Comment ce médicament agit-il ? Quels sont ses effets ?

La fluticasone appartient à la classe des médicaments appelés corticostéroïdes pour inhalation. Ils atténuent et préviennent les crises d'asthme en diminuant l'inflammation des poumons et par contrecoup en ouvrant les voies aériennes supérieures. Le nombre et la gravité des crises d'asthme diminuent quand la fluticasone en inhalation est utilisée régulièrement tous les jours. Elle ne soulagera toutefois pas une crise d'asthme qui vient de se déclencher.

Ce médicament est disponible sous divers noms de marque ou sous différentes présentations, ou les deux. Une marque spécifique de ce médicament n'est peut-être pas offerte sous toutes les formes ni avoir été approuvée contre toutes les affections dont il est question ici. En outre, certaines formes de ce médicament pourraient ne pas être utilisées contre toutes les affections mentionnées dans cet article.

Il se pourrait que votre médecin ait suggéré ce médicament contre une affection qui ne figure pas dans cet article d'information sur les médicaments. Si vous n'en avez pas encore discuté avec votre médecin, ou si vous avez des doutes sur les raisons pour lesquelles vous prenez ce médicament, consultez-le. Ne cessez pas de prendre ce médicament sans avoir consulté votre médecin au préalable.

Ne donnez pas ce médicament à quiconque, même à quelqu'un qui souffre des mêmes symptômes que les vôtres. Ce médicament pourrait nuire aux personnes pour lesquelles il n'a pas été prescrit.

Sous quelles formes ce médicament se présente-t-il ?

Diskus

Chaque inhalation de poudre sèche provenant du dispositif pour inhalation procure 50, 100, 250 ou 500 µg de propionate de fluticasone. Elle contient aussi du lactose (le sucre du lait), y compris des protéines du lait qui jouent le rôle de « véhicule ». FLOVENT DISKUS est un dispositif d'inhalation en matière plastique muni d'une bandelette en aluminium contenant 60 coques. Chaque coque renferme 50, 100, 250 ou 500 µg de propionate de fluticasone.

Aérosol pour inhalation

Chaque actionnement de l'aérosol-doseur sous pression libère : 50, 125, ou 250 µg de propionate de fluticasone en suspension dans le gaz propulseur HFA-134a (1,1,1,2-tétrafluoroéthane). Ce produit ne contient pas de chlorofluorocarbure (CFC) comme gaz propulseur. La concentration de 50 µg de FLOVENT HFA en aérosol pour inhalation est offerte en format de 120 doses. Les concentrations de 125 µg et de 250 de FLOVENT HFA en aérosol pour inhalation sont offertes dans des contenants de 60 et 120 doses. FLOVENT HFA en aérosol pour inhalation est un inhalateur doseur sous pression constitué d'une cartouche en aluminium munie d'une valve doseuse. La cartouche de 50 µg est logée dans un dispositif adaptateur d'actionnement de couleur pêche. La cartouche de 125 µg est logée dans un dispositif adaptateur d'actionnement orangé. La cartouche de 250 µg est logée dans un dispositif adaptateur d'actionnement rouge brun. Un capuchon antipoussière recouvre l'embout buccal du dispositif entre les inhalations.

Comment doit-on employer ce médicament ?

La dose quotidienne de fluticasone pour inhalation habituellement recommandée est la dose la plus faible requise pour faire céder les symptômes d'asthme. Les bienfaits de ce médicament pourraient ne pas être pleinement perçus avant au moins 1 ou 2 semaines.

La dose usuelle pour les adultes et les adolescents de plus de 16 ans varie entre 100 µg et 500 µg inhalés 2 fois par jour (le nombre d'inhalations varie selon la concentration du médicament employé). Les personnes atteintes d'un asthme plus grave auront besoin de doses plus fortes qui pourraient atteindre 1 000 µg inhalés 2 fois par jour. Lorsqu'on utilise l'inhalateur HFA, chaque dose doit être utilisée en deux inhalations (par ex. deux inhalations de 50 µg doivent être utilisées pour obtenir une dose de 100 µg).

