Comment ce médicament agit-il ? Quels sont ses effets ?

L'acarbose est un médicament antidiabétique qui appartient à la classe des inhibiteurs des alpha-glucosidases. Il s'utilise pour équilibrer le glucose sanguin des personnes atteintes du diabète de type 2 quand un régime alimentaire, des exercices et une perte de poids n'ont pas suffi à stabiliser le taux de glucose dans le sang.

Ce médicament est souvent ajouté à la prise d'autres antidiabétiques lorsqu'une maîtrise supplémentaire du sucre sanguin est nécessaire. L'acarbose empêche la dégradation de l'amidon en sucre (en bloquant l'enzyme alpha-glucosidase) et contribue à abaisser le taux de sucre sanguin après les repas.

Il se pourrait que votre médecin ait suggéré ce médicament contre une affection qui ne figure pas dans cet article d'information sur les médicaments. En outre, certaines formes de ce médicament pourraient ne pas être utilisées pour tous les troubles mentionnés dans cet article. Si vous n'en avez pas encore discuté avec votre médecin, ou si vous avez des doutes sur les raisons pour lesquelles vous prenez ce médicament, consultez-le. Ne cessez pas de prendre ce médicament sans avoir consulté votre médecin au préalable.

Ne donnez pas ce médicament à quiconque, même à quelqu'un qui souffre des mêmes symptômes que les vôtres. Ce médicament pourrait nuire aux personnes pour lesquelles il n'a pas été prescrit.

Sous quelles formes ce médicament se présente-t-il ?

50 mg
Chaque comprimé rond, blanc cassé, sécable, portant l'inscription « G50 » sur une face et la croix Bayer sur l'autre, contient 50 mg d'acarbose. Ingrédients non médicinaux : cellulose microcristalline, dioxyde de silice, amidon de maïs et stéarate de magnésium. Sans agent de conservation ni colorant.

100 mg
Chaque comprimé rond, blanc cassé, sécable, portant l'inscription « G100 » sur une face et la croix Bayer sur l'autre, contient 100 mg d'acarbose. Ingrédients non médicinaux : cellulose microcristalline, dioxyde de silice, amidon de maïs et stéarate de magnésium. Sans agent de conservation ni colorant.

Comment doit-on employer ce médicament ?

La dose d'acarbose recommandée pour l'adulte varie. La dose initiale est 50 mg pris 1 fois par jour, avec une augmentation graduelle au besoin, en vue d'une meilleure maîtrise du sucre sanguin. La dose quotidienne maximale est 100 mg pris 3 fois par jour, avec la première bouchée d'un repas.

Plusieurs facteurs peuvent entrer en ligne de compte pour déterminer la dose dont une personne a besoin : son poids, son état de santé et la prise d'autres médicaments. Si votre médecin a recommandé une dose autre que celles indiquées ici, ne modifiez pas la manière de prendre le médicament sans le consulter au préalable.

L'acarbose doit être pris régulièrement en vue d'une bonne maîtrise du glucose sanguin. Si vous oubliez une dose, reprenez votre horaire normal des prises au prochain repas. N'utilisez pas une double dose pour compenser l'omission d'une dose. Ne cessez pas de prendre ce médicament sans avoir consulté votre médecin au préalable.

Conservez ce médicament à la température ambiante, à l'abri de la lumière et de l'humidité et hors de la portée des enfants.

Ne jetez pas de médicaments dans les eaux usées (par ex. pas dans l'évier ni dans la cuvette des cabinets) ni avec les ordures ménagères. Demandez à votre pharmacien comment vous débarrasser des médicaments inutilisés ou périmés.

Dans quels cas ce médicament est-il déconseillé ?

Abstenez-vous d'employer l'acarbose dans les circonstances ci-après :

  • une allergie à l'acarbose ou à l'un des ingrédients du médicament ;
  • une affection pouvant s'aggraver en raison d'une hausse de la production de gaz dans l'intestin (par ex. les hernies importantes) ;
  • une prédisposition aux occlusions intestinales ;
  • des affections intestinales chroniques associées à des troubles marqués de la digestion ou de l'absorption ;
  • un ulcère colique ;
  • une acidocétose diabétique ;
  • une maladie inflammatoire de l'intestin ;
  • une occlusion intestinale partielle.

Quels sont les effets secondaires possibles de ce médicament ?

Beaucoup de médicaments peuvent provoquer des effets secondaires. Un effet secondaire est une réponse indésirable à un médicament lorsqu'il est pris à des doses normales. Il peut être léger ou grave, temporaire ou permanent. Les effets secondaires énumérés ci-après ne sont pas ressentis par toutes les personnes qui prennent ce médicament. Si les effets secondaires vous inquiètent, discutez des risques et des bienfaits de ce médicament avec votre médecin.

Au moins 1 % des personnes prenant ce médicament ont signalé les effets secondaires ci-après. Un grand nombre de ces effets secondaires peuvent être pris en charge et quelques-uns peuvent disparaître d'eux-mêmes avec le temps.

Consultez votre médecin si vous ressentez ces effets secondaires et s'ils sont graves ou gênants. Votre pharmacien pourrait être en mesure de vous donner des conseils sur la conduite à tenir si ces effets secondaires apparaissaient :

  • une douleur abdominale ou gastrique,
  • une sensation de ballonnement ou des gaz ,
  • de la diarrhée.

La plupart des effets secondaires figurant ci-après ne surviennent pas très souvent, mais ils pourraient cependant engendrer de graves problèmes si vous ne consultez pas votre médecin ou si vous ne recevez pas des soins médicaux.

Renseignez-vous auprès de votre médecin au plus tôt si l'un des effets secondaires ci-après se manifeste :

  • le jaunissement de la peau ou du blanc des yeux.

