Comment ce médicament agit-il ? Quels sont ses effets ?

Il s'agit d'une association médicamenteuse renfermant 2 médicaments : la linagliptine et la metformine. On utilise ces deux médicaments pour la maîtrise des taux de sucre sanguin chez les adultes atteints du diabète de type 2. La linagliptine appartient au groupe de médicaments appelés inhibiteurs de la DPP. Elle agit en augmentant la quantité d'hormones incrétines libérées par l'intestin. Les incrétines sont des hormones qui élèvent le taux d'insuline quand le sucre sanguin est élevé (surtout après un repas) et qui diminuent la quantité de sucre produite par le corps. La metformine appartient à la classe de médicaments appelés hypoglycémiants oraux; il s'agit de médicaments qui réduisent le taux de sucre sanguin. La metformine agit en réduisant la quantité de glucose produite par le foie et en facilitant l'entrée du glucose dans les tissus du corps. On a démontré que la metformine est tout particulièrement utile pour retarder les problèmes associés au diabète chez les personnes qui possèdent un excès de poids.

Cette combinaison de médicaments peut être utilisée seule ou concurremment avec des sulfonylurées comme le glyburide lorsque l'observation d'un régime alimentaire, l'exercice et une réduction de poids n'ont pu maîtriser suffisamment les taux de glucose sanguins à eux seuls.

Ce médicament est disponible sous divers noms de marque ou sous différentes présentations, ou les deux. Une marque spécifique de ce médicament n'est peut-être pas offerte sous toutes les formes ni avoir été approuvée contre toutes les affections dont il est question ici. En outre, certaines formes de ce médicament pourraient ne pas être utilisées contre toutes les affections mentionnées dans cet article.

Il se pourrait que votre médecin ait suggéré ce médicament contre une affection qui ne figure pas dans cet article d'information sur les médicaments. Si vous n'en avez pas encore discuté avec votre médecin, ou si vous avez des doutes sur les raisons pour lesquelles vous prenez ce médicament, consultez-le. Ne cessez pas de prendre ce médicament sans avoir consulté votre médecin au préalable.

Ne donnez pas ce médicament à quiconque, même à quelqu'un qui souffre des mêmes symptômes que les vôtres. Ce médicament pourrait nuire aux personnes pour lesquelles il n'a pas été prescrit.

Sous quelles formes ce médicament se présente-t-il ?

2,5 mg / 500 mg
Chaque comprimé jaune pâle, ovale, biconvexe, pelliculé, portant l'inscription « D2/500 » gravé sur une face et le symbole de la compagnie Boehringer Ingelheim sur l'autre, contient 2,5 mg de linagliptine et 500 mg de chlorhydrate de metformine. Ingrédients non médicinaux : arginine, dioxyde de silice colloïdale, copovidone, stéarate de magnésium et amidon de maïs. Pellicule : hypromellose, oxyde de fer rouge, oxyde de fer jaune, propylèneglycol, talc et dioxyde de titane.

2,5 mg / 850 mg
Chaque comprimé orange pâle, ovale, biconvexe, pelliculé, portant l'inscription « D2/850 » gravé sur une face et le symbole de la compagnie Boehringer Ingelheim sur l'autre, contient 2,5 mg de linagliptine et 850 mg de chlorhydrate de metformine. Ingrédients non médicinaux : arginine, dioxyde de silice colloïdale, copovidone, stéarate de magnésium et amidon de maïs. Pellicule : hypromellose, oxyde de fer rouge, oxyde de fer jaune, propylèneglycol, talc et dioxyde de titane.

2,5 mg / 1000 mg
Chaque comprimé rose pâle, ovale, biconvexe, pelliculé, portant l'inscription « D2/1000 » gravé sur une face et le symbole de la compagnie Boehringer Ingelheim sur l'autre, contient 2,5 mg de linagliptine et 1000 mg de chlorhydrate de metformine. Ingrédients non médicinaux : arginine, dioxyde de silice colloïdale, copovidone, stéarate de magnésium et amidon de maïs. Pellicule : hypromellose, oxyde de fer rouge, oxyde de fer jaune, propylèneglycol, talc et dioxyde de titane.

