvent entrer en ligne de compte pour déterminer la dose dont une personne a besoin : son poids, son état de santé et la prise d'autres médicaments. Si votre médecin a recommandé une dose autre que celles indiquées ici, ne modifiez pas la manière de prendre le médicament sans le consulter au préalable.

Il importe d'utiliser ce médicament conformément aux indications de votre médecin ou d'un pharmacien.

Conservez ce médicament à la température ambiante, à l'abri de la lumière et hors de la portée des enfants.

Ne jetez pas de médicaments dans les eaux usées (par ex. pas dans l'évier ni dans la cuvette des cabinets) ni avec les ordures ménagères. Demandez à votre pharmacien comment vous débarrasser des médicaments inutilisés ou périmés.

Dans quels cas ce médicament est-il déconseillé ?

Abstenez-vous d'employer ce médicament dans les circonstances ci-après :

  • une allergie au naproxène, au naproxène sodique ou à l'un des ingrédients du médicament;
  • une allergie à l'AAS (acide acétylsalicylique) ou à un autre AINS (par ex. l'ibuprofène, le kétorolac, le diclofénac) ou des antécédents de symptômes d'allergie (par ex. un écoulement nasal, une crise d'asthme, une éruption cutanée accompagnée de démangeaisons, des polypes nasaux, une enflure du visage, de la gorge ou de la langue) causés par ces médicaments;
  • une fonction hépatique grandement réduite ou une maladie du foie;
  • une fonction rénale réduite de façon importante ou qui se détériore;
  • pendant le 3e trimestre (les 3 derniers mois) de la grossesse;
  • la présence d'un ulcère actif ou hémorragique de l'estomac ou des intestins;
  • une maladie inflammatoire de l'intestin (par ex. la colite ulcéreuse, la maladie de Crohn).

Quels sont les effets secondaires possibles de ce médicament ?

Beaucoup de médicaments peuvent provoquer des effets secondaires. Un effet secondaire est une réponse indésirable à un médicament lorsqu'il est pris à des doses normales. Il peut être léger ou grave, temporaire ou permanent.

Les effets secondaires énumérés ci-après ne sont pas ressentis par toutes les personnes qui prennent ce médicament. Si les effets secondaires vous inquiètent, discutez des risques et des bienfaits de ce médicament avec votre médecin.

Au moins 1 % des personnes prenant ce médicament ont signalé les effets secondaires ci-après. Un grand nombre de ces effets secondaires peuvent être pris en charge et quelques-uns peuvent disparaître d'eux-mêmes avec le temps.

Consultez votre médecin si vous ressentez ces effets secondaires et s'ils sont graves ou gênants. Votre pharmacien pourrait être en mesure de vous donner des conseils sur la conduite à tenir si ces effets secondaires apparaissaient :

  • un assoupissement;
  • des brûlures d'estomac;
  • une constipation;
  • une diarrhée;
  • des étourdissements;
  • de l'indigestion;
  • de la nausée;
  • des vomissements.

La plupart des effets secondaires figurant ci-après ne surviennent pas très souvent, mais ils pourraient cependant engendrer de graves problèmes si vous ne recevez pas des soins médicaux.

Renseignez-vous auprès de votre médecin au plus tôt si l'un des effets secondaires ci-après se manifeste :

  • des anomalies du champ visuel;
  • la confusion;
  • une enflure des pieds ou des chevilles;
  • une perte auditive, tout autre changement de l'ouïe, un tintement d'oreille ou un bourdonnement d'oreille.

Cessez de prendre le médicament et sollicitez immédiatement des soins médicaux s'il se produit une réponse comme :

  • des signes de saignements de l'estomac (par ex. des selles sanglantes, noirâtres ou goudronneuses, des expectorations sanglantes, des vomissements de sang ou d'une matière qui ressemble à du marc de café);
  • des symptômes d'une grave réaction allergique, par ex. :
    • une boursouflure du visage, une enflure de la bouche, de la gorge ou de la langue;
    • une difficulté à respirer ou un serrement dans la poitrine;
    • un essoufflement;
    • une respiration sifflante;
    • de l'urticaire.

