Comment ce médicament agit-il ? Quels sont ses effets ?

La combinaison dutastéride - tamsulosine est un médicament utilisé pour le traitement des symptômes associés à l'hypertrophie bénigne de la prostate (HBP) lorsqu'ils sont d'intensité modérée à importante. L'hypertrophie bénigne de la prostate (HBP) est caractérisée par une augmentation du volume de la prostate non cancéreuse qui vise habituellement les hommes qui ont plus de 50 ans.

Le dutastéride appartient à la classe des médicaments appelés inhibiteurs de la 5 alpha-réductase. Il diminue la production de dihydrotestostérone (DHT), l'hormone responsable de l'augmentation du volume de la prostate. Le dutastéride soulage les symptômes de HPB en causant la réduction du volume de la prostate et en améliorant le flot de l'urine.

La tamsulosine appartient à un groupe de médicaments appelés antagonistes des récepteurs alpha 1A. Elle aide à détendre les muscles de la prostate et de l'orifice de la vessie. Cela facilite le passage de l'urine et à vidanger plus complètement la vessie.

Après 3 mois d'utilisation de la combinaison dutastéride - tamsulosine, on peut constater un certain soulagement des symptômes comme la réduction de l'écoulement de l'urine, la difficulté à uriner, le besoin de se lever la nuit pour uriner ou l'hésitation à l'initiation du jet urinaire, mais 6 mois peuvent toutefois s'avérer nécessaires pour que les effets définitifs de ce médicament se manifestent.

Il se pourrait que votre médecin ait suggéré ce médicament contre une affection qui ne figure pas dans cet article d'information sur les médicaments. Si vous n'en avez pas encore discuté avec votre médecin, ou si vous avez des doutes sur les raisons pour lesquelles vous prenez ce médicament, consultez-le. Ne cessez pas de prendre ce médicament sans avoir consulté votre médecin au préalable.

Ne donnez pas ce médicament à quiconque, même à quelqu'un qui souffre des mêmes symptômes que les vôtres. Ce médicament pourrait nuire aux personnes pour lesquelles il n'a pas été prescrit.

Sous quelles formes ce médicament se présente-t-il ?

Chaque capsule oblongue à enveloppe dure, au corps brun et à la coiffe orange portant l'inscription « GS 7CZ » à l'encre comestible noire contient une capsule de gélatine molle oblongue opaque jaune terne contenant 0,5 mg de dutastéride et des granules à libération prolongée de chlorhydrate de tamsulosine de couleur blanche à blanc cassé contenant 0,4 mg de chlorhydrate de tamsulosine.

Ingrédients non médicinaux : capsule de gélatine molle de dutastéride : mono-di-glycérides des acides caprylique/caprique, butylhydroxytoluène, glycérol, gélatine, dioxyde de titane, triglycérides de chaînes moyennes, lécithine et oxyde de fer jaune; granules à libération prolongée de chlorhydrate de tamsulosine : cellulose microcristalline, copolymère d'acide méthacrylique - acrylate d'éthyle, talc et citrate de triéthyle; capsule à enveloppe dure : hypromellose, carraghénane, dioxyde de titane, oxyde de fer rouge, FD et C jaune nº 6 et chlorure de potassium dans l'encre d'impression noire comestible.

Comment doit-on employer ce médicament ?

La dose recommandée de la combinaison dutastéride - tamsulosine est d'une capsule prise chaque jour au même moment.

Plusieurs facteurs peuvent entrer en ligne de compte pour déterminer la dose dont une personne a besoin : son poids, son état de santé et la prise d'autres médicaments. Si votre médecin a recommandé une dose autre que celles indiquées ici, ne modifiez pas la manière de prendre le médicament sans le consulter au préalable.

On doit prendre la dose de dutastéride - tamsulosine environ 30 minutes après le même repas chaque jour. Avalez le comprimé entier. Ne la mâchez pas et ne l'ouvrez pas.