La dose habituelle pour les enfants de 4 à 16 ans est de 50 µg ou 100 µg deux fois par jour (le nombre d'inhalations varie selon la teneur du médicament utilisé). À l'occasion, il se peut qu'une dose de 200 µg soit nécessaire pour maîtriser les symptômes de l'asthme. Votre médecin pourrait vous conseiller d'ajuster la dose de ce médicament afin de trouver celle qui vous permettra d'obtenir une maîtrise optimale de vos symptômes d'asthme.

On peut donner aux enfants âgés de 12 mois à 4 ans une dose de 100 µg deux fois par jour en utilisant un dispositif d'espacement. La dose doit être donnée sous forme d'une activation simple de 50 µg de l'inhalateur HFA dans le dispositif d'espacement; celle-ci est alors inhalée, puis on répète le processus.

La fluticasone en inhalation s'utilise pour prévenir les crises d'asthme. Elle ne s'emploie pas pour soulager une crise qui vient de se déclencher. Vous devriez avoir recours à un autre médicament pour obtenir un soulagement d'une crise d'asthme qui s'est déjà déclarée. Consultez un professionnel de la santé si vous ne disposez pas d'un autre médicament auquel vous pouvez avoir recours contre une crise d'asthme ou si vous avez des questions à ce propos. Si votre médecin vous a demandé d'utiliser un médicament « de secours » en inhalation comme le salbutamol, ou la terbutaline, avec votre fluticasone en inhalation, vous devriez employer votre inhalateur de secours d'abord, attendre quelques minutes puis utiliser la fluticasone en inhalation. Le médicament de secours vous procurera un soulagement immédiat des symptômes d'une crise d'asthme tandis que la fluticasone en inhalation exerce une action qui permet de traiter et de prendre en charge l'asthme au quotidien.

Agitez bien l'inhalateur HFA avant de l'utiliser ou avant d'insérer l'embout dans le dispositif d'espacement. Afin de faire pénétrer le plus de médicament possible dans les poumons lorsque vous l'inhalez, demandez à votre médecin ou à un pharmacien de vous décrire la bonne technique à employer avec ce médicament.

En vous rinçant la bouche et en vous gargarisant avec de l'eau après chaque inhalation vous parviendrez probablement à prévenir un enrouement, une irritation de la gorge et une infection buccale résultant de la survenue de la candidose (un type d'infection à levures de la muqueuse de la bouche aussi désignée « muguet »). Si vous portez des dentiers, vous devriez les nettoyer après la prise de chaque dose.

Plusieurs facteurs peuvent entrer en ligne de compte pour déterminer la dose dont une personne a besoin : son poids, son état de santé et la prise d'autres médicaments. Si votre médecin a recommandé une dose autre que celles indiquées ici, ne modifiez pas la manière de prendre le médicament sans le consulter au préalable.

Il est très important que ce médicament soit pris conformément aux indications de votre médecin. Si vous oubliez une dose, prenez le médicament dès que vous constatez l'omission et reprenez la suite du traitement aussitôt que possible. S'il est presque temps de votre prochaine dose, ne vous souciez pas de la dose omise et reprenez le schéma posologique usuel. N'utilisez pas une double dose pour compenser l'omission d'une dose. Si vous hésitez sur la conduite à tenir après avoir omis une dose, demandez conseil à votre médecin ou à un pharmacien.

Conservez les emballages-coques diskus dans le papier métallique scellé dans lequel ils ont été emballés jusqu'à ce que vous soyez prêt à placer le disque dans le dispositif pour l'utiliser. Conservez ce médicament à la température ambiante, loin de la lumière directe du soleil et hors de la portée des enfants. Assurez-vous que l'inhalateur et les emballages-coques ne gèleront pas.