Certaines personnes peuvent ressentir des effets secondaires autres que ceux énumérés. Consultez votre médecin si vous remarquez un symptôme qui vous inquiète pendant que vous employez ce médicament.

Existe-t-il d'autres précautions d'emploi ou mises en garde ?

Avant d'employer un médicament, ne manquez pas d'informer votre médecin des troubles médicaux ou des allergies que vous pourriez avoir, des médicaments que vous utilisez et de tout autre fait important au sujet de votre santé. Les femmes devraient mentionner si elles sont enceintes ou si elles allaitent. Ces facteurs pourraient avoir une influence sur la façon dont vous devriez employer ce médicament.

Réactions allergiques : si vous avez déjà eu une réaction à l'acide acétylsalicylique (AAS) ou à d'autres AINS (par ex. l'ibuprofène, le kétoprofène, le kétorolac) comprenant un écoulement nasal, une éruption cutanée accompagnée de démangeaisons, la présence de polypes nasaux ou d'essoufflement et de respiration sifflante, vous ne devez pas prendre ce médicament. Si vous ressentez des symptômes d'une réaction allergique importante (par ex. de l'urticaire, de la difficulté à respirer, une respiration sifflante, une enflure du visage, de la langue ou de la gorge), consultez immédiatement un médecin.

Coagulation du sang : la prise de ce médicament peut réduire la capacité du sang à coaguler. Si vous prenez des anticoagulants (par ex. de la warfarine, de l'héparine) ou si vous êtes atteint d'hémophilie ou d'autres désordres sanguins (par ex. si votre numération plaquettaire est faible), discutez avec votre médecin de la façon dont ce médicament pourrait influer sur votre affection, de l'influence de votre affection sur l'administration et l'efficacité de ce médicament, et de la pertinence d'une surveillance médicale spécifique. Si vous avez un trouble de la coagulation, ne prenez pas ce médicament.

Pression artérielle : l'utilisation de ce médicament peut provoquer l'accumulation de liquide dans le corps, ce qui augmente l'effort nécessaire au cœur pour pomper le sang dans l'ensemble de l'organisme. Ainsi, la pression artérielle peut être augmentée par la prise de naproxène/naproxène sodique. Si vous êtes atteint d'hypertension artérielle, discutez avec votre médecin de la façon dont ce médicament pourrait influer sur votre affection, de l'influence de votre affection sur l'administration et l'efficacité de ce médicament, et de la pertinence d'une surveillance médicale spécifique.

Somnolence ou vigilance réduite : comme les autres AINS, le naproxène sodique peut causer une somnolence, des étourdissements et une vision trouble. Évitez de conduire ou de faire d'autres activités qui exigent de l'acuité mentale et de la concentration avant d'avoir établi les effets que ce médicament a sur vous.

Fonction cardiaque : ce médicament peut provoquer l'accumulation de liquide dans le corps. Cela peut réduire l'efficacité du cœur et contribuer à l'insuffisance cardiaque. Si vous êtes atteint de maladie cardiaque, discutez avec votre médecin de la façon dont ce médicament pourrait influer sur votre affection, de l'influence de votre affection sur l'administration et l'efficacité de ce médicament, et de la pertinence d'une surveillance médicale spécifique.

Crise cardiaque et accident vasculaire cérébral : ce médicament peut être associé à un risque accru de crise cardiaque et d'accident vasculaire cérébral. Le risque augmente plus la dose totale quotidienne est élevée et plus la prise de médicament se prolonge. Si vous avez des antécédents de maladie cardiaque (par ex. de crise cardiaque, d'accident vasculaire cérébral ou d'insuffisance cardiaque) ou si possédez des facteurs de risque prédisposant à la maladie cardiaque (par ex. l'hypertension artérielle, l'hypercholestérolémie, le diabète, le tabagisme, une maladie rénale), discutez avec votre médecin de la façon dont ce médicament pourrait influer sur votre affection, de l'influence de votre affection sur l'administration et l'efficacité de ce médicament, et de la pertinence d'une surveillance médicale spécifique.