Il est important d'utiliser ce médicament conformément aux indications de votre médecin. Si vous oubliez une dose, prenez le médicament dès que vous constatez l'omission et reprenez la suite du traitement aussitôt que possible. S'il est presque temps de prendre votre prochaine dose, ne vous souciez pas de la dose omise et reprenez le schéma posologique usuel. N'utilisez pas une double dose pour compenser l'omission d'une dose. Si vous hésitez sur la conduite à tenir après avoir omis une dose, demandez conseil à votre médecin ou à un pharmacien.

Conservez ce médicament à la température ambiante et hors de la portée des enfants.

Ne jetez pas de médicaments dans les eaux usées (par ex. pas dans l'évier ni dans la cuvette des cabinets) ni avec les ordures ménagères. Demandez à votre pharmacien comment vous débarrasser des médicaments inutilisés ou périmés.

Dans quels cas ce médicament est-il déconseillé ?

Abstenez-vous d'employer ce médicament dans les circonstances ci-après :

  • si vous êtes allergique au dutastéride, à la tamsulosine ou à l'un des ingrédients de ce médicament;
  • si vous avez déjà subi une réaction allergique au finastéride.
Ce médicament ne doit pas être pris par, ni donné à, des enfants ou des femmes.

Quels sont les effets secondaires possibles de ce médicament ?

Beaucoup de médicaments peuvent provoquer des effets secondaires. Un effet secondaire est une réponse indésirable à un médicament lorsqu'il est pris à des doses normales. Il peut être léger ou grave, temporaire ou permanent.

Les effets secondaires énumérés ci-après ne sont pas ressentis par toutes les personnes qui prennent ce médicament. Si les effets secondaires vous inquiètent, discutez des risques et des bienfaits de ce médicament avec votre médecin.

Au moins 1 % des personnes prenant ce médicament ont signalé les effets secondaires ci-après. Un grand nombre de ces effets secondaires peuvent être pris en charge et quelques-uns peuvent disparaître d'eux-mêmes avec le temps.

Consultez votre médecin si vous ressentez ces effets secondaires et s'ils sont graves ou gênants. Votre pharmacien pourrait être en mesure de vous donner des conseils sur la conduite à tenir si ces effets secondaires apparaissaient :

  • une constipation;
  • une diarrhée;
  • un écoulement nasal;
  • des faiblesses ou une perte de force;
  • des maux de tête;
  • une perte de cheveux;
  • une réduction de la libido;
  • des vomissements.

La plupart des effets secondaires figurant ci-après ne surviennent pas très souvent, mais ils pourraient cependant engendrer de graves problèmes si vous ne recevez pas des soins médicaux.

Renseignez-vous auprès de votre médecin au plus tôt si l'un des effets secondaires ci-après se manifeste :

  • des anomalies du champ visuel;
  • une augmentation du volume des seins;
  • des battements de cœur rapides, très forts ou irréguliers;
  • des démangeaisons;
  • une douleur et une enflure des testicules;
  • une douleur à la pression des seins;
  • une éruption cutanée;
  • un essoufflement;
  • des étourdissements ou une sensation de tête légère en passant de la position couchée ou assise à la position debout;
  • une réduction de la libido;
  • un saignement de nez;
  • des signes de dépression (par ex. un manque de concentration, des fluctuations pondérales, des changements du sommeil, désintérêt à l'égard de nombreuses activités, des pensées suicidaires).

Cessez la prise du médicament et sollicitez immédiatement des soins médicaux s'il se produit une réponse comme :

  • une érection douloureuse et prolongée;
  • un évanouissement;
  • des signes d'une réaction allergique grave (par ex. des crampes abdominales, une difficulté respiratoire, de la nausée et des vomissements, ou une boursouflure du visage et une enflure de la gorge);
  • des signes d'une réaction cutanée importante (par ex. la formation d'ampoules, une desquamation, une éruption cutanée recouvrant une grande partie du corps, une éruption cutanée qui s'étend rapidement ou une éruption cutanée associée à une fièvre ou à un inconfort).

