Comment ce médicament agit-il ? Quels sont ses effets ?

L'hydrocortisone en lavement s'utilise pour soigner des affections causées par une inflammation du côlon et du rectum, comme certaines formes de colite ulcéreuse, la proctite ulcéreuse, l'entérite régionale affectant le côté gauche, la proctite, la proctocolite et la proctite à rayonnement. Elle est généralement utilisée en association avec d'autres médicaments. Elle agit au niveau du côlon et du rectum pour atténuer l'inflammation.

Il se pourrait que votre médecin ait suggéré ce médicament contre une affection qui ne figure pas dans cet article d'information sur les médicaments. En outre, certaines formes de ce médicament pourraient ne pas être utilisées pour tous les troubles mentionnés dans cet article. Si vous n'en avez pas encore discuté avec votre médecin, ou si vous avez des doutes sur les raisons pour lesquelles vous utilisez ce médicament, consultez-le. Ne cessez pas d'utiliser ce médicament sans avoir consulté votre médecin au préalable.

Ne donnez pas ce médicament à quiconque, même à quelqu'un qui souffre des mêmes symptômes que les vôtres. Ce médicament pourrait nuire aux personnes pour lesquelles il n'a pas été prescrit.

Sous quelles formes ce médicament se présente-t-il ?

Hycort n'est plus fabriqué ni vendu au Canada. Lancez une recherche en tapant le mot « hydrocortisone en lavement » pour trouver des marques qui sont encore offertes. Cet article n'est disponible qu'à des fins de consultation. Si vous utilisez ce médicament, discutez avec votre médecin ou un pharmacien de vos options thérapeutiques.

Comment doit-on employer ce médicament ?

La dose usuelle d'hydrocortisone en lavement pour un adulte est 1 lavement de 60 mL par jour pendant 2 à 3 semaines, et par la suite tous les 2 jours.

Le médicament s'administre le soir avant le coucher, selon les indications du médecin. Plusieurs facteurs peuvent entrer en ligne de compte pour déterminer la dose dont une personne a besoin : son poids, son état de santé et la prise d'autres médicaments. Si votre médecin a recommandé une dose autre que celles indiquées ici, ne modifiez pas la manière de prendre le médicament sans le consulter au préalable.

Emploi du médicament :

  • Allongez-vous sur le côté gauche, agitez bien le flacon et prenez-le par le bout rigide.
  • Retirez le capuchon protecteur pour découvrir l'embout lubrifié du flacon.
  • Insérez prudemment la pointe lubrifiée à l’intérieur du rectum en l’orientant vers l’arrière des hanches;
  • Pressez lentement sur le flacon jusqu'à le vider.
  • Restez dans la même position pendant au moins 30 minutes afin que le médicament puisse se diffuser dans le côlon.

Il est recommandé de garder le lavement dans le colon ou le rectum au moins 1 heure et, de préférence, toute la nuit.

Une amélioration du trouble soigné se manifeste généralement en 5 à 7 jours. Si vous n'observez pas d'amélioration après 2 à 3 semaines ou si votre affection s'aggrave, appelez votre médecin.

Il est important d'utiliser ce médicament conformément aux indications de votre médecin. Si vous oubliez une dose, prenez le médicament dès que possible (si vous avez le temps de suivre les instructions intégralement) et reprenez le schéma posologique usuel. S'il est presque temps de votre prochaine dose, ne vous souciez pas de la dose omise et reprenez le schéma posologique usuel. N'utilisez pas une double dose pour compenser l'omission d'une dose. Si vous hésitez sur la conduite à tenir après avoir omis une dose, demandez conseil à votre médecin ou à un pharmacien.

Conservez ce médicament à la température ambiante, à l'abri de la lumière et de l'humidité et hors de la portée des enfants.

Ne jetez pas de médicaments dans les eaux usées (par ex. pas dans l'évier ni dans la cuvette des cabinets) ni avec les ordures ménagères. Demandez à votre pharmacien comment vous débarrasser des médicaments inutilisés ou périmés.

Dans quels cas ce médicament est-il déconseillé ?

Abstenez-vous d'employer l'hydrocortisone en lavement dans les circonstances ci-après :

  • une allergie à l'hydrocortisone ou à l'un des ingrédients du médicament ;
  • une grossesse, à moins que les bienfaits priment les risques ;
  • des affections de l'intestin comme une occlusion, un abcès, une perforation, une péritonite, une anastomose intestinale nouvellement effectuée, des fistules importantes et des faisceaux de canaux ;
  • si vous êtes atteint de l’une des affections suivantes, à moins que les bienfaits attendus priment sur les risques: un ulcère gastroduodénal, une glomérulonéphrite aiguë, une myasthénie grave, une ostéoporose, une diverticulose, une thrombophlébite, des troubles psychiques, du diabète, une hyperthyroïdie, une affection coronaire aiguë, une pression artérielle élevée ou une réserve de force du cœur limitée;
  • la tuberculose ou des infections fongiques ou virales.

