Comment ce médicament agit-il ? Quels sont ses effets ?

La calcitonine de saumon en vaporisation nasale est un produit qui n'est plus fabriqué ni vendu au Canada. Cet article n'est disponible qu'à des fins de consultation. Si vous utilisez ce médicament, discutez avec votre médecin ou un pharmacien de vos options thérapeutiques.

La calcitonine de saumon en vaporisation nasale appartient au groupe de médicaments appelés régulateurs du métabolisme osseux. Elle s'utilise pour traiter l'ostéoporose des femmes dont la ménopause a été confirmée au moins 5 ans auparavant.

La calcitonine est une hormone qui existe naturellement dans l'organisme. La calcitonine de saumon et la calcitonine humaine ont beaucoup de qualités communes, mais la calcitonine d'origine animale a un pouvoir d'action plus puissant et plus durable. La calcitonine de saumon ne provient pas vraiment du saumon, c'est en fait une forme synthétique de la calcitonine sécrétée par le saumon. La calcitonine de saumon en vaporisation nasale exerce une action qui freine la détérioration des os causée par des cellules osseuses appelées ostéoclastes et semble favoriser la formation du tissu osseux par les cellules appelées ostéoblastes. Ses effets augmentent la densité osseuse de la portion de la colonne vertébrale située dans la région lombaire.

Ce médicament est disponible sous divers noms de marque ou sous différentes présentations, ou les deux. Une marque spécifique de ce médicament n'est peut-être pas offerte sous toutes les formes ni avoir été approuvée contre toutes les affections dont il est question ici. En outre, certaines formes de ce médicament pourraient ne pas être utilisées contre toutes les affections mentionnées dans cet article.

Il se pourrait que votre médecin ait suggéré ce médicament contre une affection qui ne figure pas dans cet article d'information sur les médicaments. Si vous n'en avez pas encore discuté avec votre médecin, ou si vous avez des doutes sur les raisons pour lesquelles vous prenez ce médicament, consultez-le. Ne cessez pas de prendre ce médicament sans avoir consulté votre médecin au préalable.

Ne donnez pas ce médicament à quiconque, même à quelqu'un qui souffre des mêmes symptômes que les vôtres. Ce médicament pourrait nuire aux personnes pour lesquelles il n'a pas été prescrit.

Sous quelles formes ce médicament se présente-t-il ?

Miacalcin NS n'est plus fabriqué ni vendu au Canada. Lancez une recherche en tapant le mot « saumon, calcitonine de » pour trouver des marques qui sont encore offertes. Cet article n'est disponible qu'à des fins de consultation. Si vous utilisez ce médicament, discutez avec votre médecin ou un pharmacien de vos options thérapeutiques.

Comment doit-on employer ce médicament ?

La dose recommandée de calcitonine de saumon en vaporisation nasale est 1 pulvérisation (200 UI) par jour dans une narine, en ayant soin de changer de narine tous les jours.

Plusieurs facteurs peuvent entrer en ligne de compte pour déterminer la dose dont une personne a besoin : son poids, son état de santé et la prise d'autres médicaments. Si votre médecin a recommandé une dose autre que celles indiquées ici, ne modifiez pas la manière de prendre le médicament sans le consulter au préalable.

Il est très important que ce médicament soit pris conformément aux indications de votre médecin. Si vous oubliez une dose, prenez le médicament dès que vous constatez l'omission et reprenez la suite du traitement aussitôt que possible. S'il est presque temps de votre prochaine dose, ne vous souciez pas de la dose omise et reprenez le schéma posologique usuel. N'utilisez pas une double dose pour compenser l'omission d'une dose. Si vous hésitez sur la conduite à tenir après avoir omis une dose, demandez conseil à votre médecin ou à un pharmacien.

Lorsque vous vous préparez à utiliser un nouveau vaporisateur, attendez que son contenu atteigne la température ambiante, puis amorcez sa pompe en appuyant fermement dessus 3 fois de suite. Quand le vert apparaît dans la fenêtre du compteur de doses, le nouveau vaporisateur est prêt à l'emploi. 

Mode d'emploi (consultez la notice d'accompagnement du produit pour obtenir des directives plus détaillées) :

  • retirez le capuchon de protection ;
  • penchez légèrement la tête en avant et insérez l'embout de l'applicateur dans une narine. Ne manquez pas de le placer dans l'axe des fosses nasales pour que la pulvérisation puisse se disperser. Appuyez 1 fois sur le piston, puis relâchez-le ; 
  • reniflez plusieurs fois après la pulvérisation pour empêcher que la solution ne dégouline de votre narine. Ne vous mouchez pas immédiatement après avoir pulvérisé une dose.

Sachez que le vaporisateur contient 14 doses. Quand un marqueur rouge apparaîtra dans la fenêtre du compteur de doses, vous saurez que vous avez employé 14 doses.

Conservez tout nouveau vaporisateur qui n'a pas encore été ouvert au réfrigérateur à une température qui se situe entre 2 °C et 8 °C. La solution craint le gel, évitez de secouer le vaporisateur et gardez-le hors de la portée des enfants.

Lorsque vous l'aurez amorcé, gardez-le à la température ambiante et utilisez son contenu dans les 4 semaines qui suivent. Entreposez et transportez le vaporisateur à la verticale afin de vous assurer que la bonne dose est mesurée à chaque emploi.

Ne jetez pas de médicaments dans les eaux usées (par ex. pas dans l'évier ni dans la cuvette des cabinets) ni avec les ordures ménagères. Demandez à votre pharmacien comment vous débarrasser des médicaments inutilisés ou périmés.

Dans quels cas ce médicament est-il déconseillé ?

Quiconque ayant une allergie à la calcitonine de saumon ou à l'un des ingrédients de ce médicament, ne devrait pas l'utiliser.