Certaines personnes peuvent ressentir des effets secondaires autres que ceux énumérés. Consultez votre médecin si vous remarquez un symptôme qui vous inquiète pendant que vous employez ce médicament.

Existe-t-il d'autres précautions d'emploi ou mises en garde ?

Avant d'employer un médicament, ne manquez pas d'informer votre médecin des troubles médicaux ou des allergies que vous pourriez avoir, des médicaments que vous utilisez et de tout autre fait important au sujet de votre santé. Les femmes devraient mentionner si elles sont enceintes ou si elles allaitent. Ces facteurs pourraient avoir une influence sur la façon dont vous devriez employer ce médicament.

Allergie : certaines personnes allergiques aux médicaments de la classe des sulfas subissent également des réactions allergiques à la tamsulosine. Avant de prendre la combinaison dutastéride - tamulosine, signalez à votre médecin toute réaction indésirable que vous avez déjà eue lorsque vous preniez des médicaments, surtout les sulfamides.

Communiquez avec votre médecin immédiatement si vous remarquez des signes de réaction allergique comme une éruption cutanée, une démangeaison, une difficulté respiratoire ou une boursouflure du visage et une enflure de la gorge.

Anomalies du rythme cardiaque : d'autres médicaments semblables à la tamsulosine peuvent provoquer des anomalies du rythme cardiaque. Si vous êtes atteint de maladie cardiaque ou d'une anomalie du rythme cardiaque ou si vous prenez des médicaments susceptibles d'augmenter le risque de contracter un type d'anomalie du rythme cardiaque appelée prolongation du segment QT, discutez avec votre médecin de la façon dont ce médicament pourrait influer sur votre affection, de l'influence de votre affection sur l'administration et l'efficacité de ce médicament, et de la pertinence d'une surveillance médicale spécifique.

Parmi les médicaments susceptibles de provoquer cette anomalie du rythme cardiaque, on retrouve la chlorpromazine, de dolasétron, le dropéridol, la gatifloxacine, la méfloquine, le mésylate, la moxifloxacine, la pentamidine, le pimozide, le probucol, la quinidine, le sotalol, le tacrolimus, la thioridazine et le trioxyde d'arsenic.

Cancer de la prostate : le cancer de la prostate et l'HBP provoquent plusieurs symptômes semblables. Ces deux maladies coexistent fréquemment. Avant de commencer le traitement avec la combinaison dutastéride - tamsulosine, il est nécessaire d'effectuer une évaluation pour éliminer la présence d'un cancer de la prostate. Aucun des deux médicaments de la combinaison n'est indiqué pour le traitement des symptômes du cancer de la prostate.

Il se peut qu'une association existe entre le dutastéride et un type de cancer appelé cancer de la prostate de haut grade. Le risque de contracter ce cancer pendant la prise de ce médicament est encore jugé très faible. Si vos symptômes s'accentuent ou s'ils ne s'améliorent pas après 6 mois, discutez-en avec votre médecin. Évaluation de l'APS : le dutastéride peut provoquer une réduction des concentrations sériques de l'antigène prostatique spécifique (APS) pouvant atteindre 50 %. Les médecins mesurent souvent le taux d'APS pour dépister le cancer de la prostate. Les concentrations d'APS peuvent tout de même être mesurées à cette fin, mais votre médecin devra ajuster les résultats afin que l'évaluation soit juste. Si votre médecin demande une évaluation de votre APS, ne manquez pas de lui signaler que vous employez du dutastéride.

Cataractes : si vous comptez subir une chirurgie de la cataracte, vous devez indiquer à votre médecin que vous prenez un médicament qui contient de la tamsulosine. Votre chirurgien pourrait vous conseiller de suspendre temporairement la prise de ce médicament avant l'intervention chirurgicale.

