Comment ce médicament agit-il ? Quels sont ses effets ?

La tamsulosine appartient à la classe des médicaments appelés antagonistes sélectifs des récepteurs alpha 1A. Elle s'utilise pour le traitement des symptômes de l'hyperplasie bénigne de la prostate (HBP).

Cette affection entraîne une augmentation graduelle du volume de la prostate. Au fur et à mesure que le volume de la prostate augmente, celle-ci exerce une pression sur l'urètre, le canal qui transporte l'urine de la vessie jusqu'à l'extérieur du corps. Cette pression résulte en un jet d'urine faible ou une sensation que la vessie n'est pas complètement vide. Avec la tamsulosine, les muscles de la prostate et du col de la vessie se détendent, ce qui facilite l'émission d'urine et aide aussi la vessie à se vider complètement.

Le tamsulosine ne réduit pas le volume de la prostate. Bien que le traitement améliore les symptômes, il est possible qu'une intervention chirurgicale s'avère nécessaire par la suite si le volume de la prostate continue à augmenter.

Il se pourrait que votre médecin ait suggéré ce médicament contre une affection qui ne figure pas dans cet article d'information sur les médicaments. En outre, certaines formes de ce médicament pourraient ne pas être utilisées pour tous les troubles mentionnés dans cet article. Si vous n'en avez pas encore discuté avec votre médecin, ou si vous avez des doutes sur les raisons pour lesquelles vous prenez ce médicament, consultez-le. Ne cessez pas de prendre ce médicament sans avoir consulté votre médecin au préalable.

Ne donnez pas ce médicament à quiconque, même à quelqu'un qui souffre des mêmes symptômes que les vôtres. Ce médicament pourrait nuire aux personnes pour lesquelles il n'a pas été prescrit.

Sous quelles formes ce médicament se présente-t-il ?

JAMP-Tamsulosin n'est plus fabriqué ni vendu au Canada. Lancez une recherche en tapant le mot « tamsulosin » pour trouver des marques qui sont encore offertes. Cet article n'est disponible qu'à des fins de consultation. Si vous utilisez ce médicament, discutez avec votre médecin ou un pharmacien de vos options thérapeutiques.

Comment doit-on employer ce médicament ?

La dose recommandée de tamsulosine est 0,4 mg pris 1 fois par jour. Il est possible que votre dose soit augmentée à 0,8 mg pris 1 fois par jour, selon votre réponse au médicament.

La dose devrait être prise approximativement 30 minutes après le même repas chaque jour.

Avalez les capsules entières avec un peu de liquide. N'écrasez pas, ne croquez pas et n'ouvrez pas les capsules.

Plusieurs facteurs peuvent entrer en ligne de compte pour déterminer la dose dont une personne a besoin : son poids, son état de santé et la prise d'autres médicaments. Si votre médecin a recommandé une dose autre que celles indiquées ici, ne modifiez pas la manière de prendre le médicament sans le consulter au préalable.

Il est très important que ce médicament soit pris conformément aux indications de votre médecin. Si vous oubliez une dose, ne vous souciez pas de la dose omise et reprenez le schéma posologique usuel. N'utilisez pas une double dose pour compenser l'omission d'une dose. Si vous hésitez sur la conduite à tenir après avoir omis une dose, demandez conseil à votre médecin ou à un pharmacien.

Si vous oubliez votre dose plusieurs jours d'affilée, que vous preniez 0,4 mg ou 0,8 mg par jour, le traitement devra être repris à une dose de 0,4 mg.

Conservez ce médicament à la température ambiante et hors de la portée des enfants.

Ne jetez pas de médicaments dans les eaux usées (par ex. pas dans l'évier ni dans la cuvette des cabinets) ni avec les ordures ménagères. Demandez à votre pharmacien comment vous débarrasser des médicaments inutilisés ou périmés.

Dans quels cas ce médicament est-il déconseillé ?

Abstenez-vous d'employer ce médicament dans les circonstances ci-après :

  • une allergie à la tamsulosine ou à l'un des ingrédients du médicament;
  • la prise de certains médicaments qui sont éliminés du corps par le foie comme :  
    • la clarithromycine;
    • les inhibiteurs de la protéase (par ex. le lopinavir, le ritonavir);
    • le kétoconazole;
    • la néfazodone.

Ce médicament n'est pas destiné à être utilisé par les femmes ou les enfants.

Quels sont les effets secondaires possibles de ce médicament ?

Beaucoup de médicaments peuvent provoquer des effets secondaires. Un effet secondaire est une réponse indésirable à un médicament lorsqu'il est pris à des doses normales. Il peut être léger ou grave, temporaire ou permanent.

