Comment ce médicament agit-il ? Quels sont ses effets ?

L'héparine appartient au groupe de médicaments appelés anticoagulants. Les anticoagulants freinent le processus de coagulation du sang et cette action prévient la formation de dangereux caillots dans les vaisseaux sanguins.

L'héparine s'utilise pour prévenir une affection désignée thrombose veineuse profonde, ou DVP, liée à la formation de caillots dans les vaisseaux sanguins de la jambe. Ces caillots sanguins peuvent parfois migrer vers les poumons dont ils obstruent les vaisseaux sanguins. Ce blocage entraîne un trouble grave désigné embolie pulmonaire.

L'héparine s'utilise aussi pour prévenir la coagulation du sang durant une dialyse, après la pose de lignes intraveineuses, au cours d'une opération à cœur ouvert et dans le traitement contre une thrombose veineuse profonde et une embolie pulmonaire. L'héparine est souvent employée après la survenue d'une crise cardiaque et dans les cas d'angor instable (une douleur thoracique qui se produit même au repos). Son utilisation thérapeutique s'étend aussi au traitement prodigué après la survenue d'accidents vasculaires cérébraux causés par des caillots sanguins.

Ce médicament est disponible sous divers noms de marque ou sous différentes présentations, ou les deux. Une marque spécifique de ce médicament n'est peut-être pas offerte sous toutes les formes ni avoir été approuvée contre toutes les affections dont il est question ici. En outre, certaines formes de ce médicament pourraient ne pas être utilisées contre toutes les affections mentionnées dans cet article.

Il se pourrait que votre médecin ait suggéré ce médicament contre une affection qui ne figure pas dans cet article d'information sur les médicaments. Si vous n'en avez pas encore discuté avec votre médecin, ou si vous avez des doutes sur les raisons pour lesquelles vous prenez ce médicament, consultez-le. Ne cessez pas de prendre ce médicament sans avoir consulté votre médecin au préalable.

Ne donnez pas ce médicament à quiconque, même à quelqu'un qui souffre des mêmes symptômes que les vôtres. Ce médicament pourrait nuire aux personnes pour lesquelles il n'a pas été prescrit.

Sous quelles formes ce médicament se présente-t-il ?

1 000 unités USP/mL (multidose)
Chaque mL de solution stérile contient 1 000 unités USP d'héparine sodique. Ingrédients non médicinaux : alcool benzylique 10 mg (comme agent de conservation), chlorure de sodium 5,8 mg, hydroxyde de sodium et/ou acide chlorhydrique pour ajustement du pH et eau pour injection.

10 000 unités USP/mL (multidose)
Chaque mL de solution stérile contient 10 000 unités USP d'héparine sodique. Ingrédients non médicinaux : alcool benzylique 10 mg (comme agent de conservation), chlorure de sodium 2,2 mg, hydroxyde de sodium et/ou acide chlorhydrique pour ajustement du pH et eau pour injection.

10 000 unités USP/mL (à usage unique)
Chaque mL de solution stérile, sans agent de conservation, contient 10 000 unités USP d'héparine sodique. Ingrédients non médicinaux : chlorure de sodium 5,0 mg, hydroxyde de sodium et/ou acide chlorhydrique pour ajustement du pH et eau pour injection.

Comment doit-on employer ce médicament ?

L'héparine se donne en injection. Elle peut être introduite dans l'organisme par voie sous-cutanée (sous la peau) ou par voie intraveineuse selon un procédé d'injection désigné perfusion. La dose d'héparine recommandée et sa voie d'administration varie selon la personne et l'affection traitées. Votre médecin choisira la dose qui préviendra la formation de caillots sanguins selon toute probabilité, mais qui vous empêchera aussi de saigner facilement.

Les doses d'héparine varient selon les besoins de la personne qui reçoit le traitement. Les personnes qui suivent un traitement par l'héparine feront l'objet d'une surveillance médicale qui aura recours à des analyses de sang dont l'horaire sera établi par leur fournisseur de soins de santé qui tiendra à vérifier qu'elles reçoivent la bonne quantité de médicament.

Plusieurs facteurs peuvent entrer en ligne de compte pour déterminer la dose dont une personne a besoin : son poids, son état de santé ou la prise d'autres médicaments. Si votre médecin a recommandé un horaire ou une dose qui diffère des indications de cette fiche,  ne modifiez pas la manière de prendre le médicament sans le consulter au préalable.

Il est important d'utiliser ce médicament conformément aux indications de votre médecin. Si vous manquez une injection, faites le nécessaire pour la recevoir dès que possible et reprenez le schéma posologique usuel. S'il est presque temps de votre prochaine dose, ne vous souciez pas de la dose omise et reprenez le schéma posologique usuel. N'utilisez pas une double dose pour compenser l'omission d'une dose. Si vous hésitez sur la conduite à tenir après avoir omis une dose, demandez conseil à votre médecin ou à un pharmacien.