Quels sont les effets secondaires possibles de ce médicament ?

Beaucoup de médicaments peuvent provoquer des effets secondaires. Un effet secondaire est une réponse indésirable à un médicament lorsqu'il est pris à des doses normales. Il peut être léger ou grave, temporaire ou permanent.

Les effets secondaires énumérés ci-après ne sont pas ressentis par toutes les personnes qui prennent ce médicament. Si les effets secondaires vous inquiètent, discutez des risques et des bienfaits de ce médicament avec votre médecin.

Au moins 1 % des personnes prenant ce médicament ont signalé les effets secondaires ci-après. Un grand nombre de ces effets secondaires peuvent être pris en charge et quelques-uns peuvent disparaître d'eux-mêmes avec le temps.

Consultez votre médecin si vous ressentez ces effets secondaires et s'ils sont graves ou gênants. Votre pharmacien peut être en mesure de vous donner des conseils sur la conduite à tenir si ces effets secondaires apparaissent :

  • une altération des sensations gustatives ;
  • des brûlures d'estomac ;
  • une diarrhée ;
  • une douleur abdominale ;
  • des douleurs articulaires ;
  • un écoulement nasal ;
  • des éternuements ;
  • des étourdissements ;
  • de la fatigue ou de la faiblesse ;
  • de légers saignements de nez ;
  • un mal de dos ;
  • des modifications de la vision ;
  • de la nausée ou un malaise gastrique ;
  • une odeur putride provenant du nez ;
  • des plaques croûteuses ou des lésions à l'intérieur du nez ; 
  • une rougeur de la peau ;
  • une sécheresse, une démangeaison, une rougeur, une enflure, une douleur à la pression ou d'autres signes d'irritation nasale qui n'étaient pas présents avant l'emploi de ce médicament ;
  • une sensation de brûlure, une sécheresse ou une démangeaison des yeux ;
  • des symptômes d'une infection des sinus (par ex. une pression ou une douleur dans le nez ou les joues ou derrière les yeux, des maux de tête, de la fièvre).

Cessez la prise du médicament et sollicitez immédiatement des soins médicaux s'il se produit une réponse comme :

  • des symptômes d'une grave réaction allergique (par ex. de l'urticaire, une difficulté respiratoire, une accélération de la fréquence cardiaque, une enflure du visage, de la bouche, de langue ou de la gorge).

Certaines personnes peuvent ressentir des effets secondaires autres que ceux énumérés. Consultez votre médecin si vous remarquez un symptôme qui vous inquiète pendant que vous employez ce médicament.

Existe-t-il d'autres précautions d'emploi ou mises en garde ?

Avant d'employer un médicament, ne manquez pas d'informer votre médecin des troubles médicaux ou des allergies que vous pourriez avoir, des médicaments que vous utilisez et de tout autre fait important au sujet de votre santé. Les femmes devraient mentionner si elles sont enceintes ou si elles allaitent. Ces facteurs pourraient avoir une influence sur la façon dont vous devriez employer ce médicament.

AVIS DE SANTÉ CANADA

Le 31 juillet, 2013

Santé Canada a émis de nouvelles mises en garde concernant l'emploi de Miacalcin® NS, Apo-Calcitonin, et Sandoz Calcitonin NS (la calcitonine de saumon). Pour lire dans son intégralité l'avis de Santé Canada, rendez-vous vers le site Web de Santé Canada à l'adresse www.hc-sc.gc.ca.

Apport en calcium et en vitamine D : un traitement par ce médicament devrait s'accompagner d'un apport adéquat en calcium et en vitamine D. Votre médecin ou un pharmacien devrait pouvoir vous dire si votre régime alimentaire vous fournit ces éléments en quantité suffisante.

Modifications de la vision : ce médicament peut causer des modifications oculaires. Ne conduisez pas et ne faites pas non plus fonctionner des machines pendant que vous employez ce médicament jusqu'au moment où vous saurez si vous pouvez accomplir ces activités en toute sécurité. 

Grossesse : ce médicament ne devrait pas s'employer durant la grossesse. Si une grossesse advient pendant que vous utilisez ce médicament, prenez contact avec votre médecin immédiatement.

Allaitement : on ignore si la calcitonine de saumon passe dans le lait maternel. Les femmes qui allaitent ne devraient pas employer ce médicament.

D'autres agents peuvent-ils interagir avec ce médicament ?

Il pourrait se produire une interaction entre la calcitonine de saumon et l'un des agents ci-après :

  • le lithium ;
  • les médicaments qui ont tendance à entraîner une perte de la densité osseuse à long terme (par ex. les corticostéroïdes comme la prednisone).

Si vous prenez l'un de ces médicaments, consultez votre médecin ou un pharmacien. Dans votre cas, votre médecin pourrait vous demander de :

  • cesser la prise de l'un des médicaments ;
  • remplacer l'un des médicaments par un autre ;
  • modifier la manière dont vous prenez l'un des médicaments, ou les deux ;
  • ne rien changer du tout.

L'interférence d'un médicament avec un autre n'entraîne pas toujours l'interruption de la prise de l'un d'eux. Demandez à votre médecin quelle est la conduite à tenir en cas d'interactions médicamenteuses.

D'autres médicaments que ceux énumérés précédemment peuvent interagir avec ce médicament. Signalez à votre médecin tout ce que vous prenez, qu'il s'agisse de médicaments sur ordonnance ou en vente libre et de remèdes à base de plantes médicinales. N'oubliez pas de mentionner tout supplément que vous absorbez. Si vous consommez de la caféine, de l'alcool, de la nicotine ou des drogues illicites, vous devriez en avertir votre médecin prescripteur puisque ces substances peuvent modifier l'action de nombreux médicaments.