Réactions cutanées : ce médicament peut provoquer des réactions cutanées et certaines d'entre elles peuvent être importantes. Si une éruption cutanée se produit, en particulier si la peau forme des vésicules ou si elle se décolle, cessez de prendre ce médicament et communiquez avec votre médecin.

Ce médicament peut rendre la peau plus sensible à la lumière du soleil (y compris aux lampes solaires), ce qui peut causer un coup de soleil, des cloques, une rougeur de la peau, des démangeaisons et une décoloration. Si vous avez une réaction à la lumière du soleil pendant que vous prenez ce médicament, communiquez avec votre médecin.

Ulcères ou saignements de l'estomac ou des intestins : ce médicament peut provoquer des ulcères gastriques, une perforation (ouverture) ou des saignements de l'estomac ou aggraver ces affections.

Plus la dose du médicament est élevée et plus le traitement dure longtemps, plus le risque d'ulcère et de saignement est grand.

Si vous avez en ce moment des ulcères gastriques ou intestinaux qui saignent activement ou si vous êtes atteint d'une maladie inflammatoire des intestins (par ex. la maladie de Crohn, la colite ulcéreuse), vous ne devez pas prendre ce médicament. Si vous avez déjà subi l'une de ces affections, discutez avec votre médecin de la façon dont ce médicament pourrait influer sur votre affection, de l'influence de votre affection sur l'administration et l'efficacité de ce médicament, et de la pertinence d'une surveillance médicale spécifique.

Cessez de prendre ce médicament et obtenez des soins médicaux immédiatement si vous avez des symptômes ou des signes d'un ulcère d'estomac ou de saignement dans l'estomac (selles noires et poisseuses, des vomissements ayant l'apparence du marc de café, une douleur à l'estomac). Ces réactions peuvent survenir sans avertissement à tout moment au cours du traitement.

Grossesse : ce médicament ne devrait pas s'employer durant le 3e trimestre d'une grossesse. Ce médicament ne doit pas être employé pendant les 1er et 2e trimestres (les 6 premiers mois) de la grossesse à moins que les bienfaits priment les risques. Si une grossesse advient pendant que vous utilisez ce médicament, prenez contact avec votre médecin immédiatement.

Ce médicament peut réduire la capacité de devenir enceinte. La prise de ce médicament par les femmes qui souhaitent concevoir n'est donc pas recommandée.

Allaitement : ce médicament passe dans le lait maternel. Si vous employez le naproxène/naproxène sodique pendant que vous allaitez, votre bébé pourrait en ressentir les effets. Consultez votre médecin pour savoir si vous devriez continuer l'allaitement.

Enfants : ni l'innocuité ni l'efficacité de ce médicament n'a été établie en ce qui concerne les enfants âgés de moins de 12 ans.

Aînés  : si vous êtes un aîné, vous courez possiblement un risque accru de subir des effets secondaires de ce médicament. Vous devez utiliser la plus faible dose efficace sous supervision médicale étroite.

D'autres agents peuvent-ils interagir avec ce médicament ?

Il pourrait se produire une interaction entre le naproxène/naproxène sodique et l'un des médicaments ci-après :