Ne jetez pas de médicaments dans les eaux usées (par ex. pas dans l'évier ni dans la cuvette des cabinets) ni avec les ordures ménagères. Demandez à votre pharmacien comment vous débarrasser des médicaments inutilisés ou périmés.

Dans quels cas ce médicament est-il déconseillé ?

Abstenez-vous d'employer la fluticasone dans les circonstances ci-après :

  • une allergie à la fluticasone ou à l'un des ingrédients du médicament;
  • une allergie au lait ou au lactose (lorsqu'il s'agit d'employer le Diskus);
  • une tuberculose pulmonaire évolutive ou inactive non traitée;
  • une dilatation des bronches modérée à importante;
  • une infection fongique, bactérienne ou virale non traitée;
  • le besoin d'un traitement pour prendre en charge l'état de mal asthmatique ou la survenue d'autres crises d'asthme aiguës.

Ne donnez pas ce médicament à des enfants de moins de 12 mois.

Quels sont les effets secondaires possibles de ce médicament ?

Beaucoup de médicaments peuvent provoquer des effets secondaires. Un effet secondaire est une réponse indésirable à un médicament lorsqu'il est pris à des doses normales. Il peut être léger ou grave, temporaire ou permanent.

Les effets secondaires énumérés ci-après ne sont pas ressentis par toutes les personnes qui prennent ce médicament. Si les effets secondaires vous inquiètent, discutez des risques et des bienfaits de ce médicament avec votre médecin.

Au moins 1 % des personnes prenant ce médicament ont signalé les effets secondaires ci-après. Un grand nombre de ces effets secondaires peuvent être pris en charge et quelques-uns peuvent disparaître d'eux-mêmes avec le temps.

Consultez votre médecin si vous ressentez ces effets secondaires et s'ils sont graves ou gênants. Votre pharmacien pourrait être en mesure de vous donner des conseils sur la conduite à tenir si ces effets secondaires apparaissaient :

  • une toux;
  • des troubles du sommeil;
  • des maux de tête;
  • une raucité de la voix (voix rauque), des changements dans la voix;
  • une augmentation du nombre d'infections;
  • une bouche et une langue douloureuses.

La plupart des effets secondaires figurant ci-après ne surviennent pas très souvent, mais ils pourraient cependant engendrer de graves problèmes si vous ne consultez pas votre médecin ou si vous ne recevez pas des soins médicaux. Renseignez-vous auprès de votre médecin au plus tôt si l'un des effets secondaires ci-après se manifeste :

  • l'anxiété;
  • des changements de comportement (par ex. de l'hyperactivité, de l'irritabilité);
  • une opacification de la vision (cataractes);
  • une incapacité à parler;
  • de la douleur articulaire accompagnée de limitation des mouvements;
  • une ostéoporose ou des lésions osseuses;
  • des sensations de picotements ou d'engourdissements dans les bras et les jambes, de la douleur aux sinus et de la congestion, une détérioration des problèmes respiratoires (syndrome de Churg et Strauss);
  • des signes attribuables à une infection des voies respiratoires (par ex. de la fièvre ou des frissons, de l'essoufflement, des étourdissements prolongés, des maux de tête, une perte de poids, des serrements à la poitrine, des difficultés respiratoires ou des sifflements respiratoires);
  • des signes attribuables à la présence de trop de corticostéroïdes (par ex. un visage rond, une prise de poids rapide, une augmentation de la sudation, un amincissement de la peau, de la faiblesse musculaire);
  • des signes attribuables au muguet (par ex. des plaques blanches dans la bouche et la gorge, des maux de gorge);
  • des ecchymoses;
  • un ralentissement de la croissance (pour les enfants et les adolescents);
  • une boursouflure du visage, une enflure des lèvres ou des paupières;
  • des symptômes attribuables au glaucome ou à des cataractes (par ex. un brouillement de la vision, l'apparition de halos de couleurs vives autour des lumières, de la rougeur aux yeux, l'augmentation de la pression intraoculaire, de la douleur ou un inconfort oculaire);
  • des symptômes d'un taux de sucre sanguin élevé (par ex. des émissions de l'urine fréquentes, une soif accrue, un appétit excessif, une perte de poids inexpliquée, des plaies qui cicatrisent mal, des infections, une haleine fruitée).