Certaines personnes peuvent ressentir des effets secondaires autres que ceux énumérés. Consultez votre médecin si vous remarquez un symptôme qui vous inquiète pendant que vous employez ce médicament.

Existe-t-il d'autres précautions d'emploi ou mises en garde ?

Avant d'employer un médicament, ne manquez pas d'informer votre médecin des troubles médicaux ou des allergies que vous pourriez avoir, des médicaments que vous utilisez et de tout autre fait important au sujet de votre santé. Les femmes devraient mentionner si elles sont enceintes ou si elles allaitent. Ces facteurs pourraient avoir une influence sur la façon dont vous devriez employer ce médicament.

Diminution de la réponse : on constate parfois au fil du temps une diminution de l'efficacité de l'acarbose ou d'autres médicaments contre le diabète attribuable à l'aggravation du diabète. Si vous constatez que ce médicament n'est plus aussi efficace pour stabiliser votre taux de sucre, communiquez avec votre médecin. Votre médecin pourrait suspendre le traitement et remplacer l'acarbose par un autre médicament ou ajouter un autre médicament pour abaisser le glucose en complément.

Complications du diabète : il n'a pas été montré que l'acarbose (ou de tout autre médicament servant au traitement du diabète) empêchait la survenue de complications associées au diabète, bien que leur apparition soit retardée par une bonne stabilisation du glucose sanguin.

Régime alimentaire : un traitement par l'acarbose complète un régime alimentaire approprié et ne remplace pas une alimentation convenable.

Maladie ou stress : les personnes qui prennent ce médicament pourraient avoir des difficultés à maîtriser leur glucose sanguin en cas de maladie ou de situation éprouvante comme un traumatisme ou une intervention chirurgicale. Dans ces circonstances, votre médecin serait peut-être d'avis de cesser la prise de ce médicament et de vous prescrire de l'insuline jusqu'à ce que votre glucose sanguin soit de nouveau maîtrisé.

Maladie du foie ou du rein : la prudence est recommandée pour les personnes atteintes d'une maladie du foie ou du rein, qui doivent faire l'objet d'une surveillance médicale attentive au cours d'un traitement par l'acarbose.

Taux de glucose sanguin bas : en raison de son mode d'action, l'acarbose n'entraîne pas de diminution importante du taux de glucose sanguin (hypoglycémie) lorsqu'il est donné seul. Cependant l'acarbose peut accroître le risque d'hypoglycémie dû aux sulfonylurées comme le glyburide, si les deux médicaments sont pris simultanément. Consultez la fiche d'information du glyburide pour de plus amples détails sur les signes d'hypoglycémie et les mesures à prendre.

Consommation de saccharose : une consommation accrue de saccharose (sucre de canne) et d'aliments contenant du sucre ou de l'amidon peut entraîner des troubles gastriques (par ex. des flatulences et ballonnements), des selles molles et parfois des diarrhées.

Grossesse : aucune étude convenable ni bien contrôlée n'a été menée sur l'emploi de l'acarbose par des femmes enceintes. Ce médicament ne devrait pas s'utiliser durant la grossesse à moins que les bienfaits priment les risques. Si une grossesse advient pendant que vous utilisez ce médicament, prenez contact avec votre médecin immédiatement.

Allaitement : on ignore si l'acarbose passe dans le lait maternel. Si vous prenez ce médicament pendant que vous allaitez, votre bébé pourrait en ressentir les effets. Consultez votre médecin pour savoir si vous devriez continuer l'allaitement.

Enfants : ni l'innocuité ni l'efficacité de ce médicament n'a été établie en ce qui concerne les enfants âgés de moins de 18 ans.

D'autres agents peuvent-ils interagir avec ce médicament ?

Il pourrait se produire une interaction entre l'acarbose et l'un des agents ci-après :

  • la cholestyramine ;
  • les corticostéroïdes (par ex. la prednisone) ;
  • les préparations d'enzymes digestives (par ex. l'amylase, la pancréatine) ;
  • la digoxine ;
  • les diurétiques (par ex. l'hydrochlorothiazide, le furosémide) ;
  • les œstrogènes (par ex. les contraceptifs oraux, un traitement hormonal substitutif) ;
  • les agents d'absorption intestinaux (par ex. le charbon) ;
  • l'isoniazide ;
  • l'acide nicotinique ;
  • les phénothiazines (par ex. la prométhazine) ;
  • la phénytoïne ;
  • les médicaments sympathomimétiques (par ex. l'épinéphrine, la pseudoéphédrine) ;
  • les médicaments pour la thyroïde (par ex. la lévothyroxine) ;
  • la warfarine.

Si vous prenez l'un de ces médicaments, consultez votre médecin ou un pharmacien. Dans votre cas, votre médecin peut vous demander de :

  • cesser la prise de l'un des médicaments,
  • remplacer l'un des médicaments par un autre,
  • modifier la manière dont vous prenez l'un des médicaments, ou les deux,
  • ne rien changer du tout.

L'interférence d'un médicament avec un autre n'entraîne pas toujours l'interruption de la prise de l'un d'eux. Demandez à votre médecin quelle est la conduite à tenir en cas d'interactions médicamenteuses.

D'autres médicaments que ceux énumérés précédemment peuvent interagir avec ce médicament. Signalez à votre médecin tout ce que vous prenez, qu'il s'agisse de médicaments sur ordonnance ou en vente libre et de remèdes à base de plantes médicinales. N'oubliez pas de mentionner tout supplément que vous absorbez. Si vous consommez de la caféine, de l'alcool, de la nicotine ou des drogues illicites, vous devriez en avertir votre médecin prescripteur puisque ces substances peuvent modifier l'action de nombreux médicaments.