  • l'acide acétylsalicylique (AAS);
  • l'acide désoxycholique;
  • les acides gras oméga-3;
  • l'alcool;
  • l'aliskirène;
  • les antagonistes des récepteurs de l'angiotensine (par ex. le valsartan, le candésartan, le losartan);
  • les antiacides;
  • des antibiotiques de la famille des quinolones (par ex. la ciprofloxacine, la norfloxacine, l'ofloxacine);
  • les antidépresseurs tricycliques (par ex. l'amitriptyline, la clomipramine, la désipramine, la trimipramine);
  • l'apixaban;
  • les autres médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS, par ex. le diclofénac, l'ibuprofène, le kétorolac);
  • les bêtabloquants (par ex. le métoprolol, l'aténolol);
  • les bisphosphonates (par ex. l'alendronate, l'étidronate);
  • le célécoxib;
  • la cholestyramine;
  • le clopidogrel;
  • le colestipol;
  • les corticostéroïdes (par ex. la dexaméthasone, la prednisone);
  • la cyclosporine;
  • le dabigatran;
  • le dasatinib;
  • le déférasirox;
  • la desmopressine;
  • la digoxine;
  • le dipyridamole;
  • les diurétiques (par ex. la spironolactone, le triamtérène, le furosémide, l'hydrochlorothiazide);
  • la drospirénone;
  • l'édoxaban;
  • l'éplérénone;
  • les gouttes oculaires à base de prostaglandine (par ex. le latanoprost, le bimatoprost);
  • l'halopéridol;
  • l'héparine;
  • les héparines de faible poids moléculaire (par ex. la daltéparine, l'énoxaparine, la tinzaparine);
  • l'hydralazine;
  • l'ibrutinib;
  • les inhibiteurs de l'enzyme de conversion de l'angiotensine ou IECA  (par ex. le ramipril, l'énalapril);
  • les inhibiteurs sélectifs du recaptage de la sérotonine ou ISRS (par ex. le citalopram, la fluoxétine, la paroxétine, la sertraline);
  • les inhibiteurs sélectifs du recaptage de la sérotonine-noradrénaline ou ISRN (la desvenlafaxine, la duloxétine, la venlafaxine);
  • le lithium;
  • les médicaments à base de 5-ASA (par ex. la mésalazine,  l'olsalazine, la sulfasalazine);
  • les médicaments servant à dissoudre les caillots sanguins (par ex. l'altéplase, le défibrotide, la streptokinase, l'urokinase);
  • le méthotrexate;
  • l'obinutuzumab;
  • le pemetrexed;
  • la pentoxifylline;
  • les phosphates de sodium;
  • le porfimère;
  • le prasugrel;
  • les produits à base d'herbes médicinales qui modifient la coagulation du sang (par ex. la griffe de chat, la camomille, le fenugrec, l'onagre, le chrysanthème matricaire, l'ail, le gingembre, le ginseng, le curcuma);
  • le rivaroxaban;
  • les suppléments de multivitamines contenant des minéraux;
  • le tacrolimus;
  • le ténofovir;
  • le ticagrélor;
  • la ticlopidine;
  • le tipranavir;
  • la vitamine E;
  • la warfarine.

Si vous prenez l'un de ces médicaments, consultez votre médecin ou un pharmacien. Dans votre cas, votre médecin pourrait vous demander de :

  • cesser la prise de l'un des médicaments;
  • remplacer l'un des médicaments par un autre;
  • modifier la manière dont vous prenez l'un des médicaments, ou les deux;
  • ne rien changer du tout.

L'interférence d'un médicament avec un autre n'entraîne pas toujours l'interruption de la prise de l'un d'eux. Demandez à votre médecin quelle est la conduite à tenir en cas d'interactions médicamenteuses.

D'autres médicaments que ceux énumérés précédemment peuvent interagir avec ce médicament. Signalez à votre médecin tout ce que vous prenez, qu'il s'agisse de médicaments sur ordonnance ou en vente libre et de remèdes à base de plantes médicinales. N'oubliez pas de mentionner tout supplément que vous prenez. Si vous consommez de la caféine, de l'alcool, de la nicotine ou des drogues illicites, vous devriez en avertir votre médecin prescripteur puisque ces substances peuvent modifier l'action de nombreux médicaments.

Tous les contenus sont la propriété de MediResource Inc. 1996 – 2017. Conditions d’utilisation. Les contenus présents ne sont destinés qu’à des fins d’information. Demandez toujours l’avis de votre médecin ou d’un autre professionnel de la santé qualifié sur des questions relatives à une affection médicale. Source : santecheznous.com/drug/getdrug/Naproxen-Liquid-Gel-Capsules