Comment doit-on employer ce médicament ?

La dose initiale recommandée de la combinaison linagliptine - metformine doit être basée sur les doses des médicaments individuels que vous prenez déjà. Avant de commencer à prendre ce médicament, vous devriez déjà prendre de la metformine seule ou de la metformine et de la linagliptine sous forme séparée.

La combinaison linagliptine - metformine doit être prise deux fois par jour avec les repas pour réduire les réactions indésirables associées à ce médicament.

Plusieurs facteurs peuvent entrer en ligne de compte pour déterminer la dose dont une personne a besoin : son poids, son  état de santé et la prise d'autres médicaments. Si votre médecin a recommandé une dose autre que celles indiquées ici, ne modifiez pas la manière de prendre le médicament sans le consulter au préalable.

Pour optimiser les effets de ce médicament, il doit être pris régulièrement et en même temps qu'on suit un régime alimentaire et un programme d'exercices appropriés. Ce médicament n'est pas destiné à remplacer le régime alimentaire et les exercices nécessaires au traitement du diabète.

Il est très important que ce médicament soit pris conformément aux indications de votre médecin. Si vous oubliez une dose, prenez le médicament dès que vous constatez l'omission et reprenez la suite du traitement aussitôt que possible. S'il est presque temps de votre prochaine dose, ne vous souciez pas de la dose omise et reprenez le schéma posologique usuel. N'utilisez pas une double dose pour compenser l'omission d'une dose. Si vous hésitez sur la conduite à tenir après avoir omis une dose, demandez conseil à votre médecin ou à un pharmacien.

Entreposez ce médicament à la température ambiante, à l'abri de la lumière et de l'humidité et hors de la portée des enfants.

Ne jetez pas de médicaments dans les eaux usées (par ex. pas dans l'évier ni dans la cuvette des cabinets) ni avec les ordures ménagères. Demandez à votre pharmacien comment vous débarrasser des médicaments inutilisés ou périmés.

Dans quels cas ce médicament est-il déconseillé ?

Abstenez-vous d'employer l'association médicamenteuse linagliptine - metformine dans les circonstances ci-après :

  • une allergie à la linagliptine, à la metformine ou à l'un des ingrédients du médicament;
  • un diabète de type 1;
  • si vous subissez des infections importantes, un traumatisme ou une intervention chirurgicale ou si vous récupérez après de tels événements;
  • si vous devez subir une intervention chirurgicale ou si vous venez de subir une telle intervention et que vous ne pouvez ni manger, ni boire normalement;
  • une grossesse ou l'allaitement au sein;
  • si vous souffrez d'une déshydratation importante (si votre corps a perdu beaucoup d'eau);
  • si vous vous soumettez à des études radiologiques faisant appel à des agents de contraste iodés;
  • si vous buvez de grandes quantités d'alcool à court terme ou régulièrement;
  • si vous avez des antécédents d'acidose lactique ou d'acidose métabolique aiguë/chronique (trop grande quantité d'acide dans le sang), de cétoacidose diabétique compliquée ou non par du coma ou des antécédents de cétoacidose compliquée ou non par du coma;
  • si vous êtes atteint de maladies associées à un manque d'oxygène dans les tissus comme une insuffisance cardiorespiratoire;
  • une réduction de la fonction rénale;
  • une fonction hépatique grandement réduite;
  • si le contrôle de vos taux de glycémie est très mauvais (ces personnes ne doivent pas prendre ce médicament comme seul agent antidiabétique).

Quels sont les effets secondaires possibles de ce médicament ?