Cessez la prise du médicament et sollicitez immédiatement des soins médicaux s'il se produit une réponse comme :

  • des signes d'une réaction allergique grave (par ex. des crampes abdominales, une difficulté respiratoire, de la nausée et des vomissements, ou une boursouflure du visage et une enflure de la gorge);
  • une éruption cutanée ou de l'urticaire;
  • une accentuation des symptômes de l'asthme.

Certaines personnes peuvent ressentir des effets secondaires autres que ceux énumérés. Consultez votre médecin si vous remarquez un symptôme qui vous inquiète pendant que vous employez ce médicament.

Existe-t-il d'autres précautions d'emploi ou mises en garde ?

Avant d'employer un médicament, ne manquez pas d'informer votre médecin des troubles médicaux ou des allergies que vous pourriez avoir, des médicaments que vous utilisez et de tout autre fait important au sujet de votre santé. Les femmes devraient mentionner si elles sont enceintes ou si elles allaitent. Ces facteurs pourraient avoir une influence sur la façon dont vous devriez employer ce médicament.

Infection : ce médicament, comme les autres corticostéroïdes, peut masquer les signes précoces d'une infection. Essayez de limiter votre exposition à d'autres personnes qui ont récemment subi des infections comme la varicelle ou la rougeole. Si vous êtes placé en contact avec une telle personne, consultez votre médecin.

Absence de réponse de l'asthme : mettez-vous en rapport avec votre médecin immédiatement si vous avez des crises d'asthme qui ne répondent pas favorablement aux bronchodilatateurs (comme le salbutamol ou la terbutaline) pendant que vous employez ce médicament. Un traitement plus intensif serait peut-être nécessaire durant ces crises.

Hygiène orale : une hygiène orale adéquate revêt une importance capitale quand il s'agit de réduire au minimum la prolifération de microorganismes qui entraînent une candidose (le muguet). De bonnes mesures d'hygiène consistent à vous rincer la bouche avec de l'eau après l'emploi de l'inhalateur. L'administration du médicament à l'aide d'un dispositif d'espacement peut considérablement influer sur la quantité de médicament qui reste dans votre bouche. Les candidoses qui pourraient se déclarer pourraient exiger un traitement par un antifongique approprié ou l'arrêt du traitement par la fluticasone, la prise de décision serait guidée par la gravité de l'affection.

Arrêt de ce médicament : l'arrêt soudain d'un traitement par ce médicament pourrait déclencher des symptômes de sevrage associés avec une insuffisance des glandes surrénales (par ex. une gêne ou une douleur abdominale, une aggravation de l'asthme). Votre médecin vous indiquera de quelle façon vous devrez réduire votre dose de médicament afin de mettre fin au traitement comme il se doit.

Aggravation des crises d'asthme : si vos symptômes d'asthme exigent un emploi plus fréquent de vos bronchodilatateurs (par ex. le salbutamol), il se pourrait que votre asthme empire. La détérioration soudaine ou progressive de la prise en charge de l'asthme pourrait mettre la vie en danger de la personne touchée et il serait bon d'envisager la possibilité d'une augmentation de la dose de fluticasone en inhalation. Discutez-en avec votre médecin ou un pharmacien afin d'en apprendre davantage sur la façon de surveiller adéquatement les symptômes associés à une aggravation de l'asthme.

Respiration sifflante : ce médicament peut provoquer un spasme des voies respiratoires immédiatement après l'utilisation de l'inhalateur. Si cela se produit, utilisez votre inhalateur de secours dès que possible, puis appelez votre médecin dans les plus brefs délais.