Quels sont les effets secondaires possibles de ce médicament ?

Beaucoup de médicaments peuvent provoquer des effets secondaires. Un effet secondaire est une réponse indésirable à un médicament lorsqu'il est pris à des doses normales. Il peut être léger ou grave, temporaire ou permanent. Les effets secondaires énumérés ci-après ne sont pas ressentis par toutes les personnes qui prennent ce médicament. Si les effets secondaires vous inquiètent, discutez des risques et des bienfaits de ce médicament avec votre médecin.

Au moins 1 % des personnes prenant ce médicament ont signalé les effets secondaires ci-après. Un grand nombre de ces effets secondaires peuvent être pris en charge et quelques-uns peuvent disparaître d'eux-mêmes avec le temps.

Consultez votre médecin si vous ressentez ces effets secondaires et s'ils sont graves ou gênants. Votre pharmacien pourrait être en mesure de vous donner des conseils sur la conduite à tenir si ces effets secondaires apparaissaient :

  • des étourdissements ;
  • une sécheresse et un écaillement de la peau ;
  • un appétit accru ;
  • une sudation accrue ;
  • une coloration de la peau plus claire ;
  • une sensation de tournoiement ;
  • une peau parcheminée et fragile ;
  • la raréfaction des cheveux ;
  • un gain de poids inaccoutumé.

La plupart des effets secondaires figurant ci-après ne surviennent pas très souvent, mais ils pourraient cependant engendrer de graves problèmes si vous ne consultez pas votre médecin ou si vous ne recevez pas des soins médicaux.

Renseignez-vous auprès de votre médecin au plus tôt si l'un des effets secondaires ci-après se manifeste :

  • une douleur abdominale ou gastrique ;
  • de l'acné ;
  • une sensation de cuisson et de démangeaison cutanées ;
  • des frissons ;
  • de la diarrhée ;
  • un faux sentiment de bien-être ;
  • une fièvre ;
  • le remplissage ou l'arrondissement lunaire du visage ;
  • une infection ;
  • des sautes d'humeur ;
  • de l'ostéoporose ou des fractures osseuses ;
  • des cloques rouges, douloureuses qui contiennent du pus, ou qui démangent, centrées autour des follicules pileux ;
  • des changements de la personnalité ;
  • un saignement rectal, une sensation de cuisson, une sécheresse, une démangeaison ou une douleur qui n'existait pas avant le traitement ;
  • des fourmillements ;
  • des signes de dépression (par ex. des difficultés de concentration, des fluctuations du poids, des modifications du sommeil, une réduction de l'intérêt pour les activités qui étaient auparavant agréables, des pensées suicidaires) ;
  • des plaies qui se cicatrisent lentement ;
  • une douleur en coup de poignard ;
  • un arrêt de la croissance (des enfants).

Certaines personnes peuvent ressentir des effets secondaires autres que ceux énumérés. Consultez votre médecin si vous remarquez un symptôme qui vous inquiète pendant que vous employez ce médicament.

Existe-t-il d'autres précautions d'emploi ou mises en garde ?

Avant d'employer un médicament, ne manquez pas d'informer votre médecin des troubles médicaux ou des allergies que vous pourriez avoir, des médicaments que vous utilisez et de tout autre fait important au sujet de votre santé. Les femmes devraient mentionner si elles sont enceintes ou si elles allaitent. Ces facteurs pourraient avoir une influence sur la façon dont vous devriez employer ce médicament.

Diabète : les corticostéroïdes comme l'hydrocortisone peuvent entraîner une élévation du taux de sucre sanguin. Il se pourrait que les personnes atteintes de diabète aient à vérifier leur taux de sucre sanguin plus souvent durant la prise de ce médicament. Si vous êtes atteint de diabète ou si vous êtes prédisposé au diabète, discutez avec votre médecin de la façon dont ce médicament pourrait influer sur votre affection, de l'influence de votre affection sur l'administration et l'efficacité de ce médicament, et de la pertinence d'une surveillance médicale spécifique.

Précautions générales : signalez à tous les professionnels de la santé que vous consultez que vous employez ce médicament.