Les effets secondaires énumérés ci-après ne sont pas ressentis par toutes les personnes qui prennent ce médicament. Si les effets secondaires vous inquiètent, discutez des risques et des bienfaits de ce médicament avec votre médecin.

Au moins 1 % des personnes prenant ce médicament ont signalé les effets secondaires ci-après. Un grand nombre de ces effets secondaires peuvent être pris en charge et quelques-uns peuvent disparaître d'eux-mêmes avec le temps.

Consultez votre médecin si vous ressentez ces effets secondaires et s'ils sont graves ou gênants. Votre pharmacien pourrait être en mesure de vous donner des conseils sur la conduite à tenir si ces effets secondaires apparaissaient :

  • une baisse de la pulsion ou de la performance sexuelle;
  • une constipation;
  • une démangeaison et l'urticaire;
  • une diarrhée;
  • une éjaculation anormale;
  • un embarras de la respiration nasale ou un écoulement nasal;
  • des étourdissements ou une sensation de tête légère;
  • une faiblesse inaccoutumée;
  • des maux de tête;
  • de la nausée;
  • des troubles du sommeil;
  • des vomissements.

La plupart des effets secondaires figurant ci-après ne surviennent pas très souvent, mais ils pourraient cependant engendrer de graves problèmes si vous ne consultez pas votre médecin ou si vous ne recevez pas des soins médicaux.

Renseignez-vous auprès de votre médecin au plus tôt si l'un des effets secondaires ci-après se manifeste :

  • des étourdissements graves survenant au passage de la position assise ou couchée à la position debout;
  • une accélération des battements cardiaques et une augmentation de leur intensité;
  • un évanouissement;
  • des anomalies du champ visuel.

Cessez de prendre le médicament et sollicitez immédiatement des soins médicaux s'il se produit une réponse comme :

  • un priapisme (une érection du pénis douloureuse et persistante qu'une activité sexuelle ne soulage pas);
  • des signes d’une réaction allergique importante (par ex. des crampes abdominales, une difficulté respiratoire, des nausées et des vomissements, ou une boursouflure du visage et une enflure de la gorge).
  • des signes d'une grave réaction cutanée (comme des cloques, une desquamation, une éruption cutanée recouvrant une grande région du corps, une éruption cutanée qui s'étend rapidement ou une éruption cutanée accompagnée d'une fièvre ou d'une gêne).
Certaines personnes peuvent ressentir des effets secondaires autres que ceux énumérés. Consultez votre médecin si vous remarquez un symptôme qui vous inquiète pendant que vous employez ce médicament.

Existe-t-il d'autres précautions d'emploi ou mises en garde ?

Avant d'employer un médicament, ne manquez pas d'informer votre médecin des troubles médicaux ou des allergies que vous pourriez avoir, des médicaments que vous utilisez et de tout autre fait important au sujet de votre santé. Les femmes devraient mentionner si elles sont enceintes ou si elles allaitent. Ces facteurs pourraient avoir une influence sur la façon dont vous devriez employer ce médicament.

Allergie : les personnes qui ont une allergie aux médicaments sulfamidés tels que certains antibiotiques, observent aussi des réactions allergiques à la tamsulosine. Avant de prendre la tamsulosine signalez à votre médecin toute réaction indésirable que vous avez déjà eue lorsque vous preniez des médicaments, surtout le sulfaméthoxazole. Communiquez immédiatement avec votre médecin si vous subissez des signes de réaction allergique comme une éruption cutanée, des démangeaisons, des difficultés respiratoires ou de l’enflure du visage et de la gorge.

Cancer de la prostate : le cancer de la prostate et l’HBP provoquent plusieurs symptômes semblables. Ces deux maladies coexistent fréquemment. Avant de commencer le traitement avec la tamsulosine, une évaluation doit être effectuée pour éliminer la présence d’un cancer de la prostate.

Chirurgie oculaire : les personnes qui sont sur le point de subir une opération de la cataracte ou du glaucome devraient signaler à leur médecin qu'elles emploient la tamsulosine. Votre chirurgien pourrait vous conseiller de suspendre temporairement la prise de ce médicament avant l'intervention chirurgicale.

Fonction hépatique : la maladie hépatique ou la réduction de la fonction hépatique peut provoquer une accumulation de ce médicament dans l’organisme, causant ainsi des effets secondaires. En cas de troubles hépatiques, discutez avec votre médecin de la façon dont ce médicament pourrait influer sur votre affection, de l'influence de votre affection sur l'administration et l'efficacité de ce médicament, et de la pertinence d'une surveillance médicale spécifique.

Hypotension orthostatique : les personnes qui emploient la tamsulosine pourraient avoir une hypotension orthostatique, c'est-à-dire une baisse de la pression artérielle due au passage rapide de la position assise à la position debout). Si vous ressentez des étourdissements ou de la faiblesse, assoyez-vous ou couchez-vous jusqu’à disparition des symptômes. Une syncope est le symptôme le plus grave d'une hypotension orthostatique. Si vous faites une syncope communiquez avec votre médecin au plus tôt.