Don de sang : les hommes qui emploient ce médicament ne devraient pas donner de sang avant que 6 mois au moins ne se soient écoulés après la prise de leur dernière dose. Cette mesure est préconisée afin d'éviter que des femmes enceintes ne soient exposées au dutastéride durant une transfusion sanguine.

Femmes et enfants : l'association médicamenteuse dutastéride - tamsulosine est destiné à être utilisé par les hommes exclusivement. Les femmes et les enfants doivent éviter tout contact avec le dutastéride, étant donné qu'il est absorbé par la peau. Si un tel contact avait lieu, vous devriez laver immédiatement la région touchée à l'eau et au savon.

Fonction hépatique : les effets de ce médicament sur les personnes dont la fonction hépatique est réduite n'ont pas été étudiés. En cas d'affection hépatique ou de fonction hépatique diminuée, discutez avec votre médecin de la façon dont ce médicament pourrait influer sur votre affection, de l'influence de votre affection sur l'administration et l'efficacité de ce médicament, et de la pertinence d'une surveillance médicale spécifique.

Fonction rénale : les effets de la prise de la combinaison dutastéride - tamsulosine sur les personnes atteintes de problèmes rénaux n'ont pas été étudiés. En cas d'atteintes rénales ou de fonction réduite des reins, discutez avec votre médecin de la façon dont ce médicament pourrait influer sur votre affection, de l'influence de votre affection sur l'administration et l'efficacité de ce médicament, et de la pertinence d'une surveillance médicale spécifique.

Hypotension orthostatique : les personnes qui emploient la tamsulosine pourraient avoir une hypotension orthostatique, c'est-à-dire une baisse de la pression artérielle due au passage rapide de la position assise à la position debout. Si vous ressentez des étourdissements ou de la faiblesse, assoyez-vous ou couchez-vous jusqu'à disparition des symptômes. Une syncope est le symptôme le plus grave d'une hypotension orthostatique. Vous devriez passer lentement de la position couchée ou assise à la position debout afin de diminuer le risque d'étourdissements.

Si vous faites une syncope communiquez avec votre médecin au plus tôt. Ne conduisez pas de véhicule et n'effectuez pas de tâche dangereuse avant d'être sûr que ce médicament ne vous empêche pas de le faire sans danger.

Pamplemousse et jus de pamplemousse : l'ingestion régulière de pamplemousses ou de jus de pamplemousse pendant la prise de ce médicament est susceptible d'augmenter la quantité de médicament dans l'organisme et ainsi d'augmenter le risque d'effets secondaires. Vous devez éviter de manger ou de boire régulièrement des produits à base de pamplemousse pendant que vous prenez ce médicament.

Priapisme : la tamsulosine, l'un des ingrédients de ce médicament, peut provoquer un priapisme caractérisé par une érection douloureuse et prolongée à laquelle l'activité sexuelle ne met pas fin. Si on ne la traite pas rapidement, cette affection peut provoquer des lésions au pénis ou l'impuissance. Si vous pensez être atteint d'un priapisme, appelez votre médecin ou rendez-vous dans un service d'urgence dès que possible.

Allaitement : le dutastéride n'est pas destiné à être utilisé par les femmes. On ignore si le dutastéride passe dans le lait maternel. Ne manipulez pas ce médicament si vous allaitez.

Enfants : ce médicament n'est pas destiné à être utilisé par les enfants. Ni l'innocuité ni l'efficacité de le dutastéride; n'a été établie en ce qui concerne les enfants.

Grossesse : ce médicament est destiné à être utilisé par les hommes exclusivement. Les femmes qui pourraient être enceintes doivent absolument éviter de toucher toute pilule de dutastéride (même celles qui ne laissent pas fuir le médicament). Les femmes enceintes, ou les femmes susceptibles de l'être, ne devraient pas manipuler le dutastéride parce que le médicament peut être absorbé par la peau et constituer un risque d'anomalies pour le fœtus. Si une femme enceinte entre accidentellement en contact avec les capsules, elle devrait laver immédiatement la région touchée à l'eau et au savon.