Beaucoup de médicaments peuvent provoquer des effets secondaires. Un effet secondaire est une réponse indésirable à un médicament lorsqu'il est pris à des doses normales. Il peut être léger ou grave, temporaire ou permanent.
Les effets secondaires énumérés ci-après ne sont pas ressentis par toutes les personnes qui prennent ce médicament. Si les effets secondaires vous inquiètent, discutez des risques et des bienfaits de ce médicament avec votre médecin.

Au moins 1 % des personnes prenant ce médicament ont signalé les effets secondaires ci-après. Un grand nombre de ces effets secondaires peuvent être pris en charge et quelques-uns peuvent disparaître d'eux-mêmes avec le temps.

Consultez votre médecin si vous ressentez ces effets secondaires et s'ils sont graves ou gênants. Votre pharmacien pourrait être en mesure de vous donner des conseils sur la conduite à tenir si ces effets secondaires apparaissaient :

  • des brûlures d'estomac;
  • une diarrhée;
  • un écoulement nasal;
  • un embarras de la respiration nasale;
  • des gaz;
  • un goût de métal dans la bouche;
  • de la nausée;
  • un mal de gorge;
  • des maux de tête;
  • une sensation de ballonnement;
  • des ulcérations buccales.

La plupart des effets secondaires figurant ci-après ne surviennent pas très souvent, mais ils pourraient cependant engendrer de graves problèmes si vous ne consultez pas votre médecin ou si vous ne recevez pas des soins médicaux.

Renseignez-vous auprès de votre médecin au plus tôt si l'un des effets secondaires ci-après se manifeste :

  • des signes attribuables à de l'anémie (réduction du nombre de globules rouges; par ex. des étourdissements, de la pâleur, de la fatigue ou de la faiblesse inhabituelle, un essoufflement);
  • des signes d'infection (symptômes pouvant comprendre une fièvre ou des frissons, une diarrhée grave, un essoufflement, des étourdissements prolongés, un mal de tête, une raideur du cou, une perte de poids ou un abattement);
  • des signes de pancréatite (par ex. une douleur sur le côté supérieur gauche de l'abdomen, un mal de dos, des nausées, une fièvre, un rythme cardiaque rapide, abdomen gonflé);
  • des symptômes d'un faible taux de sucre sanguin (comme un secouement, une sudation, des battements de cœur rapides, un changement de la vision, le besoin de manger, des maux de tête, ou des changements de l'humeur).

Cessez de prendre le médicament et sollicitez immédiatement des soins médicaux s'il se produit une réponse comme :

  • des signes attribuables à de l'acidose lactique (par ex. de la nausée, des vomissements, une accélération du rythme respiratoire, des douleurs abdominales, des douleurs musculaires inusitées, une fatigue inusitée, des étourdissements, la décélération ou des irrégularités du rythme cardiaque);
  • des signes d'une grave réaction cutanée (comme des cloques, une desquamation, une éruption cutanée recouvrant une grande région du corps, une éruption cutanée qui s'étend rapidement ou une éruption cutanée accompagnée d'une fièvre ou d'une gêne);
  • des signes d'une réaction allergique importante (par ex. des crampes abdominales, une difficulté respiratoire, des nausées et des vomissements, ou une boursouflure du visage et une enflure de la gorge).

Certaines personnes peuvent ressentir des effets secondaires autres que ceux énumérés. Consultez votre médecin si vous remarquez un symptôme qui vous inquiète pendant que vous employez ce médicament.

Existe-t-il d'autres précautions d'emploi ou mises en garde ?

Avant d'employer un médicament, ne manquez pas d'informer votre médecin des troubles médicaux ou des allergies que vous pourriez avoir, des médicaments que vous utilisez et de tout autre fait important au sujet de votre santé. Les femmes devraient mentionner si elles sont enceintes ou si elles allaitent. Ces facteurs pourraient avoir une influence sur la façon dont vous devriez employer ce médicament.

