Comment ce médicament agit-il ? Quels sont ses effets ?

Le ganciclovir appartient à une classe de médicaments appelés antiviraux. On l'utilise pour traiter et prévenir une infection virale de l'œil connue sous le nom de  rétinite à cytomégalovirus (CMV). Cette infection se produit habituellement chez les personnes dont le système immunitaire est affaibli, comme les personnes qui ont reçu une greffe d'organe ou de la chimiothérapie et les personnes qui sont atteintes du SIDA. Il agit en empêchant le virus (CMV) qui cause l'infection de se reproduire, ce qui aide à prévenir une propagation aussi rapide du CMV à des cellules saines.

On utilise également le ganciclovir pour la prévention de la maladie à cytomégalovirus pour les personnes qui reçoivent une transplantation d'organe solide et qui courent un risque accru de contracter cette maladie.

Ce médicament ne doit être utilisé que par des personnes dont le système immunitaire est affaibli.

Il se pourrait que votre médecin ait suggéré ce médicament contre une affection qui ne figure pas dans cet article d'information sur les médicaments. En outre, certaines formes de ce médicament pourraient ne pas être utilisées pour tous les troubles mentionnés dans cet article. Si vous n'en avez pas encore discuté avec votre médecin, ou si vous avez des doutes sur les raisons pour lesquelles vous prenez ce médicament, consultez-le. Ne cessez pas de prendre ce médicament sans avoir consulté votre médecin au préalable.

Ne donnez pas ce médicament à quiconque, même à quelqu'un qui souffre des mêmes symptômes que les vôtres. Ce médicament pourrait nuire aux personnes pour lesquelles il n'a pas été prescrit.

Sous quelles formes ce médicament se présente-t-il ?

Chaque flacon de verre transparent de 10 mL contient de la poudre stérile de ganciclovir sodique équivalent 500 mg de ganciclovir. Ingrédients non médicinaux : 46 mg de sodium (2 mEq).

Comment doit-on employer ce médicament ?

La dose recommandée de ganciclovir est de 5 mg par kilo de poids corporel, tel que calculé par votre médecin.

Pour le traitement de la rétinite à CMV, on utilise le ganciclovir pendant 14 à 21 jours.

Pour la prévention de la rétinite à CMV, on utilise le ganciclovir pendant 7 à 14 jours.

Pour la prévention de la maladie à CMV pour les receveurs de greffes, la durée du traitement est déterminée par le médecin et elle dépend de la période de temps pendant laquelle les médicaments immunosuppresseurs sont nécessaires.

Plusieurs facteurs peuvent entrer en ligne de compte pour déterminer la dose dont une personne a besoin : son poids, son état de santé et la prise d'autres médicaments.  Si votre médecin a recommandé une dose autre que celles indiquées ici, ne modifiez pas la manière de prendre le médicament sans le consulter au préalable.

Le ganciclovir est administré par perfusion intraveineuse (injecté lentement dans une veine pendant une période d'une heure). Cette intervention est effectuée dans un hôpital ou une clinique sous la supervision d'un professionnel de la santé. La dose sera déterminée par votre médecin pour répondre à vos besoins individuels.

Il est important que ce médicament soit employé conformément aux indications de votre médecin. Si vous omettez de vous présenter à un rendez-vous pour recevoir le ganciclovir, communiquez dès que possible avec votre médecin pour prendre un autre rendez-vous.

Ne jetez pas de médicaments dans les eaux usées (par ex. pas dans l'évier ni dans la cuvette des cabinets) ni avec les ordures ménagères. Demandez à votre pharmacien comment vous débarrasser des médicaments inutilisés ou périmés.

Dans quels cas ce médicament est-il déconseillé ?

Abstenez-vous d'employer le ganciclovir dans les circonstances ci-après :

  • une allergie au ganciclovir ou à l'un des ingrédients du médicament ;
  • une allergie au valganciclovir, à l'acyclovir ou au valacyclovir.

Quels sont les effets secondaires possibles de ce médicament ?

Beaucoup de médicaments peuvent provoquer des effets secondaires. Un effet secondaire est une réponse indésirable à un médicament lorsqu'il est pris à des doses normales. Il peut être léger ou grave, temporaire ou permanent.

Les effets secondaires énumérés ci-après ne sont pas ressentis par toutes les personnes qui prennent ce médicament. Si les effets secondaires vous inquiètent, discutez des risques et des bienfaits de ce médicament avec votre médecin.

Au moins 1 % des personnes prenant ce médicament ont signalé les effets secondaires ci-après.  Un grand nombre de ces effets secondaires peuvent être pris en charge et quelques-uns peuvent disparaître d'eux-mêmes avec le temps.