Priapisme : la tamsulosine peut causer le priapisme, une érection douloureuse et prolongée qui n'est pas soulagée par l'activité sexuelle. Cette affection peut endommager le pénis et causer une dysfonction érectile permanente (impuissance) si elle n'est pas traitée rapidement. Si vous pensez souffrir de priapisme, appelez votre médecin ou présentez vous aux urgences immédiatement.

Somnolence ou vigilance réduite : l’utilisation de la tamsulosine peut provoquer de la somnolence ou des étourdissements, nuisant ainsi à votre capacité de conduire un véhicule ou de faire fonctionner de la machinerie. Évitez ces activités et les autres tâches dangereuses jusqu’à ce que vous ayez établi comment ce médicament agit sur vous.

Grossesse : la tamsulosine n'est pas recommandée pour les femmes, notamment les femmes enceintes.

Allaitement : la tamsulosine n'est pas recommandée pour les femmes, notamment les femmes qui allaitent.

Enfants : ce médicament n'est pas recommandé aux enfants.

D'autres agents peuvent-ils interagir avec ce médicament ?

Il pourrait se produire une interaction entre la tamsulosine et l'un des agents ci-après :

  • l'abiratérone;
  • les agonistes alpha (par ex. la clonidine, le méthyldopa);
  • les agonistes alpha ou bêta (par ex. l'épinéphrine, la noradrénaline);
  • l'amiodarone;
  • les antagonistes du calcium (par ex. l'amlodipine, le diltiazem, la nifédipine, le vérapamil);
  • les antibiotiques macrolides (par ex. la clarithromycine, l'érythromycine, la télithromycine);
  • les antifongiques dont le nom se termine en « azole » (par ex. le fluconazole, l'itraconazole, le kétoconazole);
  • l'aprépitant;
  • d'autres alphabloquants (par ex. l'alfuzosine, la doxazosine, la prazosine);
  • des barbituriques (par ex. le phénobarbital, le pentobarbital);
  • les bêta bloquants (par ex. l'aténolol, le propranolol, le sotalol);
  • le bocéprévir;
  • le bosentan;
  • la carbamazépine;
  • la cimétidine;
  • le conivaptan;
  • la cyclosporine;
  • le déférasirox;
  • la désipramine;
  • la dexaméthasone;
  • l'halopéridol;
  • les inhibiteurs de la monoamine-oxydase (IMAO; par ex. le moclobémide, la phénelzine, la rasagiline, la sélégiline, la tranylcypromine);
  • les inhibiteurs de la protéase du VIH (par ex. l'indinavir, le lopinavir, le nelfinavir, le ritonavir);
  • les inhibiteurs non-nucléosidiques de la transcriptase inverse du VIH (INNTIs; par ex. la delavirdine, l'éfavirenz, l'étravirine, la névirapine);
  • le jus de pamplemousse;
  • les médicaments contre la dysfonction érectile (par ex. le sildénafil, le tadalafil, le vardénafil);
  • le métronidazole;
  • la mifépristone;
  • le millepertuis;
  • le mitotane;
  • la néfazodone;
  • la norfloxacine;
  • l'oxcarbazépine;
  • le peginterféron alfa-2b;
  • la phénytoïne;
  • la primidone;
  • la quinidine;
  • la rifabutine;
  • la rifampine;
  • la sertraline;
  • la silodosine;
  • le siméprévir;
  • le télaprévir;
  • la tétracycline;
  • le tocilizumab.

Si vous prenez l'un de ces médicaments, consultez votre médecin ou un pharmacien. Dans votre cas, votre médecin pourrait vous demander de :

  • cesser la prise de l'un des médicaments,
  • remplacer l'un des médicaments par un autre,
  • modifier la manière dont vous prenez l'un des médicaments, ou les deux,
  • ne rien changer du tout.

L'interférence d'un médicament avec un autre n'entraîne pas toujours l'interruption de la prise de l'un d'eux. Demandez à votre médecin quelle est la conduite à tenir en cas d'interactions médicamenteuses.

D'autres médicaments que ceux énumérés précédemment peuvent interagir avec ce médicament. Signalez à votre médecin tout ce que vous prenez, qu'il s'agisse de médicaments sur ordonnance ou en vente libre et de remèdes à base de plantes médicinales. N'oubliez pas de mentionner tout supplément que vous absorbez. Si vous consommez de la caféine, de l'alcool, de la nicotine ou des drogues illicites, vous devriez en avertir votre médecin prescripteur puisque ces substances peuvent modifier l'action de nombreux médicaments.