Conservez ce médicament à la température ambiante, à l'abri de la chaleur et hors de la portée des enfants. Si vous employez une fiole multidose, ne la conservez pas pour plus de 28 jours après la 1re injection.

Ne jetez pas de médicaments dans les eaux usées (par ex. pas dans l'évier ni dans la cuvette des cabinets) ni avec les ordures ménagères. Demandez à votre pharmacien comment vous débarrasser des médicaments inutilisés ou périmés.

Dans quels cas ce médicament est-il déconseillé ?

Abstenez-vous d'employer ce médicament dans les circonstances ci-après :

  • une allergie à l'héparine ou à l'un des ingrédients du médicament ;
  • un état de choc ;
  • une grave maladie du foie ;
  • une intervention chirurgicale récente ou un traumatisme atteignant la colonne vertébrale, le système nerveux, un œil ou une oreille ;
  • la présence d'une affection liée à un risque accru de saignement ;
  • le risque d'une thrombopénie (une baisse du nombre des plaquettes souvent liée à des saignements de plus en plus nombreux) imputable à l'emploi de l'héparine ;
  • un saignement actif ou incontrôlable (par ex. un ulcère gastrique aigu ou un carcinome ulcéreux) ;
  • un trouble de la coagulation du sang comme l'hémophilie, l'hémophilie B ou un purpura thrombopénique idiopathique ;

Quels sont les effets secondaires possibles de ce médicament ?

Beaucoup de médicaments peuvent provoquer des effets secondaires. Un effet secondaire est une réponse indésirable à un médicament lorsqu'il est pris à des doses normales. Il peut être léger ou grave, temporaire ou permanent.

Les effets secondaires énumérés ci-après ne sont pas ressentis par toutes les personnes qui prennent ce médicament. Si les effets secondaires vous inquiètent, discutez des risques et des bienfaits de ce médicament avec votre médecin.

Au moins 1 % des personnes prenant ce médicament ont signalé les effets secondaires ci-après. Un grand nombre de ces effets secondaires peuvent être pris en charge et quelques-uns peuvent disparaître d'eux-mêmes avec le temps.

Consultez votre médecin si vous ressentez ces effets secondaires et s'ils sont graves ou gênants. Votre pharmacien peut être en mesure de vous donner des conseils sur la conduite à tenir si ces effets secondaires apparaissent :

  • une diminution du nombre de plaquettes (qui devrait être surveillé durant le traitement par l'héparine) ;
  • un saignement ;
  • une sécrétion accrue des enzymes du foie (qui devraient être surveillées durant le traitement par l'héparine).

La plupart des effets secondaires figurant ci-après ne surviennent pas très souvent, mais ils pourraient cependant engendrer de graves problèmes si vous ne recevez pas des soins médicaux.

Renseignez-vous auprès de votre médecin au plus tôt si l'un des effets secondaires ci-après se manifeste  :

  • l'apparition de bleus ou de zones violacées sur la peau sans cause apparente ;
  • une chute des cheveux totale ou limitée aux tempes ;
  • des douleurs musculaires ;
  • une érection douloureuse ;
  • des règles anormalement abondantes ou des saignements menstruels inattendus ;
  • un saignement abondant ou un suintement provenant de coupures ou de plaies ;
  • un saignement des gencives lors du brossage des dents ;
  • des saignements du nez de cause inconnue ;
  • du sang dans l'urine ;
  • des selles noirâtres, goudronneuses ou sanglantes ;
  • une sensation de démangeaison et de brûlure ressentie sur la plante des pieds ;
  • des signes de saignement interne (des vomissements sanglants).

Cessez la prise du médicament et sollicitez immédiatement des soins médicaux s'il se produit une réponse comme :

  • des signes d'une grave réaction allergique (par ex. une difficulté respiratoire, une éruption cutanée ou de l'urticaire, une enflure des lèvres, de la bouche ou de la gorge).

Certaines personnes peuvent ressentir des effets secondaires autres que ceux énumérés. Consultez votre médecin si vous remarquez un symptôme qui vous inquiète pendant que vous employez ce médicament.

Existe-t-il d'autres précautions d'emploi ou mises en garde ?

Avant d'employer un médicament, ne manquez pas d'informer votre médecin des troubles médicaux ou des allergies que vous pourriez avoir, des médicaments que vous utilisez et de tout autre fait important au sujet de votre santé. Les femmes devraient mentionner si elles sont enceintes ou si elles allaitent. Ces facteurs pourraient avoir une influence sur la façon dont vous devriez employer ce médicament.

Atteintes rénales : les personnes atteintes d'une maladie rénale devraient discuter avec leur médecin de la façon dont ce médicament pourrait influer sur leur affection, comment leur affection pourrait influer sur l'administration et l'efficacité de ce médicament, et de la pertinence d'une surveillance médicale spécifique.