Consultez votre médecin si vous ressentez ces effets secondaires et s'ils sont graves ou gênants. Votre pharmacien pourrait être en mesure de vous donner des conseils sur la conduite à tenir si ces effets secondaires apparaissaient :

  • une démangeaison ;
  • une diarrhée ;
  • de la douleur et de l'enflure au site d'injection ;
  • une fièvre ;
  • une gêne abdominale ou une douleur gastrique ;
  • des maux de gorge ;
  • des maux de tête ;
  • de la nausée ;
  • une perte de l'appétit.

La plupart des effets secondaires figurant ci-après ne surviennent pas très souvent, mais ils pourraient cependant engendrer de graves problèmes si vous ne recevez pas des soins médicaux.

Renseignez-vous auprès de votre médecin au plus tôt si l'un des effets secondaires ci-après se manifeste :

  • une accumulation de liquide, de l'enflure dans les bras, les pieds ou les jambes ;
  • de l'anxiété ;
  • des battements de cœur rapides ;
  • de la confusion ;
  • de la congestion des sinus ;
  • de la douleur au site d'injection ;
  • une élévation de la pression artérielle ;
  • des engourdissements ou des picotements dans les bras, les pieds ou les jambes ;
  • une éruption cutanée ;
  • un état de nervosité ;
  • une fatigue ou une faiblesse inhabituelle ;
  • une infection au site d'injection ;
  • des infections à levures ;
  • des maux de gorge et une fièvre ;
  • une modification de l'humeur ou autre trouble neurologique ;
  • du muguet (infection à levures dans la bouche qui a l'aspect de plaques blanches dans la bouche et sur la langue) ;
  • une réduction de la sensibilité au toucher ;
  • un saignement inaccoutumé ou des ecchymoses ;
  • des signes attribuables à de l'anémie (réduction du nombre de globules rouges ; par ex. de la pâleur, de la fatigue ou de la faiblesse inhabituelle) ;
  • des signes attribuables à une infection (par ex. de la fièvre, des frissons ou de la douleur à la gorge) ;
  • des signes attribuables à une réduction de la fonction rénale (par ex. une réduction de la production d'urine, une perte d'appétit, de la nausée) ;
  • des signes attribuables à un saignement (par ex. une tendance aux ecchymoses ou un saignement inhabituel, des saignements gingivaux (des gencives), le fait de saigner du nez sans raison) ;
  • un tremblement.

Cessez de prendre le médicament et sollicitez immédiatement des soins médicaux s'il se produit une réponse comme :

  • une difficulté respiratoire ;
  • une douleur thoracique ;
  • des signes attribuables à une réaction allergique importante, par ex. :
    • des crampes abdominales,
    • des difficultés respiratoires,
    • de la nausée et des vomissements,
    • une enflure du visage et de la gorge ;
  • des signes attribuables à une réaction cutanée importante, par ex :
    • une éruption cutanée accompagnée de fièvre ou d'inconfort,
    • une éruption cutanée affectant une grande partie du corps,
    • une éruption cutanée qui s'étend rapidement,
    • la formation de cloques,
    • un décollement de la peau.

Certaines personnes peuvent ressentir des effets secondaires autres que ceux énumérés. Consultez votre médecin si vous remarquez un symptôme qui vous inquiète pendant que vous employez ce médicament.

Existe-t-il d'autres précautions d'emploi ou mises en garde ?

Avant d'employer un médicament, ne manquez pas d'informer votre médecin des troubles médicaux ou des allergies que vous pourriez avoir, des médicaments que vous utilisez et de tout autre fait important au sujet de votre santé. Les femmes devraient mentionner si elles sont enceintes ou si elles allaitent. Ces facteurs pourraient avoir une influence sur la façon dont vous devriez employer ce médicament.

Cancer : bien que cette possibilité n'ait pas été nettement démontrée pour les humains, le ganciclovir serait susceptible de provoquer certains types de cancer. Si cela vous inquiète, discutez-en avec votre médecin.

Désordres sanguins : si vous êtes atteint d'un désordre sanguin (par ex. de l'anémie ou une thrombocytopénie), discutez avec votre médecin de la façon dont ce médicament pourrait influer sur votre affection, de l'influence de votre affection sur l'administration et l'efficacité de ce médicament, et de la pertinence d'une surveillance médicale spécifique.

Fécondité : ce médicament peut réduire la fécondité des hommes et des femmes et ces effets peuvent se prolonger après l'arrêt de l'administration du médicament. Les changements peuvent s'avérer permanents pour les personnes qui utilisent la préparation intraveineuse (injection dans une veine) de ce médicament.

Fonction rénale : les reins retirent le ganciclovir de l'organisme. Les niveaux sanguins de ganciclovir peuvent être plus élevés pour les personnes dont la fonction rénale est réduite et celles-ci peuvent donc subir des effets secondaires plus intenses.

Si votre fonction rénale est réduite ou si vous êtes atteint d'une maladie rénale, discutez avec votre médecin de la façon dont ce médicament pourrait influer sur votre affection, de l'influence de votre affection sur l'administration et l'efficacité de ce médicament, et de la pertinence d'une surveillance médicale spécifique.