Glaucome : les corticostéroïdes comme l'hydrocortisone peuvent entraîner l'aggravation d'un glaucome. Si vous faites du glaucome ou êtes exposé à un risque de glaucome, discuter avec votre médecin de la façon dont ce médicament pourrait influer sur votre affection, de l'influence de votre affection sur l'administration et l'efficacité de ce médicament, et de la pertinence d'une surveillance médicale spécifique.

Affections médicales : un traitement par corticostéroïdes peut aggraver un grand nombre de troubles médicaux, dont un ulcère gastroduodénal, une glomérulonéphrite aiguë, une myasthénie grave, une ostéoporose, une diverticulose, une thrombophlébite, des troubles psychiques, du diabète, une hyperthyroïdie, une affection coronaire aiguë, une pression artérielle élevée et certains types de maladies cardiaques. Si vous souffrez de l'une de ces affections, vous devriez discuter avec votre médecin de la façon dont ce médicament pourrait influer sur votre affection, de l'influence de votre affection sur l'administration et l'efficacité de ce médicament, et de la pertinence d'une surveillance médicale spécifique.

Grave affection de l'intestin : ce médicament devrait être utilisé avec prudence par les personnes atteintes de maladie ulcéreuse grave parce qu'elles sont prédisposées à une perforation intestinale. Si vous êtes atteint d’une maladie ulcéreuse grave, discutez avec votre médecin de la façon dont ce médicament pourrait influer sur votre affection, de l'influence de votre affection sur l'administration et l'efficacité de ce médicament, et de la pertinence d'une surveillance médicale spécifique.

Arrêt du médicament : l'arrêt soudain de ce médicament pourrait entraîner un retour des symptômes. Ne cessez pas brusquement d'employer ce médicament sans consulter votre médecin d'abord.

Grossesse : ce médicament ne devrait pas s'utiliser durant la grossesse à moins que les bienfaits priment les risques. Si une grossesse advient pendant que vous utilisez ce médicament, prenez contact avec votre médecin immédiatement.

Allaitement : ce médicament peut passer dans le lait maternel. Si vous employez l'hydrocortisone en lavement pendant que vous allaitez, votre bébé pourrait en ressentir les effets. Consultez votre médecin pour savoir si vous devriez continuer l'allaitement.

Enfants : l'ingrédient actif de ce médicament, l'hydrocortisone, appartient à la famille des médicaments appelés corticostéroïdes. Les enfants pourraient être plus susceptibles aux effets secondaires provoqués éventuellement par une grande quantité de cette classe de médicaments (par ex. un ralentissement de la croissance, un retard de la prise de poids). L'usage pédiatrique de ce médicament devrait se limiter à la plus petite quantité efficace. Discutez avec votre médecin des risques et bienfaits de l'usage de ce médicament par des enfants.

D'autres agents peuvent-ils interagir avec ce médicament ?

Il pourrait se produire une interaction entre l'hydrocortisone en lavement et l'un des agents ci-après :

  • l'aldesleukine;
  • le ceritinib;
  • le déférasirox;
  • l'hyaluronidase;
  • les autres médicaments appliqués sur la région traitée.

Si vous prenez l'un de ces médicaments, consultez votre médecin ou un pharmacien. Dans votre cas, votre médecin pourrait vous demander de :

  • cesser la prise de l'un des médicaments,
  • remplacer l'un des médicaments par un autre,
  • modifier la manière dont vous prenez l'un des médicaments, ou les deux,
  • ne rien changer du tout.

L'interférence d'un médicament avec un autre n'entraîne pas toujours l'interruption de la prise de l'un d'eux. Demandez à votre médecin quelle est la conduite à tenir en cas d'interactions médicamenteuses.

D'autres médicaments que ceux énumérés précédemment peuvent interagir avec ce médicament. Signalez à votre médecin tout ce que vous prenez, qu'il s'agisse de médicaments sur ordonnance ou en vente libre et de remèdes à base de plantes médicinales. N'oubliez pas de mentionner tout supplément que vous absorbez. Si vous consommez de la caféine, de l'alcool, de la nicotine ou des drogues illicites, vous devriez en avertir votre médecin prescripteur puisque ces substances peuvent modifier l'action de nombreux médicaments.

Tous les contenus sont la propriété de MediResource Inc. 1996 – 2017. Conditions d’utilisation. Les contenus présents ne sont destinés qu’à des fins d’information. Demandez toujours l’avis de votre médecin ou d’un autre professionnel de la santé qualifié sur des questions relatives à une affection médicale. Source : santecheznous.com/drug/getdrug/Hycort