Acidose lactique : l'acidose lactique est un problème rare, mais grave, qui est dû à une accumulation (c.-à-d. que le corps ne l'élimine pas d'une façon suffisamment rapide) de la metformine utilisée durant un traitement. Si vous êtes atteint d'une maladie rénale importante, votre risque de subir de l'acidose lactique est accru. Comme l'alcool peut augmenter le risque d'acidose lactique, ne buvez pas beaucoup d'alcool à court ou à long terme pendant que vous prenez ce médicament. Lorsque cela arrive (très rarement), les conséquences sont fatales dans 50 % des cas. Si vous observez des symptômes d'acidose lactique (par ex. de la faiblesse, de la fatigue, de la somnolence, une douleur musculaire inaccoutumée, une respiration difficile, une douleur gastrique accompagnée de nausée, des vomissements ou de la diarrhée, une sensation de froid, des étourdissements, une sensation de tête légère, des battements de cœur ralentis ou irréguliers), cessez de prendre ce médicament et demandez immédiatement des soins médicaux.

Agents colorants ou de contraste : si des examens de radiologie nécessitent l'usage d'un produit colorant ou de contraste, vous devriez cesser temporairement de prendre ce médicament. Communiquez avec votre médecin pour qu'il vous donne des directives.

Consommation d'alcool : l'alcool augmente le risque pour les personnes qui prennent de la metformine de développer une acidose lactique. Si vous prenez ce médicament, évitez de consommer de l'alcool de façon excessive. Si vous buvez de l'alcool souvent ou en quantité importante, discutez avec votre médecin de la façon dont ce médicament pourrait agir sur vous, de l'influence de votre consommation d'alcool sur l'administration et l'efficacité de ce médicament et de la nécessité d'une surveillance médicale spécifique.

Hypoglycémie (faible taux de sucre sanguin) : une hypoglycémie peut se produire lorsque la combinaison linagliptine - metformine est utilisée concurremment avec une sulfonylurée (par ex. le glyburide, le gliclazide). Lorsque vous commencerez à prendre ce médicament, votre médecin vous suggérera peut-être de prendre une plus faible dose de sulfonylurée.

Une hypoglycémie peut également se produire lorsque vous ne mangez pas suffisamment, lorsque vous faites de l'exercice épuisant sans manger suffisamment ou lorsque vous buvez de l'alcool. Si vous observez les symptômes d'un faible taux de sucre sanguin (par ex. des maux de tête, une somnolence, de la faiblesse, des étourdissements, de la confusion, de l'irritabilité, de la faim, des battements de cœur rapides, de la sudation, et de la nervosité), communiquez avec votre médecin.

Pendant les périodes de stress (par ex. si vous êtes fiévreux, si vous subissez une blessure ou une infection ou si vous vous soumettez à une intervention chirurgicale), il se peut que votre médecin vous suggère d'arrêter temporairement de prendre ce médicament et d'utiliser de l'insuline pour aider à maîtriser vos taux de sucre sanguin.

Insuffisance cardiaque congestive et maladie cardiaque : l'innocuité et l'efficacité de l'utilisation de la linagliptine n'ont pas été établies pour les personnes atteintes d'insuffisance cardiaque congestive (ICC) ou d'autres maladies cardiaques. Ce médicament n'est donc pas recommandé pour les personnes atteintes de ces maladies.

Si vous êtes atteint d'insuffisance cardiaque congestive ou de maladie cardiaque, discutez avec votre médecin de la façon dont ce médicament pourrait influer sur votre affection, de l'influence de votre affection sur l'administration et l'efficacité de ce médicament et demandez-lui si ce médicament est approprié à votre situation.

Fonction hépatique : si vous êtes atteint d'une maladie hépatique ou si votre fonction hépatique est réduite, vous pouvez courir un risque accru de subir une acidose lactique. Discutez avec votre médecin de la façon dont ce médicament pourrait influer sur votre affection, de l'influence de votre affection sur l'administration et l'efficacité de ce médicament, et de la pertinence d'une surveillance médicale spécifique. Ce médicament n'est pas recommandé si votre fonction hépatique est gravement diminuée.