Coagulation du sang : l'administration de ce médicament vise à empêcher la formation indésirable de caillots sanguins, mais elle peut aussi favoriser les saignements. Il faut donc être particulièrement prudent durant toute activité susceptible d'augmenter le risque de saignement. Avertissez votre médecin si vous remarquez des signes de ralentissement de la coagulation. De tels symptômes pourraient comporter des selles noirâtres et goudronneuses, du sang dans l'urine, l'apparition d'ecchymoses aux moindres traumatismes, ou des coupures qui n'arrêtent pas de saigner.

Ostéoporose : les personnes qui prennent de l'héparine tous les jours dans le cadre d'un traitement de longue durée doivent être suivies par leur médecin pour repérer les signes éventuels d'ostéoporose (os cassants) ou de fractures.

Problèmes hépatiques : les personnes atteintes d'une maladie du foie devraient discuter avec leur médecin de la façon dont ce médicament pourrait influer sur leur affection, comment leur affection pourrait influer sur l'administration et l'efficacité de ce médicament, et de la pertinence d'une surveillance médicale spécifique.

Troubles médicaux : si vous avez une endocardite bactérienne subaiguë, des troubles du sang ou des vaisseaux sanguins, une pression artérielle élevée, des sondes à demeure, des ulcères gastro-intestinaux inaccessibles, une colite ulcéreuse, un drain tubulaire relié à l'estomac ou à l'intestin grêle en continu, ou si vous menstruez, discutez avec votre médecin de la façon dont ce médicament pourrait influer sur votre affection, de l'influence de votre affection sur l'administration et l'efficacité de ce médicament, et de la pertinence d'une surveillance médicale spécifique.

Grossesse : bien que l'héparine soit l'anticoagulant (médicament pour éclaircir le sang) privilégié durant la grossesse, la prudence reste de mise en raison du risque de saignement associé au traitement, tout particulièrement durant le troisième trimestre de grossesse et immédiatement après la naissance. Si une grossesse advient pendant que vous utilisez ce médicament, prenez contact avec votre médecin immédiatement.

Allaitement : l'héparine ne passe pas dans le lait maternel. Discutez avec votre médecin de ce qui vous inquiète.

Aînés : les aînés peuvent présenter un risque accru de saignement durant l'emploi de l'héparine. Leur médecin peut ajuster la dose de ce médicament en conséquence.

D'autres agents peuvent-ils interagir avec ce médicament ?

Il pourrait se produire une interaction entre l'héparine et l'un des agents ci-après :

  • l'acide éthacrynique ;
  • les antihistaminiques (par ex. la diphenhydramine) ;
  • le chlorhydrate de promazine ;
  • le complexe vitaminique B ;
  • le dextrane ;
  • la digitale ;
  • l'érythromycine ;
  • tout médicament qui influe sur la coagulation du sang (par ex. l'ASA, les médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens comme l'indométacine et le naproxène ; la warfarine, la ticlopidine, le clopidogrel, le dextrane) ;
  • la néomycine ;
  • la nicotine ;
  • la nitroglycérine (par voie intraveineuse) ;
  • les pénicillines (par ex. l'ampicilline, la piperacilline, la pénicilline G) ;
  • le phosphate de codéine ;
  • la polymyxine B ;
  • la protamine ;
  • la quinine ;
  • la streptomycine ;
  • le succinate sodique d' hydrocortisone ;  
  • les tétracyclines (par ex. la doxycycline, la tétracycline) ;
  • la vancomycine ;
  • la vitamine C.

Si vous prenez l'un de ces médicaments, consultez votre médecin ou un pharmacien. Dans votre cas, votre médecin pourrait vous demander de :

  • cesser la prise de l'un des médicaments ;
  • remplacer l'un des médicaments par un autre ;
  • modifier la manière dont vous prenez l'un des médicaments, ou les deux ;
  • ne rien changer du tout.

L'interférence d'un médicament avec un autre n'entraîne pas toujours l'interruption de la prise de l'un d'eux. Demandez à votre médecin quelle est la conduite à tenir en cas d'interactions médicamenteuses.

D'autres médicaments que ceux énumérés précédemment peuvent interagir avec ce médicament. Signalez à votre médecin tout ce que vous prenez, qu'il s'agisse de médicaments sur ordonnance ou en vente libre et de remèdes à base de plantes médicinales. N'oubliez pas de mentionner tout supplément que vous absorbez. Si vous consommez de la caféine, de l'alcool, de la nicotine ou des drogues illicites, vous devriez en avertir votre médecin prescripteur puisque ces substances peuvent modifier l'action de nombreux médicaments.

Tous les contenus sont la propriété de MediResource Inc. 1996 – 2017. Conditions d’utilisation. Les contenus présents ne sont destinés qu’à des fins d’information. Demandez toujours l’avis de votre médecin ou d’un autre professionnel de la santé qualifié sur des questions relatives à une affection médicale. Source : santecheznous.com/drug/getdrug/Heparine-de-Sandoz-Canada-Incorporated