Comment ce médicament agit-il ? Quels sont ses effets ?

Ce produit comporte 2 médicaments différents : le travoprost et le timolol Le travoprost appartient à la classe des médicaments appelés analogues de la prostaglandine. Le timolol appartient à la classe des médicaments appelés inhibiteurs des bêtarécepteurs adrénergiques (aussi dénommés « bêtabloquants »).

L'association travoprost - timolol s'utilise pour diminuer la pression intraoculaire des personnes atteintes d'un  glaucome à angle ouvert ou d'hypertension intraoculaire (élévation de la pression à l'intérieur de l'œil) et lorsqu'un traitement par l'un de ces médicaments ne s'est pas avéré totalement satisfaisant. Votre médecin prescrit cette association lorsqu'il juge que le travoprost et le timolol sont 2 médicaments qui conviennent à votre cas, il ne la recommandera toutefois pas comme traitement de première intention.

L'œil produit du liquide qui est constamment éliminé. Lorsque l'excrétion de ce liquide ne se fait pas convenablement, la pression à l'intérieur de l'œil augmente. L'action de l'association travoprost - timolol réduit la quantité de liquide produite par l'œil et favorise l'écoulement du liquide hors de l'œil.

Ce médicament est disponible sous divers noms de marque ou sous différentes présentations. Une marque spécifique de ce médicament n'est peut-être pas offerte sous toutes les formes ni avoir été approuvée contre toutes les affections dont il est question ici. En outre, certaines formes de ce médicament pourraient ne pas être utilisées contre toutes les affections mentionnées dans cet article.

Il se pourrait que votre médecin ait suggéré ce médicament contre une affection qui ne figure pas dans cet article d'information sur les médicaments. Si vous n'en avez pas encore discuté avec votre médecin, ou si vous avez des doutes sur les raisons pour lesquelles vous prenez ce médicament, consultez-le. Ne cessez pas de prendre ce médicament sans avoir consulté votre médecin au préalable.

Ne donnez pas ce médicament à quiconque, même à quelqu'un qui souffre des mêmes symptômes que les vôtres. Ce médicament pourrait nuire aux personnes pour lesquelles il n'a pas été prescrit.

Sous quelles formes ce médicament se présente-t-il ?

Gouttes ophtalmiques 0,004%/ 0,5%
Chaque millilitre de solution aqueuse stérile, isotonique, tamponnée, renfermant un agent de conservation, contient 0,04 mg de travoprost et 5,0 mg de timolol. Ingrédients non médicinaux : POLYQUAD (polyquaternium-1), acide borique, acide chlorhydrique, chlorure de benzalkonium, eau purifiée, édétate disodique, huile de ricin hydrogénée polyoxyéthylénée 40, mannitol et trométhamine.

Comment doit-on employer ce médicament ?

La dose de travoprost - timolol recommandée pour un adulte est 1 goutte dans l'œil atteint 1 fois par jour. Ces gouttes ne doivent pas être instillées plus de 1 fois par jour.

Plusieurs facteurs peuvent entrer en ligne de compte pour déterminer la dose dont une personne a besoin : son poids, son état de santé et la prise d'autres médicaments. Si votre médecin a recommandé une dose autre que celles indiquées ici, ne modifiez pas la manière de prendre le médicament sans le consulter au préalable.

Mode d'emploi des gouttes ophtalmiques

  1. lavez-vous les mains avant d'employer les gouttes ophtalmiques;
  2. retirez le capuchon qui recouvre le flacon et posez-le dans un endroit propre.Pour éviter une possible contamination, ne mettez la pointe du contenant en contact avec aucune surface.
  3. penchez la tête en arrière et levez les yeux vers le plafond ;
  4. abaissez doucement la paupière inférieure en tirant dessus avec votre index afin de former une petite poche;
  5. déposez 1 goutte dans la petite poche, mais ne laissez pas l'embout du flacon toucher l'œil ni les zones avoisinantes;
  6. appuyez doucement sur le coin interne de l'œil (vers la racine du nez) pendant environ 30 secondes (c'est ce que l'on appelle une occlusion nasolacrimale). Vous faites ainsi obstacle à l'écoulement du médicament dans la circulation sanguine par le conduit lacrymal. Vous prévenez également la possibilité d'effets secondaires;
  7. procédez de la même façon avec l'autre œil, si votre médecin l'a exigé;
  8. lavez-vous de nouveau les mains afin d'enlever toute trace de médicament.

Ne laissez pas l'embout du compte-gouttes toucher l'œil ni les structures périphériques. Des bactéries à l'origine d'infections oculaires pourraient le contaminer. De graves dommages à l'œil, et susceptibles de conduire à une perte de la vision, pourraient s'ensuivre si vous utilisez des gouttes ophtalmiques qui ont été contaminées.

Si vous employez d'autres gouttes ophtalmiques, attendez au moins 5 minutes avant de les instiller dans l'œil.

Si vous portez des verres de contact, retirez-les avant de verser la goutte de travoprost - timolol dans l'œil. Vous pouvez remettre vos verres de contact 15 minutes après l'instillation du médicament.

Il est important d'utiliser ce médicament conformément aux indications de votre médecin. Si vous oubliez une dose, ne vous souciez pas de la dose omise et reprenez le schéma posologique usuel. N'employez pas une double dose pour compenser l'omission d'une dose. Si vous hésitez sur la conduite à tenir après avoir omis une dose, demandez conseil à votre médecin ou à un pharmacien.

Conservez ce médicament à la température ambiante et hors de la portée des enfants.

Ne jetez pas de médicaments dans les eaux usées (par ex. pas dans l'évier ni dans la cuvette des cabinets) ni avec les ordures ménagères. Demandez à votre pharmacien comment vous débarrasser des médicaments inutilisés ou périmés.

Dans quels cas ce médicament est-il déconseillé ?

Abstenez-vous d'employer ce médicament dans les circonstances ci-après :

  • une allergie au travoprost, au timolol ou à l'un des ingrédients du médicament;
  • de l'asthme ou des antécédents d'asthme;
  • certains troubles ou maladies cardiaques comme :
    • un bloc cardiaque (atrio-ventriculaire ou AV) de 2e ou 3e degré (des problèmes avec le système de conduction électrique du cœur);
    • de la bradycardie sinusale (des battements de cœur lents);
    • un choc cardiogénique (le cœur ne peut pas fournir suffisamment d'oxygène au corps);
    • une grave maladie pulmonaire obstructive chronique (MPOC);
    • une insuffisance cardiaque rebelle (le cœur ne peut pas pomper efficacement).