Fonction rénale : la présence d'une maladie rénale ou d'une réduction de la fonction rénale peut provoquer l'accumulation de ce médicament dans l'organisme, ce qui provoque des réactions indésirables et augmente le risque d'acidose lactique. Si votre fonction rénale est réduite ou si vous êtes atteint d'une maladie rénale, discutez avec votre médecin de la façon dont ce médicament pourrait influer sur votre affection, de l'influence de votre affection sur l'administration et l'efficacité de ce médicament, et de la pertinence d'une surveillance médicale spécifique.

Pancréatite : ce médicament pourrait causer ou aggraver une pancréatite (une inflammation du pancréas). Si vous avez des antécédents de pancréatite, de calculs à la vésicule biliaire, d'alcoolisme ou d'hypertriglycéridémie, vous pouvez courir un risque accru de subir cette complication et votre médecin doit vous suivre de près pendant que vous prenez ce médicament.

Si vous subissez des symptômes attribuables à une pancréatite (par ex. une douleur à la partie supérieure gauche de l'abdomen ou au dos, de la nausée, de la fièvre, des frissons, une accélération du rythme cardiaque, une enflure de l'abdomen ou une douleur abdominale intense ou prolongée accompagnée ou non de vomissements), communiquez immédiatement avec votre médecin.

Surveillance du taux de sucre sanguin : suivez régulièrement vos taux de glucose sanguins régulièrement aux intervalles convenus avec votre médecin ou votre éducateur en diabète.

Taux de vitamine B12 : la metformine pourrait réduire les taux de vitamine B12. Votre médecin surveillera votre taux de vitamine 12 par le biais d'analyses de sang régulières pendant que vous suivez un traitement par ce médicament.

Grossesse : la metformine ne devrait pas s'utiliser durant une grossesse. Si une grossesse advient pendant que vous utilisez ce médicament, prenez contact avec votre médecin immédiatement. Pendant une grossesse, on doit utiliser de l'insuline pour maintenir les taux de glucose sanguins aussi près que possible de la normale.

Allaitement : on ignore si la linagliptine passe dans le lait maternel. La metformine passe dans le lait maternel. Si vous prenez ce médicament pendant que vous allaitez, votre bébé pourrait en ressentir les effets. On déconseille aux femmes qui allaitent d'utiliser la combinaison linagliptine - metformine.

Enfants : ni l'innocuité ni l'efficacité de ce médicament n'a été établie en ce qui concerne les enfants âgés de moins de 18 ans.

Aînés : les personnes âgées sont plus susceptibles d'avoir des fonctions hépatiques et rénales amoindries et elles peuvent courir un risque accru de subir des réactions indésirables associées à la prise de ce médicament.

D'autres agents peuvent-ils interagir avec ce médicament ?

Il pourrait se produire une interaction entre l'association médicamenteuse linagliptine - metformine et l'un des agents ci-après :