Grossesse : l'innocuité de la fluticasone durant une grossesse n'a pas été établie. Il est nécessaire de peser le pour et le contre en cas de grossesse, surtout durant le 1er trimestre.

Allaitement : un corticostéroïde comme la fluticasone passe dans le lait maternel. Même si la quantité de ce médicament transmise dans le lait est probablement faible, il est nécessaire de jauger les avantages et les risques de son utilisation pendant l'allaitement. Si vous employez la fluticasone pendant que vous allaitez, votre bébé pourrait en ressentir les effets. Consultez votre médecin pour savoir si vous devriez continuer l'allaitement.

Enfants : ce médicament n'est pas recommandé pour les enfants de moins de 12 mois.

D'autres agents peuvent-ils interagir avec ce médicament ?

Il pourrait se produire une interaction entre la fluticasone et l'un des agents ci-après :

  • l'abiratérone;
  • l'acide acétylsalicylique (AAS);
  • l'aldesleukine;
  • l'amphotéricine B;
  • l'aprépitant;
  • les antifongiques dont le nom se termine en « azole » (par ex. l'itraconazole, le kétoconazole, le voriconazole);
  • le bicalutamide;
  • le bocéprévir;
  • les antagonistes du calcium (par ex. l'amlodipine, le diltiazem, la nifédipine, le vérapamil);
  • le chloramphénicol;
  • la cimétidine;
  • le clotrimazole;
  • le conivaptan;
  • le crizotinib;
  • la cyclosporine;
  • le dasatinib;
  • le déférasirox;
  • le denosumab;
  • la désipramine;
  • les antidiabétiques (par ex. le chlorpropamide, le glipizide, le glyburide, l'insuline, la metformine, le natéglinide, la rosiglitazone);
  • la dronédarone;
  • l'échinacée;
  • le furosémide;
  • l'acide fusidique;
  • le jus de pamplemousse;
  • l'halopéridol;
  • les inhibiteurs non-nucléosidiques de la transcriptase inverse du VIH (INNTIs; par ex. la delavirdine, l'éfavirenz, l'étravirine, la névirapine);
  • les inhibiteurs de la protéase du VIH (par ex. l'atazanavir, l'indinavir, le ritonavir, le saquinavir);
  • l'hyaluronidase;
  • l'hydrochlorothiazide;
  • l'imatinib;
  • le léflunomide;
  • les antibiotiques macrolides (par ex. la clarithromycine, l'érythromycine);
  • le métronidazole;
  • la mifepristone;
  • le natalizumab;
  • la néfazodone;
  • le nelfinavir;
  • la nicardipine;
  • le pimécrolimus;
  • les antibiotiques de la famille des quinolones (par ex. la ciprofloxacine, la norfloxacine, l'ofloxacine);
  • la sertraline;
  • le tacrolimus;
  • la tétracycline;
  • le trastuzumab;
  • les vaccins.

Si vous prenez l'un de ces médicaments, consultez votre médecin ou un pharmacien. Dans votre cas, votre médecin pourrait vous demander de :

  • cesser la prise de l'un des médicaments;
  • remplacer l'un des médicaments par un autre;
  • modifier la manière dont vous prenez l'un des médicaments, ou les deux;
  • ne rien changer du tout.

L'interférence d'un médicament avec un autre n'entraîne pas toujours l'interruption de la prise de l'un d'eux. Demandez à votre médecin quelle est la conduite à tenir en cas d'interactions médicamenteuses.

D'autres médicaments que ceux énumérés précédemment peuvent interagir avec ce médicament. Signalez à votre médecin tout ce que vous prenez, qu'il s'agisse de médicaments sur ordonnance ou en vente libre et de remèdes à base de plantes médicinales. N'oubliez pas de mentionner tout supplément que vous absorbez. Si vous consommez de la caféine, de l'alcool, de la nicotine ou des drogues illicites, vous devriez en avertir votre médecin prescripteur puisque ces substances peuvent modifier l'action de nombreux médicaments.