D'autres agents peuvent-ils interagir avec ce médicament ?

Il pourrait se produire une interaction entre la dutastéride et l'un des médicaments ci-après :

  • l'acétate d'abiratérone;
  • les agonistes alpha ou bêta (par ex. l'épinéphrine, la noradrénaline);
  • les agonistes alpha (par ex. la clonidine, le méthyldopa);
  • les alpha-1 bloquants (par ex. l'alfuzosine; la doxazosine, la prazosine, la térazosine);
  • l'amiodarone;
  • les antagonistes du calcium (par ex. l'amlodipine, le diltiazem, la nifédipine, le vérapamil);
  • les antifongiques dont le nom se termine en « azole » (par ex. l'itraconazole, le kétoconazole, le voriconazole);
  • les antibiotiques macrolides (par ex. la clarithromycine, l'érythromycine);
  • l'aprépitant;
  • les bêtabloquants (par ex. l'aténolol, le carvédilol, le métoprolol, le propranolol, le sotalol);
  • le bicalutamide;
  • le bocéprévir;
  • le bosentan;
  • le bupropion;
  • la carbamazépine;
  • le Chardon Marie (une herbe médicinale);
  • le chloramphénicol;
  • le cinacalcet;
  • le conivaptan;
  • le crizotinib;
  • la cyclosporine;
  • le dabrafénib;
  • le dasatinib;
  • le déférasirox;
  • la désipramine;
  • la dexaméthasone;
  • la dronédarone;
  • la fluoxétine;
  • l'halopéridol;
  • l'imatinib;
  • les inhibiteurs de la monoamine-oxydase (IMAO; par ex. le moclobémide, la phénelzine, la rasagiline, sélégiline, la tranylcypromine);
  • les inhibiteurs non-nucléosidiques de la transcriptase inverse du VIH (INNTIs; par ex. la delavirdine, l'éfavirenz, l'étravirine, la névirapine);
  • les inhibiteurs de la phosphodiestérase-5 (par ex. le sildénafil, le tadalafil, le vardénafil);
  • les inhibiteurs de la protéase du VIH (par ex. l'atazanavir, l'indinavir, le ritonavir, le saquinavir);
  • le lomitapide;
  • la méthotriméprazine;
  • le métronidazole;
  • la mifépristone;
  • le millepertuis;
  • le mitotane;
  • le modafinil;
  • la néfazodone;
  • la norfloxacine;
  • le pamplemousse ou le jus de pamplemousse;
  • la paroxétine;
  • le phénobarbital;
  • la phénytoïne;
  • la primidone;
  • la quinidine;
  • la rifabutine;
  • la rifampine;
  • la sertraline;
  • le siltuximab;
  • le siméprévir;
  • le sitaxentan;
  • le télaprévir;
  • la terbinafine;
  • la tétracycline;
  • la thioridazine.

Si vous prenez l'un de ces médicaments, consultez votre médecin ou un pharmacien. Dans votre cas, votre médecin pourrait vous demander de :

  • cesser la prise de l'un des médicaments;
  • modifier la manière dont vous prenez l'un des médicaments, ou les deux;
  • remplacer l'un des médicaments par un autre;
  • ne rien changer du tout.

L'interférence d'un médicament avec un autre n'entraîne pas toujours l'interruption de la prise de l'un d'eux. Demandez à votre médecin quelle est la conduite à tenir en cas d'interactions médicamenteuses.

D'autres médicaments que ceux énumérés précédemment peuvent interagir avec ce médicament. Signalez à votre médecin tout ce que vous prenez, qu'il s'agisse de médicaments sur ordonnance ou en vente libre et de remèdes à base de plantes médicinales. N'oubliez pas de mentionner tout supplément que vous absorbez. Si vous consommez de la caféine, de l'alcool, de la nicotine ou des drogues illicites, vous devriez en avertir votre médecin prescripteur puisque ces substances peuvent modifier l'action de nombreux médicaments.