  • l'acétate d'abiratérone;
  • l'acétazolamide;
  • l'acide acétylsalicylique;
  • l'ail;
  • l'amiodarone;
  • des antibiotiques de la famille des quinolones (par ex. la ciprofloxacine, la norfloxacine, l'ofloxacine);
  • les antibiotiques macrolides (par ex. la clarithromycine, l'érythromycine);
  • les antifongiques dont le nom se termine en « azole » (par ex. l'itraconazole, le kétoconazole, le voriconazole);
  • les antipsychotiques atypiques (par ex. l'aripiprazole, la clozapine, l'olanzapine, la quétiapine, la rispéridone);
  • d'autres antidiabétiques (par ex. le chlorpropamide, le glipizide, le glyburide, l'insuline, le natéglinide, la rosiglitazone);
  • le bosentan;
  • le bupropion;
  • la buséréline;
  • la carbamazépine;
  • le carvédilol;
  • la céphalexine;
  • la cimétidine;
  • le cobicistat;
  • les corticostéroïdes en inhalation (par ex. le budésonide, le ciclésonide, la fluticasone);
  • les corticostéroïdes oraux (par ex. la dexaméthasone, l'hydrocortisone, la prednisone);
  • le crizotinib;
  • la cyclosporine;
  • le dabrafénib;
  • le déférasirox;
  • le dipyridamole;
  • les diurétiques (pilules pour éliminer l'eau; par ex. le furosémide, l'hydrochlorothiazide, triamterene);
  • la dofétilide;
  • la doxorubicine;
  • la dronédarone;
  • l'enzalutamide;
  • l'évérolimus;
  • le gingembre;
  • le ginseng (americain);
  • le glycopyrrolate;
  • la goséréline;
  • les inhibiteurs de l'enzyme de conversion de l'angiotensine (par ex. le captopril, le lisinopril, le ramipril);
  • les inhibiteurs de la monoamine-oxydase (IMAO; par ex. le moclobémide, la phénelzine, la rasagiline, la sélégiline, la tranylcypromine);
  • les inhibiteurs de la protéase du VIH (par ex. l'atazanavir, l'indinavir, le ritonavir, le saquinavir);
  • les inhibiteurs non-nucléosidiques de la transcriptase inverse du VIH (INNTIs; par ex. la delavirdine, l'éfavirenz, l'étravirine, la névirapine);
  • les inhibiteurs sélectifs du recaptage de la sérotonine (ISRS, par ex. le citalopram, la duloxétine, la fluoxétine, la paroxétine, la sertraline);
  • le jus de pamplemousse;
  • la lamotrigine;
  • le lapatinib;
  • le leuprolide;
  • le linézolide;
  • le lomitapide;
  • les médicaments de type « statine » pour traiter les niveaux élevés de cholestérol (par ex. l'atorvastatine, la lovastatine, la simvastatine);
  • la méfloquine;
  • le millepertuis;
  • la néfazodone;
  • la nicardipine;
  • le nilotinib;
  • l'octréotide;
  • les œstrogènes (par ex. les œstrogènes conjugués, l'œstradiol, l'éthinylœstradiol);
  • l'oxcarbazépine;
  • le phénobarbital;
  • la phénytoïne;
  • la prazosine;
  • la primidone;
  • la progestérone;
  • le propranolol;
  • la quinidine;
  • la quinine;
  • la réserpine;
  • la rifabutine;
  • la rifampine;
  • le siméprévir;
  • la somatropine;
  • le sunitinib;
  • le tacrolimus (systémique);
  • le tamoxifène;
  • le télaprévir;
  • le topiramate;
  • la trazodone;
  • le triméthoprime;
  • le vérapamil;
  • la vinblastine.

Si vous prenez l'un de ces médicaments, consultez votre médecin ou un pharmacien. Dans votre cas, votre médecin pourrait vous demander de :

  • cesser la prise de l'un des médicaments;
  • remplacer l'un des médicaments par un autre;
  • modifier la manière dont vous prenez l'un des médicaments, ou les deux;
  • ne rien changer du tout.

L'interférence d'un médicament avec un autre n'entraîne pas toujours l'interruption de la prise de l'un d'eux. Demandez à votre médecin quelle est la conduite à tenir en cas d'interactions médicamenteuses.

D'autres médicaments que ceux énumérés précédemment peuvent interagir avec ce médicament. Signalez à votre médecin tout ce que vous prenez, qu'il s'agisse de médicaments sur ordonnance ou en vente libre et de remèdes à base de plantes médicinales. N'oubliez pas de mentionner tout supplément que vous absorbez. Si vous consommez de la caféine, de l'alcool, de la nicotine ou des drogues illicites, vous devriez en avertir votre médecin prescripteur puisque ces substances peuvent modifier l'action de nombreux médicaments.