Globules rouges : le ganciclovir peut provoquer une baisse du nombre de globules rouges. Si vous ressentez des symptômes attribuables à de l'anémie (réduction du nombre de globules rouges) comme de l'essoufflement, une fatigue inusitée, de la pâleur, une baisse de la pression artérielle ou des battements cardiaques particulièrement forts, communiquez le plus tôt possible avec votre médecin.

Réduction du nombre de globules blancs : le ganciclovir peut provoquer une réduction du nombre de globules blancs. Cela se produit habituellement entre la première et la deuxième semaine après le début du traitement. Votre médecin doit régulièrement demander des analyses sanguines pour détecter les changements du nombre de globules sanguins pendant le traitement. Si vous subissez des symptômes attribuables à une infection (par ex. de la fièvre ou de la douleur à la gorge), communiquez immédiatement avec votre médecin.

Saignement : le ganciclovir peut provoquer une réduction de la production de plaquettes par l'organisme. Les plaquettes servent à la formation des caillots. Si vous remarquez que vous êtes anormalement sujet à des ecchymoses ou à des saignements, que vos gencives saignent, que vous avez des saignements de nez inhabituels, que vos selles ont l'aspect du marc de café ou que vous avez du sang dans l'urine, communiquez dès que possible avec votre médecin.

Somnolence ou vigilance réduite : ce médicament peut réduire la vigilance en provoquant de la somnolence, des étourdissements ou de la confusion. Certaines personnes ont subi des convulsions alors qu'elles utilisaient ce médicament. Évitez les activités dangereuses comme de conduire un véhicule ou de faire fonctionner de la machinerie jusqu'à ce que vous sachiez si le médicament modifie votre capacité de les effectuer.

Grossesse : on ne doit pas utiliser ce médicament pendant la grossesse, car il peut provoquer des lésions chez l'enfant en développement. Les femmes qui utilisent ce médicament doivent utiliser une méthode de contraception efficace (par ex. la pilule contraceptive, des condoms) pendant qu'elles reçoivent ce médicament. Les hommes qui utilisent ce médicament doivent se servir d'une méthode de contraception de type barrière (par ex. un condom) pendant qu'ils reçoivent ce médicament et pendant au moins 90 jours après l'arrêt de l'administration du médicament.

Allaitement : on ignore si le ganciclovir passe dans le lait maternel. Comme les effets secondaires du ganciclovir peuvent être graves et que ce médicament risque de nuire à l'enfant, les femmes ne doivent pas allaiter leur bébé pendant qu'elles utilisent ce médicament.

Enfants : ni l'innocuité ni l'efficacité de ce médicament n'a été établie en ce qui concerne les enfants âgés de moins de 12 ans.

Aînés : ni l'innocuité ni l'efficacité de ce médicament n'a été établie en ce qui concerne les aînés. En général, les aînés courent un plus grand risque de subir des effets secondaires. Lorsqu'ils administrent ce médicament aux aînés, les médecins doivent les suivre de près pour en connaître les effets.

D'autres agents peuvent-ils interagir avec ce médicament ?

Il pourrait se produire une interaction entre le ganciclovir et l'un des agents ci-après : 

  • l'amphotéricine B ;
  • le cotrimoxazole (le triméthoprime - sulfaméthoxazole) ;
  • la cyclosporine ;
  • la dapsone ;
  • la doxorubicine ;
  • la flucytosine ;
  • l'imipenem ;
  • les médicaments anti-VIH : les inhibiteurs non nucléosidiques de la transcriptase inverse (INNTI ; par ex. l'abacavir, la didanosine, l'entacavir, la lamivudine, la zidovudine) ;
  • le mycophénolate ;
  • la pentamidine ;
  • le probénécide ;
  • la triméthoprime ;
  • la vinblastine ;
  • la vincristine ;
  • la zalcitabine.

Si vous prenez l'un de ces médicaments, consultez votre médecin ou un pharmacien. Dans votre cas, votre médecin pourrait vous demander de :

  • cesser la prise de l'un des médicaments ;
  • remplacer l'un des médicaments par un autre ;
  • modifier la manière dont vous prenez l'un des médicaments, ou les deux ;
  • ne rien changer du tout.

L'interférence d'un médicament avec un autre n'entraîne pas toujours l'interruption de la prise de l'un d'eux. Demandez à votre médecin quelle est la conduite à tenir en cas d'interactions médicamenteuses.

D'autres médicaments que ceux énumérés précédemment peuvent interagir avec ce médicament. Signalez à votre médecin tout ce que vous prenez, qu'il s'agisse de médicaments sur ordonnance ou en vente libre et de remèdes à base de plantes médicinales. N'oubliez pas de mentionner tout supplément que vous absorbez. Si vous consommez de la caféine, de l'alcool, de la nicotine ou des drogues illicites, vous devriez en avertir votre médecin prescripteur puisque ces substances peuvent modifier l'action de nombreux médicaments.